Vous êtes sur la page 1sur 21

TRY

◦ Être heureux au travail rend 31 % plus productif. Ces chiffres


sont tirés d’une étude menée par Harvard/MIT et voient large : les
salariés heureux sont également 2 fois moins malades, 6 fois moins
absents, 9 fois plus loyaux et 55 % plus créatifs.
◦ Pour améliorer ce bien-être, les employés eux-mêmes pensent
cela nécessite un investissement plus important de la part du
management, comme l’amélioration de leurs conditions de
travail. Mieux encore, ils sont 89 % à penser que cela passe par
la mise en place d’une véritable démarche QVT.
Ces études ont confirmé que la construction d’une organisation qui crée les conditions
favorables à la motivation des salariés c’est booster l’efficacité de votre entreprise,
D’ailleurs les entreprise tentent à passer de plus en plus d’une obligation légale de
prévenir le travail qui fait mal à un choix stratégique, de développer le travail comme
source de qualité de vie.
Alors lorsqu’on parle de créer une qualité de vie au travail de quoi parle t-on exactement
?
◦ Alors lorsqu’on parle de la qualité de vie au travail de quoi parle-t-on ?
Petit test de 30 seconds
Souvenirs d’une équipe dans laquelle je me sentais bien et motivé
notez 3 ingredients principaux
1
2
3
◦ Ces sources proviennent des observations en entreprise,
Nous verrons si vous trouvez vos ingrédients
Le sens

La fierté
Le contenu
d’appartenance

L’équilibre entre
vie pro/vie
La clarté et la
personnelle complémentarité

La clarté de process de fonctionnement

La reconnaissance

Condition et cadre de travail L’ambiance


Conclusion
Une démarche de développement d’une organisation favorisant la QVT est un véritable choix stratégique
Avantages:
- Les avantages de ce choix stratégique sont:
La réduction de coûts lié au mal-être(absentéisme, turnover, présentéisme…
le développement des bénéfices liés à la motivation (créativité, le travail d’équipe…
Noté bien

l’ANACT (l’Agence Nationale pour l’Amélioration des Conditions de Travail,


organisme public sous la tutelle du Ministère en charge du Travail), “l’objectif
d’une démarche QVT est de (re)penser le travail”.
Nous somme aujourd'hui totalement convaincus qu’on ne peut pas dissocier l’économique et le social. La
performance des entreprise dépend bien évidemment de la satisfaction des salariés et des conditions dans
les quelles ils exercent leur travail.
D’ailleurs la crise mondiale covid19 a conduit les institutions à repenser leurs politiques et donc repenser à
la qualité de vie au travail.
(le télétravail a permis de sauver des nombreuses entreprises de la faillite).
C’est ça la qualité de vie au travail : une démarche collective qui améliore concrètement la façon de
travailler pour combiner performance et bien-être.
Emergence de la QVT
QVT: quels enjeux ?

◦ Selon l’Agence nationale pour l'amélioration des conditions de travail (ANACT), la QVT résulte de l’
imbrication de 3 enjeux : 
• Du marché : la concurrence, les nouvelles technologies et l’innovation… Tout ce qui a un impact sur la
qualité de l’engagement de vos salariés, leur employabilité et leur santé ;
• Sociétaux : le temps de transport ou les maladies chroniques par exemple. Tout ce qui prend sa source
dans la société mais qui rend nécessaire les aménagements au sein de l’entreprise ;
• De santé : comme la charge ou l’intensification du travail qui peuvent altérer la santé des employés.
◦ La QVT additionne donc la performance globale des entreprises et l’amélioration des conditions de
travail dans votre entreprise. C’est pourquoi, elle fait désormais partie des objectifs stratégiques
incontournables.
◦ Une fois les enjeux posés, il convient de s’intéresser aux déterminants de la QVT au sein de la structure,
c’est-à-dire aux facteurs et leviers qui agissent positivement ou négativement sur la QVT des agents. On
en distingue 6 axes :
1.Les relations sociales et professionnelles ;
2.Le contenu du travail ;
3.L’environnement physique du travail ;
4.L’organisation du travail ;
5.La réalisation et le développement professionnel ;
6.La conciliation entre vie au travail et vie hors travail.
◦ Conclusion :
◦ Ces six dimensions constituent à la fois des points de vigilance que doivent vous devez surveiller en tant
qu’employeur mais aussi des leviers d’action pour améliorer la qualité de vie au travail
x Pourquoi mettre en œuvre une QVT?
◦ Souder une équipe en perte de motivation
◦ Trouver des solutions pour améliorer les conditions de travail
◦ Améliorer l’organisation du travail
◦ Vouloir impulser un nouveau mode de management
Quand s’engager dans une démarche QVT ?

◦ Une démarche QVT nécessite de s’inscrire dans une perspective de développement de projets à moyen
ou long terme pour la structure. Elle nécessite aussi d’être dans un contexte a priori favorable à la
participation des agents et à la concertation sociale.

◦ En revanche, les situations de crise aiguë (conflits, préavis de grève, signaux d’alerte RPS, incident
grave…) ne sont pas propices à l’engagement d’une démarche QVT. Un temps préalable de régulation et
de reprise du dialogue entre les acteurs est nécessaire avant le démarrage de la démarche QVT.
Comment mettre en œuvre une QVT dans une PME?

◦ L’objectif d’une démarche QVT est de “(re)penser le travail “.

◦  

◦ La condition requise pour mettre en œuvre une démarche QVT est la mise en place d’un dialogue et
d’un management participatif puisqu’il faut embarquer les équipes. La co-construction est au cœur de la
démarche.
◦ La QVT se déroule ensuite en 4 étapes:

◦ La 1ère étape consiste à cadrer la démarche: définir les enjeux RH à partir de la stratégie d’entreprise, le périmètre
d’intervention et les objectifs attendus.

◦ On parle de partager les préoccupations(sociales, techniques, économiques)

◦ La 2ème étape est celle du diagnostic, élaboré selon la méthodologie de l’ANACT autour des 6 thèmes que sont le
Management participatif / Les relations au travail et le climat social / Le contenu du travail / La santé au travail / Les
compétences et parcours professionnels / L’égalité professionnelle. Le diagnostic s’effectue à partir d’une analyse
documentaire mais surtout d’un questionnaire interne réalisé auprès des collaborateurs et suivi par des ateliers qui
permettent d’affiner la compréhension des attentes des collaborateurs et leur perception sur les différents thèmes. Le
résultat du diagnostic est partagé en collectif, à la direction, aux collaborateurs. Les problématiques prioritaires sont
définies à ce stade.

◦ Il s’agit de faire un état de lieux et donner la possibilité aux salariés de parler de leur travail et de faire des
propositions
◦ La 3ème étape est celle de la conception / expérimentation. Il QVT PME s’agit de co-concevoir de nouveaux
dispositifs, outils… comme la mise en place d’espaces de discussion où l’on parle du travail, de la formation…
L’expérimentation est toujours orientée vers une amélioration du fonctionnement de l’entreprise sur les
thèmes prioritaires identifiés. Il s’agit de conduire le changement dans le temps.

◦ On expérimente une nouvelle organisation c à d tester évaluer ajuster

◦ La 4ème étape consiste à suivre et pérenniser la mise en œuvre de la QVT. Les indicateurs de suivi
permettent d’évaluer la perception, la performance de actions et de les ajuster pour les améliorer.

◦ Les actions mises en œuvre dans le cadre de la QVT ne sont pas figées. Selon Claire Montret, “elles
s’inscrivent dans un processus d’amélioration continue grâce à un système d’indicateurs embarqués”.
L’approche QVT étant systémique, les indicateurs de suivi ne concernent pas uniquement la partie RH. Ils
sont de trois types : financiers, opérationnels et RH.
Proposé par
l’ANACT
Récapitulation
conclusion

Vous aimerez peut-être aussi