Vous êtes sur la page 1sur 14

Le

Microscope
Pétrographique
L’utilisation du
Microscope Pétrographique

L’utilisation du microscope nous permet d’examiner les


roches avec beaucoup plus de détails. Par exemple, il
nous permet :-

 d’examiner les roches finement grenues


 d’examiner les textures des roches
 de faire la distinction entre des minéraux qui
autrement sont difficilement to identifiables en macro
(ex. les feldspaths)
Un microscope oculaire
pétrographique
mise au
point

Le microscope pétrographique
diffère d’un microscope ordinaire mise au
en deux points: analyseur point fine

il utilise la lumière polarisée


et la platine est tournante objectif
platine
tournante
Il y a deux polariseurs: le premier se
situe sous la platine tournante du
microscope: c’est le polariseur; le polariseur
second est au-dessus de l’objectif:
c’est l’analyseur. L’analyseur est
escamotable. source
lumineuse
La plupart des roches taillées et
polies à une épaisseur de 0.03 mm
deviennent transparentes.
Préparation des lames minces
Les échantillons de roche sont collectés sur le terrain, puis ils
sont coupés en fines tranches. Chaque tranche est collée sur
une lame et polie jusqu’à une épaisseur de 0.03 mm. À cette
épaisseur, toutes les roches deviennent transparentes. Seuls
quelques minéraux, principalement des minéraux de minerais,
reste opaques; c’est-à-dire qu’ils apparaissent noirs en LN.

Si les sections (les lames minces) sont trop épaisses, les teintes
de polarisation sont affectées. Pour cette raison, le quartz est
utilisé pour contrôler l’épaisseur des lames minces –
voir la diapo suivante
amphibole

muscovite
pyroxène
feldspath

olivine
quartz

biotite
Lire le long de la diagonale
vers le haut pour la
biréfringence calcite

Lire le long de la ligne 0.03mm pour


obtenir la teinte ayant l’ordre le plus
élevé pour le minéral

AUGMENTATION DE LA BIRÉFRINGENCE

Les couleurs (teintes de polarisation) apparaissent dans une série d’arcs-en-


ciel répétés à travers la charte et un minéral peut présenter toute teinte
jusqu’à un maximum, en partant de la gauche du minéral.
Identification des minéraux en lame
mince

•Quand une lame mince est étudiée au microscope, il est


important d’identifier toutes les propriétés du minéral
d’abord en lumière naturelle (LN: sans l’analyseur), puis
en lumière polarisée (LP: avec l’analyseur). Les deux
polariseurs doivent être croisés (angle droit); dans ce cas,
le champ du microscope doit être noir en l’absence de
lame mince.
Propriétés des minéraux en LN

• couleur (couleur naturelle)

• Transparence (limpide, trouble ou opaque)

• relief (fort ou faible)

• forme des cristaux

• corrosion

• clivage

• Fracture (cassures)

• pléochroïsme (changement de couleur pendant la rotation


de la platine)
RELIEF
plagioclase

LN
olivine

Noter comment l’olivine avec son relief très fort ressort


beaucoup mieux que le plagioclase avec son relief
faible
L’un des clivages
est parallèle à
cette ligne

CLIVAGE
amphibole

LN

L’autre clivage
est parallèle à
cette ligne

Deux clivages de même qualité sont visibles dans cette amphibole ;


noter que l’angle entre les deux clivages est de 120o
FRACTURE olivine

LN

Cette olivine montre des fractures irrégulières qui


apparaissent gris-sombres dans le cristal
amphibole

COULEUR
biotite

LN

La biotite montre ses nuances brunes bien distinctes en


LN, à côté du quartz et feldspath qui sont incolores
biotite

LN

Rotation à 90o

PLÉOCHROISME
Deux vues en LN montrant le changement de couleur de la
biotite en tournant la platine.
Propriétés des minéraux en LP
• teintes de polarisation (couleurs d’interférence)

(en LP, les couleurs observées ne sont pas les couleurs naturelles du minéral, mais celles
causées par l’interférence de deux rayons lumineux réfractés passant à travers un minéral
anisotrope; ils sont appelés couleurs d’interférence ou teintes de polarisation)

• angle d’extinction
(pendant la rotation de la platine, chaque section cristalline anisotrope est à l’extinction tous les
90o; pour les minéraux ayant un clivage parallèle à l’allongement, il est de mesurer l‘angle
d’extinction par rapport aux fils du réticule)

• macle
(peut être observée pour les minéraux colorés en LN, mais beaucoup plus évident en LP,
spécialement en ce qui concerne les feldspaths)
Teintes de polarisation

quartz amphibole calcite

blanc/gris/noir teintes beaucoup plus vives Nuances de perles grises


dans des de la
quartz, microcline et minéraux ferro-magnesiens calcite
plagioclase incluant amphibole, pyroxene,
et olivine