Vous êtes sur la page 1sur 31

Epidémiologie et Prévention

des maladies transmissibles :


méthodes de surveillance

Item n°75
Objectifs
- préciser les bases de l’épidémiologie
des maladies transmissibles et les
mesures de prévention

- déclarer une maladie transmissible


Maladie infectieuse - définition

Maladie induite par la pénétration


dans l’organisme d’un agent
pathogène de type infectieux
Épidémiologie des maladies contagieuses
Définitions :
• épidémie: Augmentation soudaine de l'incidence
d'une maladie .
• Pandémie: est une épidémie qui s'étend à la
quasi-totalité d'une population d'un ou de plusieurs
continents, voire dans certains cas de la planète
• Endémie: désigne la présence habituelle d'une
maladie dans une région déterminée
 modalités d ’acquisition :
• Communautaire: extra-hospitalière, infection de ville,
infection contractée en dehors de l'hôpital.

• Nosocomiale: Une infection est dite nosocomiale si


elle apparaît au cours ou à la suite d'une
hospitalisation et si elle était absente à l'admission à
l'hôpital (délai variable selon les cas)
Maladie infectieuse :
Caractéristiques épidémiologiques :

 période d’incubation
 prodromes
 phase d ’expression clinique
 phase de défervescence
 phase de convalescence
chaîne épidémiologique de transmission

3 éléments essentiels à définir :

– l’agent causal
– La source d’ infection 
– Le mode de transmission 
chaîne épidémiologique de transmission :

I - Agent causal :
- bactérie
- virus
- parasite
- levure - champignon
- prion  = agent transmissible non conventionnel
chaîne épidémiologique de transmission :

1 - pouvoir pathogène: capacité à


provoquer des troubles chez un hôte

2 - Virulence : caractère pathogène, nocif et


violent.
chaîne épidémiologique de transmission :

3 - contagiosité :
propension d’une maladie à se propager
d’individus en individus

Toutes les maladies infectieuses ne


sont pas des maladies contagieuses
II - source de l ’infection :
- réservoir humain,
- réservoir animal,
- environnement
III - Mode de transmission :
direct, de personne à personne +++
Gouttelettes de salive
Aérienne
Manuportée
Sexuelle
Sanguine ( transfusion, blessure,
injection souillée)
III - Mode de transmission :

Indirect : par un intermédiaire inerte ou animé


Eau
Aliments
sol
Moustiques, tiques, mouches
II - Surveillance des maladies
transmissibles
Objectifs :

 identifier l’apparition d’une nouvelle maladie


 suivre dans le temps l ’extension d ’une
maladie connue
 repérer, pour une maladie donnée, le
franchissement d’un seuil, afin de mettre en
œuvre précocement un contrôle de la
maladie, des actions curatives ou préventives
Moyens : mise en place InVS:
-surveillance permanente de l’état de santé
de la population et son évolution.
-s’appuie sur des Cellules Interrégionales
d’Epidémiologie et sur un réseau de
collaboration (Médecins sentinelles…)
Méthodes de surveillance
- déclarations obligatoires (DO)

- réseau sentinelle (1983)


 1 % des médecins généralistes
 Hépatite virale, urétrite masculine, rougeole, oreillons,
grippe
 critères diagnostiques standardisés

- centres nationaux de référence (CNR)


et réseaux de laboratoires
Ministère chargé
de la santé
InVS
DGS BEH
CNR
Surveillanc
e Décision HCSP

Laboratoires de Études
Recherche,
Institut pasteur, Épidémiologiques
CTV
INSERM

CTIN
Réseaux Réseaux Ddass
Laboratoires Médecins Investigations
Politique et décision DO médecins
Conseil expertise et biologistes
Recherche Liaison fonctionnelle
Surveillance Système d ’information
Nouveau dispositif de surveillance des
maladies à déclaration obligatoire
principes
 implication des biologistes comme des médecins
 protection de l ’anonymat des personnes
 renforcement des règles de protection des données
chez les déclarants, dans les Ddass et à l ’InVS
 information individuelle des personnes par leur médecin
sur la déclaration obligatoire et sa finalité, leur droit
d ’accès et de rectification
Nouveau dispositif de surveillance des
maladies à déclaration obligatoire
3 acteurs :
déclarants (médecins et biologistes)

MISP de la DDASS chargés des actions de terrain et de la validation


des données avant leur transmission à l ’InVS

épidémiologistes de l ’InVS chargés de l ’analyse des données et de


leur communication

 2 procédures : signalement et notification

 29 maladies
 infection à VIH et sida  Peste
 tétanos  choléra
 hépatite B aiguë  fièvre jaune
 Hépatite aiguë A  rage
 infection invasive à méningocoques  typhus exanthématique
 TIAC  fièvres hémorragiques
 listériose africaines
 botulisme  poliomyélite
 paludisme autochtone  diphtérie
 paludisme d ’importation dans les
DOM
 légionellose  tularémie
 brucellose  charbon
 suspicion de maladie de  orthopoxviroses, dont
Creutzfeldt-Jakob et autres ESST variole
humaines
 saturnisme de l ’enfant mineur*
 tuberculose
 fièvres typhoïdes et paratyphoïdes • le saturnisme n’est pas
 rougeole une maladie infectieuse
Nouveau dispositif de surveillance des
maladies à déclaration obligatoire
signalement :
 maladies justifiant une intervention urgente,
toutes les MDO à l’exception de l ’infection
à VIH/sida, de l’hépatite B aiguë et du
tétanos.
 procédure d’urgence sans délai et par tout
moyen approprié

 permet au MISP de réagir rapidement pour


mettre en place les mesures de prévention
individuelles et collectives
Nouveau dispositif de surveillance des
maladies à déclaration obligatoire

notification :
 concerne toutes les maladies à DO.

 Intervient après le signalement et le plus


souvent après confirmation du diagnostic

 Au moyen d ’une fiche spécifique à chaque


maladie, à adresser au MISP.
Investigations lors d’une épidémie
caractère épidémique ?

 vérifier le diagnostic des premiers cas et identifier


l’ensemble des cas

 Calculer les taux d ’incidence et notion de seuil épidémique

 déclaration ou alerte des autorités sanitaires


Investigations lors d’une épidémie
 description de l ’épidémie (évolution des cas dans le temps et
répartition géographique des cas)

 identification des caractéristiques communes aux patients atteints


(exposition à une source commune d ’infection potentielle ?)

 Réalisation de tableaux synoptiques

 analyse biologique de prélèvements issus de l ’environnement


 élaboration d ’hypothèses et vérification de celles-ci
Investigations lors d’une épidémie

contrôler l ’épidémie +++


III - Principales mesures préventives
- Destruction de l ’agent pathogène

- Arrêt de la transmission : isolement et éviction des sujets


malades, limitation des déplacements, désinfection des supports
et des objets contaminés, destruction des vecteurs

- Actions sur les individus non malades et sur la


population : immunisation ( vaccination ++), éducation pour
la santé
Vaccinations

- politique de prévention primaire des maladies


infectieuses (ex : éradication de la variole)

- impact sanitaire est lié à la qualité et à l ’étendue


de la couverture vaccinale
Vaccinations - indications
Les indications d ’une vaccination dépendent :
• cadre législatif en vigueur qui fixe les vaccinations
obligatoires
• caractéristiques épidémiologiques des maladies
transmissibles
• caractéristiques sociales du patient
• propriétés intrinsèques du vaccin
• caractéristiques médicales du patient
• ressources du système de santé

Le calendrier vaccinal en France est élaboré par la DGS


après avis du CTV et du Conseil supérieur d’hygiène
Cas particulier d ’éviction scolaire
pour la méningite à méningocoque
 Pour les sujets malades :
 hospitalisation en urgence,
 éviction jusqu ’à guérison complète

 Pour les sujets contacts :


 pas d ’éviction,
 prophylaxie médicamenteuse recommandée,
 s ’il s ’agit d ’un méningocoque A ou C, une vaccination peut être
proposée aux personnes en contact fréquent avec le patient,
Dans les établissements d ’enseignement

Les mesures de prophylaxie concerneront :


 1 seul cas : les sujets ayant eu un contact fréquent avec le
malade
 plusieurs cas dans la même classe : l ’ensemble de la classe
 1 autre cas dans une autre classe : l ’ensemble des 2 classes
+ les sujets ayant eu un contact fréquent avec le malade
 + de 3 cas dans au moins 2 classes différentes (- d ’un mois
d ’intervalle entre le 1er et le dernier cas) : ensemble de
l ’établissement