Vous êtes sur la page 1sur 24

FORMATION

A L’ANALYSE
FINANCIERE
OBJECTIF

SENSIBILISER LES EQUIPES COMMERCIALES


ET ADMINISTRATIVES
A L’APPROCHE FINANCIERE

pour mieux percevoir


les principes fondamentaux à l’origine d’une décision de crédit

COMPRENDRE = PARTAGER = VENDRE MIEUX


NOTION DU PATRIMOINE 1/2

Pour un individu ou pour une Société

Le patrimoine correspond à la valeur à un instant T


de ce qui lui resterait, si on prélevait le montant nécessaire pour
rembourser ce qu’il doit (ses dettes)
- sur le montant de ce qu’il possède (ses biens)
- sur le montant de ce qui lui est dû (ses créances)

Patrimoine = Biens + Créances - Dettes


DEFINITION DU FDR

DEFINITION FINANCIERE SUCCINTE

FDR = Capitaux permanents - immobilisations nettes

SIGNIFICATION ECONOMIQUE

FDR = Ressources permanentes - Emplois permanents


Trésorerie durable dont l’entreprise va disposer
>> pour alimenter son exploitation
>> pour couvrir tout ou partie des besoins liés à son exploitation.
3 QUESTIONS DE BASE

L’analyse du bilan s’articule autour de la question primordiale suivante :


EST-IL OU NON EQUILIBRE ?
L’équilibre doit se constater en haut et en bas de bilan de telle façon que
FDR – BFR = 0

3 QUESTIONS A SE POSER
1 - Le financement des Immos HAUT DE BILAN
est-il suffisant ? + FDR

2 - Le besoin de financement BAS DE BILAN


est-il correct ? _ BFR

3 - Le niveau de Trésorerie
= TRESO
court terme est-il acceptable ?
PRINCIPAUX RATIOS 3/4

B – RATIOS DE MASSE
1) INDEPENDANCE FINANCIERE
FONDS PROPRES MINI 20 %
TOTAL BILAN

FONDS PROPRES
ENVIRON 50 %
CAPITAUX PERMANENTS

2) COUVERTURE DES STOCKS

FDR < 30 % les banquiers ne prêtent pas ou ne prêtent plus


STOCKS > 75 % situation favorable
3) CAPACITE D’ENDETTEMENT

DLMT + ENGAGEM. CB
Maxi 4 ans
CAF
COMPOSITION DES AGREGATS 2/5
2) FONDS PROPRES
CAPITAL (DA)
+ Primes d’émissions (DB)
+ Ecarts de Réévaluation (DC)
+ Réserves (DD + DE + DF +DG)
+ Report à nouveau (DH)
+ Résultat de l’exercice (DI)
+ Subv. d’investissements (DJ)
+ Provisions réglementées (DK
+ Produits des Emissions de titres (DM)
+ Avances conditionnées (DN)
+ Non Valeurs

3) DLMT
Emprunts obligatoires convertibles (DS)
+ Autres emprunts obligatoires (DT)
+ Emprunts et Dettes auprès étab. crédit (DU)
+ Emprunts et Dettes financières (DV)
- Concours bancaires courants et soldes créditeurs de banque (EH)
EXERCICE N° 1
CALCULER
Le FDR en valeur et en nbre de J de CA HT
Le BFR en valeur et en nbre de J de CA HT
La Trésorerie en nbre de J de CA HT

La rotation Stocks, Clients et Fournisseurs

L’Indépendance financière
La couverture des Stocks
La Capacité d’endettement

Bilan et Corrige
ANALYSE DU COMPTE DE RESULTAT 3/3

RUBRIQUE RATIO QUESTIONS A SE POSER


OU COMMENTAIRES-
Evolution ?
7) RENTABILITE F.Pers. / VA Maxi 75 % à 80 %
F.Pers = Salaires + Ch.Soc) (le reste Etat, prêteurs,
autofinancement).

- Tenir compte des éléments


exceptionnels
8) RESULTAT NET RN / CA
- Doit au moins être > 0

- Ressource Trésorerie liée


à l’activité
9) C A F = RN
- Part du RN dans la CAF
+ Dotations aux amortissements
+ Ch. Except.
- Prod.Except.
LE COMPTE DE RESULTAT 2/2
CHIFFRE D’AFFAIRES
- ACHATS
+ ou – VAR STOCKS
- CHARGES EXTERNES
- FRAIS DE PERSONNEL
- IMPOTS ET TAXES
- DOTATIONS AUX AMORTISSEMENTS
- DOTATIONS PROVISIONS

= RESULTAT D’EXPLOITATION EXPLOITATION

+ PRODUITS FINANCIERS
- CHARGES FINANCIERS FINANCIER

+ PRODUITS EXCEPTIONNELS
- CHARGES EXCEPTIONNELLES EXCEPTIONNEL

IMPOTS S / BENEFICE
= BENEFICE OU PERTE DE L’EXERCICE
SOLDES INTERMEDIAIRES DE GESTION 1/2

EXERCICE AU VALEUR HT %
CA (FL) 100 %
- Achats Marchandises (FS)
- Var. Stocks Marchandises (FT)
= MARGE COMMERCIALE
- Achats de Mat.Prem. (FU)
- Var. Stocks Mat.Prem (FV)

= MARGE BRUTE
- Frais Généraux (FW)
= VALEUR AJOUTEE
- Frais de Personnel (FY et FZ)
- Impôts et Taxes (FX)
+ Subventions d’Exploitation (FO)

= EXCEDENT BRUT D’EXPLOITATION


3) MARGE BRUTE
Le niveau de MB est fonction du CA mais aussi du coût d’Achat
• Le coût d’Achat

Achats de Marchandises
+ Achats de Mat. Premières
+ ou – Var.Stocks March et MP
+ Loyers Crédit bail mobilier
• La Variation Stocks au Compte Résultat est =

Stocks Bilan N-1 – Stocks Bilan N


• Si les stocks au Bilan
- ont diminué Var positive : il s’agira d’un coût supplémentaire à rajouter aux
achats

- ont augmenté  Var négative : il s’agira d’un « profit » à déduire des achats

MB = CA – Coût d’Achat
CORRIGE 1/2
EXERCICE AU VALEUR HT %
CA (FL) 33 273 100 %
- Achats Marchandises (FS) - 19 533
- Var. Stocks Marchandises (FT) + 1 925

= MARGE COMMERCIALE 15 665 47.1%


- Achats de Mat.Prem. (FU) - 148
- Var. Stocks Mat.Prem (FV) 0

= MARGE BRUTE 15 517 46.6%


- Frais Généraux (FW) - 4 511
= VALEUR AJOUTEE 11 006 33.1%
- Frais de Personnel (FY et FZ) - 8 002
- Impôts et Taxes (FX) - 476
+ 80
+ Subventions d’Exploitation (FO)

= EXCEDENT BRUT D’EXPLOITATION 2 608 7.8%


Exemples sur la partie haute
du tableau de financement

Exemples TABFIN Haut


Commentaires sur les exemples précédents
Exemple N°1

L’évolution du FDR est certes positive mais situation financière préoccupante :


- Résultat en forte baisse (dividendes > CAF)
- L’ensemble de investissements a été financé par de nouveaux emprunts
- Idem pour les remboursements d’emprunts (financés par de nouv.emprt.)
- Grande distorsion entre la faiblesse de l’augm.du FDR et l’importance de l’augmentation
des emprunts.
La société n’aurait pas dû verser de dividendes mais les conserver en Capitaux Propres

Exemple N°2
- Fort développement assuré par l’autofinancement et l’apport des actionnnaires.
- De plus l’endettement diminue
- Les actionnaires croient en leur société et en sa pérénité
- Société qui semble sérieusement gérée
Commentaires sur les exemples précédents
Exemple N°3
- Société à faible rentabilité
- Investissements autofinancés
- Les nouveaux emprunts couvrent le remboursement d’emprunts
- Banquiers et actionnaires confiants en l’avenir

Exemple N°4
- Malgré la faiblesse de la rentabilité, les dirigeants ont choisi de verser des dividendes
- Ils ont dû pour ce faire, augmenter leurs dettes financières
- Les investissements sont très faibles

- Décisions des dirigeants très discutables société en péril

Exemple N°5
Cette société a utilisé ses bons résultats pour procéder à une distribution de dividendes
raisonnables, des investissements, des remboursements de dettes et améliorer la structure de
son haut bilan.
Exemples sur la partie basse
du tableau de financement

Exemples TABFIN Bas


CONCEPT DE L’ANALYSE FINANCIERE

6 GRANDES QUESTIONS A SE POSER :


L’entreprise :
1) Est-elle solvable à court terme ?
2) Est-elle solvable à moyen / long terme ?
3) Est-elle bien gérée ?
4) Est-elle productive ?
5) Est-elle rentable ?
6) A-t-elle les moyens de sa croissance ?
INDICATEURS D’ALERTE

Indicateurs d’alerte
METHODE DE DETERMINATION DE LA COTATION
ET DU CALCUL DE L’ENCOURS

COTATION

La cotation est issue d’une table de ratios discriminants qui donne un nombre de
points.
Ce nombre de points détermine une cotation de A (excellent) à F (ne pas traiter).

CALCUL DE L’ENCOURS A ACCORDER

L’encours autorisé est calculé en fonction des critères suivants :

•Cotation
•Type de marché
•Valeur des achats du client concerné
•Des conditions de règlement accordées
•Du taux de marge réel avec ce client
EXERCICE N° 3

Vous êtes le fournisseur principal de la société REMY


Donnez votre avis sur les bilans retraités suivants
sachant que
* vos ventes annuelles avec ce client ont diminué de 12%
* votre encours réel actuel est passé à 245 KE
CORRIGE DU COMMENTAIRE SUR BILAN
EXERCICE N° 4

CONTROLEZ VOTRE ECOUTE


EXERCICE N° 5

DEVINETTE