Vous êtes sur la page 1sur 9

Sauvons notre planète !

Développé par l'étudiant: Calarasan Gheorghe


Introduction
La pollution est la contamination de l'environnement par des matériaux qui interfèrent avec la
santé humaine, la qualité de vie ou la fonction naturelle des écosystèmes (organismes vivants
et environnement dans lequel ils vivent) .
On distingue les catégories suivantes: pollution physique (y compris bruit et
pollution radioactive), pollution chimique (produite par diverses substances
rejetées dans l'environnement sous forme de particules gazeuses, liquides ou
solides), pollution biologique (avec des agents pathogènes, des substances
organiques putrescibles, etc.) .
Catégories de polluants:
Il existe deux catégories de polluants:
Les polluants biodégradables sont des substances, telles que celles contenues dans l'eau domestique, qui se décomposent
rapidement par certains processus naturels. Ces polluants deviennent un problème lorsqu'ils s'accumulent plus vite qu'ils ne
peuvent se décomposer.

Les polluants non dégradables sont des substances qui ne se décomposent pas ou ne se décomposent pas très lentement à
l'état sauvage. Une fois que la contamination se produit, il est difficile, voire impossible, d'éliminer ces polluants de
l'environnement.
La pollution de l'air
L'action humaine sur l'atmosphère terrestre peut prendre de nombreuses formes et existe depuis que les humains ont commencé à utiliser le
feu pour l'agriculture, le chauffage et la cuisine. Pendant la révolution industrielle (XVIIIe et XIXe siècles), la pollution de l'air est devenue un
problème majeur.
La pollution atmosphérique urbaine est connue sous le nom de «smog». Le smog est généralement un mélange de monoxyde de carbone et de
composés organiques provenant de la combustion incomplète de combustibles fossiles tels que le charbon et le dioxyde de soufre provenant
d'impuretés de carburant. Au vingtième siècle, le smog était déjà devenu un danger majeur pour la santé
Un autre type de smog, le photochimique, a commencé à réduire la qualité de l'air au-dessus des grandes villes comme Los Angeles dans les
années 1930. Ce smog est causé par la combustion dans les moteurs des véhicules automobiles et des aéronefs de carburant qui produit des
oxydes d'azote et libère des hydrocarbures à partir de carburants non brûlés. Les rayons du soleil provoquent la combinaison des oxydes d'azote
et des hydrocarbures et transforment l'oxygène en ozone, un produit chimique qui attaque le caoutchouc, blesse les plantes et irrite les
poumons. Les hydrocarbures sont oxydés en substances qui se condensent et forment un brouillard visible et pénétrant.
L'un des plus gros problèmes causés par la pollution de l'air est le réchauffement climatique, une augmentation de la température de la Terre
causée par l'accumulation de gaz atmosphériques tels que le dioxyde de carbone. Avec l'utilisation intensive des combustibles fossiles au XXe
siècle, la concentration de dioxyde de carbone dans l'atmosphère a considérablement augmenté. Le dioxyde de carbone et d'autres gaz,
appelés gaz à effet de serre, réduisent la chaleur dissipée par la Terre mais ne bloquent pas le rayonnement solaire. En raison de l'effet de
serre, les températures mondiales devraient augmenter de 1,4 ° C à 5,8 ° C d'ici 2100. Même si cette tendance semble être un changement
mineur, la croissance rendrait la Terre plus chaude. qu'il ne l'a été au cours des 125 000 dernières années, ce qui a probablement modifié le
régime climatique, affecté la production agricole, modifié la répartition des animaux et des plantes et élever le niveau de la mer.
Pollution de l'eau

La demande en eau potable augmente constamment à mesure que la population mondiale augmente. De 1942 à 1990, l'eau potable des rivières, des
lacs, des réservoirs et des sources souterraines a quadruplé.
L'eau domestique, l'eau industrielle et les produits chimiques utilisés dans l'agriculture, tels que les engrais et les pesticides, sont la principale
cause de pollution de l'eau.
Les engrais chimiques tels que les phosphates et les nitrates utilisés en agriculture sont déversés dans les lacs et les rivières. Ils se combinent
avec les phosphates et les nitrates dans l'eau domestique et augmentent la vitesse de croissance des algues. L'eau peut devenir "suffocante" en
raison des algues en décomposition qui appauvrissent l'oxygène qu'elle contient. Ce processus, appelé eutrophisation, peut entraîner la mort de
poissons et d'autres formes de vie aquatiques.
La pollution
terrestre
Le sol est un mélange hétérogène de matières végétales, minérales et animales qui se forme dans un processus très long, qui peut
prendre des milliers d'années. Le sol est nécessaire à la culture de la plupart des plantes et essentiel à toute production agricole. La
pollution des sols est l'accumulation de produits chimiques toxiques, de sels, d'agents pathogènes ou de matières radioactives et de
métaux lourds qui peuvent affecter la vie des plantes et des animaux.

Les méthodes irrationnelles de gestion des sols ont gravement dégradé sa qualité, provoqué sa pollution et accéléré l'érosion.
Traiter le sol avec des engrais chimiques, des pesticides et des fongicides tue des organismes utiles tels que certaines bactéries,
champignons et autres micro-organismes.
Lutter contre la pollution et sauver la Terre

En raison de la pollution de l'environnement, depuis le milieu du XXe siècle, de nombreux pays ont promulgué des lois complètes visant à réparer les destructions
antérieures de pollution incontrôlée et à prévenir la contamination future de l'environnement. La Clean Air Act (1970) a été promulguée aux États-Unis pour réduire
considérablement certains types de pollution atmosphérique, comme les émissions de dioxyde de soufre. La «Clean Water Act» (1977) et la «Safe Drinking Water Act»
(1974) ont établi des règles pour le rejet de polluants dans l'eau et des normes de qualité de l'eau potable. La «Toxic Substance Control Act» (1976) et la «Resource
Conservation and Recovery Act» 1976 ont été adoptées pour surveiller et contrôler les déchets dangereux. Après 1980, des programmes ont été créés qui allouaient des
fonds pour le nettoyage des décharges les plus contaminées. Ces lois, ainsi que plusieurs autres lois fédérales ou étatiques, ont contribué à limiter la pollution, mais les
progrès ont été lents et de nombreux problèmes non résolus demeurent dans des zones gravement contaminées en raison du manque de financement pour les problèmes
de nettoyage et d'application. lois.

La réglementation et la législation ont permis des progrès considérables dans la réduction de la pollution de l'air et de l'eau dans les pays développés. Les véhicules de
1990 émettent moins d'oxydes d'azote que les véhicules de 1970; les centrales électriques consomment désormais moins de combustibles à base de soufre; les
cheminées industrielles ont maintenant des filtres qui réduisent les émissions et le gaz de plomb n'est plus utilisé. Les pays en développement continuent de lutter
contre la pollution car ils ne disposent pas de technologies de filtration et de nettoyage et doivent accroître leur pouvoir économique, souvent au prix de la pollution
environnementale. Le problème est que les pays en développement attirent les investisseurs étrangers grâce à une main-d’œuvre moins chère, des matières premières
moins chères et moins de restrictions sur les polluants. Maquiladoras, usines d'assemblage le long de la frontière américaine. et le Mexique, du côté mexicain, crée
une industrie et des emplois pour le Mexique, mais la plupart d'entre eux appartiennent à des sociétés non mexicaines qui ont été attirées par une main-d'œuvre bon
marché et par l'absence de lois sur les polluants. Par conséquent, cette région frontalière, y compris le Rio Grande, est l'une des régions les plus polluées d'Amérique
du Nord. Pour éviter les catastrophes environnementales et la pauvreté, les pays en développement ont besoin de l'aide et de la technologie des pays et des entreprises
étrangers, de la participation de la communauté aux initiatives de développement et de la création de réglementations plus strictes en matière de pollution.