Vous êtes sur la page 1sur 33

« Focus sur les possibilités de

financement du développement de
son entreprise »

Animé par :
Dominique Capris et Kevin Aubry CCI Rennes
˃ Possibilités de financement des besoins

- Apport Personnel
Fonds -
- Recrutement Autofinancement
Actifs - R&D Propres - Investisseurs extérieurs
Immatériels - Marketing

Aides - Subventions
Publiques - Avance Remboursables…

Financement - Prêt
- Machines -
Actifs Bancaire Crédit-Bail
- Véhicules
Matériels - Bâtiments
Financement - Crowdfunding
Alternatif - Affacturage…
˃ Le Financement Bancaire

 Quels sont les besoins financés ?

 Exemple de Financement Bancaire


˃ Quels sont les besoins financés par du crédit
bancaire
 Essentiellement des actifs sur lesquels une garantie est possible
- Equipements de production
- Véhicules
- Bâtiment / Usine

 Des biens sur lesquels un marché secondaire existe pour un


financement en Crédit-Bail

 Dans une moindre mesure, du BFR via des lignes de trésorerie


(Découvert, crédit de trésorerie)

 Des rachats de titres via des dettes dites « LBO »


˃ Exemple de financement bancaire (1/2)
Compte de résultat prévisionnel
K€ 2015 2016 e 2017 e 2018 e
Financement
CA 1 000 1 400 1 600 1 700
d’1
Variation (%) 40,0% 14,3% 6,3%
investissement
EBE 100 161 184 196 de 200K€
% du CA 10,0% 11,5% 11,5% 11,5% intégré dans le
REX 60 98 112 119 prévisionnel
% du CA 6,0% 7,0% 7,0% 7,0%

RN 20 42 48 51
% du CA 2,0% 3,0% 3,0% 3,0%

CAF 60 105 120 128


% du CA 6,0% 7,5% 7,5% 7,5%
˃ Exemple de financement bancaire (2/2)
Cash flow prévisionnel
K€ 2015 2016 e 2017 e 2018 e
Hypothèses :
CAF 60 105 120 128
Financement d’1
Variation du BFR 0 (33) (17) (8)
investissement
Cash flow d'exploitation 60 72 103 120 de 200K€/5 ans
Investissements matériels 0 (200) 0 0 BFR Maintenu à
Free cash flow 60 (128) 103 120 60jrs de CA
Equity 0 0 0 0
Dividendes versés 0 0 0 0
Nouveaux emprunts 0 200 0 0
Remboursements d'emprunts (20) (60) (60) (60)
Frais Financiers (2) (6) (5) (4)

Cash Flow de financement (22) 134 (65) (64)

Variation de trésorerie 38 6 38 56
˃ Le Financement Haut de Bilan

 Les différents cycles de l’investissement

 Quels sont les besoins financés ?

 Les attentes d’un investisseur


˃ Les différents cycles de l’investissement
˃ Quels sont les besoins financés par de
l’investissement haut de bilan ?
Capital Amorçage / Risque Capital Développement

Acteurs Business Angels / Fonds spécialisés SCR / FCPR / FCPI / FIP

PME en phase de développement :


Entreprises innovantes ou à dominante - Avec une reconnaissance identifiée
technologique :
- S’appuie sur une techno validée et sur un marché
- Avec une volonté de lancer une
Profils innovante
- Commercialise des produits à forte nouvelle phase d’expansion pour
Sociétés
augmenter ses parts de marché,
valeur ajoutée
- Ambition d’adresser des marchés à fort diversifier l’offre, intégrer de la valeur
via une acquisition ou attaquer
potentiel, souvent internationaux
l’international

Développement et industrialisation de
Besoin Matériel ou immatériel / BFR lié à la
produits et services / Pénétration de
financés croissance / Acquisition de titres
nouveaux marchés / Structuration d’équipe
˃ Bien cerner les attentes des investisseurs

 Retour sur la création de valeur obtenue grâce à l’investissement

 Niveau de rentabilité qui dépend du risque supporté

 Intervention dans la gouvernance de l’entreprise plus ou moins forte

 Obtenir une liquidité de leurs titres à un horizon bien défini


˃ Les Financements Alternatifs

 Crowdfunding

 Les autres financements (Dettes Désintermédiées /


Mobilisation du Poste Clients / Financement sur stocks)
˃ Le Crowdfunding
 Le Principe

 Quelques chiffres clés :


˃ Le Crowdfunding
˃ Les autres financements

 La tendance à la désintermédiation

 La mobilisation du poste clients

 Le financement sur stocks


> Mobiliser les financements publics
˃ Pourquoi solliciter les financements publics ?
˃ Quelle stratégie adopter pour optimiser sa
recherche de financements publics ?
˃ Comment se repérer parmi plus de 6000
dispositifs d’aides différents ?
˃ Sélection de dispositifs
˃ Pourquoi solliciter les financements publics ?

 Bénéficier d’un coup de pouce financier qui permettra d’


accélérer la réalisation de son projet, de recruter de
nouvelles compétences, d’accéder à des expertises
externes
 Limiter le recours à l’autofinancement
 Préserver ses capacités d’emprunt
˃ Quelle stratégie adopter pour optimiser sa
recherche de financements publics ?
 Présenter un projet solide : faisabilité commerciale, prévisionnel
d’activité cohérent, créations d’emplois induites
 Démontrer vos capacités financières à soutenir votre projet : les
recherches de financement public et bancaire doivent être menées dans
le même temps
 Sélectionner les dispositifs les plus pertinents en fonction de vos
besoins, du temps dont vous disposez et des contreparties exigées
 Anticiper vos demandes de financement : elles doivent parvenir aux
financeurs avant le démarrage de vos programmes d’investissements et
les délais de réponse sont parfois longs
˃ Les différents projets de développement soutenus

Développeme
nt commercial

Innovatio
n

Investissements
dans les énergies
renouvelables
investissemen
Export ts matériels et
immatériels

recruteme
immobilier
nt
˃ Les différents types de financement public

Mise à disposition
de locaux, de
foncier

Subventio
ns directes

Crédits Avances
remboursables
d’impôt

apports en Primes à l’embauche


Réductions de
capitaux charges
˃ De multiples financeurs possibles

Chacun a ses propres critères d’éligibilité, circuit de décision et


priorités.

 Les financeurs régionaux : communautés de communes, Rennes


Métropole, Région Bretagne
 Le fonds de revitalisation Finea 35
 L’Etat et ses agences : BPI, ADEME, Direccte, CARSAT
 L’Europe
˃ Des modalités d’intervention différentes
 Les dispositifs permanents : dépôt des dossiers possible toute l’année
 Les appels à projet ponctuels : ce sont des concours, avec un calendrier
à respecter
˃ Les principaux critères d’attribution des financeurs
 Le projet de l’entreprise : son caractère innovant, le montant de
l’investissement, le nombre d’emplois créés, son potentiel commercial, la
cohérence financière
 Le profil de l’entreprise qui porte le projet : taille, CA, appartenance à un
groupe, lieu d’implantation, secteur d’activité, situation financière, montant
des fonds propres
 Respect des règles européennes : les dispositifs d’aides publiques sont
strictement encadrés par l’Europe

˃ Les contreparties exigées par les financeurs


 Respect des plafonds d’aides
 Respect du programme d’investissement et de recrutement présenté
˃ Sélection de quelques dispositifs de
financement public
˃ Aides au recrutement
 Embauche 1er salarié : première embauche d’un CDI ou CDD d’au
moins six mois (jusqu’au 31/12/2016). Aide financière de 4 000 €
maximum sur deux ans.
 Embauche PME : embauches en CDI ou CDD d’au moins 6 mois
réalisées (jusqu’au 31/12/2016) par les PME. Aide financière de 4000
€ sur 2 ans (pour un temps plein). Uniquement pour les salaires
jusqu’à 1,3 fois le SMIC.
 Finea 35 Fonds de revitalisation du département 35 : une subvention
possible de 2500 € par emploi créé sous certaines conditions.
˃ Aides à l’investissement
 Le « prêt de croissance » TPE (Région Bretagne et BPI)
 Un prêt compris entre 10 000 et 50 000 € sur 5 ans, dont un an de différé
en capital. Son taux est préférentiel. Il ne nécessite ni caution personnelle,
ni garantie.
 Il s’adresse à toutes les TPE et PME de 3 à 50 salariés de plus de 3 ans,
quel que soit leur secteur d'activité.
 Il finance certains investissements immatériels ou corporels :
aménagements de mise aux normes, respect de l’environnement ou
amélioration de la sécurité, formation des équipes de production ou de
commerciaux, frais de prospection et de publicité, matériel informatique …
 Un partenariat financier complémentaire est obligatoire : son montant doit
au moins être équivalent à celui du Prêt Croissance TPE Bretagne.
 http://pretcroissancetpe.bretagne.bzh/ plateforme pour une demande en
ligne
˃ Aides à l’investissement

 ARDC (Région Bretagne)


 Le dispositif cible les entreprises (PME et non PME) de production et de
services aux entreprises et les PME des filières stratégiques pour le
territoire breton.
 Pour les PME : le montant de l’avance remboursable est égale à 20 % des
investissements matériels et immatériels éligibles, elle est plafonnée à 300
000 €.
 Dépenses financées : Investissements matériels (hors matériel roulant et
mobilier de bureau) ; Investissements immatériels en lien avec le projet.
 Le montant des investissements éligibles doit être supérieur à 100 000 € et
le projet doit générer la création d'au moins 3 emplois CDI etp sur 3 ans.
˃ Aides à l’investissement

 Mesure de Suramortissement : possibilité d’amortir les


investissements productifs réalisés avant le 14/4/17 à hauteur de 140
% de leur valeur. Pour une PME soumise à l’IS réalisant un
investissement machine de 300 000 € amortissable sur 8 ans,
l’économie peut atteindre 40 000 € sur la période.

 Aide à l’investissement et à la création d’emplois de Rennes


Métropole : cible les entreprises de production et de services aux
entreprises. Subvention calculée sur les investissements matériels,
immobiliers et immatériels (brevets, prototypages, logiciels). Il faut un
investissement minimal de 50 000 € et la création d’un emploi pour
la TPE.
˃ Aides à l’innovation
 Aide au conseil à l’innovation (Région Bretagne) : finance le recours à des
prestataires de conseil : jusqu’à 15K€ en subvention (prise en charge de 80%
pour les primo-accèdants)
 ALPI Aide au lancement de projets innovants (Région Bretagne) : finance la
création de la fonction marketing-commerciale dans la jeune entreprise
innovante (moins de 36 mois). Avance remboursable plafonnée à 60K€ qui
peut financer 100% du salaire la première année.
 Etudes de faisabilité des projets d’innovation PME (Région Bretagne et
BPI) Subvention à hauteur de 50% plafonnée à 40K€ pour le financement des
phases de faisabilité technico-économique des projets de R&D
 Bourse French Tech pour les start-up (moins de 1 an) (BPI) : subvention à
hauteur de 70% des dépenses éligibles (internes et externes) destinée aux
phases de maturation et de validation technico-économique (de l’idée à la
commercialisation). Montant plafonné à 30k€
˃ Aides à l’innovation
 Crédit d’impôt recherche CIR
 Le crédit d’impôt recherche (CIR) est égal à 30 % des dépenses de
recherche inférieures ou égales à 100 millions d’euros
 Le crédit d'impôt s'impute sur l'impôt sur le revenu ou l'impôt sur les
sociétés dû au titre de l'année au cours de laquelle les dépenses de
recherche sont engagées par l'entreprise.
 Le solde non imputé constitue une créance sur l'Etat qui peut être
utilisée pour le paiement de l'impôt dû au titre des trois années
suivantes. A l'issue de la période d'imputation, la fraction non
imputée est restituable à l'entreprise.
 Possibilités de restitution immédiate : JEI, PME
˃ Aides à l’innovation
 Crédit d’impôt innovation CII

 Le crédit d’impôt innovation est réservé aux PME.


 Une PME peut bénéficier d’un crédit d’impôt de 20 % des dépenses
nécessaires à la conception et/ou à la réalisation de prototypes ou
d’installations pilotes d'un produit nouveau (yc logiciel).
 Le produit nouveau doit présenter des performances supérieures sur le plan
technique, des fonctionnalités, de l’ergonomie ou de l’écoconception par
rapport aux produits commercialisés par vos concurrents à la date de début
des travaux.
 L’assiette de dépenses est plafonnée à 400 000 € par an et par entreprise.
La déclaration s’effectue selon les mêmes modalités que le crédit d’impôt
recherche (CIR).
 Sous certaines conditions, les PME peuvent bénéficier du remboursement
anticipé de leur CII.
˃ Les portails d’information sur les aides

 Les sites de la Région Bretagne et de BPI


http://entreprise.bretagne.bzh/jcms/wcrb_191465#bpi-mo

 Le site de CCI France


https://les-aides.fr/

 Le site de BPI France


http://www.bpifrance.fr/
˃ La CCI informe et aide les entreprises à trouver les
meilleures solutions de financement

 Compréhension et analyse du projet de l’entreprise, évaluation


des besoins de financement lors d’un rdv avec le dirigeant
 Identification des sources de financement pertinentes
 Présentation à l’entreprise des solutions de financement, des
conditions d’accès, des contreparties exigées
 Plusieurs possibilités :
 Mise en relation directe avec le financeur
 Aide à la rédaction du dossier, relecture, validation et suivi
 Orientation vers un expert
Qu’avez-vous pensé de cette animation ?

Donnez-lui une note sur l’application mobile du


salon !