Vous êtes sur la page 1sur 36

R E P U B L I Q U E ALGERIENNE D E M O C R A T I QUE E T P O P U L A I R E

DIRECTION DE LA CULTURE
DE LA
WILAYA D’ALGER

PLAN PERMANENT DE SAUVEGARDE ET


DE MISE EN VALEUR
DU SECTEUR SAUVEGARDÉ DE
LA CASBAH D’ALGER

MAI 2007
Groupe Centre National d’Études et de
Recherches appliquées
en Urbanisme

30 Route Hassen Ben Nâamane Bir Mourad Rais Alger –


Tél : 021.54.22.57 / Fax : 021.54.22.65 /
Email : gcneru@cetic.dz
LOIS ET DECRETS
Les sites historiques en Algérie sont longtemps restés sans
textes règlementaires assurant leurs protections.

Avec l’avènement de la loi 98.04 relative à la protection du


patrimoine et plus précisément dans son chapitre III, la
notion de secteur sauvegardé est née. 

Mais il faudra attendre l’année 2003, pour que soit promulgué


le décret N°03-324 du 5 octobre 2003 relative aux modalités
d’établissement du plan permanent de sauvegarde et de mise
en valeur des secteurs sauvegardés.
Et l’année 2005,pour que soit promulgué le décret exécutif
N°05.173 du 30 Rabie el Aouel 1426 correspondant au 09 mai
2005 portant création et délimitation du secteur sauvegardé
la «  CASBAH d’ALGER ». 
LE SECTEUR SAUVEGARDE
SITUATION – LIMITES - SUPERFICIE

Les limites du secteur sauvegardé:«  Casbah d’Alger »sont


définies comme suit : 
 Au Nord, dans l’axe par la rampe Louni Arezki et la rue
Oudelha Mohamed.
 A l’Est contournant l’Amirauté et la jetée Kheir-eddine.
 Au Sud, englobant le mole El Djefna (quai N°7)et parcourant
dans l’ axe les rues successives suivantes : Azzouz Ben Bachir
Bakel Said ,Bone ,Debih Cherif ;rejoignant le bastion Sud Ouest
de la caserne Ali Khodja.
 A l’Ouest, longeant la rue Boualem Bengana.

Le secteur sauvegardé couvre la totalité du périmètre classé y


compris l’amirauté et une partie du port, et déborde sur les
communes limitrophes :
 La commune d’Alger centre au Sud.
 La commune de Bab el Oued au Nord.

La superficie totale est de 105 ha.


Plan de situation
PROBLEMATIQUE

 La Casbah est le témoin agonisant de toute une culture, un


mode de vie, une civilisation...

 Le processus d’urbanisation qu’a connu la médina, depuis sa


colonisation par les Français,a conduit à sa marginalisation
aussi bien physique que socio-économique.
En effet, sa marginalisation spatiale a fait que la vieille
Médina est devenue un véritable « enclos » au sein de la
métropole Algéroise.
Le transfert des activités économiques vers la ville coloniale,
d’une part, l’accroissement rapide de la population et la sur
densification qui en résulte d’autre part ainsi que le
vieillissement du bâti ont eu pour corollaire la dégradation de
ce patrimoine.
METHODOLOGIE DE L’ETUDE DU
PPSMVSS

L’étude est élaborée en trois phases dont les deux premières sont


en cours parallèlement

 Phase I : Diagnostic et projet des mesures d’urgences.

 Phase II : Analyse historique et typologique et avant projet du


Plan Permanent de Sauvegarde et de Mise en Valeur du Secteur
Sauvegardé.

 Phase III : Rédaction finale du Plan Permanent de Sauvegarde


et de Mise en Valeur du Secteur Sauvegardé.
PHASE -I-

DIAGNOSTIC
ET
PROJET MESURES D’URGENCE
METHODOLOGIE-PHASE I
 PARTAGE DU SECTEUR SAUVEGARDE EN NEUFS (O9) SOUS SECTEURS
 CHAQUE SOUS SECTEUR EST PRIS EN CHARGE PAR UNE EQUIPE
PLURIDISCIPLINAIRE
 DES ENQUETES SONT EFFECTUEES SUR LA BASE DE FICHES CLASSIQUES
TRAITANT DE LA TYPOLOGIE ,DE L’ETAT DU BATI ET DES RESEAUX ,DE L’ASPECT
ECONOMIQUE ,SOCIODEMOGRAPHIQUE ET ENVIRONNEMENTAL etc.
 DES CARTES THEMATIQUES SONT ELABOREES :
 L’ETAT DE FAIT
 L’ETAT DU BATI (04 DEGRES DE VETUSTE –RUINE –VIDE – ILLICITE ET/OU PRECAIRE-
RETAPPE-TRAVAUX EN COURS-TRAVAUX A L’ARRET )
 L’ETAT DES RESEAUX :AEP - ASSAINISSEMENT – VOIRIE – COLLECTE DES DECHETS-
ELECTRICITE - GAZ.
 LA SITUATION ACTUELLE DE L’ENVIRONNEMENT
 LA CARTE SYNTHESE (SUPERPOSITION DES PHENOMENES DE DEGRADATION )
 LES MESURES D’URGENCES SONT FIXEES A LA PARCELLE, ELLES SONT
CLASSEES EN TROIS CATHEGORIES:
• CATHEGORIE I:bâtisses vétustes à conforter de l’extérieur
• CATHEGORIE II:bâtisses murées ou fermées à couvrir
• CATHEGORIE III:bâtisses vétustes à étayer
 UNE CARTE DE PROPOSITION D’IMPLANTATION DE CHANTIERS
 POUR LES CAS CRITIQUES ,RELATIFS A L’ETAT DU BATI ET DES RESEAUX D’AUTRES
INVESTIGATIONS PLUS POUSSEES SONT ALORS EFFECTUEES SUR LA BASE DE
FICHES SPECIFIQUES TRAITANT L’ASPECT STATIQUE DU BATI
 LES CONSTATS ETABLIS SUR SITE SONT ILLUSTRES PAR DES PHOTOS
 LE CHEF DE PROJET ARCHITECTE SPECIALISTE DANS LA RESTAURATION DES SITES
ET MONUMENTS HISTORIQUES,ETABLI ALORS LE DIAGNOSTIC ET LES MESURES
D’URGENCES BATISSE PAR BATISSE
 DE LA MEME MANIERE,UN DIAGNOSTIC EST ETABLI POUR LES TRONCONS OU
OUVRAGES DEFFECTUEUX DES DIFFERENTS RESEAUX

 UN RAPPORT ECRIT EST ELABORE ,DECRIVANT:


 LE DIAGNOSTIC DE L’ETAT DE CONSERVATION ;BATI ET RESEAUX
 LES MESURES D’URGENCE
 UN PLAN METHODE D’ACTIONS SUR SITE (MESURES D’URGENCE)COMPRENANT:
• UNE ESTIMATION DES TRAVAUX D’URGENCE
• UNE PROPOSITION D’IMPLANTATION DES CHANTIERS ET DES BASES VIE
• UN CAHIER DES CHARGES POUR LES DIFFERENTS TYPES D’INTERVENTION
 DES FICHES TECHNIQUES SONT ELABOREES A LA BATISSE ,CONSTITUANT UN
DOCUMENT ANNAXE I :« FICHES D’EXPERTISE »
 UN MANUEL D’ETAYEMENT PROVISOIRE EST ETABLI:DOCUMENT ANNEXE II
 LA CARTOGRAPHIE EST ETABLIE A DIFFERENTES ECHELLES
o LE 1/1000
o LE 1/500
o TOUTES LES CARTES THEMATIQUES SONT REPRISES DANS LE DOCUMENT
« DIAGNOSTIC ET MESURES D’URGENCE »
PPSMVSS – CASBAH D’ALGER
FICHE D’ENQUETE –PLAN D’URGENCE
QUARTIER : ILOT : RUE :
Type de fissure
N° dans les
Djeb
Type parcelle Puits Etat de laEtat
Type bâtisse galerie
desRaccordement Surélévation
murs porteursaux réseaux EtatExtensions
de Compteur
l’étanchéit  
Bâtisse planchers é
Long
Fonction SeTranspoll 45°
Grava Débord Arcades
Fonctionn SecColonnes AEP Tirants Assainissement 01 Evacu.02 Evac RDC Niveau Rénov
Ancie
niveau niveau
nel cAng uéRiv Fo
ts àement à el
alo So Longitudinaux Transversaux Eau u n
Désolidarisation é  
le e Ordur
nd pati Cheb ui us pluvialx Eau

LES FICHES D’ENQUETES SPECIFIQUES


o ek sol Rac. fuit Re Rac. fuit Re e Usée
es
01 02 Basculeme opérationnel
es m.c Non es m..c
fissure fissures nt ap. opérationnel ap.
Hor Ver 45° En Hor Ver 45° En Gonflement Affaissement  
AUX MESURES D’URGENCE X . X
LES CARTES THEMATIQUES
BILAN DE L’ETAT DE CONSERVATION DU BATI

RTIER PARCELLE BAT VIDE VETUSTE VETUSTE VETUSTE VETUST RUINE MUREE FERMEE ILLICITE RETAPEE T- EN T- A
1er 2eme 3eme E 4eme COURS L’ARRET
DEGRE DEGRE DEGRE DEGRE

ROUGE 253 199 28 33 50 15 38 25 05 09 10 22 07 10

AR ALI 917 855 62 99 171 167 80 104 18 74 30 74 22 16

IDI 203 164 39 04 16 31 50 14 03 26 03 03 14 02


MDANE

AR EL 330 319 11 20 40 58 130 16 02 29 11 07 04 03


AMA

UK EL 204 174 29 10 17 14 74 06 11 17 02 13 03 10
EMAA

LAHOU 96 33 63 02 02 02 18 - 01 - - 03 - 05
M

MARINE 82 78 place 0 01 14 63 - - - - - - -
E PORT

LA 16 13 02 - 01 03 07 - - - - 01 01 -
DELLE

ZONE 88 82 06 10 11 24 36 - - 01 22 - 01 -
PHERIQ
UE

OTAL 2189 1816 240 178 273 328 496 165 40 155 78 123 52 46
SBAH
2189 PARCELLES
1816 CONSTRUCTIONS – 83%
178 CONSTRUCTIONS VETUSTES 1er DEGRE - 10%
273 CONSTRUCTIONS VETUSTES 2 eme DEGRE - 15%
328 CONSTRUCTIONS VETUSTES 3 eme DEGRE - 18%
496 CONSTRUCTIONS VETUSTES 4 eme DEGRE - 27%
165 CONSTRUCTIONS EN RUINE - 10%
40 CONSTRUCTIONS MUREES - 2%
155 CONSTRUCTIONS FERMEES - 8%
78 CONSTRUCTIONS ILLICITES - 4%
123 CONSTRUCTIONS RETAPEES - 6%
52 CONSTRUCTIONS DONT TRAVAUX EN COURS - 2%
46 CONSTRUCTIONS DONT TRAVAUX A L’ARRET - 2%
ETAT DE DEGRADATION CRITIQUE
ENVIRONNEMENT DEPLORABLE
BILAN SURELEVATIONS – CONSTRUCTIONS ILLICITES ET/OU PRECAIRES

QUARTIER PARCELLE BATISSE SURELEVATION SURELEVATION SURELEVATON CONSTRUCTION EXTENSION


RECENTE COLONIALE COLONIALE + ILLICITE- ILLICITE
RECENTE PRECAIRE

MER ROUGE 253 199 50 25 09 10 04

AMAR ALI 917 855 126 82 07 30 19

SIDI RAMDANE 203 163 22 02 - 04 -

AMAR EL KAMA 330 319 12 55 04 05 03

SOUK EL 204 174 34 07 02 05 13


DJEMAA

LALLAHOUM 96 33 02 - - 22 02

LA MARINE ET 82 78 05 - - - -
LE PORT

LA CITADELLE 16 13 - - - - -

LA ZONE 88 82 20 - - 22 -
PERIPHERIQUE

TOTAL CASBAH 2189 1816 271 171 22 76 41


2189 PARCELLES-
1816 CONSTRUCTIONS - 83%
271 SURELEVATIONS RECENTES - 15%
171 SURELEVATIONS COLONIALES - 9.5%
22 SURELEVATIONS COLONIALES + RECENTES - 1%
76 CONSTRUCTIONS ILLICITES ET /OU PRECAIRES - 4%
41 EXTENSIONS ILLICITES - 2%
F
BATISSE N°34 - RUE : NFISSA - QUARTIER : AMAR ALI I
C
H
EXPERTISE DU CHEF DE E
28 PROJET:
30 an e D’
32 md
Ra E
a 13 Infiltration des eaux
34
N' f
iss 15 X
36 pluviales.
e
Ru 19 P
Affaissement latéral E
27 25
R
21 vers la n°36 et vers
23 T
la rue Nfissa.
I
DONNEES
LES FICHES DE MESURES D’URGENCE
Pourrissement des
S
E
Date d’enquête :11mars 2007 rondins
Noms des enquêteurs : N°
-Melle Ahmed Boumaza Nadine, 1
-Mrs Menasria Fouad.
Typologie : parcelle de rive, de typologie
traditionnel,à patio ,R+1. MESURES D’URGENCE

CONSTATS Étayement des planchers et


Effondrement partiel de la bâtisse sur la arcades.
skifa de la bâtisse adjacente.
Présence de fissure de 45° au niveau des Étayement latéral du coté de la
murs porteurs (longitudinaux). n°36 des murs et de la rue.
Présence de fissure verticale au niveau
des murs porteurs (transversaux). Réfection de l’étanchéité.
Pourrissement des rondins.

PPSMVSS CASBAH D’ALGER PHASE I RAPPORT D’EXPERTISES  BILAN 2007


LES CARTES DE MESURES D’URGENCE
MESURES D’URGENCE PAR QUARTIER

QUARTIER Catégorie Catégorie II Catégorie III


I
Murées Fermée
s
MER ROUGE 06 03 07 28
AMAR ALI 19 30 26 103
SIDI RAMDANE 03 08 15 09
AMAR EL KAMA 03 01 12 23
SOUK EL 02 11 03 09
DJEMAA
LALLAHOUM 02 02 04

LA MARINE ET - - - 08
LE PORT
LA CITADELLE - - - -
LA ZONE 01 - 01 04
PERIPHERIQUE
TOTAL CASBAH 36 53 66 188
MESURES D’URGENCE PAR CATEGORIE

CATEGORIE I
36
MUREE
CATEGORIE II
53
FERMEE
66

CATEGORIE III
188

TOTAL CASBAH
343
ESTIMATION GLOBALE DES TRAVAUX D’URGENCE -BATI

Devis Devis Devis Devis couvertures


Étayement Étayement évacuation Bâtisses murées fermées
extérieur intérieur gravats
Total 7866000 DA 216683299 DA 24723774 DA 33459200 DA
BILAN DES PHENOMENES DE DEGRADATION LIES A L’EAU
DEVIS DES TRAVAUX D’URGENCE
DE LA VOIRIE,DES OUVRAGES ET RESEAUX HYDRAULIQUES

NOM DU TOTAL TOTAL ASSAINISSEMENT TOTAL ALIMENTATION EN EAU POTABLE


QUARTIER VOIRIE

Voie Nombre Tronçons Réseau Compteur Puits comblé Puits fermé Djeb Djeb fermé
piétonne avaloirs a défectueux en fuite en fuite à déblayer à contrôler comblé à à contrôler
dégradée grille bouchée à réhabiliter ou à Bouche à déblayer
à curer rénover clé
enterrée

AMAR ALI 930 ml 23 185 ml - 02 110 87 68 45

AMAR EL 945 ml 10 - 04 01 06 05 01 04
KAMA

MER 470 ml 13 80 ml 01 02 23 26 20 18
ROUGE

SOUK EL 145ml 09 - 02 01 11 07 06 06
DJEMAA

SIDI 140 ml 11 - 02 04 13 18 03 05
RAMDANE

LALAHOU - 01 - - - - 02 - 01
M

LA - - 30 - - - - - -
CITADELL
E

LA 525 ml - - - - - - - -
MARINE

3155ml 67 295 09 10 53 138 98 79


Total
PRIX 1500,00 / ml 15000,00 / 3000,00 / ml 20000,00 / 5000,00 / 100000,00 / 15000,00 / 50000,00 / 10000,00 /
UNITAIRE Avaloir unité Compteur unité unité unité unité

DEVIS 4732500,00 1005000,00 885000,00 180000,00 50000 .00 16300000,00 2175000,00 4900000,00 790000,00
ESTIMATIF
TOTAL
FUITES D’EAU DES COMPTEURS
10 CAS
50 PUITS ET 88 DJEBS COBLES A DEBLAYER
108 PUITS ET 78 DJEBS FERMES A CONTROLER
67 AVALOIRS A GRILLE BOUCHES A CURER
09 CAS DE RESEAUX A CLEFS ENTERREES BOUCHES
525 ml DE VOIRIE DEGRADEE
PLAN METHODE D’ACTION SUR SITE

 ESTIMATION GLOBALE DES TRAVAUX D’URGENCE

LES TRAVAUX D’URGENCE RELATIFS AU BATI SONT ESTIMES A :

282 732 274 DA


LES TRAVAUX D’URGENCE RELATIFS AUX RESEAUX SONT ESTIMES A :

31 017 500 DA
L’ESTIMATION GLOBALE DES TRAVAUX D’URGENCE EST EVALUEE A :

313 749 774.00 DA


 CAHIER DES CHARGES
 Évacuation des gravats
 Couverture des bâtisses murées ou fermées
 Étayement intérieur des bâtisses vétuste de 1er degré
 Confortement extérieur des bâtisses vétuste de 1er degré à
partir des vides mitoyens

ESTIMATION GLOBALE DES TRAVAUX D’URGENCE -BATI

Devis Devis Devis Devis couvertures


Étayement Étayement évacuation Bâtisses murées fermées
extérieur intérieur gravats

Total 7866000 DA 216683299 DA 24723774 DA 33459200 DA


 ORGANISATION DES CHANTIERS
 Choix des entreprises
 Choix des parcelles base vie et de stockage des
materiaux
 LES INTERVENANTS
 LES APC (CASBAH ,ALGER CENTRE,BAB EL OUED)
 LA SEAAL –L’ADE
 L’HYDRAULIQUE–
 LA SONELGAZ-
 LES PTT-L’ALGERIE TELECOM-
 ASROUT-NETCOM
 DES ENTRPRISES

SOUS L’EGIDE DE LA WILAYA D’ALGER ET DU MINISTERE DE


LA CULTURE ,REPRESENTES PAR LE COMITE MIXTE
SUR LE PLAN TECHNIQUE ,LA COORDINATION EST ASSUREE
PAR LA DIRECTION DE LA CULTURE DE LA WILAYA
D’ALGER ( MAITRE DE L’OUVRAGE DELEGUE),
SOUS L’EGIDE DU COMITE TECHNIQUE .
MERCI POUR VOTRE ATTENTION