Vous êtes sur la page 1sur 47

Lymphocytes T

Maturation-Fonctions
Prof. SEKA SEKA J.
Introduction
• Les lymphocytes T sont des lymphocytes dont
la maturation est contrôlée par le thymus. Ils
sont dits thymo-dépendants et désignés pour
cela par la lettre «T».

• Il s’agit d’une population très hétérogène


d’un point de vue fonctionnel
intérêts
• Dans les réponses immunitaires contre les micro-
organismes.
– Certains lymphocytes sont impliqués dans la régulation
de la réponse immunitaire (T helper; T suppresseur)
– D’autres sont les effecteurs de l’immunité à médiation
cellulaire (T cytotoxiques, T effecteurs de
l’hypersensibilité retardé, T sécréteurs de
lymphokines)
– Il y a aussi des lymphocytes T garants de la mémoire
immunitaire
Objectif général

Comprendre les mécanismes de maturation des

lymphocytes T et leurs fonctions


Objectifs spécifiques
1. Représenter dans un tableau la maturation
des lymphocytes T
2. Citer les différents marqueurs de
différenciation des lymphocytes T
3. Exposer les fonctions des lymphocytes T
4. Rapporter 2 applications pratiques des
lymphocytes T
PLAN

• Introduction

I. Rappels

II. Maturation-Différenciation

III. Fonctions- Applications

• Conclusion
Rappels

A. Origine

B. Morphologie
Origine

• Les lymphocytes T dérivent d’une cellule


souche multipotente (CFU= colony forming
unit) qui va se différencier en cellule souche
lymphoïde puis en cellule pré-T, migrent dans
le thymus où ils achèvent leur maturation en
lymphocyte T
Qu’en est t-il de la morphologie de
ces lymphocytes T
Morphologie
• Elle est fonction de l’état de la cellule
– quiescent,
– activé
• Elle est observable en microscopie
– Optique
– A contraste de phase
– électronique
Lymphocyte T quiescent
1. En microscopie optique après coloration au
May Grunwald Giemsa (MGG)

 C’est un petit lymphocyte de 7 à 12 microns de


diamètre
 A cytoplasme basophile avec quelques
granulations azurophiles
 Au noyau volumineux refoulant le cytoplasme en
périphérie
 Chromatine condensée en mottes
Lymphocyte T quiescent
2. En microscopie électronique

Les lymphocytes circulants ont le plus souvent la


morphologie de cellules quiescentes, avec un
cytoplasme peu abondant contenant quelques
mitochondries et un réticulum endoplasmique
peu développé.
Lymphocyte T activé
• Majoritairement rencontré dans les organes
lymphoïdes (très peu dans le sang)
• Subit des modifications métaboliques et
morphologiques puis se transforme en
lymphoblaste ou immunoblaste
• Il est augmenté de volume
• Avec une chromatine condensée
• Cytoplasme abondant et basophile
Lymphocyte T activé
• En microscopie en contraste de phase

le lymphocyte a un aspect de «miroir à

manche»
Le lymphocyte T issu de la cellule
souche lymphoïde acquiert
diverses propriétés et fonctions
qu’après son cycle de maturation
et de différenciation
Maturation-Différenciation

A. Etapes

B. Marqueurs membranaires

C. Exploration
Les étapes
• au nombre de deux:

– Étape initiale

– Étape finale
Étape initiale
• Lieu:

– Foie fœtal

– Moelle osseuse

– thymus
Étape initiale
• Elle part de la cellule souche multipotente (CFU)
jusqu’à des précurseurs pré-T;
• Ces pré-T vont électivement au thymus
• Dans le thymus, ils vont subir une prolifération
importante sous l’action du
microenvironnement et de facteurs thymiques
(thymuline, thymosine, thymopoïétine) mais
aussi sous l’action de cytokines diverses (IL-1 et
2)
Étape initiale
• CFU foie fœtal; moelle osseuse

• CFU-L

• Pré-T
;

• Pré-T

• Thymocytes corticaux thymus

• Thymocytes médullaires
cycle de maturation des Lymphocytes T
Facteurs de Cellules siège
différenciation

Cellule souche immunologique Tissu


hématopoïétique
(foie fœtal, moelle
Précurseurs T osseuse)
Microenvironnement
Facteurs thymiques Thymocytes thymocytes Thymus
corticaux médullaires

Lymphocytes T immatures
Facteurs thymiques
Sang et organes
Lymphocytes T immunocompétents lymphoïdes
périphériques

Contact antigénique
T auxiliaire; T suppresseur; T cytotoxique
T effecteurs de l’HSR; T mémoire
Caractéristiques des thymocytes
1. Thymocytes corticaux

a) 95% population intra thymique

b) Immatures; cortico-sensibles

c) La plupart meurt sur place; seuls 5% poursuivent

leur maturation et vont atteindre la médullaire


Caractéristiques des thymocytes
2. Thymocytes médullaires
a) 5% population intra thymique
b) Cortico-résistant
c) Expriment des marqueurs des thymocytes et certains
marqueurs des lymphocytes T périphériques (on parle
de thymocytes matures)
Dans le thymus, les thymus vont
subir une éducation qui leur
permet d’acquérir leur répertoire
immunitaire T, c’est-à-dire la
propriété de discriminer le soi du
non soi, tout en préservant le soi
et éliminer le non soi
Acquisition du répertoire T
• Se fait grâce à deux types de sélections:

– Sélection positive

– Sélection négative
Sélection positive
• Se déroule dans le cortex thymique

– Thymocytes exprimant CD4/CD8 + molécules du


CMH Seuls les thymocytes possédant un
récepteur T ayant une affinité particulière pour le
CMH du soi, survivent.
Sélection négative
• Se déroule dans la médullaire thymique

Thymocytes + antigènes du soi (auto antigènes)

Les thymocytes possédant un récepteur adapté à


la reconnaissance de ces auto antigènes sont:
1. Soit détruits (par apoptose: on parle de délétion clonale)
2. Soit éliminés fonctionnellement par inactivation
correspondant à un état de tolérance.
Ainsi les thymocytes exprimant un
récepteur adapté à la
reconnaissance d’Ag non
rencontrés au cours de la vie
fœtale, vont aussi poursuivre leur
maturation
Une fois le répertoire T acquis, les
thymocytes quittent le thymus,
migrent dans la circulation
sanguine et entament l’étape
finale de la maturation et de la
différenciation
Étape finale
• C’est le peuplement des aires périphériques.

• Dans le sang, les thymocytes devenus


lymphocytes T immatures subissent l’action de
facteurs thymiques et deviennent des
lymphocytes T immunocompétents qui vont
circuler
Au cours de sa circulation, le
lymphocyte T va entrer en contact
avec divers signaux d’activation:
antigène-concanavaline A –
pokeweed mitogène (PKW) -
phytohémagglutinine
Sous populations lymphocytaire T après
différenciation au contact de l’Ag
• Ces cellules sont de courte durée de vie

– T auxiliaires

– T suppresseurs

– T cytotoxiques

– T sécréteurs de lymphokines
Cependant, certaines de ces cellules
immunocompétentes à durée de
vie longue, ne vont pas subir la
différenciation lors du premier
contact avec le signal d’activation;
ce sont les cellules T mémoires. Ces
cellules vont recirculer pendant
des années pérennisant la mémoire
du contact avec l’Ag inducteur
Ces cellules peuvent à tout
moment être réactivées par des
quantités minimes d’Ag et
déclencheront une réaction
immunologique dite secondaire. Ce
sont les garants de l’immunité
cellulaire spécifique
Ainsi au cours de leur maturation
et différenciation, les lymphocytes
T acquièrent des marqueurs
membranaires. Quels sont ces
marqueurs?
Marqueurs membranaires
• Ils sont mis en évidence grâce aux anticorps
monoclonaux. Ainsi on distingue:

– Les molécules de différenciation

– Les récepteurs membranaires


Les molécules de différenciation
• Ce sont:
– CD4;
– CD8;
– CD3;
– CD16;
– CD25;
– CD2
Autres molécules
• Les antigènes d’histocompatibilité:

– CMH classe I

– CMH classe II
Les récepteurs membranaires
• Ce sont:
– Récepteur pour le Fc des IgG
– Récepteur pour l’IL-2; l’IL-1; IFN Gamma
– Récepteur pour l’Ag (T cell receptor = TCR)
– Récepteur des lectines
– Récepteur d’hormones
La connaissance de ces marqueurs
permet la définition de diverses
sous populations lymphocytaire T
en rapport avec leurs fonctions
Exploration des lymphocytes T
1. Méthodes
a) Numération
b) Méthode de marquage immunologique
2. Résultats
a) CD8 : 30 – 40%
b) CD4: 70 - 80%
IIR= 1,5 à 2,5
Suite à leur différenciation en sous
populations, les lymphocytes T
acquièrent de nombreuses
fonctions et applications.
Quelles sont t-elles?
Fonctions et applications

A. Fonctions

B. Applications
Fonctions
a) Fonctions de régulation
a) Fonction auxiliaire (lymphocyte T CD4+)
b) Fonction suppressive (lymphocyte T suppresseur)

b) Fonctions effectrices de l’immunité cellulaire


(lymphocyte cytotoxique; T sécréteurs de lymphokines;
Lymphocyte T d’hypersensibilité retardée)

c) Fonction mémoire
Applications
en pathologie humaine
• Typage lymphocytaire avec détermination des
taux des lymphocytes T

– Application des taux de CD4 pour classification du


SIDA et lymphome T
Applications
en pathologie humaine
• La dysrégulation
Diminution des taux de T suppresseurs est responsable
des phénomènes d’auto-immunité et d’hypersensibilité
immédiate avec production exagérée d’IgE
• Utilisation des lymphocytes T dans le traitement
des tumeurs
CULTURE Lymphocytes T + CYTOKINES activation
et génération de cytotoxicité anti-tumeurs
Conclusion
• Les lymphocytes T garants de l’immunité
cellulaire spécifique
• Ils naissent dans le foie fœtal dans les 1 ers jours
de vie intra-utérine puis dans la moelle
osseuse, subissent au niveau du thymus leur
maturation pour acquérir le répertoire T qui
leur confèrent des fonctions de défense et de
régulation et diverses applications en
pathologie humaine.