Vous êtes sur la page 1sur 16

LES ONDES MÉCANIQUES

PROGRESSIVES
Unité I : Chapitre 1

Pr. EL FARROUJI Amine Année Scolaire 2018/2019


Introduction
• La chute d’une goutte d’eau crée à la surface de l’eau une
perturbation qui de déplace à une vitesse donnée. Une onde
mécanique progressive prend alors naissance.

• Qu’est-ce qu’une onde mécanique progressive ? quelles sont ses


caractéristiques ? comment peut-on mesurer la vitesse de
propagation d’une onde mécanique ?
I- L’onde mécanique

1- Notion de perturbation

La perturbation est une modification locale et temporaire d’une ou plusieurs

propriétés physique d’un milieu donné.


I- L’onde mécanique

2- Onde mécanique

On appelle onde mécanique le phénomène de


propagation d’une perturbation dans un milieu
matériel, sans transport de matière (propagation
d’énergie).
I- L’onde mécanique

3- Ondes mécaniques progressives

Une onde est appelée progressives car la propagation de la perturbation

s'effectue de proche en proche plus ou moins rapidement.


I- L’onde mécanique
4- Ondes transversales et ondes longitudinales
a- Onde transversale
Une onde est transversale quand la direction du mouvement des éléments du
milieu de propagation est orthogonale à la direction de propagation.

Exemples :
• onde le long d'une corde,
• onde à la surface de l'eau,
• onde de torsion sur l’échelle de
perroquet, certaines ondes sismiques.
I- L’onde mécanique
b- Onde longitudinale

• Une onde est longitudinale quand la direction du mouvement des éléments


du milieu de propagation est parallèle à la direction de propagation.

Exemples :
• ondes dans un ressort,
• ondes de pression dans un solide,
dans un liquide ou dans un gaz,
• autres ondes sismiques.
I- L’onde mécanique
I- L’onde mécanique

Remarque : certaines ondes ne sont ni

transversales ni longitudinales, Dans une vague

par exemple, les gouttes d'eau subissent en réalité

un mouvement de bas en haut et d'avant en

arrière, décrivant des trajectoires elliptiques,


I- L’onde mécanique
5- Ondes sonores
Le son est une onde mécanique longitudinale puisque sa déformation est parallèle à la direction
de propagation. La propagation du son nécessite un milieu matériel élastique et compressible. Le
son se propage donc dans tous les corps liquides ou solides. En revanche, il ne se propage pas
dans le vide.

Le son se propage, à partir de


sa source, dans toutes les
directions qui lui sont
offertes. L’air est un milieu à
trois dimensions, le son se
propage donc dans tout
l’espace.
II-Propriétés générales des ondes

1- Direction de propagation d’une onde

• Une onde mécanique se propage dans toutes les directions qui lui sont offertes en
transportant de l'énergie.

• Dans un milieu unidimensionnel, l’onde se propage selon une seule direction.

• Dans un milieu bidimensionnel (surface), l’onde se propage selon deux directions.

• Dans un milieu tridimensionnel (volume), l’onde se propage dans tous les


directions de l’espace.
II-Propriétés générales des ondes

2-Superposition de deux ondes

Deux ondes qui se croisent ne se perturbent pas, elles se

superposent dans la zone où elles se rencontrent et continuent

de se propager sans modification ni de leur forme ni de leur

direction, ou de leur vitesse de propagation.


III- Célérité de propagation d’une onde

1- Définition

La célérité v d’une onde est le quotient de la distance d parcourue par la

perturbation, sur l’intervalle de temps Δt que dure ce parcours :

v = d/Δt (m/s)
III- Célérité de propagation d’une onde

2- Facteurs influençant la célérité de propagation

Pour un milieu matériel et homogène, la célérité de propagation d’une onde ne

dépend pas de la forme de la perturbation (amplitude et durée). En revanche,

elle dépond de la nature du milieu de propagation (élasticité, inertie,

température…)
IV- Notion de retard
•On  considère une onde mécanique se propageant dans un milieu matériel
unidimensionnel, sans frottement, telle une onde non amortie sur une corde.
Lorsque la perturbation se propage à partir de la source S à une instant de
date (t = 0). Un point M de la corde subit la même perturbation que le point
S à l’instant et à la date t, et de la même manière un point M’ du milieu refait
la même chose à l’instant t’ avec un retard τ par rapport à M. tel que :
IV- Notion de retard
• 
Et on a : (y est l’élongation)