Vous êtes sur la page 1sur 40

ITU-T Workshop on

Delivering Good Quality Telecommunication Service


in a Safe Environment in Africa
(Nairobi, Kenya, 26 July – 27 July 2010 )

CONTRÔLE DE LA QUALITE DE
SERVICE DES RESEAU MOBILE EN
COTE D’IVOIRE
KOFFI SIMON
Directeur des Radiocommunications
Agence des Télécommunications de
Côte d’Ivoire

Nairobi, Kenya, 26 – 27July 2010


Sommaire

I INTRODUCTION

II CADRE REGLEMENTAIRE

III TYPES DE CONTROLES

Nairobi, Kenya, 26 – 27 July 2010 2


Type de mesures

III-1 mesures drivtest/outdoor et Indoor


III-2 Mesure de la qualité auditive 

III-3 Mesures de la qualité des SMS et


DATA

III-4 Analyse mensuelle des données


OMC-R
Nairobi, Kenya, 26 – 27 July 2010 3
I INTRODUCTION

Dans le cadre de la vérification de la


conformité des dispositions du cahier des
charges des opérateurs de téléphonie
mobile, l’Agence effectue régulièrement des
mesures de qualité de service

Nairobi, Kenya, 26 – 27 July 2010 4


II CADRE REGLEMENTAIRE

 Article 4 du cahier des charges:


- Permanence et continuité du service
- Disponibilité et qualité de service
- Performances des techniques
 Article 11.2 du cahier des charges: inobservation
des dispositions du cahier des charges
 Annexes du cahier des charges:
- Cahier des clauses techniques particulières
(CCTP)
- Modalités de contrôle

Nairobi, Kenya, 26 – 27 July 2010 5


Modalités de contrôle

- C’est un document qui définit les types de


contrôle, les objectifs de qualité de service
et les pénalités encourues par l’opérateur
qui n’a pas atteint les objectifs à lui fixés.
- Il complète le cahier des charges des
opérateurs des réseaux cellulaires

Nairobi, Kenya, 26 – 27 July 2010 6


1- Types et périodicité des contrôles

a. MSC

Rubriques Périodicité

Equipement d’écoute Contrôle inopiné

Capacité maximum – taux d’équipement Tous les 3 mois

Messagerie vocale Contrôle inopiné

Conformité des 3 secondes de temporisation avant le message Contrôle inopiné

Table de taxation – carte à pré paiement Contrôle inopiné


b. BSC
Rubrique Périodicité

Essais en énergie Contrôle inopiné

c. Au niveau des BTS


Rubriques Périodicité

Prise de Terre Contrôle inopiné

Balisages diurne et nocturne Tous les 6 mois

Tous les pylônes, de 6 mètres au moins de hauteur, doivent être balisés.


d. Contrôles inopinés dans les agences

Dans le cadre de l’évaluation de la qualité


de service commercial, des contrôles
inopinés ont lieu dans les agences pour
s’assurer que les clients y sont biens
traités.
L’opérateur est informé du constat des
visites effectuées.

Nairobi, Kenya, 26 – 27 July 2010 9


Objectifs de qualité de service

Conformément aux prescriptions du


cahier des charges, l’opérateur
fournit, chaque mois, à l’ATCI les
données relatives à la qualité de
service y compris les vitesses de
relève des dérangements et le
facteur de qualité du signal reçu
(Rxqual.

Nairobi, Kenya, 26 – 27 July 2010 10


2- Les obligations de qualité de service
donnant lieu à pénalités.

Indicateurs Objectifs

1. Temps de relève de dérangements pour BTS 24 heures

2. Temps de relève de dérangements pour BSC 24 heures

3. Temps de relève de dérangements pour MSC 24 heures

4. Rxqual (facteur de qualité du signal reçu) Inférieur ou égal à 4


Indicateurs de performance
TCH Blocking (%) : Taux de
congestion des canaux de trafic (TCH )
de la cellule. Il doit être inférieur à
2%.
SDCCH Blocking (%) : Taux de
blocage SDCCH des canaux de
signalisation, pour cause congestion
sur la cellule. Il doit être inférieur à
2%.
Indicateurs de performance

CSSRR (%) : Taux de succès de succès


d’établissement d’appels. Il mesure le
succès du point de vue radio seulement. Il
doit être supérieur 95%;
CDR (%) : Taux de coupure d’appel. Il
doit être strictement inférieur à 2%.
Downlink Quality Handover rate (DL_Qual)
(%) : Taux de changement de cellules pour cause
de mauvaise qualité du signal sur la liaison
descendante. Il doit être strictement inférieur à
20%.

Nairobi, Kenya, 26 – 27 July 2010 13


Indicateurs de performance

Uplink Quality Handover rate


(UL_Qual) (%) : Taux de
changement de cellules pour cause
de mauvaise qualité du signal sur la
liaison montante. Il doit être
strictement inférieur à 10%.

Nairobi, Kenya, 26 – 27 July 2010 14


Performances TCH et SDCCH

Objectifs
• Call drop rate (CDR ) < 2%
• TCH blocking rate < 2%
• SDCCH blocking rate < 2%

Nairobi, Kenya, 26 – 27 July 2010 15


Performances HO:

• Outgoing intra BSS HO drop rate 1%


• Outgoing inter BSS HO drop rate 2%
• HO request UL Quality rate 20%
• HO request UL Level rate 10%
• HO request DL Quality rate 20%

Nairobi, Kenya, 26 – 27 July 2010 16


Performances HO:

• HO request DL Level rate 5%


• Call setup success rate (CSSRR)
95%

Nairobi, Kenya, 26 – 27 July 2010 17


3- Pénalités

3.1. Pénalité pour objectif de qualité de


service « temps moyen de relève de
dérangement pour BTS » non atteint : 300
000 FCFA/BTS.
3.2. Pénalité pour objectif de qualité de
service « temps moyen de relève de
dérangement pour BSC » non atteint : 500
000 FCFA/BSC.

Nairobi, Kenya, 26 – 27 July 2010 18


3- Pénalités

3.3. Pénalité pour objectif de qualité de


service « temps moyen de relève de
dérangement pour MSC » non atteint :1
000 000 FCFA/MSC.
3.4. Pénalité pour objectif de qualité de
service « RxQUAL » non atteint :
2 000 000 FCFA.

Nairobi, Kenya, 26 – 27 July 2010 19


III-TYPES DE CONTROLE

Services mesurés
- Disponibilité des Réseaux
temporellement et géographiquement,
- Accessibilité au Service VOIX,
- Accessibilité au Service SMS,
- Accessibilité au Service DATA,
- Qualité du Service VOIX perçue par
l’Utilisateur Final,

Nairobi, Kenya, 26 – 27 July 2010 20


- Qualité du Service SMS perçue par
l’Utilisateur Final,

- Qualité du Service DATA perçue par


l’Utilisateur Final.

Nairobi, Kenya, 26 – 27 July 2010 21


III-1 Drives Tests / mesures
Outdoor/Indoor
1- Outils utilisés
Un outil TOM (Tool for Outdoor
Measurement), outil de mesures radio
multistandard qui permet d’estimer les
performances d’accès à quatre
réseaux simultanément;
Un ordinateur portable,
Des terminaux portables spéciaux,
Un GPS GARMIN 35,
Un RACK adaptateur de câble multi mobile,
Une clef TOM.
Présentation Outil TOM de mesures

RS-232 MMAC

GPS RS-232
Power supply (+12 VDC)

MMAC = MULTI MOBILE ADAPTER CABLE


2- Mesures piétonnes en intérieur (INDOOR

Pour cette mesure tous les appels


sont passés en 1er jour (pièce avec
fenêtre) à moins de 3 mètres des
ouvertures, en déplacement, aux
rez-de-chaussée, dans les étages,
parkings et aux sous-sols.

Nairobi, Kenya, 26 – 27 July 2010 24


3- Mesures et conventions pour les Drives
Tests

La mesure est constituée d’une


tentative d’établissement d’une
communication de deux minutes sur
chaque réseau en incar ou en
outdoor /en indoor, réitérée une fois
en cas d’échec ou de coupure.

Nairobi, Kenya, 26 – 27 July 2010 25


Mesures et conventions des drivtest

Les parcours en voiture sont construits


de façon à répartir les mesures dans
les zones correspondant aux centres
villes et sur les axes principaux
reliant les agglomérations.
Les tests indoor et Outdoor sont
réalisés dans les zones d’habitation
denses

Nairobi, Kenya, 26 – 27 July 2010 26


III- Mesure de la qualité auditive

Trois types de mesures piétonnes en


extérieur / en car
sont effectués:
Appel Inter-Opérateur Mobile 
L’Enquêteur Terrain appelle son homologue
Terrain avec son mobile.
Appel Mobile vers Téléphone fixe
L’Enquêteur Terrain appelle vers le
téléphone fixe de l’Enquêteur
Nairobi, Kenya, 26 – 27 July 2010 27
Mesure de la qualité auditive

Appel Intra-Opérateur Mobile :

L’enquêteur Terrain appelle vers le


téléphone mobile de l’Enquêteur Bureau

Nairobi, Kenya, 26 – 27 July 2010 28


Ressources matérielles 

Enquêteurs « Terrain » :
1 mobile par personne de l’un des
Opérateurs;
un kit oreillette par enquêteur;
une carte SIM de l’un des opérateurs;
1 GPS par équipe « Enquêteur Terrain »;
le parcours (zones d’audit);
un document rappelant le protocole de
réalisation des appels
une fiche où seront notés les résultats
de l’enquête
Une montre
un stylo
Un véhicule avec chauffeur par équipe
Enquêteurs « Bureau » :
un téléphone fixe,
un téléphone mobile de chaque opérateur,
le parcours,
un document rappelant le protocole de
réalisation des appels et un stylo,
un ordinateur permettant de noter les
résultats de l’enquête (fiche enquêteur
fixe, voir annexe),
3- Zones de test de la qualité auditive

Les zones de test préalablement définies


durant la phase préparatoire sont : Centre
ville, Lieux touristiques, centre
administratif, commercial et financier
(zone d’activité, rues commerçantes ou
piétonnes), zones résidentielle.

Nairobi, Kenya, 26 – 27 July 2010 32


L’échantillonnage est construit de manière à :
Distinguer les différentes catégories de situations
(voiture, piéton intérieur, piéton extérieur, zones
géographiques, …);
Disposer d’un nombre suffisant de mesures dans
chaque catégorie en vue d’obtenir une précision
statistique satisfaisante ;
Ainsi 1000 tests sont réalisés à Abidjan et 500
maximum dans les autres agglomérations selon
la population et sur les axes routiers.
4- Plages horaires des mesures

Les mesures sont réalisées pendant la


semaine « ouvrée », du lundi matin au
vendredi dans les centres administratifs
d’affaires; et le samedi dans les zones
commerciales et résidentielles.
Les plages horaires correspondent aux
heures normales et aux heures de
pointes.

Nairobi, Kenya, 26 – 27 July 2010 34


Évaluation de la qualité des
conversations
INDICATEURS DÉFINITION
REUSSIE ou R
Une communication est considérée comme réussie si l’appel lancé par l’un des
enquêteurs aboutit dès le premier essai et si la communication est maintenue
2 minutes sans coupure.

COUPURE ou C
Il y a COUPURE s’il y a perte de communication durant les 2 minutes d’appel.

PARFAIT
Une communication est considérée comme PARFAITE si la communication est
réussie et la qualité auditive perçue par les deux interlocuteurs est parfaite
(comparable à la qualité des communications sur le réseau fixe).

ACCEPTABLE
Une communication est considérée comme ACCEPTABLE si la communication est
réussie et la qualité auditive perçue par les deux interlocuteurs est perturbée
légèrement sans toutefois gêner la conversation.

Une communication est considérée comme MEDIOCRE si la communication est


MEDIOCRE réussie et l’un des interlocuteurs doit faire répéter pour être compris où si les
perturbations sont très gênantes pour l’écoute.

MAUVAIS
Une communication est considérée comme MAUVAISE lorsque la conversation est
impossible durant les 2 minutes d’appel.

ECHEC ou E
L’appel n’a pas abouti.
IV - Analyse mensuelle des données
OMC-R

Collecte des données brutes radio


Traitement des données OMC-R avec
l’outil RPM
Analyse des graphes issus du traitement
Rédaction d’un rapport par opérateur
Présentation du rapport
Pénalités

Nairobi, Kenya, 26 – 27 July 2010 36


Format du rapport d’analyse

Introduction
Rappel des dispositions du cahier des
charges
Résultats du traitement et de l’analyse:
inventaire des données présentes;
complétude des indicateurs de
performance; définition des niveaux de
sévérité et tableau d'allocation de
pénalités.

Nairobi, Kenya, 26 – 27 July 2010 37


Résultat par catégorie de sévérité et par
type d'indicateurs
Annexes: occurrences par indicateur

26-27 juillet 2010 38


V- Mesure de la qualité des SMS

Le Principe des mesures de la Qualité de


Service SMS est d’apprécier la possibilité
d’envoi d’un SMS, de la bonne réception
dans un délai raisonnable, sans erreur.

Nairobi, Kenya, 26 – 27 July 2010 39


VI-Mesure de la qualité de service
DATA

Le Principe des Mesures de la Qualité de


Service DATA est d’apprécier la possibilité
de télécharger un Fichier de Données, de
sa bonne réception dans un délai
raisonnable, sans erreur
Le Test consiste à réaliser sur chacun des
réseaux, une connexion ftp et un
téléchargement
d’un Fichier.

Nairobi, Kenya, 26 – 27 July 2010 40

Vous aimerez peut-être aussi