Vous êtes sur la page 1sur 39

Cours 2

 BILAN COMPTABLE
 COMPTE DE RESULTAT
La hiérarchie des budgets et leur liaison
La hiérarchie des budgets et leur liaison
4 LES DOCUMENTS COMPTABLES

 Les principaux documents comptables sont :


 le journal
 le grand-livre
 le bilan
 le compte de résultat
 l’annexe.
LES DOCUMENTS COMPTABLES

 La loi comptable désigne comme documents annuels obligatoires


les trois principaux documents de synthèse :
 le bilan
 le compte de résultat
 l’annexe.
LE BILAN
Objectif

 Le but est de donner la situation patrimoniale de l’entreprise, c’est-à-dire ce quelle contrôle et ce qu’elle doit.

 Cette situation patrimoniale est présentée à un instant donné, en particulier à la fin de l’exercice comptable, à
partir d’un tableau en deux parties :

BILAN
LE BILAN
Présentation générale

 Le bilan est un document toujours daté puisqu’il traduit la situation financière de l’entreprise à
un moment donné. Il comprend deux parties :
 La partie gauche : ACTIF ACTIF BILAN au (date) PASSIF
 La partie droite : PASSIF Comment sont utilisés les capitaux ? D’où viennent les capitaux ?

Capitaux
Biens
propres
Emplois + + Ressources

Créances Dettes

Emplois = Ressources Actif = Passif


LE BILAN
Philosophie du bilan

 Par pure convention, toutes les entreprises françaises présentent dans la partie gauche qui s’appelle
l’actif, tout ce que l’entreprise contrôle et dans la partie droite, qui s’appelle le passif, tout ce qu’elle
doit.

 Le bilan est donc un document statique établi en général chaque 31 Décembre qui retrace le patrimoine
positif (ce que l’entreprise contrôle) et le patrimoine négatif (ce qu’elle doit).

 Lors de la création de l’entreprise, le bilan est nécessairement équilibré, car à l’origine l’entreprise
est une cellule vide, tout ce dont elle dispose (à l’actif) a été apporté par les actionnaires et donc
constitue une dette envers eux (au passif).

BILAN

ACTIF PASSIF
LE BILAN
1. ACTIF DU BILAN

 On trouve à l’actif tout ce que l’entreprise contrôle :


- Elle exerce un contrôle économique (et non juridique)
- L’élément est identifiable
- Il est source d’avantages économiques futurs
1.1 L’actif immobilisé (ou emplois durables)
1.2 L’actif circulant : Stocks, créances et trésorerie
 Le mot circulant s’oppose au mot immobilisé au sens où les actifs auxquels il s’applique vont se renouveler
rapidement et sans cesse lors du cycle d’exploitation de l’entreprise:
- les stocks
- les créances
- les Valeurs Mobilières de Placement
- la trésorerie
10 LE BILAN
1. ACTIF DU BILAN

• L’entreprise dispose de biens qu’elle possède et qui figurent à l’actif de son bilan.
• Règle comptable : Les actifs sont classés par ordre de liquidité croissante.
LE BILAN
2. PASSIF DU BILAN

 Au passif du bilan se trouve tout ce que l’entreprise doit.


 Une dette naît en général du fait que l’entreprise achète des biens ou services à un fournisseur qui
lui permet de régler plus tard.
 On dit aussi réciproquement que le fournisseur a une créance sur l’entreprise.
 Mais une dette peut aussi naître à l’occasion d’un emprunt que l’entreprise contracte auprès d’une
banque.
LE BILAN
2. PASSIF DU BILAN

2.1 Les capitaux propres :


 Ces capitaux propres vont s’accroître chaque année de la partie du
bénéfice que les actionnaires vont décider de laisser dans
l’entreprise : les réserves. Apports des
 L’autre partie, qui sera versée aux actionnaires, s’appelle les actionnaires
dividendes.
 Les capitaux propres sont donc à la fois à la disposition de
l’entreprise tant qu’elle vit (d’où le terme « propres »), mais aussi
une dette au sens où il faudra rendre cet argent aux actionnaires en Rendre aux
cas de dissolution de l’entreprise. actionnaires
LE BILAN
2. PASSIF DU BILAN

2.2 Les dettes

 Il s’agit des dettes envers les tiers. Elles seront donc classées en fonction de leur exigibilité.
 Emprunt
 Dettes envers les fournisseurs
 Dettes fiscales et sociales
 Dettes sur immobilisations
 Découvert
14 LE BILAN
2. PASSIF DU BILAN

• L’entreprise a mis en place des financements qui figurent au passif de son bilan afin de financer ses biens (actif).
• Règle comptable : les passifs sont classés par ordre d’exigibilité croissante.
LE BILAN
3. CONCLUSION SUR LE BILAN

ACTIF BILAN PASSIF

ACTIF CAPITAL SOCIAL CAPITAUX


IMMOBILISE IMMOBILISATIONS RESULTAT PROPRES
RESERVES

ACTIF STOCKS EMPRUNTS DETTES


CIRCULANT CREANCES, VMP DETTES FOURNISS.
TRESORERIE DETTES SUR IMMO…

Le résultat s’inscrit toujours au passif du bilan sous la rubrique résultat avec un signe + s’il s’agit d’un
bénéfice ou un signe – s’il s’agit d’une perte.
LE BILAN
Bilan schématique

Actif Passif
ACTIF IMMOBILISÉ CAPITAUX PROPRES
Immobilisations incorporelles Capital social
Réserves
Immobilisations corporelles Résultat de l’exercice

Immobilisations financières

ACTIF CIRCULANT DETTES

Stocks Emprunts
Avances et acomptes versés Avances et acomptes reçus
Créances clients Dettes fournisseurs
Autres créances Dettes sociales et fiscales
Valeurs mobilières de placement Dettes sur immobilisations
Disponibilités (Banques, Caisse) Autres dettes
17 Evolution du bilan : exemple

 Nous créons une société, et en tant qu’actionnaires nous décidons d’apporter nos
économies permettant de constituer un capital de départ de 25 000 euros. Comment se
présente notre bilan, une fois l’apport réalisé?
 Compléter la première feuille.
18 Evolution du bilan

 Nous décidons d’acheter, deux jours plus tard, pour préparer son exploitation du matériel
pour 32 000 euros. Et nous obtenons un prêt de 10 000 euros de la part de notre banque.
19 Evolution du bilan

 Ayant obtenu notre première commande client, 5 jours plus tard, pour laquelle nous
obtenons 1 000 euros d’acompte, nous passons une commande de matières premières
pour un montant de 10 000 euros auprès d’un fournisseur qui demande 50% d’acompte et
nous livrera sous huitaine.
20 Evolution du bilan
21 Application

 Exemple
Monsieur Hamon crée, le 1er avril de l’exercice N, l’entreprise commerciale Kerity. Il dispose
d’une somme personnelle de 50 000 € qu’il dépose sur le compte bancaire de l’entreprise.
Présenter le bilan de départ.
À la fin de l’exercice N, les renseignements suivants vous sont communiquées :
- emprunt : 30 000 - brevets : 40 000
- créances des clients : 8 000 - stock de marchandises : 4 500
- banque : 5 500 - dettes envers les fournisseurs : 3 000
- matériel industriel : 29 000
Établir le bilan de fin d’exercice.
LE BILAN

 Le bilan nous indique la situation patrimoniale d’une


entreprise à la fin d’un exercice.
 C’est une photographie à un moment donné (approche
statique).
 Pour savoir ce qui s’est passé durant l’exercice, il faut
consulter le compte de résultat.
LE COMPTE DE RESULTAT
OBJECTIF

 C’est le document qui décrit l’activité de l’entreprise


durant un an : c’est le film de l’activité.
 Il recense les actes économiques qui se sont déroulés dans
l’entreprise, sans se préoccuper de leur dénouement
financier (le règlement).
LE COMPTE DE RESULTAT
PHILOSOPHIE

COMPTE DE RESULTAT

CHARGES PRODUITS

 Les principaux produits obtenus par l’entreprise en douze mois d’activité sont les suivants :
ventes de marchandises, de produits ou de services, mais aussi intérêts des placements, et vente
de biens immobilisés.
 Les principales charges supportées par l’entreprise en douze mois d’activité sont les suivantes :
ce sont les charges indispensables au bon fonctionnement de la société : les achats, les frais
généraux, les salaires, les frais financiers…
LE COMPTE DE RESULTAT
PHILOSOPHIE

TOTAL PRODUITS > TOTAL CHARGES => LE RESULTAT


NET DE L’ENTREPRISE EST UN BENEFICE

CHARGES PRODUITS
800 1 000

BENEFICE
200

 Afin de conserver l’idée d’un tableau en deux parties égales, le bénéfice est inscrit du coté des charges
dans le compte de résultat ; les produits de 1 000 € de charges et permettent de dégager un bénéfice de
200 €.
LE COMPTE DE RESULTAT
PHILOSOPHIE

TOTAL DES CHARGES > TOTAL DES PRODUITS


=> LE RESULTAT EST UNE PERTE NETTE

CHARGES PRODUITS
1 000 800

PERTE
200

Les produits listés correspondent aux recettes FACTUREES.


Les charges sont équivalentes au montant des factures RECUES.
LE COMPTE DE RESULTAT
LE DECOUPAGE DU COMPTE DE RESULTAT

 Les charges comme les produits sont classés en trois catégories :


Exploitation Financier Exceptionnel

1. Le niveau d’exploitation
 Sont classés dans cette rubrique tous les actes économiques qui ont un lien direct avec
l’exploitation, c’est-à-dire le métier de l’entreprise.
 De la comparaison de ces charges et produits d’exploitation naîtra un résultat
d’exploitation
(bénéfice ou perte).
LE COMPTE DE RESULTAT
LE DECOUPAGE DU COMPTE DE RESULTAT
1.Le niveau d’exploitation

 CHARGES  PRODUITS
 Achats de marchandises
 Ventes de marchandises
 Variation de stock de marchandises…
 Achats de matières 1ères et autres approvisionnements  Production vendue
 Variation de stock……..
 Production stockée
 Autres achats et charges externes
 Impôts et taxes
 Production immobilisée
 Salaires et traitements  Subvention d’exploitation
 Charges sociales
 Reprise sur amortissements dépréciations et
 Dotations aux amortissements dépréciations et
provisions
provisions
 Autres charges  Autres produits
LE COMPTE DE RESULTAT
LE DECOUPAGE DU COMPTE DE RESULTAT

2. Le niveau financier

Là sont appréhendés tous les actes économiques qui ont un caractère financier, c’est-à-dire qu’ils
dépendent du loyer de l’argent ou du cours des monnaies ou des actions.

De la comparaison de ces charges et produits financiers naîtra un résultat financier (bénéfice ou
perte) qui s’ajoutera au résultat d’exploitation pour donner le résultat courant avant impôt.
LE COMPTE DE RESULTAT
LE DECOUPAGE DU COMPTE DE RESULTAT
2.Le niveau financier

 CHARGES  PRODUITS
 Dotations aux amortissements,  Reprises sur amortissements
dépréciations et provisions dépréciations et provisions
 Intérêts et charges assimilées  Intérêts et produits assimilés
 Différences négatives de change  Différences positives de change
 Charges nettes sur cessions de  Produits nets sur cessions de valeurs
valeurs mobilières de placement mobilières de placement
LE COMPTE DE RESULTAT
LE DECOUPAGE DU COMPTE DE RESULTAT
3. Le niveau exceptionnel

Figureront dans cette rubrique tous les actes économiques dits exceptionnels, soit
parce qu’ils sont rares (vente d’immobilisations, pénalités sur marchés), soit parce qu’ils
n’ont ni un caractère d’exploitation, ni un caractère financier.
De la comparaison de ces charges et produits exceptionnels naîtra un résultat
exceptionnel.
LE COMPTE DE RESULTAT
LE DECOUPAGE DU COMPTE DE RESULTAT
3.Le niveau exceptionnel

 CHARGES  PRODUITS
 Charges exceptionnelles sur opérations  Produits exceptionnels sur opérations de
de gestion gestion
 Charges exceptionnelles sur opérations  Produits exceptionnels sur opérations en
en capital capital
 Dotations aux amortissements,  Reprises sur amortissements
dépréciations et provisions dépréciations et provisions
LE COMPTE DE RESULTAT
LE DECOUPAGE DU COMPTE DE RESULTAT

Hors catégorie

 CHARGES  PRODUITS
 Participation des salariés
 Impôt sur les bénéfices

 BENEFICE  PERTE
La variation des stocks

 La variation des stocks relative aux achats (marchandises ou matières premières) entre le début et la
fin de l’exercice exprime :
 soit une consommation de stocks (déstockage) lorsque le stock initial est supérieur au stock final ;
soit une augmentation du stockage (surstockage) lorsque le stock initial est inférieur au stock final.
 La variation des stocks est liée à l’activité de l’entreprise et influe sur les coûts. Elle doit donc être
intégrée dans le compte de résultat (charges). Elle est égale à :

 La variation des stocks relative aux achats vient corriger, en plus ou en moins, les achats stockés :
Le résultat

 Le résultat de l’exercice (bénéfice ou perte) s’obtient en effectuant la différence suivante :

 Il est placé du côté opposé à sa nature afin d’équilibrer le compte de résultat. Le bénéfice
est placé du côté des charges, la perte est placée du côté des produits :
Total des Charges + Bénéfice = Total général
Total des Produits + Perte = Total général
Le résultat

 Le parallélisme existant entre le classement des charges et des produits permet à


l’entreprise d’analyser la formation du résultat en plusieurs étapes :
Compte du résultat schématique
CHARGES PRODUITS
CHARGES D’EXPLOITATION PRODUITS D’EXPLOITATION
Achats de marchandises Ventes de marchandises
Achats de matières premières + Production vendue
Autres achats et charges externes = Chiffre d’affaires
Impôts et taxes
Salaires et traitement Production stockée
Charges sociales Production immobilisée
Dotations aux amortissements, dépréciations et provisions Subventions d’exploitation
Autres charges Autres produits

CHARGES FINANCIÈRES PRODUITS FINANCIERS


Intérêts d’emprunts Dividendes et Intérêts perçus

CHARGES EXCEPTIONNELLES PRODUITS EXCEPTIONNELS

PARTICIPATION DES SALARIÉES


IMPÔT SUR LES BÉNÉFICES

BÉNÉFICE
LE COMPTE DE RESULTAT
CONCLUSION

 L’agrégation du résultat d’exploitation, du résultat financier et du résultat exceptionnel


donnera le résultat avant impôt sur les bénéfices de l’entreprise.
 Ce résultat sera la base de calcul de l’impôt sur les bénéfices. Une fois cet impôt sur les
bénéfices retranché, nous obtiendrons le résultat net comptable de l’entreprise, encore
appelé résultat après impôt, et qui constitue le résultat final.
Exemple