Vous êtes sur la page 1sur 18

COURS DE PETROLOGIE

L2 UFR Sciences de la Terre et des Ressources Minières

Université Félix Houphouët-Boigny de


Cocody-Abidjan
BP V34 Abidjan 01 Côte d’Ivoire

Dr Kouamelan Alain Nicaise


Chapitre IV
Les roches magmatiques

La genèse des magmas, le volcanisme, les intrusions


de roches ignées, le métamorphisme, les
tremblements de terre, les failles et les plis sont des
signes du dynamisme de la terre. Cette dynamique
est le résultat de la tectonique des plaques mise en
évidence par Alfred Wegener, géophysicien et
météorologiste allemand (1880-1930).
Qu’est-ce qu’un magma?

Un magma est un bain naturel silicaté ou


alumino-silicaté. La teneur en silice (SiO2)
varie entre 40 et 75 % en poids. Un magma
comprend une phase liquide, une phase
solide et une phase gazeuse. La température
des magmas varie de 700 °C (magma
granitique) à 1 200 °C (magma basaltique).
Les zones de production des magmas?

C’est aux limites des plaques, mais aussi aux limites


des enveloppes terrestres que vont se produire les
phénomènes magmatiques. On distinguera trois
grands contextes : les limites divergentes, les
limites convergentes et les domaines intraplaques.
La terre primitive
(Les TTGs)
Quantité de croûte continentale formée, en
fonction du temps, pour différents modèles
DMM : Depleted Mantle (le manteau appauvri source des MORB)
EM : Enriched Mantle (I & II)
HIMU : high μ (manteau avec un rapport U/Pb très élevé)
BSE : bulk silicate earth PREMA : prevalent mantle
*Si l’on travaille à fort gradient de pression : on obtient un magma
alcalin.
*Si l’on travaille à forte température : on obtient plutôt un magma
sous-alcalin.
*Si l’on prend des conditions de température et de pression
équivalentes à 40 km de profondeur : on aura un
magma calco-alcalin.
*À des conditions de 80 / 100 km de profondeur, avec un basalte
hydraté, on obtient un magma calco-alcalin.

On a pu constater que ces conditions pouvaient être réunies toutes


à la fois dans les zones de subductions.