Vous êtes sur la page 1sur 54

TROUBLES FONCTIONNELS

INTESTINAUX
21/11/16
Dr Mamadou Ngoné Guèye
Assistant chef de clinique Hépato-Gastroentérologie
UCAD-HOGGY
OBJECTIFS
• Enumérer les types de TFI selon les critères de Rome IV

• Donner les éléments du diagnostic positif des TFI

• Décrire les critères de Rome IV

• Donner 5 diagnostics différentiels des TFI

• Enumérer les moyens thérapeutiques disponibles pour le


traitement des TFI
PLAN
I-GÉNÉRALITÉS
a) Définition
b) Intérêt
c) Types de TFI
d) Physiopathologie
II-DIAGNOSTIC
1) Diagnostic positif
2) Diagnostic différentiel

III- TRAITEMENT

Conclusion
I- Généralités
1. Définition
- Colopathie fonctionnelle; Troubles fonctionnelles
intestinaux (TFI)

- Ensemble de symptômes :
• Douleur abdominale
• Modification du transit
• Ballonnement abdominal

- secondaires à des anomalies fonctionnelles du tube


digestif

- En l’absence de toute pathologie organique


I-Généralités
2. Intérêt
- Motif fréquent de consultation en gastro-entérologie

- Affection bénigne

- Altération parfois majeure de la qualité de vie

- Implication socio-économique
I-Généralités
3. Types de TFI (selon critères de ROME IV)

Le syndrome de l’intestin irritable

Le ballonnement abdominal fonctionnel

La constipation fonctionnelle

La diarrhée fonctionnelle

Troubles intestinaux fonctionnels non spécifiques

Constipation induite par les opiacés (Mai 2016)


I-Généralités
4- Physiopathologie
Plusieurs composantes:

- Neurologique
• Troubles de la motricité intestinale
• hypersensibilité intestinale
• Anomalie de l’axe cerveau-intestin

- Immunologique:
• Inflammation
• Altération du microbiote

- Psychologique
I-Généralités
4- Physiopathologie
Neurologique
Troubles de la motricité

- Hyperréactivité des neurones moteurs à certains stimuli


( stress, alimentation)

- Parfois réponse motrice colique diminuée

- Conséquences :
• Modification du transit des gaz et selles (diarrhée, constipation,
ballonnement)
I-Généralités
4- Physiopathologie
Neurologique
Troubles de la sensibilité
- Dysfonctionnement des différents récepteurs (mécano,
thermo et chémorécepteurs)

- Hypersensibilité viscérale

- 2 mécanismes :
• Périphériques
• centraux
I-Généralités
4- Physiopathologie
Neurologique
Anomalies de l’axe cerveau-intestin (Brain-Gut)

- Hypersensibilité médullaire: hypersensibilité des


neurones nociceptifs de la moelle

- Dysautonomie avec anomalies de la balance


sympatho-vagale (hyperactivité du système
sympathique et baisse du parasympathique)
I-Généralités

4- Physiopathologie
Composante immunologique
Mise en jeu de:
 Inflammation
- Infection ou MICI
- Prolifération cellules immunitaires
- Prolifération fibres nerveuses et modification sensibilité
- Libération de médiateurs pro-inflammatoires
- Stimulation prolongée et continue des neurones sensoriels
I-Généralités
4- Physiopathologie
Composante immunologique
 Altération du microbiote

- Modification quantitative et qualitative de la flore


intestinale:

- Surproduction de toxines bactériennes et gaz intestinaux


I-Généralités

4- Physiopathologie
Composante psychologique
- En rapport avec:
• Stress
• Anxiété
• Traumatismes physiques et sexuels

- Libération de cytokines pro-inflammatoires

- Hyper-vigilance chronique et augmentation de la


perception viscérale
II-DIAGNOSTIC
DIAGNOSTIC POSITIF
1. Circonstances de découverte

- Douleur abdominale

- Troubles du transit

- Ballonnement abdominal
DIAGNOSTIC POSITIF
2.Interrogatoire
 Douleurs abdominales
• Types: spasme, torsion, brûlure, transfixiante, piqûre, tension
• Localisations: FIG, sous-ombilicale, FID, hypochondre, épigastre,
en cadre, diffuse
• Intensité: variable
• Horaire: diurne, au réveil
• Facteurs déclenchant: prise alimentaire, émotions fortes, stress
• Facteurs d’accalmie: émission de gaz ou de selles, le repos, la
détente
DIAGNOSTIC POSITIF
 Troubles du transit:
• Constipation:
o avec parfois manœuvre digitale péri-anale, vaginale
o Effort de poussée
o Sensation d’évacuation incomplète

• Diarrhée:
o selles avec aliments semi-digérés
o impérieuses
o matinale ou postprandiale

• Alternance diarrhée-constipation: émission de selles molles entre


période de constipation
DIAGNOSTIC POSITIF
DIAGNOSTIC POSITIF
Ballonnements:

• Gêne abdominale

• Sensation de lourdeur

• Parfois nécessiter de desserrer les vêtements

• Soulager par les éructations et les flatulences


DIAGNOSTIC POSITIF
 Autres signes
 Digestifs :
- Lourdeur postprandiale
- Sensation de satiété précoce
- Éructations
- Régurgitations
- Prurit anal
- proctalgies
DIAGNOSTIC POSITIF
 Extra-digestifs:
- urinaires: miction nocturne, brûlures mictionnels
- Gynécologiques: dyspareunie, dysménorrhées,
leucorrhées
- Rhumatologiques: lombalgies, dorsalgies, gonarthralgies
- Troubles psychologiques: anxiété, stress, choc
émotionnel
DIAGNOSTIC POSITIF
Antécédents
- Médicaux:
• Pathologies digestives
o Cancers digestifs
o MICI
o Polyposes familiales
• Dysthyroïdie
- Abus sexuels et physiques
- Médicaments: antispasmodiques, modificateurs du transit,
antidépresseurs
DIAGNOSTIC POSITIF

Terrain: Âge, Diabète

Mode de vie
• Alcool
• Tabac
• Régime alimentaire
DIAGNOSTIC POSITIF
3. Examen physique

- Apprécier l’état général


• Poids du patient
• Rechercher syndrome infectieux
- Examen digestif
• Abdomen: distension abdominale, météorisme, masse abdominale
• TR: rechercher masse rectale
DIAGNOSTIC POSITIF

- Examen uro-génital:
• Lésions génitales
• TV: rechercher masse utérine ou ovarienne
- Sphère ORL
• Rechercher masse thyroïdienne
DIAGNOSTIC POSITIF
4. Paraclinique
• Examens complémentaires normaux chez les patients
atteints de TFI.
• Prescription d’examens complémentaires si signes
d’alarme:
- Âge > 50 ans
- Diarrhée
- Sang dans les selles
- Altération de l’état général ou amaigrissement
- Antécédents familiaux de cancer colorectal, surtout avant l'âge
de 65 ans
- Symptômes d’apparition récente ou récemment modifiés
DIAGNOSTIC POSITIF
 Biologie
 NFS

 Glycémie

 Calcémie

 Ionogramme sanguin
DIAGNOSTIC POSITIF
 Bilan rénal:
• Urée et créatininémie
• Protéinurie de 24h

 Bilan hépatique:
• Transaminases
• GGT, PAL, Bilirubine T et C
• Électrophorèse des protéines, TP

 Bilan thyroïdien:
• Dosage T4 et TSH
• Rechercher dysthyroïdie
DIAGNOSTIC POSITIF
 Bilan inflammatoire
• CRP et VS

 ECBU:
• Rechercher une infection urinaire

 Examen de selles:
• Selles KAOP
• Coproculture
DIAGNOSTIC POSITIF
Morphologie
 Imagerie
- Échographie abdomino-pelvienne
- Scanner abdomino-pelvien, colo-scanner, entéro-scanner
- rechercher:
• Anomalies de la morphologie hépato-biliaire, pancréatique
• Tumeur colique, rectale
DIAGNOSTIC POSITIF
 Endoscopie
- Surtout chez patient >50 ans

- Rechercher:
• FOGD: ulcère, tumeur
• Coloscopie: polype, tumeur

- Effectuer biopsies étagées surtout dans les formes diarrhéiques


Au total:
Selon les critères de ROME IV
 syndrome de l’intestin irritable

- Douleur ou inconfort abdominal pendant au moins 1 jour/


semaine dans les 3 derniers mois associé à au moins 2
des critères suivants:

• En relation avec la défécation


• Associé à:
- une modification de la fréquence des selles
-une modification de l’apparence des selles
- Sous-groupes de SII (selon l’échelle de Bristol)
• SII avec diarrhée prédominante
o ≥ 25% de selles de type 6-7
o ≤ 25% de selles de type 1-2

• SII avec constipation prédominante


o ≥ 25% de selles de types 1-2
o ≤ 25% de selles de types 6-7

• SII avec alternance diarrhée-constipation


o ≥ 25% de selles de types 1-2
o ≥ 25% de selles de types 6-7

• SII non spécifique


Ballonnement abdominal fonctionnel

- Sensation récurrente de ballonnement abdominal ou


distension abdominale visible au moins 3 jours/mois
pendant les 3 derniers mois

- Nombre de critère de diagnostique insuffisant pour un


syndrome de l’intestin irritable, une dyspepsie ou tout
autre trouble fonctionnel gastro-intestinal
Constipation fonctionnelle
- Au moins 2 des critères suivants:
• Effort de poussée pour au moins 25% des défécations
• Selles dures pour au moins 25% des défécations
• Sensation de vidange rectale incomplète pour au moins 25% des défécations
• Sensation de blocage ou d’obstacle pour au moins 25% des défécations
• Manœuvres digitales pour faciliter la défécation pour au moins 25% des défécations
• Moins de 3 défécations par semaine

- Défécation rare sans prise de laxatifs

- Nombre de critère insuffisant pour le diagnostic d’un


syndrome de l’intestin irritable
Diarrhée fonctionnelle

- émission de selles liquidiennes sans douleurs dans au


moins 75% de défécations

Troubles fonctionnels non spécifiques

- Pas d’étiologie organique retrouvée

- Nombre de critère insuffisant pour tout autre type de


troubles fonctionnelles intestinaux
Diagnostic différentiel
A) Les pathologies digestives
1) Le cancer colo-rectal

- Patient à partir de 50 ans

- Clinique: amaigrissement, rectorragies, troubles du


transit masse rectale

- Endoscopie: masse tumorale rectal ou colique


Diagnostic différentiel
A. Les pathologies digestives
2) Infections
 Parasitoses intestinales
o Amibiase
o Giardiose
o Bilharziose
o Taeniasis
o Oxyurose
o cryptosporidiose
Diagnostic différentiel
Bactériennes
o Campylobater jejuni
o Clostridium difficile

- Clinique : diarrhées, douleurs abdominales

- Diagnostic: examen de selles

- Traitement antibiotique
Diagnostic différentiel
A) Les pathologies digestives

3) MICI

• Évolution par poussées et rémissions

• Diarrhée glairo-sanglantes

• Manifestations extra digestives

• Coloscopie + biopsies
Diagnostic différentiel
4) Colites microscopiques

- 2 types: collagène et lymphocytaire

- Épidémiologie: sujet âgé, prédominance féminine

- Clinique: diarrhée chronique, pas de douleurs


abdominales

- Diagnostic: coloscopie avec biopsies étagées,


histologie
Diagnostic différentiel
5) Maladie coeliaque
- Pathologie auto-immune liée à une intolérance au
gluten
- Prédominance féminine
- Clinique: diarrhée chronique, stéatorrhée, syndrome
carentiel
- Diagnostic:
• Biologie: Ac anti-gliadine, Ac anti-endomyosium, Ac anti-
tranglutaminase (+ spécifique)
• Coloscopie et biopsies: atrophie villositaire, infiltration de lymphocytes
CD8
- Traitement: régime sans gluten, corticothérapie
- Surveillance (risque d’apparition de lymphome)
Diagnostic différentiel
B. Les pathologies extra-digestives

- Urinaires: infection, colique néphrétique

- Endocriniennes: dysthyroïdie

- Pathologies gynécologiques: infections pelviennes,


endométriose, cancer
Traitement
1. Buts

- Traiter la symptomatologie du patient

- Améliorer la qualité de vie du patient


Traitement
2. Moyens
Relation médecin malade
 Écouter:
• Ne pas minimiser la plainte du malade
• Identifier à l’interrogatoire les facteurs favorisants les poussées
douloureuses

 Expliquer:
Prendre le temps d’expliquer au malade sa maladie

 Rassurer:
Rassurer le patient sur l’absence de pathologie organique grave sous-
jacente, sur l’existence d’un éventail thérapeutique pouvant soulager
ses symptômes.
Traitement
2. Moyens
 Pharmacologiques
- Modificateurs du transit: laxatifs (osmotiques++);
lopéramide (Imodium®)

- Anti-spasmodiques musculotropes: phloroglucinol


(spasfon®);trimébutine (Débridat®), Bromure de
pinavérium (dicitel®), citrate d’alvérine (Météospasmyl®)

- Anti-spasmodiques anti cholinergiques: visceralgine®


- Les probiotiques
- Les antibiotiques
- Les anti-dépresseurs
- Les agents sérotoniques
Traitement
2. Moyens
 Pharmacologiques
- Les probiotiques

- Les antibiotiques: rifaximine

- Les anti-dépresseurs (actifs sur l’hypersensibilité et sur


les troubles thymiques)

- Les agents sérotoniques


Traitement
2. Moyens

 Non pharmacologiques
- Mesures hygiéno-diététiques
- Psychothérapie
- hypnose
Traitement
Les mesures hygiéno-diététiques

- Adapter en fonction de chaque patient

- Prendre en compte de le délai d’apparition des symptômes par rapport au


repas

- Tenir compte du type d’aliments provoquant l’apparition des symptômes

- Éviter les boissons gazeuses

- Éviter de se retenir pour aller à la selle

- Préconiser une alimentation riche en fibres et l’exercice physique en cas de


constipation
Traitement
Traitement
4.Indications
 Diarrhée
- Mésures hygiéno-diététiques
- Les anti-diarrhéiques
- Probiotiques
- Les antagonistes sérotoniques Alésotron (si échec des anti-
diarrhéiques)
 Constipation
- Mésures hygiéno-diététiques (à privilégier)
- Les laxatifs (osmotiques+++)
- Probiotiques
- Les agonistes sérotoniques tésagrod
Traitement
Douleurs abdominales
- anti-spasmodiques
- Anti-dépresseurs cycliques

Ballonnement
- Mesures hygiéno-diététiques
- probiotiques
Conclusion
- Premier motif de consultation en gastro-entérologie

- Physiopathologie complexe

- Composante psychologique non négligeable

- Diagnostic d’abord clinique selon les critères de ROME IV

- Prise en charge symptomatologique

- Prise en charge psychologique souvent nécessaire

- Suivi régulier
MERCI DE VOTRE ATTENTION