Vous êtes sur la page 1sur 28

Electrophorèse

1
I. Définition :
On appelle électrophorèse le
déplacement de particules colloïdales où
de macromolécules ionisées
 dans un
champ électrique Econtinu .

L’électrophorèse permet de séparer


les constituants ionisés d’un mélange

2
II. Mobilité électrophorétique
1.1. En milieu non ionique :

 ddp (volt )
E
l ( m)
 
F  Q.E
 
F   6. . .r.v

3
Une macromolécule peut posséder une charge + ou – de valeur Q si deux
électrodes sont reliées aux bornes d’un générateur de courant continu il se
crée entre ces électrodes un champ électrique E capable d’exercer une
certaine force F sur une particule que l’on suppose sphérique tel que :
 
F  Q.E

F : Force (N)

Q : Charge électrique (Coulomb)



E : Champ électrique (Volt/m)
Cette force est à l’origine de la migration de la particule vers l’électrode opposée
Avec une certaine vitesse .

Les forces de frottements F  dues à la viscosité du milieu η vont s’opposer
à la migration de la particule et la freiner
 
F   6. . .r.v
V : vitesse de la particule exprimée en cm/s ou m/s
4
 
F  Q.E
 
F   6. . .r.v
Quand les 2 forces s’équilibrent ; la particule se déplace avec la vitesse v0
 
F  F
 
Q.E  6 . .r.v0
Q.E
v0 
6 . .r
On définit chaque particule par sa mobilité U0 c’est-à-dire sa vitesse pour un
champ électrique la mobilité doit être affectée d’un signe + ou -
Q.E
v0 
6 . .r
v0 Q
U0  
E 6 . .r 5
U0 (+) : particule chargée positivement et le déplacement se fera vers la cathode.
U0 (-) : particule chargée négativement et le déplacement se fera vers l’anode.

Sens de la migration

6
v0 Q
U0  
E 6 . .r

U0 : mobilité électrophorétique m2/s . Volt-1

pour rappel dans le système CGS on parle d’unité électrostatique de


potentiel :
1 volt = 1/300 u.e.s de potentiel

 ddp
E volt / m
l

• L’expression de la mobilité électrophorétique est précédée par le signe + ou –

Pour les particules sphériques on a un potentiel dû aux charges.

7
• On définit le potentiel Ψ0 à la surface de la macromolécule ionisée tel que :

Q
0 
4 . .r

ε : permittivité du milieu (Farad.m-1 ) elle caractérise la capacité du condensateur


r : rayon de la particule

8
Un condensateur : (rappel)

Q  C.V ε0 : permittivité dans le vide


εr : permittivité de la constante diélectrique
S S Q : Coulomb
C   .   0 . r . C : Capacité en Faraday
V: différence de potentiel (Volt)
e e
9
1.2. En milieu ionique :

La particule ainsi définie est soumise à 2 forces :


- Force motrice .
- Force de frottements.

 
F  Q.E

F   f .v  6. . .R.v
10
A l’équilibre les 2 forces seront égales :

 Q.E
Q.E  f .v  v 
6. . .R

Q’ et R sont la charge et le rayon de la nouvelle particule ainsi formée


dans ce milieu ionique.

La mobilité électrophorétique peut être calculée par le potentiel électrocinétique


de la nouvelle particule sphérique qui est égal à la DDP entre les deux feuillets
de l’atmosphère ionique.

11
Ψ0 Ψs
δ b c
a

Plan de la particule
Plan dormant

a’ b’ c’
Double couche

La mobilité électrophorétique peut être calculée par le potentiel électrocinétique


de la nouvelle particule sphérique qui est égal à la DDP entre les deux feuillets
de l’atmosphère ionique.
4. . s
Us 
6. 12
4. . s
Us 
6.
a b c
Ψ0 C.L :couche liée
C.D: Couche diffuse
Z.E.N : Zone d’électroneutralité

Ψs

C.L C.D Z.E.N

13
A une distance x = 0 :

Le potentiel électrocinétique Ψ0 c’est le potentiel de la particule

A une distance x = δ on a :

0 r : rayon de la particule.
s  μ : force ionique dépend du milieu
1  kr A : constante à une température et pour un milieu
k  A  ....(1) diélectrique bien définie
1
Us 
4. . s
...(2)    Ci .Z i2
6. 2

De(1) et (2) on déduit que lorsque la force ionique de la solution d’électrolytes


est faible, Ψs est important et de fait alors la mobilité Us est grande.

14
MKSA CGS

3.109 u.e.s .c ( unité


La charge 1 coulomb
électrostatique de charge)

coulomb
DDP 1 Farad1  1
Volt 1/300 u.e.s de potentiel
volt

1
Capacité 0  Farad .m 1 9.1011 u.e.s de Capacité
36. .10 9

1
0  u.e.s de capacité.cm 1
4.
Permittivité dans le vide
Q Q
0  
4. . .r 4. . 0 . r .r

v0 Q
U0  
E 6. . .r
15
III. Déplacement par électroendo-osmose :
1. Mise en évidence du phénomène :

Sur une section du plan dormant on a une


densité de charge :
σ (coulomb/m2 ) (C/m2)
Paroi du plan dormant

Courant d’électro endosmose

Paroi du solide Il s’exerce une force motrice par unité de surface



  F : N / m2
F   .E
 : C / m2
 16
E :V / m
Le phénomène d’électroendo-osmose concerne le support et la couche
de liquide « collée » au support ; Sous l’influence du champ électrique
continu apparaitront des charges négatives sur le support, qui attireront
des charges positives du liquide reparties sur un plan distant de « d »
du support solide .

Sous l’action du champ électrique continu les charges + du plan dormant vont
se déplacer lentement entrainant ou freinant le déplacement des particules.

Entre ces 2 plans il existe une différence de potentiel appelé potentiel Zéta(ζ)
appelé aussi Potentiel électrocinétique d’électroendo-osmose.

De même on définira la mobilité par électroendo-osmose Ue :

ve
Ue 
E

ve : vitesse constante (m/s) de déplacement de cette couche de liquide.


E : Champ électrique continu (volt/m)

17
 
Force motrice : F   .E

Une force de frottement s’exerçant par unité de surface et de sens opposée


va apparaitre :
 dv
F  .

dx

La zone de frottement entre la paroi du support solide ou x = 0 et la surface


chargée du liquide ou x = d
 dv
F  .

dx
dv v
xd   e
dx d
ve
F   .
d
18
À l’équilibre :  
F  F
ve
 .E   .
d
ve
  .d   .
E
ve : vitesse uniforme de déplacement de la masse de liquide située à la distance (d)
de la paroi du support.

ve
Ue 
E
 .d
 Ue 

19
2. Potentiel d’électro endosmose : ζ (zéta)

Rappelons que : C : Capacité ( farad )


V  ddp : différence de potentiel (volt )
S  : permittivité du milieu considéré( farad.m 1 )
Q  C. V   . . V
e S : surface(m 2 )
e : epaisseur du condensateur (m)
Q
   : densité de ch arg e par unité de surface (coulomb / m 2 )
S
Dans notre cas le potentiel sera ζ on obtient alors :

Q S 1
    . . .
S d S

 .
 
d
 .d
d ' ou  
 20
3. Relation entre Ue et ζ :

 .d
Ue 

 .d  .
  soit  
 d

 .
 Ue 

U e .
et  

21
Exercice d’application :

Calculer la vitesse du courant endo-osmotique qui apparait sur un support


d’électrophorèse dans les conditions suivantes :

• Constante diélectrique du milieu εr = 80.


• Coefficient de viscosité η = 0.01 g.cm-1 .s-1
• Champ électrique E = 1000 volts/m
• Potentiel électro-endo-osmotique ζ= + 8.10-3 volts
• Permittivité dans le vide ε0 = 8,84 . 10-12 farad/m

Quel est le sens de ce courant endo-osmotique ?

22
Réponse :

Détermination de la permittivité du milieu ε :


εr = 80 et ε0 = 8,84 . 10-12 farad/m

ε = ε0 . εr = 80 . 8,84 . 10-12 = 7,07 . 10-10 farad/m

Conversion de la viscosité dans le système international (MKSA) :

η = 0.01 g.cm-1 .s-1 = 10-2 poise (po) = 10-3 poiseuille (pl)

Par ailleurs nous avons :


E = 1000 volts/m
ζ= + 8.10-3 volts

23
U e .  .
   Ue 
 

8.10 3.7,07.10 10 10 1 1


Ue  3
 56,57.10 m 2
.volt .s
10
Par ailleurs nous avons :

ve
Ue   ve  U e .E
E

ve  56,57.10 10.103 m / s

ve  56,57.10 7 m / s

24
Le sens de ce courant endo-osmotique est celui des
charges positives en direction de la cathode chargée (-)

ζ >0 Ue > 0

25
On réalise une électrophorèse pour séparer 2 Macromolécules
A et B en solution ;dans le milieu electrophorétique,la
macromolécule A possède une mobilité electrophorétique,la égale à
+6.10-9 m2 /volt/s et la macromolécule B a une mobilité égale
- 4.10-9 m2 /volt/s.La constante diélectrique(permittivité relative) du
milieu est égale à 80 et la viscosité égale à 0,01 poise; A et B sont
supposées sphériques.
1)Calculer le potentiel électrocinétique qui apparait à la surface des 2
macromolécules
2)Quelle tension (différence de potentiel)continue doit on
appliquer aux bornes des 2 électrodes +ou – pour séparer A et B
de 1cm au bout de 20mn d’electrophorese;
les électrodes sont séparées de 10cm.
On donne :permittivité du vide =8,84.10-12 Farad/m

26
1/

ANODE + A+B
CATHODE-
27
28