Vous êtes sur la page 1sur 38

CAT DEVANT LES

CONVULSIONS DE
L’ENFANT
Dr Younoussa Keïta
Pédiatre, Ancien interne,
Assistant chef de clinique
07- 12- 2014
I. INTRODUCTION
I.1. DÉFINITION
• Crises paroxystiques d’origine cérébrale

• contractions musculaires
– involontaires,
– toniques, cloniques, ou tonico-cloniques,
– localisées ou généralisées
I. INTRODUCTION
I.1. DÉFINITION
• Etat de mal convulsif : crise qui dure plus de
30 min ou 2 épisodes sans reprise de
conscience

• Épilepsie :
– affection chronique, répétition des crises convulsives
– Crise = décharge brutale, hypersynchrone et rythmée
d’une population de neurones hyperexcitables
I. INTRODUCTION
I.2. INTÉRÊT
• Cause fréquente d’hospitalisation :
• 1 enfant / 20 a fait une crise avant 5 ans
• Urgence diagnostique (maladie grave ? ,
lésions cérébrales si prolongées )
• L'âge et la fièvre → orientation étiologique
• Traitement
• crise → urgence médicale
• long cours : diagnostic précis
II. CAT
1. RECONNAITRE LES CONVULSIONS :
(diagnostic positif )
 Interrogatoire :
• Surtout lorsque l’enfant ne présente plus
les symptômes

– Des parents ou accompagnants → éléments


constitutifs des convulsions et contexte de
traumatisme ou non
II. CAT
1. RECONNAITRE LES CONVULSIONS :
(diagnostic positif )
 Examen physique :
 Convulsions généralisées : visage, membres
• Toniques : contractions sans secousses
• Cloniques : secousses +++
• Tonico-cloniques,
• Absences: suspension de conscience
o Durée brève < 15 mn
o Chez les enfants > 6 ans et se répètent souvent
II. CAT
1. RECONNAITRE LES CONVULSIONS :
(diagnostic positif )
 Examen physique :
 Hémi-convulsions : unilatérales
• Tonique, clonique, tonico-clonique
oDurée plus prolongée
o6 mois – 4ans
• déficit moteur: hémiplégie-hémi-
convulsion
II. CAT
1. RECONNAITRE LES CONVULSIONS :
(diagnostic positif )
 Examen physique :
 Convulsions partielles
• Segment du corps
oDurée < 15 mn
oà tout âge
II. CAT
1. RECONNAITRE LES CONVULSIONS :
(diagnostic positif )
 Examen physique :
 Convulsions à expression mineure
• Spasme en fléxion
• Myoclonies : groupe de muscles
• Crises atoniques
• Crises visuelles, olfactives, gustatives, apnée
surtout chez le NNE
II. CAT
1. RECONNAITRE LES CONVULSIONS :
(diagnostic positif )
 Examen physique :

• Évaluation de la Durée : état de mal


convulsif → durée > 30 mn
• Compléter par prise T°, TA, Dextro
II. CAT
1. RECONNAITRE LES CONVULSIONS :
(diagnostic positif )
 Examen physique : complet
signes associés surtout en phase inter critique.
• Déficit neurologique
• Evaluation de l’état de conscience
• Syndrome méningé
• Syndrome infectieux
II. CAT
2. NE PAS CONFONDRE (Diagnostic
différentiel)
Spasmes du sanglot
Manifestation de colère, de rage, de douleur ou de peur
chez le nourrisson ou le jeune enfant ( 1 mois à 6 ans),
qui aboutie à une perte de connaissance toujours
réversible
II. CAT
2. NE PAS CONFONDRE (Diagnostic
différentiel)
Spasmes du sanglot
Manifestation: 2 formes
bleu (60%), cri, cyanose, apnée
pale (20%), pas de cri, toujours provoqué par une
frustration
Le pronostic est bon, il faut rassurer les parents.
Trémulation chez le nouveau-né
Retenez le membre qui trémule
II. CAT
2. NE PAS CONFONDRE (Diagnostic
différentiel)
Syncope et lipothymie
Perte de connaissance brève avec les prodromes
Hypotonie
Chute brutale du tonus sans perte de connaissance
Révulsion oculaire
II. CAT
2. Diagnostic de Gravité
o Age inférieur à 12 mois
o Etat de mal convulsif
o Contexte traumatique
o Syndrome infectieux grave (méningite,
méningo-encéphalite)
o Convulsion partielle
o Antécédent personnel de crise ou contexte
de retard psychomoteur
II. CAT
3. Gestes d’urgence
Mise en condition
Décubitus latéral gauche, les membres inferieurs repliés
et la tête défléchie.
Une voie veineuse de bon calibre
Une sonde urinaire à demeure
Eviter les blessures
Ecartez de l’environnement tout objet dangereux.
Mettez une compresse entre les arcades dentaires ou une
canule de Guédel.
II. CAT
3. Gestes d’urgence
Assurer une fonction respiratoire complète
Désencombrement
Aspiration des secrétions nasale et buccale
Oxygénation éventuelle et
Ventilation à l’extrême
Dans certains cas, s’il y a un arrêt
cardiorespiratoire il faut assurer un massage
cardiaque
II. CAT
3. Gestes d’urgence
Traitement médicamenteux : âge
Chez le nouveau-né
Pas de valium (très dépressif respiration)
Le phénobarbital (gardénal) dilué dans du SSI et
en IVL en 20 min.
Dose de charge= 20mg/kg/j
Dose d’entretien= 3-5mg/kg/j
(moins dépressif respiratoire et inducteur
enzymatique, la glycuronyl-transférase)
II. CAT
3. Gestes d’urgence
Traitement médicamenteux : âge
Chez l’enfant :
Valium en premier intension à raison de 0,3 –
0,5mg/kg/dose
Dilué dans SSI
En intra rectal ou en intra veineuse
Répéter au besoin 2 à 3 fois
II. CAT
3. Gestes d’urgence
Traitement médicamenteux : âge
Chez l’enfant :
•Si après 3 prises de valium les convulsions persistent
toujours, passer aux molécules de deuxième intension,
–phénitoine: : 10 – 15 mg/kg < 1 an, 5 -10 mg/kg > 1 an
–Le phénobarbital: 15mg/kg/j.
•Au delà de cette cascade thérapeutique on peut dire qu’on a
un état de mal convulsif ,et il faut transférer en réanimation
II. CAT
3. Gestes d’urgence
Traitement médicamenteux : âge

Glucose IV : 5 à 10 ml/kg

Calcium en IV , Nacl IV: corriger


II. CAT
4. Recherche étiologique :
Interrogatoire
L’âge du malade
Le début et la durée de la crise
La sémiologie de la crise
Le nombre de crises
Les circonstances de survenu ( fièvre, diarrhées
vomissements, traumatisme..)
II. CAT
4. Recherche étiologique :
Interrogatoire
comportement de l’enfant
morsure de langue, de perte d’urine, de
léthargie ou d’endormissement
antécédents neurologique ( asphyxie
périnatale, retard psychomoteur…)
antécédents familiaux d’épilepsie
II. CAT
4. Recherche étiologique :
Examen physique
troubles de la conscience avec les échelles de
Blantyre et de Glasgow.
Température, TA, dextro
déficit neurologique
syndrome méningé
atteinte d’autres organes (examen complet en
phase inter critique)
II. CAT
4. Recherche étiologique :
Examens complémentaires
PL doit être facile
GE doit être systématique
Bilan métabolique( glycémie, calcémie,
ionogramme sanguin…)
Le FO pour éliminer une HTIC et permettre la
PL
Autres: EEG, scanner…
II. CAT
4. Recherche étiologique :
Étiologies :
Nouveau-né
Caractéristiques
Pas de tableau typique
Rarement sous forme de crises généralisées
Système nerveux peu développé et peu
myélinisé
II. CAT
4. Recherche étiologique :
Étiologies :
Nouveau-né
Asphyxie périnatale ou encéphalopathie anoxique
: classification de Sarnat
Hémorragie intracrânienne
Malformation du système nerveux central
Troubles métaboliques: Hypoglycémie,
hypocalcémie hyper/hyponatrémie
Infection néo-natale à localisation méningée
II. CAT
4. Recherche étiologique :
Étiologies :
Nourisson Grand enfant:
•Les crises aigues symptomatiques
– Convulsions fébriles
• Convulsion hyper pyrétique
• Infection du système nerveux central
– Autres crises aigues symptomatiques
• Autres infections
• Anoxo-ischémie, hémorragie, Traumatisme
• Causes métaboliques et endocriniennes
• intoxication
II. CAT
4. Recherche étiologique :
Étiologies :
Nourisson Grand enfant:
•Les crises aigues symptomatiques
– Convulsions fébriles
• Convulsion hyper pyrétique
• Infection du système nerveux central
– Autres crises aigues symptomatiques
• Autres infections
• Anoxo-ischémie, hémorragie, Traumatisme
• Causes métaboliques et endocriniennes
• intoxication
II. CAT
4. Recherche étiologique :
Étiologies :
Nourisson Grand enfant:
Convulsions hyperpyrétique
• Plus fréquente chez nourrisson 6 mois et 5 ans
• Tableau clinique: convulsion dans un contexte
de fièvre
• Deux formes simple et complexe
• Evolution favorable
• Antipyrétique
II.CAT
étiologies : Nourisson Grand enfant:
Forme simple Forme complexe
• Age entre 1 et 5 ans • Age inférieur à 1 an
• Durée brève moins de • Durée prolongée
10min supérieure à 15 min
• Crise généralisée • Crise unilatérale
• Absence de déficit • Signes focaux ou
moteur post critique parésie postcritique
• Absence d’antécédents • Passé neurologique
neurologiques chargée
• Pas de récidive dans les • Récidive fréquente dans
24 h les 24 h
II. CAT
4. Recherche étiologique :
Étiologies :
Nourisson Grand enfant:
Infection du SNC
• Convulsion, fièvre
• Signes neurologiques associés
• PL, GE et densité parasitaire, hémoculture,
radio thorax
• Traitement en fonction de type d’infection
II. CAT
4. Recherche étiologique :
Étiologies :
Nourisson Grand enfant:
– Anoxo-ischémie, hémorragie
• Crise associée à d’ autres signes neurologiques
• Céphalées, déficit, signes méningés, signes d’
HTIC, HTA
– Traumatisme
• Contexte de TCE
• Lésions cérébrales, Contusion, hématome
II. CAT
4. Recherche étiologique :
Étiologies :
Nourisson Grand enfant:
– Métabolique et endocrinienne
• systématiquement chez le nourrisson
– Intoxication
• Crise persiste si le toxique n’est pas éliminé
• Interrogatoire+++
• Toxiques, Métaux lourds, Plantes,
Médicaments
II. CAT
4. Recherche étiologique
Nourisson Grand enfant:
– Principaux syndromes épileptiques
•Le syndrome de West
– 15 à 50% des épilepsies de la première année
– Age 1 - 10 mois
– Antécédents neurologiques chargés
– Triade : Spasmes surtout en flexion, Régression
des acquisitions psychomotrices, Altération
typique de l’EEG = hypsarythmie (tracé
désorganisée d’ondes lente très amples et
pointues)
II. CAT
4. Recherche étiologique :
Nourisson Grand enfant:
– Principaux syndromes épileptiques
•Le syndrome de Lennox-Gastaut
– 5% des épilepsies de l’enfant
– Age entre 3 et 5 ans
– Secondaire dans 70% au syndrome de West
– Forme généralisée , crises atoniques diurnes et
crises toniques nocturnes pluriquotidiennes
– EEG: point-ondes lents et diffus + anomalie
critique spécifique
II. CAT
4. Recherche étiologique :
Nourisson Grand enfant:
– Principaux syndromes épileptiques
•Epilepsie-absence de l’enfant
– Epilepsie généralisée idiopathique qui débute
entre 3 et 12 ans, avec des absences typiques
•Epilepsie à paroxysmes rolandiques
– Epilepsie partielle idiopathique qui débute 2 et
12 ans avec une aura sensorielle puis des clonies
oro-faciales, une dysarthrie, une sialorrhée
III. CONCLUSION
• Diagnostic positif facile

• Diagnostic étiologie pas aisé si la


sémiologie est incomplète
• Urgence médicale

• Pronostic est fonction de la rapidité de la


prise en charge