Vous êtes sur la page 1sur 29

Prof : EL HADDAD

Comptabilité des sociétés


CHAPITRE III : L’EVALUATION DES TITRES
SOCIAUX
Pourquoi l’évaluation ?

• Pour fixer la valeur de vente ou d’achat d’un


titre :

+ vente d’un associé de son titre


+ dans le cadre d’une OPA offre public d’achat (par une sté
sur les action d’une autre)
+ dans le cadre d’une OR offre de rachat (d’une sté de ses
propres action)
Pourquoi l’évaluation ?

• Pour fixer la valeur d’échange d’un titre :

+ dans le cadre de la fusion d’une société : échange des


titres de la société absorbé par les titres de la société
absorbante.

+ dans le cadre d’une OPE offre public d’échange


Pourquoi l’évaluation ?

• Pour fixer la valeur d’émission d’un titre :


émission d’action dans le cadre d’une
augmentation de capital.

+ la valeur d’un titre peut être fondé sur le revenu de ce titre ou


sur le patrimoine de la société.

+ une combinaison des 2 ci-dessus.


Cours d’une action
+ sur le cours en bourse ou le PER =
Dividende par action
• Section 1 : L’approche d’évaluation fondée
sur le patrimoine

Cette approche d’évaluation est la plus


ancienne et la plus simple d’utilisation
puisqu’elle se base sur le patrimoine de
l’entreprise.

L’information de base sur le patrimoine de l’entreprise est


fournie par son bilan.
• La valeur mathématique comptable (V.M.C)
La VMC prend en considération l’actif net comptable sans
modification des valeurs comptables figurant dans le bilan,
elle est donc déterminée à partir du bilan comptable.

Elle est calculée de la manière suivante :

V.M.C = Actif Net Comptable / Nombre d’actions

Avec :
Actif Net Comptable = Capitaux Propres – Actif Fictif
Actif Fictif = Immobilisation en non valeur
On peut calculer la valeur mathématique comptable de deux
façons :

Avant répartition du résultat : valeur mathématique comptable


coupon attaché.

Après répartition du résultat : valeur mathématique comptable


coupon détaché ou ex-coupon.

Le bilan résulte de l’application des principes et des méthodes


comptables qui ne conduisent pas toujours à attribuer aux
divers éléments qu’il comporte une valeur réelle.
C’est pour cette raison qu’on privilégie la valeur
mathématique intrinsèque, appelée aussi valeur réelle, à la
valeur mathématique comptable.
1. Le bilan de la société anonyme « ABC » au capital social de 4.500.000DH divisé
en 45.000 actions, d’une valeur nominale de 100 DH chacune, totalement
libérées se présente comme suit au 31/12/2010.

2. Les statuts de la SA « ABC » précisent que le bénéfice net est réparti de cette
façon :

• Dotation à la réserve légale 5% ;


• Distribution d’un premier dividende au taux annuel de 6% pour rémunérer les
actions libérées et non amorties ;
• Réserves statutaires 5%,
• Doter la réserve facultative du montant décidé par l’A.G.O soit 60.000 DH et
doter les autres réserves de 40.000 DH ;
• Le reste est attribué aux actionnaires à titre de superdividende (arrondir au
dirham inférieur) et éventuellement au report à nouveau.

Travail à faire :
– Calculer la VMC avant répartition du bénéfice (V.M.C coupon attaché) .
– Répartir le bénéfice de la SA « ABC » ;
– Calculer la VMC après répartition du bénéfice (V.M.C ex-coupon).
Capitaux propres :
•Capital social 4 500 000
•Réserve légale 349 000
•Réserve statutaire 180 000
•Réserve facultative 200 000
•Autres réserves 60 000
•Report à nouveau 24 000
•Résultat net de l’exercice 980 000

Total des Capitaux Propres = 6 293 000


- Actif fictif - 176 000

Donc Actif Net Comptable = 6 117 000

V.M.C coupon attaché = 6 117 000 / 45 000 = 135,93 DH


Répartition du bénéfice
ELEMENTS DE
CALCUL MONTANT
REPARTITION
Bénéfice net à répartir 980 000
Réserve légale 980 000 × 5% - 49 000
1ér dividende 4 500 000 × 6% - 270 000
S1 661 000
Reprise du R.A.N + 24 000
S2 685 000
Réserve Statutaire 685 000 × 5% 34 250
Réserve facultative 60 000
Autres Réserves 40 000
550 750 / 45 000 = 12,2388
S3 550 750
Super Dividende On retient 12 × 45 000
- 540 000
S4 10 750
Report à nouveau 0,2388 × 45 000
- 10 750
S5 0
La valeur mathématique après répartition du bénéfice ou V.M.C
(ex –coupon) :

Au terme de la répartition des bénéfices, les dividendes (intérêt


statutaire et superdividende) qui sont d’un montant de 810 000
(270 000 + 540 000), sont considérés comme des dettes du passif
circulant hors trésorerie, ils ne font plus partie des capitaux propres,
ils doivent être retranchés pour être réintégrés aux dettes.

L’actif net comptable après répartition des bénéfices

= CP – dividendes – Actif fictif


= 6 293 000 – 810 000 – 176 000
= 5 307 000

Donc la V.M.C (ex-coupon) d’une action


= 5 307 000/ 45 000
= 117,93 DH
La valeur mathématique intrinsèque (V.M.I)

La valeur mathématique intrinsèque est la valeur


d’action calculée à partir du bilan réel. Elle est égale à
la partie de l’actif net réel revenant à chaque titre.  

V.M.I = Actif Net Réel / Nombre d’actions

L’actif net réel est déterminé à partir de l’actif net


comptable corrigé des plus-values et des moins-values
liées aux évaluations précises des biens et des valeurs
dont dispose la société.
Reprenons l’énoncé de l’exemple précédent relatif à la S.A « ABC »   en ajoutant
des informations relatives à l’estimation des valeurs réelles des différents
postes du bilan  :

• Le fond commercial est évalué à 900 000 DH ;


• Les terrains ont une valeur réelle de 1 600 000 DH ;
• Les constructions sont évalués à 960.000 DH ;
• La V.N.A du matériel et outillage est surestimée de 15% ;
• Le matériel de transport vaut réellement 320 000 DH ;
• Les stocks inscrits au bilan pour un montant de 1 830 000 DH ont une valeur
réelle sur le marché de 1 430 000 DH ;
• Une créance client d’un montant de 15 000 DH, n’ayant donné lieu à aucune
provision, est irrécupérable ;
• Les provisions constituées pour couvrir les pertes et les charges sont sincères.

Travail à faire :
- Calculer la valeur mathématique intrinsèque (VMI) avant et après répartition
du bénéfice.
D’abord on va déterminer les plus et moins values :
Elément Valeur réelle Valeur comptable Plus value Moins value
Fond commercial 900 000 0 900 000 -
Terrains 1 600 000 1 200 000 400 000 -
Constructions 960 000 800 000 160 000 -
M et outillage 1 657 500 1 950 000 - 292 500
Mat de transport 320 000 423 000 - 103 000
Stocks 1 430 000 1 830 000 - 400 000
Créance irrécup. 0 15 000 - 15 000

1 460 000 810 500

Ensuite on va calculer l’Actif net réel avant répartition des bénéfices


ANR 1 = Capitaux propres – Actif fictif + plus value – moins value
= 6 293 000 – 176 000 + 1 460 000 – 810 500
= 6 766 500
Donc, la valeur mathématique intrinsèque avant répartition (coupon attaché)
est :

VMI = 6 766 500 / 45 000 = 150, 36 DH


La valeur mathématique intrinsèque après répartition (ex- coupon)
est calculée à partir de l’actif net réel après répartition des
bénéfices :

ANR 2 = 5 307 000 + 1 460 000 – 810 500


= 5 956 500 DH

De ce fait :
La valeur mathématique intrinsèque (ex-coupon) est :

VMI = 5 956 500 / 45 000 = 132,36 DH


Section 2 : L’approche fondée sur les flux

L’approche fondée sur les flux vient combler les


insuffisances que représente l’approche
patrimoniale. Cette approche est calculée à
partir des revenus dégagés par l’entreprise qui
sont : le résultat, les dividendes et les cash-
flows.
a - Evaluation à partir du résultat : valeur de
rendement

valeur de rendement par capitalisation du bénéfice


net réel

Elle est égale à la valeur d’un capital qui, placé à un


taux d’intérêt déterminé produirait un bénéfice égal
au montant du bénéfice net réel annuel de
l’entreprise.
Valeur de rendement = Bénéfice net réel / taux de capitalisation
La société « ABC » dégage un bénéfice net
réel de 900.000 DH. Sachant que l’acquéreur
recherche une rentabilité de 10%.

la valeur de rendement de l’entreprise sera


égale à (900 000 / 0,10) = 9.000.000.

V.R d’un titre = 9 .000.000/45.000 = 200 DH


Valeur de rendement par actualisation des
bénéfices futurs

C’est la somme des bénéfices constants prévus


actualisés à un taux d’actualisation déterminé.

Avec : i : taux d’actualisation


n : période d’actualisation
B : bénéfices futurs constants
La société « ABC » anticipe que la valeur du bénéfice
constant qui sera versé les années suivantes est de 15 DH.

Sachant que le taux d’actualisation est de 10%, quel sera la


valeur de rendement de l’action dans 3 ans?
b - Evaluation à partir des dividendes : valeur
de rentabilité ou financière
 
Appelée aussi la valeur financière, la valeur de
rentabilité d’une action est la valeur d’un capital
qui, placé à un taux déterminé, produirait un
revenu égal au dividende distribué par action.

On peut recenser deux principales méthodes de


calcul de la valeur de rentabilité ou valeur
financière : celle d’Irving Fisher et celle du
modèle de base à dividende constant .
Méthode d’Irving Fisher
Irving Fisher définit « la valeur de tout capital
comme la valeur de son rendement futur ».

Avec : V0 : valeur de l’entreprise à l’instant 0


D : dividende par action prévue pour chaque année
VRn : valeur résiduelle à l’année n
i : taux d’actualisation
Exemple :
La société « ABC » anticipe que la valeur du dividende qui sera
versé l’année (n+1), (n+2), (n+3) est respectivement de 30 DH, 40
DH, 50 DH.

Sachant que le taux d’actualisation est de 10% et que la valeur


résiduelle à l’année (n+3) est de 90 DH, quelle sera la valeur de
rentabilité de l’action dans 3 ans?
Modèle de base à dividende constant

Ce modèle suppose que les dividendes sont constants


pendant une période donnée.

La formule d’évaluation se présente comme suit :

Cette méthode ne tient pas compte de la valeur résiduelle


et s’appuie sur la constance des dividendes comme principe
de base.
La société « ABC » anticipe que la valeur du
dividende qui sera versé les années suivantes est de
40 DH.

Sachant que le taux d’actualisation est de 10%, quelle


sera la valeur de rentabilité de l’action dans 3 ans?
Section 3 : La méthode des moyennes pondérées :

VM : valeur mathématique, VR : valeur de rendement, et


VF : valeur financière
Section 4 : L’approche d’évaluation boursière

Cette approche se base sur les données publiées par les


entreprises cotées en bourse et permet la comparaison
entre les sociétés du même secteur ou de même taille.
Les méthodes d’évaluation boursières sont nombreuses on
ne traitera ici que de la méthode du Price Earning Ratio
(P.E.R)
 
Donc V.R = B.N × P.E.R

Avec V.R  : valeur réelle de l’entreprise


B.N  : bénéfice net
P.E.R  : cours de l’action / bénéfice par action
Exemple :

Une société, dont le capital est composé de 5.000 actions,


chacune est cotée à 600 DH.
Les analystes financiers prédisent pour cette société un
bénéfice net de 200.000 DH, soit 40 DH par action.

1. Déterminer le PER de cette société.


2. Déterminer sa valeur.
 
Corrigé :

3. Le PER de cette société est donc de 600/40 = 15


4. Sa valeur est de 200 000 * 15 = 3.000.000 DH.

Vous aimerez peut-être aussi