Vous êtes sur la page 1sur 25

Université IBN KHALDOUN –

Tiaret

Technologie de l’Internet

1ére année Master


Option: Réseaux et Télécommunication
2017-2018

Abdelkader ALEM
Département d’Informatique
Université IBN KHALDOUN de Tiaret
Technologie de l’Internet

Plan du cours
● Routage statique et routage dynamique(RIP,OSPF)

● Mise en place d’un plan de routage dans une infrastructure,


analyse et diagnostic.

● Prise en charge de politique de filtrage ACL au niveau 3 et 4


et/ou de mécanismes de translation d’adresses

● Agrégation de routes
● Routage dynamique inter-domaine.
● Double pile IP.
● Notion de Tunel.
2
Technologie de l’Internet

PRÉSENTATION DU ROUTAGE
ET
DU TRANSFERT DES PAQUETS

3
Objectifs du chapitre

• Configurer des périphériques et appliquer des


adresses
• Décrire la structure d’une table de routage
• Décrire comment un routeur détermine un
chemin et commute les paquets

4
Rôles d’un routeur

• Interconnecter plusieurs réseaux


• Assurer une disponibilité élevée grâce à la
redondance des chemins
• Fournir des services intégrés (voix, vidéo,
pare-feux,…)

5
I. Intérieur d’un routeur
• Processeur : exécute les instructions de l’IOS
• Mémoire vive RAM (Mémoire système) : stocke les éléments suivants :
- Les données et les instructions de l’IOS
- l’IOS (il y est copié pendant l’amorçage)
- Fichier de configuration en cours (running-config)
- Table de routage
- Cache ARP
• Mémoire morte ROM stocke les éléments suivants :
- Instructions d’amorçage
- Logiciel de diagnostique de base (POST)
- Version réduite de l’IOS
• Mémoire vive non volatile NVRAM: stocke le fichier de configuration de démarrage
startup-config
• Mémoire flash : stocke l’IOS

6
Processus d’amorçage d’un routeur

7
Vérification du processus d’amorçage

Router# show version


Cisco IOS Software, 1841 Software (C1841-ADVIPSERVICESK9-M), Version 12.4(15)T1, RELEASE
Cisco IOS Software,
SOFTWARE (fc2) 1841 Software (C1841-ADVIPSERVICESK9-M), Version 12.4(15)T1, RELEASE
SOFTWARE (fc2)
ROM: System Bootstrap, Version 12.3(8r)T8, RELEASE SOFTWARE (fc1)
ROM: System Bootstrap, Version 12.3(8r)T8, RELEASE SOFTWARE (fc1)
System image file is "flash:c1841-advipservicesk9-mz.124-15.T1.bin“
System image file is "flash:c1841-advipservicesk9-mz.124-15.T1.bin“
Cisco 1841 (revision 5.0) with 114688K/16384K bytes of memory.
Cisco 1841 (revision 5.0) with 114688K/16384K bytes of memory.
Processor board ID FTX0947Z18E
Processor board ID FTX0947Z18E
M860 processor: part number 0, mask 49
M860 processor: part number 0, mask 49
2 FastEthernet/IEEE 802.3 interface(s)
2 FastEthernet/IEEE 802.3 interface(s)
191K bytes of NVRAM.
191K bytes of NVRAM.
63488K bytes of ATA CompactFlash (Read/Write)
63488K bytes of ATA CompactFlash (Read/Write)
Configuration register is 0x2102
Configuration register is 0x2102
Interfaces d’un routeur

Ports de gestion
Interfaces WAN
Interfaces LAN

9
Routeur et couche réseau

• Le routeur est un périphérique de couche 3 car le transfert des paquets est basé
sur les les informations de couche 3 (en particulier l’adresse IP)
• Ce processus de transfert est appelé Routage
• Lors de la réception d’un paquet sur une interface :
1. Le routeur examine l’adresse MAC de destination.
2. Si elle correspond à son interface (ou adresse de diffusion ou de multidiffusion)
le paquet est transféré à la couche 3.
3. le routeur prend sa décision de routage selon sa table de routage.
4. Le paquet est ré encapsulé dans une nouvelle trame dont la forme dépend de
la liaison:
Adresse MAC source = Celle du routeur ayant reçu le paquet
Adresse MAC destination = Celle de l’hôte distant
Adresse IP source = Celle de l’hôte à l’origine du paquet
Adresse IP de destination = Celle de l’hôte de destination finale

10
II. Configuration et adressage ILC
• Lors de la configuration d’un routeur, les tâches de
base suivantes sont effectuées:
1. Attribution d’un nom de domaine
2. Définition des mots de passe (enable, console, VTY,…)
3. Configuration d’une bannière
4. Configuration des interfaces
5. Enregistrement de la configuration
6. Vérification de la configuration de base et des
interfaces de routage.

11
1. Attribution d’un nom d’hôte
Router(config)# hostname R1
2. Définition des mots de passes
R1(config)#enable secret ciscoacad
R1(config)#line cons 0
R1(config-line)#password cisco
R1(config-line)#login
R1(config)#line vty 0 4
R1(config-line)#password cisco123
R1(config-line)#login
3. Configuration d’une bannière de message du jour
R1(config)#banner motd # Mon message #
4. Configuration d’une interface
R1(config)#interface fa0/0
R1(config-if)# ip address 192.168.1.254 255.255.255.0
R1(config-if)# no shutdown
R1(config-if)#description Cette interface relie le LAN 01
5. Enregistrement des modifications
R1# copy running-config startup-config
6. Vérification des informations
R1# show running-config
R1# show ip interface brief
R1# show interfaces
R1# show ip route 12
III. Elaboration de la table de routage

Table de routage

• C’est un fichier de données stocké dans la RAM et servant à stocker les informations sur
les routes à emprunter.
• Elle contient les associations Réseau/tronçon suivant .
• Un réseau directement relié au routeur reçoit directement les paquets (Lettre C dans la table
de routage).
• Un réseau non directement connecté est un réseau distant.
• Les réseaux distants sont ajoutés à la table de routage grâce à un protocole de routage
statique ou dynamique.

R2
S0/0
S0/0 Fa0/0
Fa0/0
192.168.1.0 /24 R1 10.10.10.0 /30
192.168.2.0 /24
13
Réseaux directement connectés

• Lorsqu’une interface est configurée avec une adresse IP et un


masque, elle devient un hôte sur le réseau.
• Une fois activée, cette interface doit recevoir un signal
porteur d’un autre périphérique pour qu’elle soit considérée
comme active.
• Elle est alors ajoutée à la table de routage en tant que réseau
directement connecté.
• Avant que le routage statique ou dynamique ne soit configuré,
le routeur ne connait que les réseaux qui lui sont directement
connectés.
• Les routages statiques et dynamiques ne peuvent pas exister
si le routeur n’a pas de réseaux directement connectés.

14
R2
S0/0
S0/0 Fa0/0
Fa0/0
192.168.1.0 /24 R1 10.10.10.0 /30
192.168.2.0 /24

R1# show ip route

C 192.168.1.0/24 is directly connceted FastEthernet0/0


C 10.10.10.0 /30 is directly connected serial0/0

15
Routage statique

• Une route statique comprend :


- L’adresse réseau et le masque du réseau distant .
- L’adresse IP du tronçon suivant ou de l’interface de sortie
• Les routes statiques sont indiquées par un « S » dans la table de routage.
S0/0
.1 S0/0 Fa0/0
Fa0/0
.2
192.168.1.0 /24 R1 10.10.10.0 /30
192.168.2.0 /24

R1(config)# ip route 192.168.2.0 255.255.255.0 10.10.10.2

C 192.168.1.0/24 is directly connceted FastEthernet0/0


C 10.10.10.0 /30 is directly connected serial0/0
S 192.168.2.0 /24 [1/0] via 10.10.10.2

16
Le routage statique est utilisé dans les cas
suivants :
- Le réseau ne comporte que quelques routeurs.
- Le réseau est connecté à Internet via un seul FAI
car ce dernier représente le seul point de sortie
vers Internet.
- Un grand réseau est configuré dans une
topologie « Hub-and-Spoke »

17
Routage dynamique

• Les réseaux distants peuvent être ajoutés à la table de routage à


l’aide de protocoles de routage dynamiques qui effectuent plusieurs
tâches :
- Détection des réseaux
- Mise à jour des tables de routage
• Les protocoles de routages dynamiques les plus utilisés sont :
- RIP (Routing Information Protocol)
- IGRP (Interior Gatway Routing Protocol)
- EIGRP (Enhaced IGRP)
- OSPF (Open Shortest Path First)
- IS-IS (Intermediate System –to-Intermediate System)
- BGP (Border Gatway Protocol)

18
Principes d’une table de routage
(Principes d’Alex Zinin)

03 principes s’appliquent aux tables de routage :


1. Chaque routeur prend ces décisions seul en se basant
sur les informations disponibles dans sa table de
routage.
2. Le fait qu’un routeur dispose d’informations dans sa
table ne veut pas dire que les autres routeurs
disposent des mêmes informations.
3. Les informations de routage menant à un réseau ne
fournissent pas d’informations de routage sur le
chemin inverse ou de retour.
19
Routage asymétriques
Les paquets peuvent utiliser 2 chemins différents
pour l’aller et le retour. C’est le routage
asymétrique et c’est le plus courant sur Internet

Trou noir
Situation ou le routeur de destination ne connait
pas le chemin de retour.

20
IV. Détermination du chemin et
commutation

• Lorsqu’un paquet est transféré d’un routeur à un


autre, les adresses IP source et destination ne
changent pas, par contre les adresses MAC
source et destination changent en fonction de la
liaison

21
Meilleur chemin et mesure
• La détermination du meilleur chemin implique l’évaluation de plusieurs chemin
vers la même destination et choisir le chemin optimal ou le plus court.
• La mesure = valeur quantitative utilisée pour mesurer la distance pour une
route donnée.
• Le meilleur chemin est celui dont la mesure est la plus faible.
• Chaque protocole de routage dynamique utilise ses propres règles et mesures
pour constituer et mettre à jour sa table de routage.
• 02 mesures sont souvent utilisées :
- Le nombre de saut (i.e. nombre de routeurs à traverser avant d’atteindre la
destination). 1 routeur = 1 saut.
- La bande passante
• Lorsque la mesure utilisée est le nombre de saut, le chemin choisi peut s’avérer
inefficace.
56 Kb/s
LAN 1 LAN 2
R1
R3
1544 Mb/s
R2 22
Equilibrage de charge à coût égal

• Si la table de routage contient 2 ou plusieurs chemins


ayant la même mesure vers un même réseau distant,
alors on parle de mesure à coût égal et le routeur
effectuera un équilibrage de charge à cout égal.
• L’équilibrage à coût égal peut aider à améliorer
l’efficacité et les performances du réseau.
• Un routeur peut effectuer un équilibrage de charge à
coût inégal. Seul les protocoles IGRP et EIGRP
peuvent permettre une telle technique.

23
Détermination du chemin et commutation

 Pour transférer les paquets, un routeur utilise 2 fonctions :


1. La fonction de détermination du chemin, ou 3 cas peuvent se présenter :
- Réseau directement connecté : l’hôte de destination et l’interface de sortie du
routeur sont sur le même réseau.
- Réseau distant : le paquet est transféré à un autre routeur (tronçon suivant)
- Aucune route déterminée : le paquet est abandonnée et un message de
destination inaccessible est envoyé à la source.
2. La fonction de commutation qui est la réception d’un paquet sur une interface et
son transfert vers une autre interface. Elle se déroule en 3 étapes lors de la
réception d’un paquet :
a. Décapsulation du paquet (en-tête et queue de bande de couche 2 supprimés)
b. Examen de l’adresse IP de destination pour trouver le meilleur chemin.
c. Ré encapsulation du paquet dans une nouvelle trame adéquate à l’interface
de sortie (format selon la liaison)

24
 Lorsqu’un routeur reçoit un paquet son champs TTL est
décrémenté de 1. Si la nouvelle valeur = 0, le paquet est
alors abandonné afin d’éviter des boucles de routage.
 La source effectue un ET logique de son adresse IP avec son
masque. Elle fait de même avec l’adresse IP de destination, si
les 2 résultats sont les mêmes alors l’hôte de destination est
sur le même réseau que la source sinon ce dernier transfert
le paquet à la passerelle par défaut.
 Le 2eme ET ne donne pas forcement l’adresse du réseau distant
car ce dernier ne possède pas forcément le même masque.
 Les interfaces série des routeurs n’ont pas d’adresse MAC

25