Vous êtes sur la page 1sur 26

LA PROGRAMMATION

NEUROLINGUISTIQUE:

Presenté par :
Hajar jebbouri
Hafsa lamsiyeh
Bouchra khirane
Chaimae makboub
Salah hmadna
Plan
• Définition
• Les fondateurs de la PNL
• Les postulats de la PNL
• Les objectifs de la PNL
• Les techniques
• Les limites
Qu’est ce que la PNL ?
• Un ensemble de techniques de communication, utilisables et utilisées
dans toutes les sphères relationnelles (personnelle et professionnelle)
afin d’améliorer son rapport aux autres, mieux les comprendre et mieux
se faire comprendre.
• Un outil pour la relation d’aide et le Coaching, applicable par les
Praticiens ainsi qu’individuellement,aidant à se libérer de ses
comportements limitants pour en adopter de plus aidants et à
atteindre ses objectifs.
• Une philosophie de vie !
• La définition officielle de la PNL est la suivante : c’est « l’étude de la
structure de notre expérience subjective ».
POURQUOI CE NOM?
• Programmation : parce que depuis notre naissance,
nous créons et développons inconsciemment des
automatismes comportementaux (comme des
programmes informatiques) et dans un contexte donné
nous reproduisons des comportements répétitifs.
• Neuro : parce que notre comportement repose sur une
perception et une programmation neuronales.
• Linguistique : parce que nous exprimons par la parole et
par nos gestes, notre personnalité.
Les fondateurs de la PNL
• La PNL a été créée dans les années 1970, aux Etats-Unis, par
Richard Bandler, Mathématicien, et John Grinder, Linguiste.

• Les fondateurs de la PNL recherchaient à comprendre pourquoi


certaines personnes réussissaient à communiquer et à créer un
lien avec des individus considérés « difficiles » et des personnes
très malades, là où d’autres avaient échoués. Bandler et Grinder
ont observé, analysé, étudié et modélisé les savoirs-être et
savoirs-faire de Praticiens hors de commun, citons notamment
Virginia Satir (créatrice de la thérapie de couple et familiale),
Milton Erickson (père de l’Hypnose moderne portant son nom,
l’Hypnose Ericksonienne) et Fritz Perls (fondateur de la Gestalt-
Thérapie).
•Richard BANDLER :
•Richard Wayne Bandler est né en 1950. Mathématicien de
formation, il est le co-inventeur (avec John Grinder) de la
Programmation neuro-linguistique (PNL). En mettant sa
rigueur scientifique au service de la psychologie, il ne cesse
de développer, dans ses livres, de nombreux outils pratiques
de connaissance de soi et d'aide au changement.
• John GRINDER :

• Né en 1940) Psychologue et professeur de linguistique,


spécialisé notamment en sémantique générale (Alfred
Korzybski) et en grammaire transformationnelle (Noam
Chomsky), il analyse avec Richard Bandler les modèles
linguistiques à l'oeuvre dans les techniques de la Gestalt et de
son fondateur Fritz Perls ainsi que des autres grands
thérapeutes de l'époque (Erickson, Satir, Bateson) pour aboutir à
la PNL (Progammation Neuro-Linguistique) qui étudie les
comportements en intégrant, outre la linguistique, les apports de
la cybernétique, de la neuropsychologie et de l'école de Palo
Les postulats de la PNL
 La Carte n'est pas le territoire qu’elle représente »
 Le rapport consiste à rencontrer l’autre dans son modèle du monde » 
 Tout comportement est généré par une intention positive  
 Il n'est pas possible de ne pas communiquer
 Il n'y a pas d'échec, seulement de l’information en retour (feedback)
 Le sens de la communication réside dans la réponse reçue
 Chaque personne possède en elle les ressources pour réaliser ses
propres changements
• Notre carte du monde est unique et valable
• Le corps et l’esprit forment un système
• Les personnes font les meilleurs choix possibles
• Si ce que vous faites ne marche pas ; changez le .
• Si quelqu’un peut faire une chose alors un autres peut le
faire
Les objectifs
Les techniques

Le calibrage
 Le calibrage consiste à identifier, chez son interlocuteur, les
indicateurs du comportement (attitude, langage, éléments
verbaux et non verbaux) susceptibles de nous révéler quel
canal sensoriel le sujet utilise de manière présidentielle.
 Plusieurs outils peuvent nous aider dans cette tâche : Les
prédicats , signes non-verbaux , les mouvements des yeux.
LES PRÉDICATS:
 Lorsque nous nous exprimons, nous sélectionnons
inconsciemment un vocabulaire correspondant à notre
canal dominant. Ainsi pour dire qu'il est d'accord avec une
proposition, un visuel va dire : « je vois ce que tu veux
dire » , un auditif « j'entends bien » , un kinesthésique :
« je sens bien cette solution » . L'examen des prédicats
utilisés est donc un bon outil pour déterminer le canal
dominant d'un sujet.
LE VOCABULAIRE:
SIGNES NON-VERBAUX:
 Les indices non-verbaux sont nombreux : bien que
ces éléments soient schématiques , ils participent à
identifier la dominante sensorielle.
COMPORTEMENTS ET ATTITUDES:
MOUVEMENTS DES YEUX:
Cas pratique:
La synchronisation

 EXPERIENCES
 VOCABULAIRE
 CONTEXTE : EX POLITIQUE
L’ancrage
Le recadrage
• Le changement du cadre de votre perception pour
adopter un comportement different
• En pnl c’est losrque vous donnez a votre
interlocuteur un point de vue différent ou vous lui
faites appel à son imagination
• Recadrer une croyance : vous offrez un point de vue différent
à votre interlocuteur sur un evénement ou un comportement
Exemples:
• À une personne qui pleure suite à la mort d’un conjoint .
• À une personne battue petite qui se sent responsable de la
colère de ses parents .
Le recadrage en 6 points
• Présupposition: un comportement a toujours
une intention positive .

• Virginia Satir
1. Identifier le comportement à modifier , ce que vous voulez
faire ou arrêter de faire .
2. Rentez en contact avec la partie responsable du
comportement .
3. Identifier consciemment ou non l’intention positive de cette
partie .
4. Trouver d’autres comportements remplissant la même
intention .
5. Négociez avec la partie responsable des changements de
comportement.
6. Vérifiez si toutes les parties sont OK.
Les limites
 Limites liées à la pratique
 Limites liées à l’apprentissage

Vous aimerez peut-être aussi