Vous êtes sur la page 1sur 17

Assurance maritime

Assurance maritime

Présenté par :
- Aimad El kabdaoui
- Asmaa Ferikh
- Badr Khaffou
- Chaimae Zenzmi
- Rim Chandour
Assurance maritime
le plan :
1. Historique de l’assurance maritime.
2. Réglementation assurance facultés maritime.
3. Les incoterms.
4. L’importance de l’assurance maritime des
marchandises transportées.
5. L’assurance maritime et le commerce international.
6. Les principales catégories de l’assurance facultés.
Historique de l’assurance maritime
Les deux premières Contrats d’assurances maritimes
enregistrées en France.
Historique de l’assurance maritime

● Le concept « assurance » est apparié


pour la première fois accompagné du mot
Maritimes et plus précisément en
Angleterre à l'année 1688, les assureurs
sont connus sous le nom des « Lloyd’s »
● L’assurance apparue sur la scène
marocaine grâce à une entreprise
nommée «L’ESPAGNOL » à Tanger en 1879
et c’est une branche d’une compagnie
espagnole et son rôle concerne seulement
l’assurance Maritime.
Réglementation assurance facultés maritime
• L’assurance facultés maritime est réglementée par :
*- Le dahir formant code de commerce maritime
(D.C.C.M) du 31 Mars 1919 dans ses articles de 345
à 390.
*- La convention de Bruxelles du 25 Août 1924 «
convention internationale pour l’unification de
certaines règles en matière de connaissement « 
Règles de la Haye »
Réglementation assurance facultés maritime
*- Le protocole de Visby du 23 Février 1968 qui
constitue le premier amendement à la convention de
Bruxelles.  
*- La convention de Hambourg de 1978 entrée en
vigueur au Maroc le 1er Novembre 1992.
*- La convention sur les contrats internationaux de
transport de marchandise effectué entièrement ou
partiellement par mer appelée «  Règles  de
Rotterdam ».
Les Incoterms

• Un Incoterm (contraction de l'expression anglaise International


commercial terms) est un terme normalisé qui sert à définir les droits
et devoirs des acheteurs et vendeurs participant à des échanges
internationaux et nationaux. La réglementation applicable est édictée
et publiée par la Chambre de commerce internationale1 (« ICC » pour
International Chamber of Commerce) à Paris. La dernière
réglementation, entrée en vigueur au 1er janvier 2011, s'appelle
Incoterms® 2010.
• Les Incoterms s'expriment par une abréviation anglophone en trois
lettres suivies de trois petits points. Les trois petits points définissant
le lieu exact où s’applique la règle Incoterms négociée, cette précision
géographique est très importante. La version de la réglementation
doit aussi être mentionnée : ICC 2010 ou Incoterms® 2010
Les Incoterms

• Le rôle de l'Incoterm
• Première fonction : dans le cadre de contrats de commerces internationaux et nationaux,
ces termes définissent les responsabilités et les obligations d'un vendeur et d'un acheteur,
notamment en matière de chargement, de transport, de type de transport, des assurances
et de la livraison. Il s'agit donc aussi d'une répartition des frais de transport.

• Deuxième fonction est de déterminer le lieu de transfert des risques, c'est-à-dire le lieu à


partir duquel sera défini qui du vendeur ou de l'acheteur aura à supporter l'avarie en cas de
mauvaise exécution du transport. Le lieu de transfert de risque correspond également au
lieu de livraison de la marchandise.
• Les règles Incoterms définissent les obligations de livraison qui incombent, en termes de
délai, au vendeur. 
 
• Troisième fonction concerne la fourniture des documents et des informations. Qui, du
vendeur ou de l'acheteur doit fournir quel document ? Cette fonction prend toute son
importance en ce qui concerne la sûreté.
 
Les Incoterms
• Incoterms 2010
•  Il s'agit de 11 termes commerciaux internationaux. Certains Incoterms sont utilisables uniquement pour
des transports par voies maritimes et/ou fluviaux (FAS, FOB, CFR, CIF) ; les autres s'utilisent quel que soit le
mode de transport, y compris en transport maritime, fluvial ou aérien ; ce sont des Incoterms appelés
« multimodaux » car ils combinent plusieurs modes de transport.
Règles Incoterms ICC 2010 utilisables pour tous les modes de transport
 
• EXW : Ex Works Ce terme définit l'obligation minimale du vendeur, l'acheteur ayant à supporter tous les frais et risques
inhérents à la prise en charge de la marchandise depuis les locaux du vendeur.
• FCA : Free Carrier, marchandises dédouanées et chargées dans le pays de départ, chez le vendeur ou chez le
commissionnaire de transport de l'acheteur ;
• CPT : Carriage Paid To, l'acheteur doit. Le terme CPT exige que le vendeur dédouane la marchandise à l'exportation.
• CIP : Carriage and Insurance Paid to, idem CPT, l'acheteur doit assumer tous les risques et tous les frais additionnels
encourus par la marchandise postérieurement à sa livraison.
• DAT : Delivered At Terminal, marchandises (déchargées) livrées sur quai, dans un terminal maritime, fluvial, aérien,
routier ou ferroviaire désigné (dédouanement import, et post-acheminement payés par l'acheteur) ;
• DAP : Delivered At Place, marchandises (non déchargées) mises à disposition de l'acheteur dans le pays d'importation
au lieu précisé dans le contrat (déchargement, dédouanement import payé par l'acheteur) ;
• DDP : Delivered Duty Paid, marchandises (non déchargées) livrées à destination finale, dédouanement import et taxes
à la charge du vendeur ; l'acheteur prend en charge uniquement le déchargement (si exclusion des taxes type TVA, le
préciser clairement).
• Ces règles sont utilisables également pour le transport maritime et/ou fluvial en vrac et/ou en conventionnel.
Les Incoterms
• Règles Incoterms ICC 2010 utilisables pour les modes de transport par voies fluviales et/ou
maritimes
• FAS : Free Alongside Ship, Le vendeur à dûment livré dès lors que la marchandise a été placée le long
du navire, au port d'embarquement convenu. C'est à partir de ce moment là, que l'acheteur doit
supporter tous les frais et risques de perte ou de dommage que la marchandise peut courir. Le terme
FAS impose au vendeur l'obligation de dédouaner la marchandise à l'exportation.
• FOB : Free On Board, Le vendeur a dûment livré dès lors que la marchandise a passé le bastingage du
navire au port d'embarquement convenu. Il s'ensuit qu'à partir de cet endroit l'acheteur doit
supporter tous les frais et risques de perte ou de dommage que la marchandise peut courir.
• CFR : Cost and Freight, Le vendeur a dûment livré dès lors que la marchandise a passé le bastingage du
navire au port d'embarquement. Le vendeur doit payer les coûts et le fret nécessaire pour acheminer
la marchandise jusqu'au port de destination convenu. Mais le risque de perte ou de dommage que la
marchandise peut courir, ainsi que tous frais supplémentaires nés d'évènements survenant après la
livraison, sont transférés du vendeur à l'acheteur.
• CIF : Cost, Insurance and Freight, Le vendeur doit payer les coûts et le fret nécessaires pour acheminer
la marchandise jusqu'au port de destination convenu. Mais le risque de perte ou de dommage que la
marchandise peut courir ainsi que tous les frais supplémentaires nés d'évènements intervenant après
la livraison sont transférés du vendeur à l'acheteur..
• La Chambre de commerce internationale recommande de n'utiliser ces règles que si le point de
départ et le point d'arrivée sont des ports. Pour FOB, CFR et CIF, le transfert des risques, donc la
livraison, se fait une fois que les marchandises sont mises à bord.
Les Incoterms

Déchargem Chargeme Déchargem Chargeme


Sigle Chargeme Dédouane Pré- ent du pré- nt du Transport ent du nt pour le Post- Dédouane
Incoterms nt du ment achemine achemine moyen de principal moyen de post- achemine Assurance ment Taxes
camion export ment ment transport transport achemine ment import
principal principal ment

EXW  Non  Non  Non  Non  Non  Non  Non  Non  Non  Non  Non  Non

FCA  Oui  Oui  Oui  Oui  Oui, Non  Non  Non  Non  Non  Non

FAS  Oui  Oui  Oui  Oui  Non  Non  Non  Non  Non  Non  Non  Non
FOB  Oui  Oui  Oui  Oui  Oui  Non  Non  Non  Non  Non  Non  Non
CFR  Oui  Oui  Oui  Oui  Oui  Oui  Non  Non  Non  Non  Non  Non
CIF  Oui  Oui  Oui  Oui  Oui  Oui  Non  Non  Non  Oui  Non  Non
CPT  Oui  Oui  Oui  Oui  Oui  Oui  Non  Non  Non  Non  Non  Non
CIP  Oui  Oui  Oui  Oui  Oui  Oui  Non  Non  Non  Oui  Non  Non
DAT  Oui  Oui  Oui  Oui  Oui  Oui  Oui  Non  Non  Oui  Non  Non

DAP  Oui  Oui  Oui  Oui  Oui  Oui  Non, Oui  Non, Oui  Non, Oui  Non  Non  Non

DDP  Oui  Oui  Oui  Oui  Oui  Oui  Oui  Oui  Oui  Oui  Oui  Oui
L’importance de l’assurance maritime des
marchandises transportées
L’importance de l’assurance maritime des
marchandises transportées

• Il joue un rôle d’un auxiliaire de commerce


• A un caractère indemnitaire
• Représente une part importante en volume du
commerce extérieur
• Ses règles et ses principes régissent l’ensemble d’un
transport assuré dés qu’il y a un trajet
L’assurance maritime et le commerce
international
• Le développement du commerce international n’aurait pas
été possible sans l’assurance transport ; le contrat de vente
établira le lieu et la personne qui va assurer une
exportation ou une importance
• La C.C.I à publié pour la première fois en 1963 des
conditions type pour le commerce international
• Les conditions utilisé le plus fréquemment sont:
• La vente C.I.F ou C.A.F
• La vente F.O.B
• La vente C&F
Les principales catégories de
l’assurance facultés
• L’assurance facultés garantit la couverture des
marchandises transportées par voie maritime y compris les
trajets accessoires effectués par voie terrestre, aérien ou
fluviale.
• Le marché Marocain est spécialisé depuis des années dans
l’assurance des marchandises transportées par voie
maritime, il offre aux industriels et aux commerçants le
choix entre plusieurs types de garanties et de polices.
Les principales catégories de l’assurance
facultés
 Les types de garanties :
o Garantit « FAP sauf »
o Garantit « tout risques »
 les types de police :
o Police au voyage.
o Police à alimenter.
o Police d’abonnement ou police flottante.
o Autres types de police : "police " tiers chargeurs "  

Vous aimerez peut-être aussi