Vous êtes sur la page 1sur 64

Université Blida 1  2019/2020

Faculté de technologie
Département des Energies
Renouvelables
L3 Energies Renouvelables

Matériaux Solaire (MS)

Enseignant : Dr Abdelmoumene BENAHMED


E-mail : moumenephysique@yahoo.fr

11/05/2020 1
Plan du cours

 Généralités

 Matériaux

 Énergie solaire Photovoltaïque

 Énergie solaire thermique

11/05/2020 2
Généralités

11/05/2020 3
Introduction générale

La consommation d’énergie mondiale ne cesse d’augmenter. Elle est basée sur


des ressources fossiles non renouvelables, couteuses et donc rapidement
épuisables. De plus, c’est une énergie polluante, elle est intimement liée au
dérèglement climatique comme l’effet de serre.

11/05/2020 4
Introduction générale

Politiques du Pétrole Dangers du nucléaire

Mix énergétique

Crises économiques Changements climatiques

Les préoccupations mondiales environnementales font que le monde tente de s’orienter vers
d’autres types d’énergies dites renouvelables, inépuisables et propres. Il existe plusieurs types
d’énergies renouvelables

11/05/2020
LE SOLEIL

Le Soleil est une fantastique boule de feu qui brûle depuis 4,55
milliards d’années. Elle est si grande et si chaude que, même si nous en
sommes très éloignés, nous bénéficions encore de sa chaleur et de sa
lumière. Imagine plutôt : le Soleil est 1’300’000 fois plus gros que la
Terre, et la chaleur dans son cœur peut atteindre 15 millions de
degrés ! Heureusement, 150 millions de kilomètres nous séparent de
cette formidable source d’énergie, et notre atmosphère nous protège
de la puissance de ses rayons.

11/05/2020 6
Capacité solaire d'électricité cumulée

Les projets de fermes PV à des


coûts compétitifs se multiplient
dans plusieurs pays du monde.
L’Europe, et tout particulièrement
l’Allemagne et l’Italie, a toujours
été la région la plus dynamique :
elle concentre la moitié de la
capacité mondiale installée.

Une quinzaine d’autres pays sont sur le point d’atteindre cette objectif
réseau, comme l’Algérie, le Mexique,le Maroc…

11/05/2020 6
L’Algérie

Régions Région côtière Hauts Plateaux Sahara

Superficie (%) 4 10 86

Durée moyenne d’ensoleillement


2650 3000 3500
(Heures/an)

Energie moyenne reçue (Kwh/m2/an) 1700 1900 2650

Comme le gisement solaire reçu au Sahara n’est pas le même reçu au


nord, donc la production de modules ne sera pas la même

11/05/2020 8
11/05/2020 9
11/05/2020 10
Matériaux

11/05/2020 11
les matériaux

Introduction aux milieux matériels Selon les


propriétés électriques, les matériaux sont classés en
trois catégories, conducteurs, isolants et semi-
conducteurs, voir schéma.

11/05/2020 12
les matériaux
GAZ
RARES
2 4,003

He
1s 2

3A 4A 5A 6A 7A Hélium
5 10,81 6 12,01 7 14,01 8 15,99 9 18,99 10 20,18

B C N O F Ne
Groupe 1s 22s 22p 1 1s 22s 22p 2 1s 22s 22p 3 1s 22s 22p 4 1s 22s 22p 5 1s 22s 22p 6

1A Bore Carbone Azote Oxygène Fluor Néon


1 1,008 13 26,98 14 28,09 15 30,97 16 32,06 17 36,45 18 39,95

H Al Si P S Cl Ar
1s 1 (Ne)3s 23p 1 (Ne )3s 23p 2 (Ne)3s 23p 3 (Ne )3s 23p 4 (Ne)3s 23p 5 (Ne )3s 23p 6

1 Hydrogène 2A numéro atomique masse atomique 2B Aluminium Silicium Phosphore Soufre Chlore Argon
3 6,939 4 9,012 4 9,012 30 65,38 31 69,72 32 72,59 33 74,92 34 78,96 35 79,91 36 83,80

Li Be Be Zn Ga Ge As Se Br Kr
1s 22s 1 1s 22s 2 structure électronique 1s 22s 2 symbole solide artificiel (Ar)3d 104s 2 (Ar)3d 104s 24p 1 (Ar)3d 104s 24p 2 (Ar)3d 104s 24p 3 (Ar)3d 104s 24p 4 (Ar)3d 104s 24p 5 (Ar)3d 104s 24p 6

Lithium Beryllium Beryllium liquide Zinc Gallium Germanium Arsenic Sélénium Brome Krypton
2 11 23,00 12 24,31 nom gaz 48 112,4 49 114,8 50 118,7 51 121,8 52 127,6 53 126,9 54 131,3

Na Mg Cd In Sn Sb Te I Xe
(Ne)3s 1 (Ne )3s 2 (Kr)4d 105s 2 (Kr)4d 105s 25p 1 (Kr)4d 105s 25p 2 (Kr)4d 105s 25p 3 (Kr)4d 105s 25p 4 (Kr)4d 105s 25p 5 (Kr)4d 105s 25p 6

3 Sodium Magnésium 3B 4B 5B 6B 7B /------------------------8------------------------\ 1B Cadmium Indium Étain Antimoine Tellure Iode Xénon
19 39,10 20 40,08 21 44,96 22 47,90 23 50,94 24 52,00 25 54,94 26 55,85 27 58,93 28 58,71 29 63,55 80 200,6 81 204,4 82 207,2 83 209,0 84 210 85 210 86 222

K Ca Sc Ti V Cr Mn Fe Co Ni Cu Hg Tl Pb Bi Po At Rn
(Ar)4s 1 (Ar)4s 2 (Ar)3d 14s 2 (Ar)3d 24s 2 (Ar)3d 34s 2 (Ar)3d 54s 1 (Ar)3d 54s 2 (Ar)3d 64s 2 (Ar)3d 74s 2 (Ar)3d 84s 2 (Ar)3d 104s 1 (Xe)4f145d 106s 2 (Xe )4f145d 106s 26p 1 (Xe)4f145d 106s 26p 2 (Xe )4f145d 106s 26p 3 (Xe)4f145d 106s 26p 4 (Xe )4f145d 106s 26p 5 (Xe )4f145d 106s 26p 6

4 Potassium Calcium Scandium Titane Vanadium Chrome Maganèse Fer Cobalt Nickel Cuivre Mercure Thalium Plomb Bismuth Polonium Astate Radon
37 85,47 38 87,62 39 88,91 40 91,22 41 92,91 42 95,94 43 98,91 44 101,1 45 102,9 46 106,4 47 107,9

Rb Sr Y Zr Nb Mo Tc Ru Rh Pd Ag
(Kr)5s 1 (Kr)5s 2 (Kr)4d 15s 2 (Kr)4d 25s 2 (Kr)4d 45s 1 (Kr)4d 55s 1 (Kr)4d 55s 2 (Kr)4d 75s 1 (Kr)4d 85s 1 (Kr)4d 105s 0 (Kr)4d 105s 1

5 Rubidium Strontium Yttrium Zirconium Niobium Molybdène Technétium Ruthénium Rhodium Palladium Argent
55 132,9 56 137,3 57 198,9 72 178,5 73 180,9 74 183,9 75 186,2 76 190,2 77 192,2 78 195,1 79 197,0 65 158,9 66 162,5 67 164,9 68 167,3 69 168,9 70 173,0 71 175,0

Cs Ba La* Hf Ta W Re Os Ir Pt Au Tb Dy Ho Er Tm Yb Lu
(Xe)6s 1 (Xe )6s 2 (Xe)5d 16s 2 (Xe )4f145d 26s 2 (Xe)4f145d 36s 2 (Xe )4f145d 46s 2 (Xe)4f145d 56s 2 (Xe )4f145d 66s 2 (Xe)4f145d 76s 2 (Xe)4f145d 106s 0 (Xe)4f145d 106s 1 (Xe)4f95d 06s 2 (Xe )4f105d 06s 2 (Xe)4f115d 06s 2 (Xe)4f125d 06s 2 (Xe )4f135d 06s 2 (Xe )4f145d 06s 2 (Xe )4f145d 16s 2

6 Césium Barium Lanthane Tantale Tungstène Rhénium Osmium Iridium Platine Or Terbium Dysprosium Holmium Erbium Thulium Ytterbium Lutétium
87 223 88 226 89 227 97 247 98 251 99 254 100 257 101 256 102 254 103 257

Fr Ra Ac** Bk Cf Es Fm Md No (Lw)
(Rn)7s 1 (R n)7s 2 (Rn)6d 17s 2 (Rn)5f76d 27s 2 (R n)5f96d 17s 2

7 Francium Radium Actinium Berkélium Californium Einsteinium Fermium Mendéléviuml Nobélium Laurencium

* 58 140,1 59 140,9 60 144,24 61 145 62 150,35 63 152,0 64 157,3

11/05/2020 13
les matériaux
Conducteur, isolant et semi-conducteur

11/05/2020 14
les matériaux Conducteur, isolant et semi-conducteur

Les matériaux peuvent être classés en trois groupes que sont les isolants,
les semi-conducteurs et les conducteurs.

Résistivité : Métaux r < 10-4 Wcm


Isolants r > 1010 Wcm
Semiconducteurs 10-4 < r < 1010 Wcm

11/05/2020 15
les matériaux Conducteur, isolant et semi-conducteur

11/05/2020 16
les matériaux Conducteurs

Les métaux tels que le fer (fe), le cuivre (Cu), l’or (Au), l’argent (Ag) et
l’aluminium (Al) sont des conducteurs de courant électrique. La présence
d’électrons libres dans la couche périphérique (densité 1022 à 1023é/cm3 3)
est à l’origine de la conductivité électrique. A température ambiante la
résistivité des conducteurs est très faible .

11/05/2020 17
les matériaux Conducteurs

Un conducteur est un matériau permettant des échanges d'énergie entre deux systèmes. On
distingue 3 types
de conducteurs : conducteur électrique, conducteur thermique et conducteur optique.

Conducteur électrique
L‘expérience nous enseigne que les conducteurs électriques possèdent une habileté à
porter un courant électrique I lorsqu‘on applique un voltage V entre deux points de leur
surface. Parmi les matériaux conducteurs d’électricité, on peut citer :
- Les métaux sont tous conducteurs, mais plus ou moins. Parmi les meilleurs, on trouve
l'argent, l'or, l'aluminium ou le cuivre (fils électriques).
- Le graphite (carbone pur) est aussi un bon conducteur.
- la solution électrolytique : une solution contenant des ions (NaCl). Elle conduit le
courant et elle est électriquement neutre.
- le plasma, car il est constitué de particules chargées, d'ions et d'électrons

11/05/2020 18
les matériaux Conducteurs

Conducteur thermique
Les conducteurs thermiques sont des matériaux ayant une conductivité thermique élevée. Donc,
ils peuvent être utilisé pour conduire la chaleur (caloporteur), ce rôle est souvent dévolu à un
fluide (liquide ou gaz). Comme ils peuvent être utilisé pour évacuer ou disperser la chaleur
évacuer la chaleur dans l'atmosphère, afin d'éviter l'échauffement excessif d'un système /
chauffer l'air d'un bâtiment .Les meilleurs conducteurs thermiques sont les métaux et certains
fluides.
Conducteur optique
La conduction optique se fait via la fibre optique. C’est un fil en verre ou en plastique
très fin qui a la propriété d'être un conducteur de lumière et sert dans la transmission de
données par la lumière, la fibroscopie ou l'éclairage. Elle offre un débit d'information
nettement supérieur à celui des câbles coaxiaux et peut servir de support à un réseau de
large bande par lequel transitent aussi bien la télévision, le téléphone, la visioconférence ou les
données informatiques

11/05/2020 19
les matériaux Isolants

Les matériaux qui ont une résistivité supérieure à 108 hom.cm sont
des isolants (matériaux non conducteurs de courant électrique).
Parmi ces matériaux ; le verre, le mica, la silice (SiO2) et le carbone
(Diamant)…La conductivité des isolants est donc très faible.

11/05/2020 20
les matériaux
Isolants

Un isolant, contrairement au conducteur, est un matériau qui limite les échanges d'énergie entre
deux systèmes. On distingue 4 types d’isolants :

Isolants thermiques
C’est un matériau ayant une faible conductivité thermique. Il s'oppose aux transferts de chaleur.
Il permet notamment d'éviter les fuites de chaleur (pertes ou gain de chaleur). Ex :
polystyrène, laine de verre, bois, caoutchouc.

Isolants phoniques
Les isolants phoniques sont utilisés dans tous les domaines ou le bruit est considéré comme une
nuisance mais aussi lorsque les échos peuvent perturber la qualité du son. Les absorbants
acoustiques comme la laine de roche, la laine de verre, de chanvre ou de cellulose sont, dans le
domaine du bâtiment, souvent désignés isolants phoniques ou isolants acoustiques.

11/05/2020 21
les matériaux Isolants

Isolants mécaniques
Les isolants mécaniques sont très utilisés en mécanique pour absorber les vibrations et
les chocs et en bâtiments pour limiter les effets des tremblements de terre. Par exemple, un
amortisseur dans l'automobile.

Isolants électriques
Un isolant électrique, aussi appelé matériau diélectrique, est une partie d'un composant ayant
pour fonction d'interdire le passage de tout courant électrique entre deux parties conductrices.
Un isolant possède peu de charges libres, elles y sont piégées, contrairement à un matériau
conducteur où les charges sont nombreuses et libres de se déplacer sous l'action d'un champ
électromagnétique.

11/05/2020 22
les matériaux semi-conducteur

Cette classe de matériaux se situe entre les métaux (conducteurs) et les


isolants (non conducteurs). La résistivité des semi-conducteurs varie de
10-3 à 10-4 ( Ω.cm). les électrons libres et les trous mobiles sont les porteurs
de charges responsables de la conductivité électrique. Un semi-conducteur
peut être soit intrinsèque (pur) ou extrinsèque (dopé) par des impuretés.

Les semi-conducteurs sont largement utilisés en électronique pour


réaliser des composants tels que des diodes, des transistors, des thyristors,
des circuits intégrés ainsi que des lasers à semi conducteur.

11/05/2020 23
les matériaux Semi-conducteur
Niveaux énergétiques et bandes d'énergie

C’est grâce à la théorie quantique que l’on détermine l’énergie des électrons
dans les solides. A chaque électron on associe une fonction d’onde Ψ, et les états
d’énergie de l’électron sont les solutions de l’équation de Schrödinger :
HΨ=EΨ

11/05/2020 24
les matériaux
Propriétés des matériaux

Avant de déterminer quel matériau est le mieux adapté pour les applications solaires
(thermique et photovoltaïque), il est indispensable de connaitre ses propriétés :
- Propriétés mécaniques
- Propriétés optiques
- Propriétés électriques.
- Propriétés thermiques
- Propriétés magnétiques.
- Propriétés chimiques.,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,
Les propriétés optiques, électriques, thermiques et magnétiques sont des propriétés
physiques, elles concernent le comportement des matériaux soumis à l’action de la
température, des champs électriques ou magnétiques ou de la lumière.

11/05/2020 25
les matériaux Propriétés mécaniques

Une propriété mécanique est une propriété caractéristique d'un matériau qui décrit son
comportement lorsqu'il est soumis à une ou plusieurs contraintes mécaniques. Les
principales propriétés mécaniques sont :
•La résistance : caractérise la contrainte maximale que peut supporter un matériau avant de
se rompre.
•La dureté : résistance d’un matériau à la pénétration.
•La ductilité : capacité du matériau à se déformer de manière irréversible avant de rompre.
•La rigidité : fonction de l’intensité des liaisons entre atomes ou molécules (module
d’Young).
•La ténacité : capacité d’un matériau à emmagasiner de l’énergie avant sa rupture.

11/05/2020 26
les matériaux Propriétés optiques

La lumière est une onde électromagnétique traversant le vide à la vitesse constante, c,


de 3. 108 m/s. Et dont la fréquence v et la longueur λ sont liées par c=λv
Le spectre des ondes électromagnétiques couvre une très grande gamme de fréquences
(ou de longueurs d'onde), dans laquelle la lumière visible par l'œil humain occupe une
très petite région.

L'aspect corpusculaire d'une onde électromagnétique que décrit la mécanique


quantique permet aussi de décrire la lumière sous forme de photon dont l'énergie
s'écrit : E= ℎc /  λ
où h est la constante de Planck = 6.63 10-34 J.s.

11/05/2020 27
les matériaux Propriétés optiques

11/05/2020 28
les matériaux
Propriétés optiques

D’après Santo Martinuzzi, le choix des matériaux dépend surtout de la largeur de la


bande interdite Eg, à cause de la condition quantique h>Eg. Plus Eg est faible, plus le
nombre de photons utilisables sera grand. Le tableau I.1 montre le gap de différents
matériaux photovoltaïques.

11/05/2020 29
les matériaux Propriétés optiques

• D’autre part, le coefficient d’absorption optique α d’un matériau semi-conducteur


varie beaucoup avec l’énergie des photons incidents : il est proche de 0 si hν<Eg et
peut atteindre brutalement ou progressivement plus de 10 5 cm-1 si hν>Eg.

• De ce fait, les photons de grande énergie seront toujours absorbés près de la


surface éclairée, alors que ceux d’énergie plus faible, mais toujours supérieure à
Eg, seront absorbés en volume, plus ou moins profondément suivant la variation de
α avec hν.

Absorption optique des matériaux semi-conducteur.

11/05/2020 30
les matériaux
Propriétés électriques

Le classement d’un matériau se fait par le biais de ses propriétés électriques. Selon le
niveau de la résistivité d'un élément. La figure suivante montre la gamme typique des
conductivités pour des isolants, des conducteurs et des semi-conducteurs.

Conductivité et résistivité pour différents types de matériaux

11/05/2020 31
Les deux types d’énergie solaires

Cellules solaires Capteurs plans


Modules Photovoltaïques Chauffe - eau solaire
Échangeur thermiques

Électricité Chaleur

Énergie solaire Énergie solaire


Photovoltaïque thermique

11/05/2020 32
Les deux types d’énergie solaires

• Énergie solaire Photovoltaïque:  (ou photoélectrique) consiste à


convertir de la lumière en électricité. Il a été découvert
par le physicien français Edmond Becquerel en 1839 et a reçu une
application industrielle à partir de 1954. Le principe ? Le courant
électrique est un déplacement d'électrons. Pour provoquer ce
déplacement, les photons (particules constitutives de la lumière) vont
exciter les électrons périphériques de certains atomes d'éléments
semi-conducteurs.
• Énergie solaire thermique: consiste à produire de la chaleur à partir
des rayons du soleil et à utiliser celle-ci directement. Il s’agit de
dispositifs opérant à basse température (moins de 100 °C) pour les
usages de l’habitat et du secteur tertiaire (eau chaude sanitaire et
chauffage) et pour les divers besoins de l’industrie. C’est aujourd’hui
la part prépondérante du solaire dans le monde.

11/05/2020 33
Énergie solaire Photovoltaïque

11/05/2020 34
Énergie solaire Photovoltaïque
Spectre du rayonnement solaire

Le spectre solaire est la distribution spectrale (en fonction de la longueur d'onde ou de la


fréquence) du rayonnement électromagnétique émis par le soleil qui est assimilé par un
corps noir rayonnant à une température de 6000 0K dans l’intervalle des rayonnements radio
jusqu'aux rayons X. Le rayonnement solaire global est le rayonnement émis par le soleil
incident sur une surface donnée .

L’énergie en (eV) de chaque photon est reliée à la longueur d’onde λ par la formule
suivante: E= h ν = h c / λ

11/05/2020 35
Énergie solaire Photovoltaïque
Spectre du rayonnement solaire
A la surface de la terre, le spectre
solaire n’est pas le même que dans
l’espace,car il est pondéré par
l’absorption des molécules présentes
dans l’atmosphére (O3, CO3, H2O…),
les conditions climatiques ainsi que la
présence des particules influencent la
valeur réelle du spectre.

La constante d’illumination est


Le spectre solaire AM0, AM1 et AM 1.5 l’intensité lumineuse issue du soleil
normalement incidente sur la surface
de la Terre.

De manière générale, l’indice m associé


à la masse d’air (AMm) est calculé
comme suit: : AMm=1/sin(θ)

11/05/2020
θ étant l’angle entre l’incidence des rayons
Description du nombre d’air masse lumineux et l’horizontale à la terre
36
Semi-conducteur Matériaux et Phénomènes de contact 

Le comportement électrique des semi-conducteurs est généralement modélisé à l'aide


de la théorie des bandes d'énergie. Dans cette théorie, un matériau semi-conducteur
possède une bande interdite suffisamment petite pour que des électrons de la bande de
valence puissent facilement rejoindre la bande de conduction. Si un potentiel électrique est
appliqué à ses bornes, un faible courant électrique apparait, provoqué à la fois par le
déplacement de tels électrons et celui des « trous » qu'ils laissent dans la bande de valence.
Le fonctionnement des cellules photovoltaïques est étroitement lié aux propriétés d'hétéro
structures des matériaux différents. En effet, le contact de deux matériaux différents donne
naissance à des effets, dits de jonction, dont l'étude permet de caractériser les matériaux
photoconducteurs.

11/05/2020 37
Semi-conducteur Matériaux et Phénomènes de contact 

11/05/2020 38
Matériaux et Phénomènes de contact 
Phénomènes transitoires

Notion de gap direct, gap indirect 

La famille des matériaux semi-conducteurs, isolants à bande interdite de l'ordre de 1eV, peut
être divisée en deux groupes : les matériaux à gap direct, comme la plupart des composés
issus des colonnes III et V du tableau périodique des éléments chimiques, et les matériaux à
gap indirect, comme le silicium colonne IV

11/05/2020 39
Matériaux et Phénomènes de contact 
Phénomènes électriques

Bilan électronique des semi-conducteurs :

Un semi-conducteur intrinsèque est un semi-conducteur non dopé, c'est à dire qu'il contient
peu d'impuretés (atomes étrangers) en comparaison avec la quantité de trous et d'électrons
générés thermiquement.
Le dopage consiste à implanter des atomes correctement sélectionnés nommés
« impuretés » à l'intérieur d'un semi-conducteur intrinsèque afin d'en contrôler les
propriétés électriques. La technique du dopage augmente la densité des porteurs à
l'intérieur du matériau semi-conducteur. Si elle augmente la densité d'électrons, il s'agit d'un
dopage de type N. Si elle augmente celle des trous, il s'agit d'un dopage de type P. Les
matériaux ainsi dopés sont appelés semi-conducteurs extrinsèques[33]. Toutefois, l'effet de
dopage est optimal pour les propriétés électriques de la matière, même à de très faibles
concentrations

11/05/2020 40
Matériaux et Phénomènes de contact 
Phénomènes électriques La jonction p-n

 
Si aucune polarisation et aucune
perturbation extérieure ne sont appliquées
à la jonction:

EFN=EFP, d’où,

Figure: Schéma de la jonction p-n. Js=JD

11/05/2020 41
Matériaux et Phénomènes de contact 
Phénomènes électriques La jonction p-n sous polarisation
• La jonction entraine l'égalisation des niveaux de Fermi par décalage des bandes
(voir figure). Si l'on applique une tension positive du côté de la région p, les
porteurs majoritaires positifs (les trous) sont repoussés vers la jonction. Dans le
même temps, les porteurs majoritaires négatifs du côté n (les électrons) sont attirés
vers la jonction. Arrivés à la jonction, soit les porteurs se recombinent (un
électron tombe dans un trou) en émettant un photon éventuellement visible (LED),
soit ces porteurs continuent leur course au travers de l'autre semi-conducteur
jusqu'à atteindre l'électrode opposée : le courant circule avec une intensité qui
varie en exponentielle de la tension. Si la différence de potentiel est inversée, les
porteurs majoritaires des deux côtés s'éloignent de la jonction, bloquant ainsi le
passage du courant à son niveau. Ce comportement asymétrique est utilisé
notamment pour redresser le courant alternatif
Pour
  ce type de polarisation, le courant
des minoritaires Js reste constant, mais
JD augmente du fait que la hauteur de la
barrière du potentiel devient (V0-V) :
 Le courant total est ainsi donné par :

Schéma de principe d'une jonction P-N polarisée en


direct et son diagramme de bande d'énergie
42
11/05/2020
Matériaux et Phénomènes de contact 
Caractéristiques courant-
Phénomènes photovoltaïque tension

Caractéristiques courant-tension

Le fonctionnement des cellules solaires est basé sur l’effet photovoltaïque, d’où
leur appellation cellules photovoltaïques. Nous allons décrire ici le comportement
d’une diode photovoltaïque inorganique ou organique dans l'obscurité et sous
illumination.

Dans l’obscurité, la cellule ne produit pas de courant ; le dispositif est passif. Une
cellule solaire suit le comportement d’une diode classique. Si la tension appliquée
est supérieure ou inférieure à une tension seuil, la diode est respectivement
passante ou bloquante.

Lorsque la jonction p-n est allumée, un courant qui dépend de la lumière et des
propriétés de la jonction p-n incident est généré. L'objectif de cette section est de
présenter une expression du courant en fonction de la tension sur la cellule solaire
à l'état stationnaire

11/05/2020 43
Matériaux et Phénomènes de contact 
Phénomènes photovoltaïque
Caractéristiques courant-tension

L'expression reliant le courant (I) à la tension (V) dans le cas d'une diode idéale (figure) est
donnée par l'équation de type Schockley

Schéma équivalent d'une diode idéale

Mais, en général, la caractéristique courant-tension doit tenir compte de la chute de


tension dans la région de la charge d'espace et au contact ohmique.
Pour cela on introduit un facteur d'idéalité (n) et l'équation caractéristique devient:
I= Is (expqV /nkT-1)

11/05/2020 44
Matériaux et Phénomènes de contact 
Phénomènes photovoltaïque
Caractéristiques courant-tension

•  D'autre part, pour tenir compte de l'impédance des électrodes et des fuites
de courant qui peuvent avoir lieu dans la jonction, on introduit, dans le
circuit électrique équivalent de la diode idéale (figure prcédente). Le
tracé du circuit électrique équivalent tient compte de la résistance interne
RS qui dépend de la résistivité du matériau, de celle des électrodes et du
contact « sc-métal », ainsi que d'une résistance shunt (Rsh) en parallèle à
la diode (figure) qu’on peut noter :

• L'équation caractéristique s'écrit,


dans ce cas, sous la forme :

Schéma équivalent d'une diode réelle

11/05/2020 45
Matériaux et Phénomènes de contact 
Phénomènes photovoltaïque
Caractéristiques courant-tension
Circuit électrique équivalent d’une cellule solaire

Schéma d’une cellule solaire avec la jonction PN. Schéma électrique d’une photopile

11/05/2020 46
Matériaux et Phénomènes de contact 
Phénomènes photovoltaïque
Caractéristiques courant-tension

Paramètres Photovoltaïques extraits de la caractéristique I-V

 
Cette autopolarisation induit un courant de diode I d(V) dans le sens direct opposé au

photocourant (IPh).
De plus dans la pratique, d’autre phénomènes nuisibles se manifestent, «shuntant» la
cellule, comme le courant de fuite par les bords, phénomènes qu’on exprime par une
résistance de shunt RShet un courant ISh.
Finalement, il reste dans le circuit un courant I.

 
L’équation déterminant le courant est alors

11/05/2020 47
Matériaux et Phénomènes de contact 
Phénomènes photovoltaïque
Caractéristiques courant-tension

Icc= IPh
  𝗇 kT I Ph
V co =
q
I𝗇
( Is
+1
)
 P=VI =V
[ I Ph − I s ( e q V /𝗇 kT −1 ) ]
 Elle est maximale au point défini par :
Caractéristique courant-tension (courbe
bleue) et puissance d’une cellule
Pmax= Imax Vmax
photovoltaïque sous éclairement AM1.5
(courbe rouge) avec les grandeurs physiques V max I max
  V max I max  
associées FF = η=
V oc I sc Pi
 

A est la surface totale, F(λ) est le nombre de photons reçue par centimètre carré par
seconde par bande passante dλ pour chaque longueur d’onde λ, et (h c / λ) l’énergie de
chaque photon de longueur d’onde λ.

11/05/2020 48
Matériaux et Phénomènes de contact 
Phénomènes photovoltaïque
Principe

11/05/2020 49
Matériaux et Phénomènes de contact 
Phénomènes photovoltaïque rendement
Développement du rendement des cellules
photovoltaïques (pour différentes filières).

11/05/2020 50
Énergie e Solaire photovoltaïque: «  Notions sur les cellules photovoltaïques »

Fig. 7: Emplacement des matériaux Fig. 8: Rendement théorique maximal des


photovoltaïques dans le tableau périodique. matériaux photovoltaïques.
Silicium monocristallin
Filière silicium en plaquettes
Silicium poly-cristallin
Silicium
Silicium en couches minces amorphe
Filières des couches minces Combinaison entre silicium
Cellules à base de CdTe amorphe et silicium cristallin
Cellules à base de CIGS
Cellules à très haut rendement GaAs
Autres filières photovoltaïques Cellules à colorants
Cellules organiques
11/05/2020 51
Énergie e Solaire photovoltaïque: «  Notions sur les cellules photovoltaïques »

11/05/2020 52
Énergie e Solaire photovoltaïque: «  Notions sur les cellules photovoltaïques »

11/05/2020 53
Silicium

11/05/2020 54
CIGS SOLAR CELL

11/05/2020 55
CdTe

11/05/2020 56
GaAs

11/05/2020 57
Énergie Solaire Thermique

11/05/2020 58
Solaire Thermique

La conversion photo-thermique de l’énergie solaire peut constituer un apport d’énergie non


négligeable pour un grand nombre d’applications thermiques, thermomécaniques et
thermochimiques à condition que des rendements de conversion élevés puissent être
atteints dans une gamme de températures relativement étendue.
Quatre catégories d’applications se dégagent en fonction de la température :
- applications aux basses températures solaires (T 60°C) : chauffage de l’eau sanitaire,
chauffage des piscines...,
- applications aux moyennes températures solaires (60°C T 150°C) : chauffage des
habitations, réfrigération, climatisation, dessalement de l’eau de mer, production d’énergie
mécanique...,
- applications aux hautes températures solaires(150°C T 800°C) : production d’énergie
mécanique, production de vapeur, dissociation catalytique de l’eau...,

11/05/2020 59
Le stockage d’énergie thermique à haute température (>200°C) doit jouer un rôle
dans les secteurs:

- récupérer et valoriser des rejets thermiques


Secteur industriel
- optimiser les systèmes de cogénération

Secteur de production - optimiser les filières classiques


d’électricité - développer les filières solaires
thermodynamiques

Handicap majeur : coût d’investissement

échangeurs

Intégration et opération du Besoin de nouveaux développements à


système de stockage 3 niveaux
MATERIAUX

11/05/2020 60
Solaire Thermique

11/05/2020 61
Solaire Thermique

11/05/2020 62
Solaire Thermique

11/05/2020 63
L’énergie la moins chère et la
moins polluante est celle qu’on
ne consomme pas !

11/05/2020 64