Vous êtes sur la page 1sur 35

TRAITEMENT D’IMAGES

IMAGERIE MEDICALE

16/11/20 1
Traitement des images
numériques

16/11/20 2
Traitement d’images et vision 
Haut Niveau

Reconnaissance des formes


Vision Interprétation de l’image

Acquisition
Transmission/Compression
Traitement Amélioration/Restauration
d’images Segmentation/Détection de contour
Suivi des formes

Bas Niveau
16/11/20 3 3
Processus d’analyse d’image 
Scènephysique
Scène physique

16/11/20 4
Définitions
• Image : matrice
• Pixel  : position(x,y), NG
•  Voxel : cube
• Niveau de gris : intensité
• Histogramme

16/11/20 5
L’image médiale

16/11/20 6
Acquisition
Echantillonnage : Quantification :
Image initiale Image aprés quantification

Image initiale Image avec faible résolution 50 50


100 100
50 5 150 150
100 10 200 200
150 15 250 250
50 100 150 200 250 50 100 150 200 250
200 20 Histogramme Image initiale 4
Histogramme
x 10 Image aprés quantifica
250 25
50 100 150 200 250 5 10 15 20 25 4
1000

500 2

0 0
0 100 200 1 2 3 4

16/11/20 7
Les principaux traitements réalisés en
imagerie médicale :
• Changement de niveau de gris (différencier les
organes de densité proche).
• Changement du contraste et de la luminosité
(amélioration de la qualité).
• Application de filtre de convolution pour la
détection de contour.
• Application de fonction sur l'image
(exponentiel, log, carré, etc')
• Application de zoom sur l'image sans
déformation.
16/11/20 8
INTRODUCTION
A
L’IMAGERIE MEDICALE

16/11/20 9
1. INTRODUCTION

• Objectifs du cours :
• Donner un aperçu général sur l'Imagerie Médicale.
Imagerie Technique de
Médecine médicale l’ingénieur

traitement
technologies numériques
d'images

• Il est un outil décisif en diagnostic mais aussi en thérapeutique.

16/11/20 10
Rôle de l'imagerie médicale dans la
médecine

• L’évolution des techniques d’imagerie a


permis :
• meilleur diagnostic : localiser, comprendre et
quantifier les pathologies
• thérapeutique : les traiter

16/11/20 11
Utilisation clinique de l'image
• Une pathologie peut se traduire sur l'image par :
– une différence entre la forme examinée et la forme
connue (ex : sténose = rétrécissement vasculaire)
– une variation locale du niveau de gris d'un organe
(exemple : tumeur) ;
– un contraste anormal (trop faible ou trop fort) entre
un organe et ses voisins (exemple : anomalie de la
perfusion myocardique = irrigation du muscle
cardiaque) ;
– une texture inhabituelle (exemple : ostéoporose =
porosité des os due à une décalcification).

16/11/20 12
Objet du traitement informatique des
images médicales
• Améliorer les images (IRM, scanner, médecine
nucléaire, échographe).
• L’intensité de NG mesure localement :
– scanner : densité d'absorption des rayons X,
– IRM : densité de protons,
– médecine nucléaire : densité de molécules
radioactives,
– échographe : variation d'impédance acoustique.

16/11/20 13
Besoins en traitement informatique
des images médicales
• Visualisation
• Quantification Diagnostic
• Superposition
• Interprétation

• Planification
• Simulation Thérapie
• Contrôle

16/11/20 14
INTÉRÊT ET OBJECTIFS (1)
• L’informatique peut intervenir dans toutes les
phases d’acquisition et de traitement des
images médicales.
• Exemples de traitement de l’image en
médecine :
– L’informatique intervient directement dans la
génération de certains types d’images qui ne
pourraient être obtenues autrement
(tomodensitométrie, IRM, images virtuelles,…)
16/11/20 15
INTÉRÊT ET OBJECTIFS (2)
• Le traitement des images numériques peut être
utilisé pour :
• Améliorer la qualité de l’image et réduire le
bruits dus à l’acquisition
• Mesurer les paramètres d’intérêt clinique
(mesure de surface, de distances, de densités,
etc.)
• Proposer une interprétation (calcul de doses de
radiothérapie, etc.)
16/11/20 16
INTÉRÊT ET OBJECTIFS (3)
• La compression des images permet de réduire
le volume de stockage ainsi que le temps de
transmission entre 2 sites distants.
• La télétransmission des images entres les
structures hospitalières permet une
consultation rapide de plusieurs experts pour
une décision diagnostique et thérapeutique
(téléradiologie, télécytopathologie).

16/11/20 17
DEFINITION

• L'imagerie médicale a pour objet d'obtenir des images de


l'intérieur du corps humain.

• Elle met en œuvre différents principes physiques (US, RX,


RMN, Rayons Gama ).

• Elle permet aux médecins d'explorer le corps humain et


ainsi d'établir des diagnostics de plus en plus précis
(compréhension directe de la physiologie et de la pathologie).

16/11/20 18
Types d’imagerie
 Imagerie morphologique : étude de l’anatomie
organes divers, durs ou mous, immobiles ou en
mouvement, réseau vasculaire, …
•Vocation: mettre en évidence des anomalies morphologiques
•Exemple:
• détection des fractures (radiographie conventionnelle)
• contrôle du développement du fœtus (échographies fœtales)
• Modalités privilégiées:
Radiographie, IRM, scanner X (TDM), échographie :
haute résolution spatiale (~1mm)
16/11/20 19
 Imagerie fonctionnelle : Étude de la fonction d’un organe
o flux sanguins, volume sanguin, mouvement, activité électrique,
métabolisme du glucose, consommation d’oxygène,
• Exemple : la perfusion d’un organe
• Elle permet de détecter des dysfonctionnements
précédant l’apparition d’anomalies morphologiques,

• complémentaire à l’imagerie anatomique.

• Modalités privilégiées:

• imagerie scintigraphique, TEP, SPECT résol. spatiale


(~4 à 12mm)
• Plus récemment toutes les modalités: IRMf, échographie

16/11/20 20
Exemples:
Imagerie cérébrale : Qu’observe-t-on ?
Anatomie Fonction

Substance blanche - activité « électrique »


Substance grise (cortex) - flux/volume sanguin
Substance grise -taux d’oxygénation
(noyaux gris)
Liquide céphalorachidien -…
(LCR)
Peau
Graisse

16/11/20 21
Insuffisance de l’imagerie anatomique

• Imagerie morphologique suspecte

• Imagerie fonctionnelle anormale


caractéristiques fonctionnelles
indispensables pour statuer sur la
nature d’une anomalie anatomique

16/11/20 22
• Imagerie fonctionnelle anormale • Imagerie anatomique nécessaire à la
Absence de repère anatomique localisation des anomalies
fonctionnelles

Imageries anatomiques et fonctionnelles :


complémentaires
16/11/20 23
PET fonctionnelle

IRM sagittale

16/11/20 24
Fusion IRM+PET
Introduction aux techniques d’imagerie
Objet Corps humain

Acquisition CT, RX, IRM, US,…

Résolution, niveaux de gris,…


Numérisation

Stockage numérique Disque, Format de fichier,…

Traitement Filtrage, segmentation, recalage,…

Visualisation 2D, 3D,…


16/11/20 25
Formation de l'image

Interaction
Agent avec Détection Image
physique la matière

16/11/20 26
Classification
Par Agent Physique

16/11/20 27
EXEMPLE D’IMAGES MEDICALES

X-ray radio CT Angiography

MRI PET Ultrasound


16/11/20 28
Les modalités d'imagerie médicale
• Les modalités d'imagerie anatomiques en coupe
- scanner X
- IRM
- Echographie 2D

• Les modalités d'imagerie fonctionnelles en coupe


- Fonctionnelle ~= métabolique
- Tomographie d'émission
- IRMf

16/11/20 29
Principales Modalités

16/11/20 30
Comparaison des différentes modalités :
Mode de formation de l’image
 • Modalité « directe »
– Radiographie

 • Nécessité d’une « reconstruction »


– Tomographie Scanner (X)- SPECT - PET
– Fourier (2D ou 3D) IRM

 • Construction d’images
• – Ultrasons

16/11/20 31
Caractéristiques des images
• Contenu du pixel/voxel
 Réflexion ultrasonore (interface)
 Atténuation des rayons X (TDM, scanner X)
 Concentration du radio-traceur (PET/SPECT)
 Densité de protons (T1, T2) en IRM

• Bruits

• Artéfacts

16/11/20 32
Intérêt du traitement d’images
biomédicales

16/11/20 33
Traitement d’images morphologiques
• Opérations morphologiques

– Quantification : niveaux de gris/échelles de couleur


– Correction de biais d’intensité
– Interpolation : résolution - échantillonnage
– Filtrage spatial du bruit
– Restauration par rehaussement de contraste
– Reconstruction de volumes à partir de projections
– Segmentation des tissus
– Recalage multi-sujets (études de groupe)
16/11/20 34
Traitement d’images fonctionnelles
• Opérations fonctionnelles
 Segmentation fonctionnelle
 Recalage anatomo-fonctionnel multimodal
 Fusion d’informations (eg EEG/IRMf)
 Filtrage temporel : débruitage, élimination de dérives
 Analyse statistique des séquences d ’images (3D+t)
 Quantification de l’activité (médecine nucléaire)

16/11/20 35