Vous êtes sur la page 1sur 21

Microcontrôleurs

INTRODUCTION

2013 - 2014 Céline Azar 1


Plan

 Introduction

 Un peu d’histoire…

 Jeux d’instructions CISC et RISC

 Microcontrôleurs PIC de Microchip

2013 - 2014 Céline Azar 2


Introduction (1/3)
 Du microprocesseur au microcontrôleur
– Le microcontrôleur est un dérivé du microprocesseur à la différence
qu’il intègre un maximum de fonctions dans un même boîtier.

2013 - 2014 Céline Azar 3


Introduction (2/3)

 Quand utiliser un microcontrôleur?


– Le microcontrôleur est en concurrence avec 2 types de
technologies
• Logique câblée
– Très rapide: fonctions réalisées par voie matérielle
– Non programmable, peu de souplesse, peu économique quand
l’application est complexe: durée d’étude prohibitive et circuit
difficilement modifiable

• Les microprocesseurs
– Grande souplesse: fonctions réalisées par voie logicielle, puissance
de calcul, langage évolué
– Nombre important de composants à réunion, solution onéreuse

2013 - 2014 Céline Azar 4


Introduction (3/3)

 Microcontrôleurs: Avantages/Inconvénients
– Avantages
• Diminution de l’encombrement du matériel
• Réduction des coûts
• Augmentation de la fiabilité du système
• Mise en œuvre plus simple

– Désavantages
• Souvent surdimensionné
• Investissement dans les outils de développement
• Incompatibilité possible des outils de développement pour des
microcontrôleurs de même marque

2013 - 2014 Céline Azar 5


Un peu d’histoire (1/4)
 Le microprocesseur est l’aboutissement de progrès technologiques
tant dans le domaine mécanique, informatique et électronique
 Quelques dates
– 1690: Pascal invente la machine à calculer entièrement mécanique (addition
et soustraction)

– 1800: Jacquart invente le métier à tisser avec cartes perforées


2013 - 2014 Céline Azar 6
Un peu d’histoire (2/4)
 Quelques dates
– 1810: Invention de l’orgue de barbarie (succession de cartes perforées)

– 1946: Premier ordinateur à tubes à vide.


Grande dissipation: 150 KW (problème de rendement et de fiabilité)

– 1948: Progrès de la physique quantique avec découverte de l’effet


transistor

7
Un peu d’histoire (3/4)
 Quelques dates
– 1958: Développement du premier circuit intégré (4 à 5 transistors par
puce)

– 1964: Ordinateur à transistors (à base de circuits TTL: 50 transistors dans


une même puce)

– 1970: Naissance du premier microprocesseur 4 bits avec 1000 transistors


sur puce

8
Un peu d’histoire (4/4)
 Quelques dates

– 1974: Naissance du microprocesseur Motorola 6800 (8 bits)

– 1976: Apparition du microcontrôleur 8048 d’Intel et le HC05 de Motorola

– 1980: Apparition du microprocesseur 16 bits avec 50000 transistors sur la


puce

– 1984: Apparition du microprocesseur 32 bits avec un million de transistors


sur la puce

– 1994: Apparition du Pentium avec 3.5 millions de transistors

2013 - 2014 Céline Azar 9


JEUX D’INSTRUCTIONS
CISC ET RISC
2013 - 2014 Céline Azar 10
Architecture CISC (1/2)

 Acronyme
– CISC: Complex Instruction Set Computing

 Pourquoi?
– Seule solution dans le passé
• Mémoire lente % au processeur

langage ≠ plusieurs
– Structure
Une instruction complexe
proche du petites
Autant d’accès instructions
mémoire très lents
haut niveau (simplifie le
développement du compilateur)

2013 - 2014 Céline Azar 11


Architecture CISC (2/2)

 Comment?
– Grand nombre d’instructions

– Pour chaque tâche ⇒ petit nombre d’instructions


MAIS grand nombre de cycles d’horloges

– Décodeur d’instructions complexe!

2013 - 2014 Céline Azar 12


Architecture RISC
 Acronyme
– RISC: Reduced Instruction Set Computing

 Pourquoi?
– Programmes générés par les compilateurs à base d’opérations simples
(affectation, addition, multiplication)
Les statistiques ont montré que 80% des traitements font appel
uniquement à 20% des instructions du microprocesseur

 Comment?
– Nombre réduit d’instructions, avec souvent un mode d’adressage
– 1 instruction = 1 cycle d’horloge
– Par contre: 1 instruction complexe =très
Compilateur séquence
évoluéd’instructions simples

2013 - 2014 Céline Azar 13


Comparaison CISC/RISC
RISC CISC
< 100 instructions > 200 instructions
Instructions simples ne prenant qu’un Instructions complexes prenant
seul cycle plusieurs cycles (3 à 10)
Instructions au format fixe Instructions au format variable
Peu de modes d’adressage Beaucoup de modes d’adressage
Beaucoup de registres Peu de registres
Décodeur Simple Compilateur simple
Puce plus petite Développement très simple
Fréquence plus élevée Décodeur complexe
Exécution plus rapide Puce plus grosse
Compilateur complexe Puce plus compliquée
Programme long (plus de mémoire) Evolutions limitées

14
MICROCONTRÔLEURS PIC
DE MICROCHIP
2013 - 2014 Céline Azar 15
Familles de microcontrôleurs
 Trois grandes familles:
– Motorola
• Séries 68HC05 et 68HC11

– Intel
• Séries 8048 et 8051

– Microchip
• Séries PIC

 Parts du marché
– Motorola est le leader: 21% de parts pour le 68HCxx
– Intel est le second avec son 8051: 15% des parts
– Microchip possède 6% du marché
2013 - 2014 Céline Azar 16
PIC de Microchip
 3 grandes familles de PIC
– La famille Baseline
• Mots d’instructions codés sur 12 bits (ex: 12C508)
– La famille Mid-Range
• Mots d’instructions codés sur 14 bits (ex: 16F84 et 16F628)
– La famille High-End
• Mots d’instructions codés sur 16 bits (ex: 18F8x et 17Cxx)

 Décryptage de la référence
– De la forme « xxYzzz », avec:
• xx: Numéro de la famille
– 12 = Baseline ; 16 = Mid-Range ; 17,18 = High-End
• Y: Type de mémoire programme et plage d’alimentation
– EPROM, (4,5V – 6V): C EPROM, (2,5V – 6V): LC
– ROM, (4,5V – 6V): CR ROM, (2,5V – 6V): LCR
– Flash, (4,5V – 6V): FFlash, (2,5V – 6V): LF
• zzz: Référence du circuit au sein de la famille
2013 - 2014 Céline Azar 17
Caractéristiques des PICs
 Jeu d’instruction RISC
– Nombre réduit d’instructions (33 à 35 instructions différentes)
– Chaque mot de la mémoire programme (de 12, 14 ou 16 bits)
contient une instruction
– Toutes les instructions (sauf les sauts) sont exécutées en un
seul cycle machine

 Architecture Harvard
– Mémoire d’instructions et mémoire de données séparées
– Bus d’instructions et bus de données séparés
– Meilleure utilisation du CPU: Accès simultané à l’instruction
et à la donnée
2013 - 2014 Céline Azar 18
Rappel: Von Neumann vs Harvard (1/2)
 Architecture Von Neumann
– Une seule unité mémoire, regroupant les instructions et les
données
– Elle comporte 4 unités distinctes et 3 bus (outre les liaisons
externes)
Unité de
contrôle

Bus de contrôle

UAL et ses Unité Unité Liaisons


registres Mémoire d’entrée/sortie externes

Bus d’adresses

Bus de données
19
Rappel: Von Neumann vs Harvard (2/2)
 Architecture Harvard
– Evolution de l’architecture Von Neumann
– Séparation des espaces mémoires donnée et instruction

Mémoire
d’instructions

Bus d’instructions

UAL et ses Unité de Unité


registres contrôle d’entrée/sortie

Bus de données

Mémoire de
données
2013 - 2014 20
Microcontrôleurs

INTRODUCTION

2013 - 2014 Céline Azar 21

Vous aimerez peut-être aussi