Vous êtes sur la page 1sur 33

CHARPENTE EN BOIS

GENERALITÉ
PLAN
I. LES FORCES APPLIQUÉS À UNE CHARPENTE

Une toiture doit être suffisamment robuste pour


assurer sa fonction en résistant aux différentes
forces qui s’exercent sur elle.
On distingue deux types de forces : force extérieurs
et internes.
FORCES EXTÉRIEURS / FORCES INTERNES

 Les
Les charges
charges permanentes
permanentes ::  Effort
Effort de
de traction
traction
Constante
Constante etet immobile
immobile  Effort
Effort de
de compression
compression
 Les
Les charges
charges variables:
variables:  Effort
Effort de
de cisaillement
cisaillement
Les
Les charges
charges climatiques
climatiques (sollicitation
(sollicitation dû
dû au
au vent,
vent,
àà la neige)
la neige)

 Les
Les charges
charges d’exploitation
d’exploitation
:: charges
charges de
de service
service et
et de
de réparation.
réparation. Ces
Ces charges
charges
sont
sont temporaires
temporaires et
et ont
ont peu
peu d’influence
d’influence sur
sur
la toiture.
la toiture.
Ces
Ces charges
charges doivent
doivent être
être considérer
considérer lors
lors des
des
calculs de structure de la charpente.
calculs de structure de la charpente.
II.TYPE DE CHARPENTE
III. DETAILS CONSTRUCTIFS D’UNE CHARPENTE EN BOIS
CHAQUE ÉLÉMENT ASSURE CHACUN UN RÔLE DANS LA TRANSMISSION DES
CHARGES.

 a) Sablière
 b) Jambe de force
 c) Entrait
 d) Contreventement
 e) Chevron
 f) Entretoise
 g) Contrefiche
 h) Panne faitière
 i) Poinçon
 j) Clé
 k) sabot
PLAN D’UNE FERME DE CHARPENTE
Les contreventements : Raidisseurs qui limitent certaines déformations d’une charpente
Les fermes : Structures triangulées utilisées pour franchir des portées importantes et fournir des
points
d’appui intermédiaires aux pannes ou aux chevrons
Les fermes de charpente sont reliées entre elles par des pannes
Chacune des fermes se compose de 2 chevrons, d’un ou plusieurs entraits, généralement d’un
poinçon, de contrefiches
, des arbalétriers
Entraits :
Ils reposent sur des murs porteurs
Forment base triangulaire
Poinçon :
Joint l’entrait au faitage du toit.
Représente la hauteur du triangle
Les arbalétriers forment les côtés du triangle
Les contrefiches partent du poinçon vers la panne faîtière et aident au support de l’ensemble
 Les pannes faitières : Membrures horizontales portant l’extrémité haute des chevrons

Les pannes : Membrures horizontales fournissant des appuis intermédiaires aux chevrons.
Les pannes et pannes faitières constituent selon le cas, la charpente primaire (pas de fermes) ou la
charpente secondaire (si posées sur des fermes).

Les chevrons : Membrures inclinées selon la pente du versant.


Les chevrons sont portés sur les pannes et portent le lattage.

 Les lattes : Membrures horizontales portant le matériau de couverture.


Elles constituent le dernier niveau de charpente et portent directement les tuiles

Les sablières : point d’ancrage aux chevrons et aux fermes.


Ancrés dans les murs pour éviter l’arrachement du toit
Ces membrures répartissent uniformément, sur le mur, les charges du toit
Pour les petites constructions, les sablières peuvent servir de poutre de chaînage.
IV. POSE DES ÉLÉMENTS DE CHARPENTE
LES ÉTAPES DE LA CONSTRUCTION DE LA CHARPENTE
• POSE DES FERMES ET DES CONTREVENTEMENTS

 Assemblé en atelier ou sur place


 Monté sur le chainage ou la sablière
 Maintient avec un contreventement provisoire
• POSE DES SABLIÈRES

 Les mettre à niveau et en parallèles


 Controller la géométrie du plan de pose
 Fixation aux ancrages
• POSE DE LA PANNE FAITIÈRE ET DES PANNES

 Horizontale et centrés
 Déterminer l’emplacement des pannes
 Fixation aux rampants extérieurs et intérieurs
• POSE DES CHEVRONS

 Clouage
 Sciage après pose du lattage
• POSE DES LATTES

 Respecter l’écart entre les lattes


QUELQUES PRINCIPES CONCERNANT LA POSE DES ÉLÉMENTS DE CHARPENTE :

 La charge appliquée sur les membrures diminue d’une étape de charpente à la


suivante. Cela permet de réduire la section des membrures niveau après niveau.

 Une poutre de section rectangulaire posée sur sa largeur résiste plus à l’effort
tangentiel
 Le contreventement empêche le renversement de la charpente sous
l’action des sollicitations horizontales.
  
 Contreventer : fixer la position d’un point instable en le reliant à
une butée, par une, ou plusieurs membrures.
V. TECHNIQUE DE FIXATION ET D’ASSEMBLAGE DES
ÉLÉMENTS
LES SABLIÈRES 

 Par des cerclages


métalliques distants
de 2m et de 60 cm de
profondeurs
ABOUTAGE : ASSEMBLAGE À MI-BOIS

 À enture oblique

 À enture oblique bloquée


SABLIÈRE DE CHAINAGE :
 Assemblage à mi-bois cranté

 Enture à trait de Jupiter avec ou


sans clé

 Joints d’angle si elle doit faire le


tour de la construction
ASSEMBLAGE À ÉCLISSE 
 Éclisse simple : résistance et répartition inégale des contraintes de
cisaillement dans le joint

 Assemblage à deux éclisses : résistance doublée ; pour


l’allongement des autres éléments de la charpente
PANNES ET PANNES FAITIÈRES POSÉ
 Posées sur les rampants des pignons intérieurs et parfois
extérieurs ; ancrées à la maçonnerie ou à la poutre de chainage
 Jonction : posée sur deux appuis
 la jonction est située soit à l’endroit des points d’appui, soit à
l’endroit où le moment de flexion est nul.
 
 Type d’assemblage :
- sur un point d’appui : assemblage mi-bois vertical ou à enture
oblique bloquée verticale - assemblage à mi-bois horizontal.
 À l’endroit où le moment de flexion est faible : assemblage à m mi-
bois horizontal avec bouton.
CHEVRONS

 Fixation : avec des clous ou des tasseaux.


La profondeur de pénétration des clous dans la panne et la
sablière doit atteindre au moins 12 X le diamètre du clou.
 Assemblage par une coupe verticale ou à mi-bois sur la

faitière
 Chevron de plusieurs pièces : jonction à l’endroit où le

moment de flexion est le plus faible avec assemblage à


éclisse
LATTES :

 Posées à plat ou sur leur grande largeur sur les chevrons


par des clous suffisamment longs, avec une pénétration
atteignant 12 X le diamètre du clou
CONSEILS TECHNIQUES ET ENTRETIEN DE LA CHARPENTE EN
BOIS

 Des constructions simples et symétriques sont plus


stables que les bâtiments à forme asymétrique.
 Les bâtiments d’architecture compliquée doivent être
divisés en éléments indépendants, séparés par des joints
de mouvement.
 Toiture légère Dans les zones sismiques, le centre de
gravité d’une construction doit être le plus bas possible.
Cela réduit l’effet des secousses horizontales.
 Une charpente et des tuiles bien ancrées pour résister aux
tempêtes, le sont aussi face aux tremblements de terre.
IL FAUT CERTAINE RÈGLES LORS DE LA MISE EN ŒUVRE

 Bien suivre le plan de charpente pour éviter l’oubli de la pose d’un


élément.
 Respecter la distance au bord :
 L’élément (une pointe, une vis) qui permet l’assemblage doit se placer le
plus près possible de l’axe de de la section
 Faire attention aux aboutages de bois de charpente
 Les jonctions doivent se situer sur un appui.
 Les assemblages traditionnelles ne résiste pas mieux aux sollicitations
alternées (séismes, tempête,..) que les assemblages modernes.
 L’ancrage de la charpente en bois sur le béton doit être soigné. Il faut
employé des goujons d’ancrage long pour assurer la fixation.
 Les contreventements sont indispensables pour maintenir la stabilité.
ENTRETIEN :

 Entretien régulier et une réparation immédiate des éventuels


accidents, prolongent considérablement leur durée de vie et
évitent des dégradations importantes.
 Planifier les opérations d’entretien et de promouvoir la notion
d’entretien.
 Effectuer un contrôle annuel suivi de traitement chimique.
 Ces entretiens s’accompagnent par des traitements chimiques
des éléments en bois.
 Vérifier le taux d’humidité
 Vérifier les jonctions les points d’assemblages de la charpente.
VII.AVANTAGE DE LA CHARPENTE EN BOIS
 La plupart des charpentiers maitrisent parfaitement la charpente en
bois
 • Le bois est un matériau écologique, qui respecte
l’environnement
 • Une charpente en bois peut s’adapter à des nombreuses
architectures et de nombreux types de toiture
 • Le bois est un isolant naturel
 • Le bois est un matériau chaleureux, idéal en cas de combles
habitables avec poutre apparentes
 • Le bois de charpente est traité pour être durable et résistant
 • Le bois de charpente peut être traité contre les incendies
COMPARAISON ENTRE CHARPENTES EN BOIS / MÉTALLIQUE / BÉTON

Vous aimerez peut-être aussi