Vous êtes sur la page 1sur 19

Didactique de la grammaire

Master 1 / Langue appliquée

Enseignante : Mme BOURENANE


INTRODUCTION
Utilité de la grammaire

Faire de la grammaire ce n’est pas


l’apprentissage par cœur d’une série de
règles mais il s’agit de s’interroger sur la
façon d’aborder la discipline tout en
suscitant son utilité qui constitue une aide
pour mieux communiquer et mieux
comprendre.
D'après J-P. Cuq (2003 :118) :
« L'enseignement de la grammaire peut donner
d'une part, une meilleure acquisition de la
langue à enseigner ; d'autre part, elle peut
avoir une fonction éducative qui va permettre à
l'apprenant de prendre conscience sur les
divergences et les ressemblances qui se trouvent
entre la langue cible et sa première langue. »
Pouvons-nous imaginer une langue sans grammaire ?
Les locuteurs d’une langue pensent que
l’apprentissage de la grammaire qui constitue une
réflexion sur elle est inutile puisque l’inculcation
suffit à nous permettre de parler avec nos
interlocuteurs. Mais nous pouvons dire qu’un tel
apprentissage peut accélérer la progression dans la
langue maternelle comme pour les langues étrangères
La grammaire permet de comprendre quel est
le rôle joué par chaque mot et aussi savoir de
quoi l’on parle.
De la même manière que la route, la langue a
un code qui est la grammaire et si ce code ne
subsiste pas c’est le désordre complet.
Imaginons un chauffeur de voiture qui roule
en ville sans avoir appris ce code de la route.
• La grammaire permet de mieux parler et de
mieux écrire (à condition que l’acquisition
des structures s’accompagne de leur mise
en pratique et qu’elle s’associe à des tâches
comme l’évaluation).
• L’explicitation de la règle et son
application accélèrent la prise de
conscience métalinguistique et la
progression dans le maniement de la
langue.
• Elle permet aussi de développer le sens
critique, les capacités intellectuelles et
analyser les mécanismes linguistiques pour
la bonne compréhension d’un texte.
• A l’oral pour pouvoir communiquer avec
des phrases compréhensibles et à l’écrit
pour pouvoir orthographier des phrases
concevables.
Essai de définition
Le Petit Robert évoque les acceptions suivantes :
- Ensemble de règles à suivre pour écrire et parler une
langue (perspective normative).
- Ensemble de structures et des règles qui permettent
de produire tous les énoncés appartenant à une
langue.
- Etude systématique des éléments constitutifs d’une
langue donnée.
Quand on entend parler du mot
«grammaire», on pense en premier aux
règles et aux normes au moyen
desquelles les mots sont groupés, de
manière à leur donner un sens. On
pense également à l’art de parler et
d’écrire correctement.
Le dictionnaire de didactique des langues de
GALISSON et COSTE propose deux acceptions
très intéressantes du mot grammaire :

a- «discipline étudiant les règles de


fonctionnement ou d’évolution de toute langue
maternelle.
b- «ensemble de prescriptions normatives
régissant certaines zones et certains détails de
l’usage linguistique»
Isabelle Gruca et Jean-Pierre Cuq proposent une
définition d'un point de vue didactique selon lequel
la grammaire peut être conçue comme :
1. «Le résultat de l'activité heuristique qui permet à
l'apprenant de se construire une représentation
métalinguistique organisée de langue qu'il étudie.»
2. «Le guidage par l'enseignant de cette activité en
fonction de la représentation métalinguistique
organisée qui se fait de la langue qu'il enseigne.»
Les types de grammaire
• Les types de grammaire varient selon les opinions de différents
auteurs.
• Besse et Porquier proposent trois types : la grammaire descriptive,
la grammaire pédagogique et la grammaire d’apprentissage.
• Boyer, Butzbach et Pendaux y ajoutent la grammaire
d’enseignement.
• M. El Khatib (MC à l’université Al Albayt, Jordanie) évoque une
grammaire linguistique et une grammaire pédagogique. Cette
dernière comporte trois types : grammaire d’apprentissage,
grammaire d’enseignement et grammaire de référence.
La grammaire descriptive
(linguistique)
• Le dictionnaire de didactique du français,
Langue étrangère et seconde définit la
grammaire descriptive comme étant «Une
théorie sur le fonctionnement de la langue.»
(2003, p.117)
• C'est-à-dire que les faits linguistiques sont
présentés et catégorisés sous un ensemble de
règles, qui décrivent le fonctionnement d'une
langue donnée, selon le point de vue d'un
linguiste, un point de vue scientifique qui, au fur
et à mesure de l’évolution du champ didactique,
La grammaire linguistique est exhaustive contrairement à la
grammaire pédagogique qui est le plus souvent sélective en
fonction des besoins de l’apprenant. Elle est une description
plus «scientifique» de la grammaire, une explication plus
profonde, qui n’est pas nécessairement ce dont on a besoin dans
l’enseignement didactique d’une langue, si le but est de parler et
d’écrire la langue.
Elle vise d'abord et avant tout à décrire, et donc à expliquer la
connaissance grammaticale sans tenir compte du contexte réel
d'emploi de la langue.
La grammaire pédagogique
Selon le DDFLES, elle est définie comme « une activité
pédagogique dont l'objectif vise, à travers l'étude des
règles caractéristiques de la langue l'art de parler et
d'écrire correctement ».
Elle représente une mise en pratique concrète, par les
pédagogues et les didacticiens, de la compétence
grammaticale en s’appuyant sur la grammaire
descriptive. Dans ce type de grammaire l’accent est mis
sur les emplois réels de la langue.
Selon M. ElKhatib, la grammaire pédagogique
s’intéresse à toute description des règles grammaticales
qui permettent à l'apprenant à connaitre une langue et qui
aide l'enseignant à expliquer le fonctionnement des
règles d'emploi et d'usage de la langue enseignée.

Il s'agit alors d'un programme grammatical destiné à


l'enseignant (grammaire d'enseignement) ou d'un
ouvrage de référence ou manuel (grammaire
d'apprentissage) adressé d'abord et avant tout à
l'apprenant.
La grammaire d’apprentissage
Appelée aussi « grammaire intériorisée », elle se présente
sous forme de nombreux manuels mis entre les mains des
apprenants.

Ce qui différencie la grammaire d’apprenant de la


grammaire pédagogique, c’est que la première est destinée à
être utilisée directement par l’apprenant, alors que la
deuxième nécessite l’interférence de l’enseignant.

El Khatib la définit comme l’ensemble des livres et manuels


destinés aux apprenants pour apprendre la grammaire.
La grammaire d’enseignement
La grammaire d’enseignement porte sur les programmes

grammaticaux destinés principalement aux enseignants. Cette

grammaire se présente le plus souvent sous la forme de propositions

et suggestions pédagogiques qui aident l’enseignant à suivre un

certain chemin dans l’enseignement de la langue. Par ailleurs,

l’apprenant ne peut pas se servir de la grammaire d’enseignement

tout seul. Il aura toujours besoin de l’enseignant pour lui expliquer le

fonctionnement de l’usage et l’emploi des règles grammaticales ;

alors que ce n’est pas le cas dans la grammaire d’apprentissage.


La grammaire de référence
C’est un point de jonction entre la grammaire
pédagogique et la grammaire linguistique. En fait, la
grammaire de référence est un ouvrage de base qui
vise à présenter la grammaire d’une langue de manière
prescriptive et descriptive à la fois.
Ce que nous entendrons la caractéristique prescriptive
de la grammaire est le fait de mettre en application les
théories et les règles grammaticales aperçues par la
grammaire descriptive (linguistique).

Vous aimerez peut-être aussi