Vous êtes sur la page 1sur 25

Cours 4-a

Méthode des éléments finis 2D

• Généralités
• Technique d’affaiblissement en 2D et 3D
• Approximation d’un élément triangulaire simple : T3
• Intégration des termes de contour
• Application à la thermique : ailette de refroidissement

Version 09/2006 (E.L.) NF04 - Automne - UTC 1


Passage 3D 2D 1D
Réaliste mais complexe

3 dimensions caractéristiques W    L  T   f  dxdydz  0


= aucune négligeable
V

2 dimensions caractéristiques W  h   L  T   f  dxdy  0


= 1 négligeable S
2D-Plan ou 2D-axi

L
1 dimension caractéristique W  A  L  T   f  dx  0
= 2 négligeables 0

Basique et/mais simple

Le choix dépend du degré de réalisme recherché mais aussi du phénomène que l’on
souhaite étudier, car tout est 3D dans la nature !
Version 09/2006 (E.L.) NF04 - Automne - UTC 2
Équation de la chaleur en 2D

 Équation d’équilibre thermique :


 T 
kx 0  x 
  
.q  f  0,   x, y   A avec q    

T où T   .
 
 0 k y   T 
 y 
 Conditions aux limites :
T  x, y   T0 sur S Dir

q.n   (connu) sur S Neu

q.n  h  T  Text  sur SCau
A (Aire)
 Domaine :

Version 09/2006 (E.L.) NF04 - Automne - UTC 3


Formes intégrales en 2 dimensions (2D)

Démarche identique au cas 1D

 Pondération et intégration : Propriété k isotrope (simplification volontaire)

  
  
  
W    x, y  .q  f dxdydz  h   x, y  . k T  x, y   f dxdy  0
V A

Car 2D On l’élimine par la suite

 Intégration par parties : Normale extérieure au domaine

   
W     x, y  k T  x, y  dxdy     x, y  k T  x, y  .n ds    x , y  f dxdy  0
T

A S A

Important : à l’issue de ces 2 étapes, vérifier que chacun des termes de


W est toujours un scalaire !

Version 09/2006 (E.L.) NF04 - Automne - UTC 4


Termes de contour : C. aux L. naturelles

Écriture formelle de W : Triangle à 3 nœuds : T3

W  Wint  WCL  0

Où :
  Barre Cauchy
WCL     k T .n ds
S
     
    
    k T .n ds     k T .n ds     k T .n ds
S Dir     S Neu     SCau    

fluxinconnu   h  T Text 
Terme qui sera
éliminé par la
prise en compte des
conditions de
Barre Neumann
Dirichlet !

Version 09/2006 (E.L.) NF04 - Automne - UTC 5


Maillage 2D : exemple
vcor=[ 1.0000 -0.2500 conec=[ 1 2 6
1.0000 0.1250 2 4 6
0.5000 -0.3125 15 12 9
1.0000 0.5000 12 13 9
0.5000 0.6250 13 14 9
0.4512 0.1593 11 15 9
-0.0000 -0.3750 14 10 9
-0.0000 0.7500 10 7 9
-0.5054 0.2191 7 3 6
-0.5000 -0.4375 7 6 9
-0.5000 0.8750 3 1 6
-1.0000 0.5000 5 8 6
-1.0000 0 4 5 6
-1.0000 -0.5000 8 11 9
-1.0000 1.0000 ] 8 9 6
1 2 0
2 4 0
Eléments barre 15 12 0
12 13 0
13 14 0]
Convention : sens de lecture des nœuds = sens trigonométrique
Version 09/2006 (E.L.) NF04 - Automne - UTC 6
Formes intégrales élémentaires

W  WTe3  WNeu
e
 WCau
e
 WDir  0
e e e

Avec :
 
W     x, y  k T  x, y  dxdy    x, y  f dxdy
e T
T3
Ae Ae
Le
W e
Neu    ds
0
Le
W e
Cau    h  T  Text  ds
0

Version 09/2006 (E.L.) NF04 - Automne - UTC 7


Élément triangulaire à 3 nœuds : T3

Sens de lecture des nœuds !

Ae

Version 09/2006 (E.L.) NF04 - Automne - UTC 8


Choix des fonctions d’approximation
 Approximation par éléments finis : T1 
 
 
T  x, y   N1  x, y  T1  N 2  x, y  T2  N 3  x, y  T3  N1  x, y  N 2  x, y  N 3  x , y  T2 
 
 
T3 
 Fonctions d’approximation linéaires : N i  x, y   ai  bi x  ci y , i  1, 2,3
(équation d’un plan)

Astuce : utiliser le triangle de Pascal pour choisir la forme de l’approximation

Version 09/2006 (E.L.) NF04 - Automne - UTC 9


Calcul des fonctions d’approximation

 On applique la relation générale :


1 si i  j

Ni  x j , y j  
0 si i  j

Soient les 3 systèmes à 3 équations suivants à résoudre :

 N1  x1 , y1   1  a1  b1 x1  c1 y1  N 2  x1 , y1   0  a2  b2 x1  c2 y1  N 3  x1 , y1   0  a3  b3 x1  c3 y1
  
  
 N1  x2 , y2   0  a1  b1 x2  c1 y2 ,  N 2  x2 , y2   1  a2  b2 x2  c2 y2 ,  N 3  x2 , y2   0  a3  b3 x2  c3 y2
  
  
 N1  x3 , y3   0  a1  b1 x3  c1 y3  N 2  x3 , y3   0  a2  b2 x3  c2 y3  N 3  x3 , y3   1  a3  b3 x3  c3 y3

Version 09/2006 (E.L.) NF04 - Automne - UTC 10


Calcul des fonctions d’approximation

 Après résolution des 3 systèmes :


1
N1  x, y  
2 Ae
  y3  y2   x2  x    x3  x2   y2  y  
1
N 2  x, y  
2 Ae
  y1  y3   x3  x    x1  x3   y3  y  
1
N 3  x, y  
2 Ae
  y2  y1   x1  x    x2  x1   y1  y  

Avec :

 x2  x1   y3  y1    x3  x1   y2  y1  (Aire de l’élément)
Ae 
2

Version 09/2006 (E.L.) NF04 - Automne - UTC 11


Calcul de la surface élémentaire

 La surface élémentaire d’un triangle quelconque se calcule à l’aide d’un


simple produit vectoriel
x2  x1 x3  x1
   
  
X 2  X1  X 3  X1  
y2  y1 y3  y1
  x2  x1   y3  y1    x3  x1   y2  y1 
 2  Ae

Version 09/2006 (E.L.) NF04 - Automne - UTC 12


Illustration des fonctions d’approximation

Version 09/2006 (E.L.) NF04 - Automne - UTC 13


Reconstruction globale
à partir d’approximations élémentaires

L’approximation par éléments finis T3 assure la continuité inter-éléments


sur la variable inconnue mais pas sur ses dérivées !

Version 09/2006 (E.L.) NF04 - Automne - UTC 14


Calcul des formes intégrales discrètes

Pour rappel, la forme élémentaire à discrétiser est :


 
W     x, y  k T  x, y  dxdy    x, y  f dxdy
e T
T3
Ae Ae

Le terme de gradient est déduit de l’approximation sur T :


T1  T1 
 T 
 x   N1, x N 2, x N3, x     y23 y31 y12   

T  x , y        T   1   T 
   2  2 Ae   2
 T   N1, y N 2, y N3, y    x13 x21   
 y       x32
      
T3    B T3 
 

avec [B] : matrice gradient

De même pour le gradient de la fonction-test.


Version 09/2006 (E.L.) NF04 - Automne - UTC 15
Suite …
 La forme élémentaire s’écrit alors :
T1   N1 
   
WTe3    1  2  3  B  k  B  T2  dxdy    1  2  3  N 2  f dxdy
T

Ae T  Ae  N  supposé
 3  3  constant
 f1 
 
Si f =f(x,y), on considèrera : f  x, y   N1 N 2 N 3  f 2 
f 
 3
 Pour l’élément T3, la matrice [B] est composée de constantes, d’où :

T1 
 
WTe3   1  2  3 [ K e ] T2    1  2  3  F e 
T 
 3 Intégration rendue possible (!!) soit :
•Par changement de variables (prochain cours)
•Intégration numérique (prochain cours)
Avec : 1
e
A   Ae 
 K   kA  B   B ,  F    i  
T
e e e
 f 1 N x , y dx dy  , i  1, 2,3 
6   Ae 6 
1
Version 09/2006 (E.L.) NF04 - Automne - UTC 16
Traitement des termes de contour : Neumann

 La ou les conditions de Neumann sont « classiquement » intégrées en


ayant recours à un élément de contour linéaire de type barre à 2 nœuds.
S : abscisse curviligne
Le
W e
Neu    ds
0

 Les fonctions sont (cf cours « Eléments finis 1D ») :


s s
N1  s   1  , N 2 
s  0  s  Le
Le Le

1
Le
L  
e
   ds   1  2     1  2  FNeu 
e e
Soit : WNeu
2 
1
0

Version 09/2006 (E.L.) NF04 - Automne - UTC 17


Traitement des termes de contour : Cauchy

 La ou les conditions de Cauchy sont aussi « classiquement » intégrées en


ayant recours à un élément de contour linéaire de type barre à 2 nœuds.
S : abscisse curviligne
Le
W e
Cau    h  T  Text  ds
0

Soit :
Le  2 1  T1 
e e  
1
hL    h T L  
e
WCau    h  T  s   Text  ds   1  2     ext

6    1 2
2

0
1 2 T2  1

 T1  
 
 1  2   K Ce au      FCau
e
 
 T  
  2 

Version 09/2006 (E.L.) NF04 - Automne - UTC 18


Assemblage

Version 09/2006 (E.L.) NF04 - Automne - UTC 19


Traitement des termes de contour : Dirichlet

 Ces conditions sont introduites dans le système en TOUTE DERNIERE


ETAPE :

 Par la méthode du terme unité sur la diagonale ou

 Par la méthode du terme diagonal dominant ou

 Par élimination de la ligne et colonne correspondante (hors NF04).

Ces méthodes sont analogues au cas 1D (cf cours « Eléments finis 1D »)

Version 09/2006 (E.L.) NF04 - Automne - UTC 20


Application : ailette de refroidissement
 Modèle physique + maillage

q.n  10  T  20 
Table des coordonnées :

q.n  10  T  20  0 0 
1 0 
 vcor   
q.n  800 1 1 
 
0 1 

Table des connectivités :


1 2 3 
f=0 1 3 4 
conec   
4 1 0
 
 3 4 0 
Flux nul

Version 09/2006 (E.L.) NF04 - Automne - UTC 21


Calcul des matrices et vecteurs élémentaires

 Elément T3 n°1 :

 105 105 0 
 1 1 0 105
 B (1)     , soit 
 K (1)

  A (1)

 B (1) T

  B (1)
 
  210 105 
0 1 1 
 0 105 105 

 Elément T3 n°2 :

 105 0 105
0 1 1  0 105 
T
 B (2)    , soit  K (2)
  A(2)
 B (2)
  B (2)
  105
 1 0 1         
 105 105 210 

Version 09/2006 (E.L.) NF04 - Automne - UTC 22


Calcul des matrices et vecteurs élémentaires

 Elément Neumann n°3 :

L(3) 1 400 


F  (3)
 800  
2 1 400 

 Elément Cauchy n°4 :

L(4)  2 1  3.33.. 1.66.. L(4) 1 100


 K (4)
  10
6  1

2  1.66.. 3.33..
, F  (4)
 10  20   
2 1 100 

Version 09/2006 (E.L.) NF04 - Automne - UTC 23


Phase d’assemblage
1 2 3
1 3 4
 Connectivités : conec   
4 1 0
 
3 4 0

 Matrice globale : 105  105 105 0 105 


 105 210 105 0 
 K    0 105 105  105  3.33

105  1.66 
 
 105 0 105  1.66 210  3.33 

 Vecteur global :
 400 
 0 
 
 F   
 100 
400  100 

Version 09/2006 (E.L.) NF04 - Automne - UTC 24


Application : ailette de refroidissement

 Résolution et post-traitement

102.85 
100.95 
 
vsol   
 99.05 
100.94 

Affichage des champs de couleurs

Version 09/2006 (E.L.) NF04 - Automne - UTC 25