Vous êtes sur la page 1sur 40

Hhj$dhfuedhfue

LES FAMILLES DE MATERIAUX


SOMMAIRE

• DEFINITION D'UN MATERIAU


• LES METAUX
• LES CERAMIQUES
• LES PLASTIQES
• LES COMPOSITES
DEFINITION D'UN MATERIAU

• Un matériau est une substance, une matière destinée à être


mise en forme. Un objet peut être fabriqué avec des
matériaux différents. Un même matériau peut être utilisé
pour fabriquer des objets différents.
• On peut classer les matériaux en 5 grandes familles :
• Les métaux
•  Les céramiques
• Les plastiques
• Les composites
LES METAUX

Les métaux sont des éléments chimiques capables de conduire


l’électricité et la chaleur, qui présentent une luminosité
caractéristique et qui, à l’exception du mercure, sont solides à
la température normale.
Le concept est utilisé pour désigner des éléments purs ou des
alliages ayant des caractéristiques métalliques. Parmi les
différences avec les non-métaux, il y a lieu de mentionner que
les métaux ont une faible énergie d’ionisation ainsi qu’une
faible électronégativité.
Les métaux sont tenaces (ils peuvent recevoir des forces
soudaines sans se briser/casser), ductiles (on peut en faire des
fils ou des câbles), malléables (ils deviennent des feuilles/lames
lorsqu’ils sont comprimés) et ont une bonne résistance
mécanique (ils résistent aux efforts de traction, de flexion, de
torsion et de compression sans se déformer).
• Il y a des métaux qui apparaissent sous la forme d’éléments primaires (le cuivre,
l’or, l’argent), tandis que d’autres peuvent être obtenus à partir des oxydes, des
sulfures, des carbonates ou des phosphates. Les métaux sont très souvent utilisés
dans l’industrie car ils offrent une grande stabilité et ont une grande protection
contre la corrosion.
• Les avantages des métaux sont connus par l’homme depuis la préhistoire. Au
début, on utilisait ceux qui étaient faciles à trouver à l’état pur, mais les autres ont
commencé à être utilisés progressivement (ceux qui étaient obtenus à partir de
l’utilisation de fours).
• L’utilisation du minerai de cuivre avec de l’étain a contribué à créer l’alliage connu
sous le nom de bronze, qui a donné naissance à une nouvelle ère historique (l’âge
du bronze).
• Aujourd’hui, on peut distinguer entre les différents types de métaux, y compris
les métaux précieux (ceux que l’on trouve à l’état naturel sans nécessité de les
combiner avec d’autres pour former des composés) et les métaux lourds (ceux
qui présentent une haute densité et ont une certaine toxicité).
LES METAUX FERREUX ET
NON FERREUX

• Les métaux ferreux sont constitués de fer pur ou faiblement allié (fonte ou acier).
Les métaux non ferreux comprennent tous les métaux à l’exception du fer. Ce
sont principalement l’aluminium, le cuivre, le plomb, le zinc, l’étain, le nickel et le
chrome.
Parmi les métaux non ferreux, on peut distinguer deux catégories particulières de
métaux : les métaux précieux (or, argent, platine, palladium...) et les métaux rares
et semi-précieux (titane, cobalt, vanadium, molybdène...).
Caractéristiques du métal et
composition pour la
conception de coulée

• Tout métal solide pouvant être fondu peut être coulé. Les fonderies
sont les usines qui font ce travail de fonderie, en développant
l’expertise avec une poignée de métaux et de méthodes, et en
concevant des produits standard pour maximiser la valeur et l’efficacité
dans la production.
• Les métaux et les méthodes de moulage s’influencent mutuellement: le
meilleur choix de moulage pour un produit est influencé par la façon
dont son métal se comportera dans les états fondus, de
refroidissement et solides. Pour ces dépendances, les spécialités d’une
fonderie font partie de la détermination du type de produits qu’elle
fabrique. La fonderie qui fabrique des jouets pour enfants moulés sous
pression n’est généralement pas la même que celle qui produit des
pièces de moteur de haute qualité.
• L’une des distinctions majeures dans la spécialisation est de savoir si les
fonderies travaillent avec des métaux ferreux, des métaux non ferreux,
ou les deux. La définition d’un métal ferreux est n’importe quel métal
qui contient du fer; les métaux non ferreux n’en contiennent pas. La
métallurgie ferreuse représente environ 90% de la production mondiale
de métal. Le fer gris est le métal le plus répandu dans les fonderies. En
• Les fonderies qui se spécialisent dans les méthodes de moulage
courantes, comme le moulage au sable, travaillent généralement dans
des métaux choisis pour des propriétés spécifiques telles que la
facilité de fonte et de coulée, la capture de détail dans le moule, le
comportement prévisible pendant le refroidissement ainsi que la
préparation à l’usinage ou à la finition.
LES MÉTAUX FERREUX ET LEURS
PROPRIÉTÉS
Les caractéristiques uniques du fer sont sa densité, sa solidité lorsqu’il est mélangé au carbone, son abondance et sa
facilité de raffinage, sa forte propension à la corrosion et son magnétisme. L’alliage du fer avec d’autres éléments dans
des proportions différentes peut diminuer ou éliminer un ou plusieurs de ces facteurs.
Des centaines d’alliages ferreux sont bien connus. Ils sont définis par les proportions de chaque élément dans leur
composition, ainsi que les directions sur leur fonte et leur finition. Les alliages ferreux contenant du carbone sont
généralement appelés fer ou acier et peuvent contenir un certain nombre d’autres éléments, de l’aluminium au
vanadium, en fonction de leurs spécifications. Ces métaux sont généralement choisis pour leurs propriétés mécaniques.
Les ingénieurs et les concepteurs pourraient être intéressés par leur limite de force, de ténacité, de ductilité, de
soudabilité, d’élasticité, de cisaillement, et de dilatation thermique, qui décrit comment un matériau se comportera
sous des facteurs de stress spécifiques.
Ces aspects distinctifs du fer peuvent être modifiés dans les alliages, qui mélangent le fer avec d’autres éléments. L’acier
inoxydable est un bon exemple car certains alliages d’acier inoxydable sont à la fois non magnétiques et non corrosifs.
Une manière courante de dire si un métal est en acier est de poser un aimant contre lui, puisque le fer dans l’alliage
fera coller l’aimant; Cependant, les gens qui ont essayé de coller des aimants à leur réfrigérateur en acier inoxydable
savent que ce n’est pas un test infaillible. Bien que le fer soit toujours présent dans cet alliage ferreux, un pourcentage
élevé de nickel peut modifier suffisamment la microstructure de l’acier pour empêcher une réaction magnétique. De
plus, l’acier inoxydable ne se corrode pas comme les autres alliages de fer grâce à l’ajout de chrome. Le chrome protège
contre la rouille en utilisant un processus appelé passivation, dans lequel les molécules supérieures du métal s’oxydent
mais restent fortement liées au métal en dessous, créant une structure impénétrable.
Dans les métaux ferreux, le fer et l’acier sont les matériaux de
moulage les plus communs.
Fer
La fonte est une catégorie d’alliages de fer dont la teneur en
carbone est supérieure à 2%. Elle est relativement peu
coûteuse et dense. Lorsqu’elle est chauffée et coulée, elle a une
fluidité beaucoup plus élevée à des températures plus basses
que l’acier, ce qui signifie qu’elle peut couler et remplir des
parties d’un moule complexe avec une plus grande efficacité. 
La fonte rétrécie aussi à la moitié de la vitesse de l’acier lors du
refroidissement.
La fonte de base possède de bonnes propriétés de
compression, mais elle est fragile: elle se brisera avant de se
plier ou de se déformer. Cette vulnérabilité peut signifier que
des catégories plus fragiles de fonte ne seront pas utilisées
pour des conceptions avec de l’extrusion ou des détails
élaborés, ou avec des rebords tranchants car ces particularités
peuvent s’écailler.
• Le Fer Gris est le type de fonte le plus couramment produit, se retrouvant dans tout ce qui
concerne les couvercles de bouches d’égout jusqu’aux freins à disque sur les voitures. Il
tire son nom de la couleur qu’il prend lors de la fracturation, qui est grise en raison de la
présence de graphite servant d’additif de carbone. Le fer gris est de 2,5 à 4% de carbone
en poids, et contient en plus de 1 à 3% de silicium, ce qui assure la stabilité du graphite. Il
possède beaucoup d’attributs de la fonte de base, car il est peu coûteux et possède une
fluidité élevée par rapport à l’acier lorsqu’il est fondu mais est avantagé par la présence
du graphite qui permet au fer d’être un peu moins fragile, facilitant son usinage. Le fer gris
est reste tout de même inflexible: il se plie très peu avant de se briser.
• Le Fer Ductile est une forme de fonte dans laquelle le carbone ajouté est un graphite
sphérique (nodulaire). Le fer ductile contient généralement de 3,2 à 3,6% de carbone en
poids ainsi que du silicium et d’autres éléments. Son niveau de ferrite plus élevé signifie
qu’une accumulation se retrouve sur les outils de coupe pendant l’usinage. Il est donc
souvent utilisé dans les fabrications principalement en fonte, où une fluidité très élevée
en fait un excellent choix pour un travail qui demande plus de détails. La forme
sphéroïdale du graphite qui confère au fer ductile une résistance aux chocs et à la traction
plus importante que celle du fer coulé ou du fer gris, rend possible la réalisation de
conceptions détaillées ou à rebords. Le fer ductile est un nouveau venu dans la famille des
fers car il a été découvert en 1943.
Acier
Des aciers de toutes sortes sont aussi parfois coulés. En général, l’acier possède
une teneur en carbone inférieure à 2,14% en poids et est souvent allié à
d’autres éléments. L’acier possède des propriétés mécaniques plus fortes que
celles de la fonte mais ce qui est gagné en ténacité est perdu en fluidité. L’acier
fondu doit être beaucoup plus chaud que le fer fondu afin de couler dans des
moules détaillés, et les températures élevées requises pour travailler avec l’acier
sont difficiles à gérer et peuvent nuire la conception et la finition de l’objet
sortant du moule. Comme pour toutes les pièces coulées, certaines parties d’un
objet peuvent refroidir à différentes vitesses, et ce différentiel provoque des
contraintes dans le produit: l’acier se rétractant beaucoup plus rapidement et
largement que la fonte, ces contraintes requiert une plus grande gestion en
acier moulé.
Ces défis signifient que l’acier exige un travail beaucoup plus intensif pour bien
couler. Il nécessite une attention experte à tous les stades de sa production.
Pourtant, la haute résistance mécanique du produit final peut faire d’un alliage
d’acier le meilleur choix pour certaines applications grâce à son usinage
fournissant des finitions de fin d’étape.
Autre alliages de fer
D’autres alliages de fer existent en dehors de ces types communs et sont utilisés
dans des applications spécifiques où leurs comportements mécaniques
s’avèrent utiles. Par exemple, l’elinvar est un alliage de nickel et de fer qui ne se
dilate pas et ne se contracte pas sous la chaleur et qui est utilisé dans de très
petites pièces comme dans les horloges et autres dispositifs de précision.
LES MÉTAUX NON FERREUX ET
LEURS UTILISATIONS
• Ces métaux incluent tous les métaux et les alliages qui ne contiennent pas de fer. Une courte liste de métaux non ferreux communs comprendra:
• Les métaux précieux comme l’argent, le platine et l’or
• Le cuivre et ses alliages comme le bronze et le laiton
• Le Nickel, le Palladium et le Platine
• Le Titane
• L’Aluminium
• L’Étain et le Plomb
• Le Zinc
• Avec un tel éventail de matériaux dans ce groupe, beaucoup de propriétés mécaniques recommandant le fer peuvent être découvertes dans les
métaux non ferreux. Par exemple, des alliages d’aluminium ou de titane pourraient remplacer l’acier dans de nombreuses occasions, si le prix n’était
pas aussi exorbitant. Les capacités magnétiques du fer pourraient être imitées avec du nickel, du cobalt ou des éléments de terres rares alliés à
d’autres métaux.
• Toutefois, parce que les métaux non ferreux coûtent souvent plus cher, ils ont tendance à être choisis pour leurs attributs uniques, plutôt que pour
les façons dont ils peuvent se comporter comme l’acier. Un poids plus léger, une meilleure conductivité, une meilleure résistance à la corrosion, des
propriétés non magnétiques, la tradition et une valeur décorative sont quelques-unes des raisons qui justifient le choix d’un métal non ferreux.
Certains métaux sont très recherchés étant donné leur rareté: avant que la fabrication de l’aluminium ne soit largement répandue, l’aluminium était
un métal de luxe utilisé dans la vaisselle haut de gamme.
• Toutes sortes de matériaux spécialisés sont coulés. Toutefois, dans les fonderies traditionnelles de moulage au sable, il existe trois métaux de coulée
non ferreux remarquables.
• Le bronze et le cuivre
• Le bronze et le laiton ont été les premiers métaux coulés par l’humanité à l’Âge de Bronze et ces
alliages de cuivre sont encore coulés au sable de nos jours. Ils sont fondus à des températures
beaucoup moins élevées que les matériaux ferreux et ils moulent bien les détails, de sorte qu’ils sont
souvent utilisés dans des applications décoratives comme la statuaire. Le bronze et le laiton sont plus
doux que l’acier mais restent tout de même résistants à la corrosion même en présence de sel, de
sorte que ces métaux sont utilisés dans des applications marines standards comme les raccords sur les
bateaux. Le laiton est également résistant aux «irritants», qui sont l’usure du métal contre lui-même.
Pour cette raison, le laiton est parfois moulé pour les pièces mécaniques, comme les hélices marines,
ou usiné pour les roulements à billes et les fermetures éclair. Les deux alliages sont assez dispendieux
car ils dépendent du cuivre, un métal également en demande pour ses propriétés électriques.
• Aluminium
• L’aluminium est un métal avec une densité beaucoup plus faible que le fer, ce qui en fait un matériau
essentiel dans les applications qui ont besoin de force sans être trop lourdes, comme l’industrie
aérospatiale. Il résiste à la corrosion car l’aluminium, comme l’acier inoxydable, réagit à l’oxydation en
créant une couche d’oxyde métallique qui le protège.
• L’aluminium a également un point de fusion plus bas que la plupart des aciers ou des fers qu’il pourrait
remplacer, ce qui le rend plus facile à couler que l’acier et nécessitant donc moins de surveillance pour
les formes complexes. Par contre, le plus grand désavantage de l’aluminium reste son coût.
CONSIDÉRER LES MATÉRIAUX DE
MOULAGE
• Lors de la conception d’un moulage, trouver le métal parfait pour équilibrer la valeur
et la forme est un art et une science. Le bon métal pour une tâche satisfera à la fois les
exigences esthétiques et mécaniques de l’application, et cela influera sur les méthodes
de production requises pour mener un prototype vers le produit final.
• Les métaux ferreux sont le choix le plus commun pour les pièces coulées,
fréquemment choisies pour leur rentabilité et leurs propriétés mécaniques. Parfois, ce
n’est pas la force d’un métal qui dicte le choix, mais des propriétés telles que le poids,
la résistance à la corrosion ou le non-magnétisme. Les alliages non ferreux comme le
bronze et le laiton peuvent également être choisis pour la tradition ou pour leur éclat.
• La consultation avec un ingénieur peut aider un concepteur à trouver l’équilibre entre
les différents aspects de son projet, en choisissant le métal idéal afin d’honorer
l’application ainsi que le budget.
les ceramiques
• Dans le langage courant, le terme céramique désigne un objet
fabriqué en terre et qui a été cuit à une température plus ou
moins élevée. Dans l'histoire de l’Homme, l'art de travailler la
céramique arrive avant celui de travailler le verre ou le métal,
dès le Néolithique. Et il s'avère que les céramiques présentent
des propriétés différentes selon la nature de leurs composants et
leur température de cuisson. On distingue par exemple les
poteries, les faïences, les porcelaines, etc.
• Une définition plus large des céramiques précise qu'il s'agit là de
matériaux non métalliques et non organiques obtenus par
l'action de fortes températures. Ce sont ces fortes températures
qui induisent, au cœur de la matière première, une
transformation irréversible qui confère à la céramique produite,
des propriétés nouvelles : solidité et résistance à l'usure,
résistance à la chaleur, propriétés isolantes, etc.
Différentes céramiques, différents usages
• Longtemps, les céramiques ont servi à fabriquer des objets d'art, des
poteries ou des porcelaines pour la cuisine. Mais toutes les propriétés
de ces matériaux ont conduit les ingénieurs à imaginer des 
applications industrielles aux céramiques. On parle alors de 
céramiques techniques. Elles sont utilisées comme supports
d'éléments chauffants, comme billes de roulement, comme outils de
coupe, comme isolants électriques ou encore comme renfort aux 
matériaux composites métalliques.
Classification des produits céramiques
• On peut classer les céramiques selon leur application, selon leur mode d'élaboration et la forme
finale et selon leur composition chimique : Selon leur application : 
•  céramiques traditionnelles, à usage alimentaire, pour le bâtiment ou l'ornementation : poterie,
vaisselle, faïence, porcelaine, carrelage, briques, tuiles ; 
•  céramiques techniques ou industrielles : 
•  céramiques électroniques (faibles courants), ou céramiques fonctionnelles : céramiques
diélectriques (isolantes), conductrices, magnétiques...ect
•  pour applications électrotechniques (fortes puissances),
•  céramiques réfractaires, pour applications thermiques, 
• pour les applications mécaniques : céramiques structurales, pour l'usinage : abrasif (polissage),
outils de coupe (plaquette de carbure),
•  pour les applications optiques : transparence, émission de lumière, 
•  pour le nucléaire : combustible nucléaire
• Selon leur mode d'élaboration et la forme finale :
•   produits façonnés : pièce livrée sous sa forme définitive,
•  pièces fritée sous pression atmosphérique,
•  pièce frittée sous pression (HIP, hot isostatic pressing), 
•  pièce électrofondue ; 
• produits non façonnés (PNF) : 
• produit livré sous la forme de mortier destiné à être coulé ou projeté puis « cuit » sur place, 
•  protection thermique de céramique pour revêtir une pièce. Selon leur composition chimique :
• monolithiques :
• oxydes :
• produits siliceux (SiO2), 
• produits alumineux, avec 30 à 100 % d'alumine (Al2O3) : aluminosilicates (argile, mullite), alumine-
oxyde de chrome-silice (ACS), haute teneur en alumine, 
•  produits basiques, à base de magnésie (MgO), o non-oxydes : 
•  carbures, 
• nitrures, 
• composites : matrice céramique à renfort céramique, ou matrice céramique à renfort métallique.
APPLICATION CÉRAMIQUE 
• Chimie: Rotors-stators pour le dosage précis, check valves, clapet anti-retour ...

Medical: Implant dentaires, Outils ,....

Horlogerie, Microtechnique: composant céramique en zircone et alumine pour l'horlogerie (carrure,


céramique noire, blanche, bleu, verte, brun rouge, lunette, maillon de bracelet, couronne,  pièces de
mouvement pour montre soumises à l'usure par frottement..), pivot, micro-pièce, ancre

Bijouterie: bagues , étui,....

Autres : Buses pour découpe par jet d'eau, Buses pour la coulée des métaux, Guide-fil, Coupe-fil et d'autres
usages faisant appel aux propriétés des Céramiques techniques (résistance chimique, résistance à la haute
température, résistance à l'usure) constituent une grande variété de nos produits.

Cette diversité de pièces en céramiques de haute performance va croître encore selon les demandes
spécifiques de nos clients.
MICRO-TECHNIQUE ET
HORLOGERIE

• Le respect de tolerance de +/- 3 microns, la


capacité de polir les pièces frittées jusqu'au
grade N1, la capacité de fabrication de micro-
pieces de forme complexe, sont les avantages de
notre procede de moulage par injection qui est
compatible avec les exigences et les
spécifications de la micro-technique et de
l'horlogerie et permet une approche céramique
innovante.

Exemples d'application: Pieces de montres :


composants et habillages horlogers (boitier,
platine, carrure, lunette, maillon bracelet,
couronne, axe, ancre, poussoir, pièces du
mouvement soumises à l'usure par frottement..),
CHIMIE: ROTORS-STATORS POUR
LE DOSAGE PRÉCIS, CHECK
VALVES, CLAPET ANTI-RETOUR
• Partout ou les matériaux sont
soumis à l'agressivité des produits
chimiques et de la haute
température l'Alumine (Al2O3) et
la Zircone (ZrO2) conviennent bien.

Les creusets, les buses, les valves,


les rotors , les stators pour
l'injection de produits chimiques
sont pour la plus part fabriqués en
Alumine ( oxyde d'aluminium) ou
en Zircone (oxyde de Zirconium) à
la grande satisfaction de nos clients.
MEDICAL: IMPLANT DENTAIRES,
OUTILS ,....

• Les Céramiques techniques telle que


l'alumine et la zircone sont Bio-
compatibles et n'ont aucune réaction vis à
vis du corps humain grâce à leur excellente
résistance chimique, grace à une
résistance mécanique élevée et les progrès
réalisés dans les techniques de production
et de contrôle de qualité qui garantissent
une meilleure fiabilité, la Zircone est de
plus en plus utilisée pour les usages
médicaux.
• Les brackets pour l'orthodontie, les
implants dentaires, les outils de coupe
pour la chirurgie sont les principaux
produits et domaines d'application actuels.
les plastiques
• Le plastique -- encore appelé matière plastique --
est apparu sur le marché au début du XXe siècle.
Ses qualités - hygiène, résistance aux chocs et aux
variations de température, facilité de mise en
forme, imputrescibilité, etc. - lui ont rapidement
permis de se rendre indispensable. Aujourd'hui, il
est présent partout autour de nous, des pots de 
yaourt aux bouteilles de lait en passant par les
jouets, les ustensiles de cuisine, le matériel de
sport ou encore les fournitures scolaires.
• Mais sa suprématie commence à être contestée.
Car les déchets plastiques menacent de plus en
plus notre environnement. Au-delà de la délicate
question des produits jetables -- dont certains se
voient progressivement interdits de marché --, se
pose en effet le problème de la collecte et du 
recyclable des matières plastiques.
Comment reconnaître les différents
plastiques ?
• Pour se retrouver dans cette jungle de plastique, l’industrie à mis en place un système à 7 codes.
• POLYÉTHYLÈNE TÉRÉPHTALATE (PET)
• C’est le plastique le plus répandu, celui qu’on le retrouve dans les bouteilles de soda et
dans des emballages pour l’industrie alimentaire,.  Ce plastique se recycle assez bien.
• POLYÉTHYLÈNE HAUTE DENSITÉ OU HIGH DENSITY POLYETHYLENE (HDPE)
• Souvent utilisé pour les bouteilles de produits ménager, il représente 50% du marché
des bouteilles en plastique.
• LE POLYCHLORURE DE VINYLE (PVC)
• Utilisés dans la plupart des supermarchés pour emballer le fromage et la viande, ce
plastique est malgré sa large utilisation se recycle mal puisqu’il rejette des dioxines et
substances cancérigènes.
• POLYÉTHYLÈNE BASSE DENSITÉ OU LOW DENSITY POLYETHYLENE (LDPE)
• Utilisé pour certains sacs et emballages plastiques.
• POLYPROPYLÈNE (PP)
• Largement utilisé dans le monde, Il est utilisé pour certaines tasses pour
enfant, récipients alimentaires tels  pots de yogourt, plats pour micro-ondes
ou encore emballages médicaux, pièces pour automobiles.
• POLYSTYRÈNE (PS)
• Emballages à usage unique pour viande et charcuterie, glaces, et légumes,
appareils électriques, gobelet…

• OTHER
• Tout plastique autre que ceux nommés de 1 à 6, par exemple les plastiques à
base de polycarbonate ou contenant plusieurs type de plastiques.

• Cette liste est indicative et chacun pourra s’intéresser aux spécificités de chacun


de ces plastiques ainsi que les différentes controverses qu’ils soulèvent à travers
le monde.
Familles de plastiques et leurs usages 
• Les plastiques sont des matériaux déformables : ils peuvent être
moulés ou modelés facilement, en général à chaud et sous pression.
Leur facilité de mise en forme, résistance aux chocs, aux variations de
température, à l’humidité, aux détergents,… les rendent utiles dans
tous les domaines : emballage, bâtiment, automobile, électricité, etc.
Il existe un grand nombre de plastiques aux propriétés différentes, on
les classe en trois grandes catégories: les thermoplastiques, les
thermodurcissables et les élastomères.
LES THERMOPLASTIQUES. 
• Sous l'effet de la chaleur, les thermoplastiques ramollissent et
deviennent souples. On peut alors leur donner une forme qu’ils
garderont en refroidissant. La transformation est réversible et
renouvelable un grand nombre de fois, les thermoplastiques sont
ainsi facilement recyclables. Cependant ils ne sont pas biodégradables
et ont une « durée de vie » de plusieurs centaines d’années. Ce sont
les matières plastiques les plus utilisées (notamment PE et le PVC).
CARACTERISTIQUES ET USAGE DES
• Nom, abréviation
THERMOPLASTIQUES 
• caractéristiques
• usage
• polyéthylène (PE) 
• Translucide, inerte, facile à manier, résistant au froid. On distingue deux familles:
•  -le PEBD (polyéthylène basse densité) bonne résistance chimique, olfactivement, gustativement et chimiquement neutre, facilement transformé et soudé
• . - le PEHD (polyéthylène haute densité)
• Utilisé dans la moitié des emballages plastiques et dans les domaines les plus divers. PEBD : produits souples : sacs, films, sachets, bidons, récipients et bouteilles
souples (sauces, shampoing, crèmes …)* PEHD : objets rigides (bouteilles, flacons, bacs poubelles, tuyaux, jouets, ustensiles ménagers, boîtes de conservation, sacs
plastiques**
• polystyrène (PS)
• Dur et cassant. Trois types: - polystyrène "cristal" transparent
•  - polystyrène "choc" (HIPS) ; acrylonitrile butadiène styrène ABS)
•  - polystyrène expansé (PSE), inflammable et combustible
• Usages variés : mobilier, emballages, jouets, verres plastiques, pots de yaourt, 
• -"cristal": nombreux types de boîtes, boîtiers CD…
•  -ABS : produits rigides, légers et moulés (bacs à douche…)
•  -PSE : emballage « anti chocs », isolant thermique
• polypropylène (PP) 
• Très facile à colorer. N'absorbe pas l'eau. aspect brillant et résistant à la température (160°C). Difficile à recycler surtout s'il est imprimé
• Pièces moulées d’équipements automobiles (parechocs, tableaux de bord, …), mobilier de jardin, Film d’emballage, bouteilles rigides, boîtes alimentaires
résistantes à la température du lavevaisselle. Fibres de tapis, moquettes, cordes, ficelles
LES THERMODURCISSABLES
• Ces plastiques prennent une forme définitive au premier
refroidissement : ils deviennent durs et ne se ramollissent plus une
fois moulés. La technique de fabrication est difficile à mettre en
œuvre mais elle produit des matériaux très solides et très résistants
aux agressions chimiques et à la chaleur. Les aminoplastes sont les
plastiques thermodurcissables les plus utilisés.
CARACTERISTIQUES ET USAGE
DES THERMODURCISSABLES 
Nom, abréviation  caractéristiques  usages

polyuréthanes (PUR) Grande diversité de dureté et textures en Mousses souples ou rigides grâce à des
fonction des associations chimiques de agents d’expansion, colles, fibres (Licra)
différents monomères Matelas, sièges de voiture, tableaux de
bord, roues de patins à roulettes,
chaussures de ski… 
polyesters insaturés Prix peu élevé, durcissement assez
rapide sans élimination de produits
Pièces plastiques renforcées par coulée :
pales d’éoliennes, coques et cabines de
secondaires. Imprégnation facile des bateaux, piscines, carrosseries
fibres de verre. d'automobiles,… Textiles (Dacron, Tergal,
Térylène…)
phénoplastes (PF)  Bonne résistance aux produits chimiques domaines scientifiques et réalisation
et à la chaleur et électriquement d'objets: téléphones, postes de radio,
isolantes. Transformable par moulage et pour fabriquer les poignées de casserole,
par compression. Souvent colorés en de fer à repasser et des plaques de
brun foncé revêtement. 
LES ÉLASTOMÈRES.
• Les élastomères sont élastiques : ils se déforment et tendent à reprendre leur forme
initiale et supportent de très grandes déformations avant rupture. Ce ne sont pas
réellement des « plastiques ». Issu du latex d'Hévéas (arbre d’Amazonie), le
caoutchouc naturel est resté longtemps le seul élastomère connu mais les méthodes
modernes de fabrication ont permis d’obtenir une grande diversité de matériaux en
ajoutant des additifs, accélérateurs, agents protecteurs (anti UV, anti oxygène,…) et en
les combinant à d'autres matériaux (métaux, textiles, autres plastiques…). 
• On distingue trois grandes catégories qui présentent chacune de nombreux produits
aux propriétés variées :
caoutchoucs 
élastomères spéciaux
élastomères très spéciaux 
LES COMPOSITES
• Un matériau composite est un assemblage d'au moins deux composants non 
miscibles (mais ayant une forte capacité de pénétration) dont les propriétés
se complètent. Le nouveau matériau ainsi constitué, hétérogène, possède des
propriétés que les composants seuls ne possèdent pas.
• Ce phénomène, qui permet d'améliorer la qualité de la matière face à une
certaine utilisation (légèreté, rigidité à un effort, etc.) explique l'utilisation
croissante des matériaux composites dans différents secteurs industriels.
Néanmoins, la description fine des composites reste complexe du point de
vue mécanique de par la non-homogénéité du matériau.
• Un matériau composite se compose comme suit : matrice + renfort +
optionnellement : charge et/ou additif. Exemples : le béton armé = composite 
béton + armature en acier, ou le composite fibre de verre + résine polyester.
Types de matériaux composites
• Un matériau composite peut être, par exemple, un matériau composite à matrice
organique (CMO), un matériau composite à matrice céramique (CMC) ou un matériau 
composite à matrice métallique (CMM).
• Un matériau composite structural est généralement constitué d'un renfort et d'une
matrice. Le renfort, le plus souvent sous forme fibreuse ou filamentaire, assure l'essentiel
des propriétés mécaniques.
• La matrice joue le rôle de liant afin de protéger le renfort de l'environnement, de le
maintenir dans sa position initiale et d'assurer la transmission des efforts. Les matériaux
composites peuvent être classés en fonction de la nature de leur matrice : matériau
composite à matrice organique, matériau composite à matrice céramique ou matériau
composite à matrice métallique.
• Entre le renfort et la matrice, existe une zone de liaison appelée interface. Un matériau
composite est la plupart du temps hétérogène et anisotrope.
Utilisation des matériaux composites :
l'aéronautique
• On distinguera :
• • les matériaux composites dits de "grande diffusion" dont les
propriétés mécaniques sont plus faibles mais d'un coût compatible
avec une production en grande série ;
• • les matériaux composites dits "hautes performances", présentant
des propriétés mécaniques spécifiques élevées et un coût unitaire
important. Ce sont les plus employés en aéronautique et dans le
spatial.
APPLICATIONS DES COMPOSITES

Équipements industriels

AM5530 Réservoirs haute pression en composites

AM5545 Profilés pultrudés en composites

AM5551 Canalisations en composites - Étude du perlage


Transports
AM5600 Les composites dans l'industrie automobile

AM5630 Les composites dans les sports et les loisirs

AM5645 Les composites en aérospatiale

AM5646 Structures composites pour le lanceur Ariane

AM5650 Les composites en construction ferroviaire

AM5655 Applications marines des matériaux composites - Cas des voiliers de compétition

AM5657 Enceintes sous-marines en matériaux composites

AM5660 Les matériaux composites en construction navale militaire

AM5665 Les structures composites en construction navale militaire


Construction et génie civil
AM5620 Composites à fibres de carbone dans le génie civil

C950 Polymères renforcés de fibres (FRP) - Identification et champs d'application

AM5615 Renforcement des ouvrages d’art par matériaux composites

Énergie
D2335 Polymères et composites pour l'électrotechnique ARTICLE INTERACTIF

Santé
MED7500 Composites dentaires
REFERENCE
• https://clemence-isaure.ecollege.haute-garonne.fr/espaces-pedagogiques/technologie/les-5-grandes-familles-de-materiaux
-484.htm#:~:text=Un%20mat%C3%A9riau%20est%20une%20substance,%C3%A0%20%C3%AAtre%20mise%20en%20fo
• rme.&text=On%20peut%20classer%20les%20mat%C3%A9riaux,Les%20plastiques
• https://lesdefinitions.fr/metaux
• http://www.guidedechets-gp.fr/dechets/dechets-non-dangereux/article/metaux-ferreux-et-non-ferreux?lang=en#:~:text=Le
s%20m%C3%A9taux%20ferreux%20sont%20constitu%C3%A9s,le%20nickel%20et%20le%20chrome
.
• https://www.reliance-foundry.com/blog/metaux-ferreaux-et-non-ferreux-fr#gref
• https://www.futura-sciences.com/sciences/definitions/chimie-ceramique-16686/
• https://www.univ-setif.dz/facultes/ft/externe/departements/gc/Chapitre-II-Produits-ceramiques.pdf
• https://adamou.ch/application-ceramiques/
• https://www.futura-sciences.com/sciences/definitions/chimie-plastique-13438/
• https://www.mediaplanete.com/comment-reconnaitre-les-differents-plastiques/
• http://www.septiemecontinent.com/pedagogie/wp-content/uploads/2014/11/Familles-de-plastiques-et-usages.pdf
• https://fr.wikipedia.org/wiki/Mat%C3%A9riau_composite
• https://www.futura-sciences.com/sciences/definitions/physique-materiau-composite-2876/
• https://www.techniques-ingenieur.fr/base-documentaire/materiaux-th11/applications-des-composites-42140210/