Vous êtes sur la page 1sur 22

Université Badji Mokhtar : Annaba

Faculté De Médecine
Département De La Chirurgie Dentaire

Dentinite

Evalue par: Dr.Doudach


Dr.Merabet

présenté par: Guendouz seif el islam


I-Introduction:
• Supprimer l’ étiologie de la carie dentaire est un
objectif qui doit toujours être recherché. En
effet, le traitement peut souvent à la guérison,
dans la mesure où la lésion n’ était pas
irréversible. Ces thérapeutiques consisteront à
protéger la dentine, retrouver une
dentinogénèse normale après le passage par
une forme cicatricielle.
II-Forme clinique :
1) Selon l’ évolution:
Carie à évolution rapide Carie à évolution lente Carie sèche ou arrêtée

-elle représente un -la destruction se faut -une lésion qui reste


processus destructif lentement. stationnaire .
rapide . -fréquente chez l’ adulte. -Peu fréquente .
-véritable plais dentinaire. -la cavité comprend peu de -Cavité très ouverte .
-très fréquemment dentine ramollie, de -Absence de dentine
rencontrée sur les dents couleur brune sombre ou ramollie.
jeunes noirâtre de consistance -Présence de dentine
-Présence de dentine dure. sclérotique , le fond est
ramollie de couleur claire -la formation de dentine brun sec et brillant, poli et
et molle tertiaire de couleur foncée. dur
-Sensibilité plus importante -Sensibilité dentaire est -La lésion évolue vers un
aux irritations externes. réduite . mode cicatricielle.
-Test de pression: (+) -Test de pression: (-)
2) Selon la symptomatologie:
Dentinite superficielle
Origine Une carie De l’email
Du cément
De légères fractures non pénétrantes

Examen clinique La cavité Superficielle non profonde( réduite) au niveau des sillons et
fossettes
Contient quelque débris alimentaires
La cavité découverte fortuitement lors d’un examen général de
cavité buccal
La quantité Peut être nulle
de dentine
ramollie

Le tableau La douleur Provoque par absorption de boissons chaudes ou froides; très


clinique rarement les acides et les sucres
Localisation: localisée à la dent altérée
Les tests Au froid: + au pression: -
Au chaud: + au percussion: -
Le diagnostique Dentinite profonde
différentiel

Evolution et Vers dentinite profonde


pronostic Le pronostic: est bon
Le traitement Curtage dentinaire :
1- Curtage manuel a l’excavateur
2- Curtage à la fraise boule( Curtage mécanique)
3-Elimination de la dentinite chimique cariée:
*CARISOLV :
Composition: hypochloride de sodium[3,7]
Triamino-acide ( glutamique, leucine, lysine)
4-Curtage au laser
5- La micro abrasion
Les différents tests de vérification du curtage dentinaire:
•Test à la fraise
•Le crissement dentinaire
•Test de l’alcool iodé
Restauration définitive:
Obturation aux résines composites:
De part leur esthétique, ils sont tous indiqués dans les classes III,IV et V.
Ils peuvent aussi être employé dans les classes I et les cavités de fossette
antérieures et postérieures
1- le biseautage des prismes d’email à 45° des bords de cavités est impératif
sur 3 à 4mm
3- choix de la teinte
4- isolement du champ opératoire
5- mise en place d’un fond isolant soit au vernis soit à l’hydroxyde de
calcium
6- choix, ajustage et essayage de la matrice( en celluloid, strip lisse ,
moue odus ou matrice cervicale)
7- mordançage ou etching par application d’une solution ou d’un gel
acide pendant 30 à 60 s ( acide phosphorique)
8- lavage et rinçage abondant à la seringue à eau
9- séchage à la seringue à air. L’email mordancé prend un aspect laiteux
ou crayeux
10- désobturation de l’hydroxyde de calcium
11- mise en place d’un fond protecteur ou isolant à l’hydroxyde de
calcium ou au vernis
AU aucun cas ce fond ne sera réalise a l’aide d’un matériau a base
d’oxyde de zinc eugénol
•Décapage dentinaire à l’aide d’un cleanser
•Séchage puis mise en place d’un liant dentinaire (bonding)
•Mise en place d’un liant amélaire (polymérisation à l’aide de la lampe à
lumière lors de l’utilisation en place des composites photos
polymérisables)
•Mise en place du composite:
o par apport successifs pour les composites photo polymérisables et
polymérisant pendant 10s
oUn apport unique pour le composite auto polymérisable
• finition du composite:
o vérification de l’occlusion
o élimination des excès
o polissage à l’aide de pointes montées et disques abrasifs
Obturation aux amalgames d’agent:
Ce matériau d’obturation est généralement indiqué dans les classes I et II
de black , il peut parfois être indiqué dans les classes V postérieur
1- isolement de champ opératoire (rouleau de coton ou digue)
2- la mise en place d’un fond protecteur à base d’oxyde de zinc-eugénol
est impérative dans le cas des dents pulpées .
Cette protection peut être augmentée par la mise en place d’un vernis
type « vernestyl » ou « Copalith » sur ce fond protecteur .
3- la mise en place d’une matrice ( cas de classe II) ou d’une bague de
cuivre( cas d’une restauration complexe)
4- trituration de l’amalgame ( vibreur pour les amalgames pré dosés)
5- transport de l’amalgame à l’ intérieur de la cavité à l’aide d’un port-
amalgame
6- condensation de l’amalgame à l’aide d’un fouloir strie
7- pré sculpture de l’amalgame à l’aide de spatule à sculpture
8- brunissage de l’amalgame à l’aide de brunissoir et/ou flamme
9- démonté de port-amalgame et de la matrice ( cas d’une classe II ) 3 à 4
mn après la pré sculpture
10- vérification de l’occlusion
• 24h à 48h après la mise en place de l’amalgame
o sculpture de l’amalgame à l’aide d’un fraise boule, fissure et cônes
renverses en respectant le modèle occluso-coronaire .
oPolissage de l’amalgame à l’aide de cupule+pate à polir, de pointes
montées abrasives , de gomme .
o Lustrage à l’aide de bossettes .
oVérification de l’occlusion .
Dentinite profonde

Origine Carie Superficiel non traitée

Une fracture coronaire non pénétrante

L’examen clinique Cavite: - plus au moins volumineuse,


- contenant des débris alimentaire
La quantité de dentine ramollie: il y a de dentine ramollie ( signe subjectif
de visu )
- présence de dentine réactionnelle et dentine saine .

La douleur Provoqué : par le chaud et le froid, sucres et acide


Localisation : ces douleurs sont localisées

Les tests Au froid: + au pression: -


Au chaud: + au percussion: -
Diagnostique -Carie de l’email
différentiel -Dentinite avancée
-Pulpite asymptomatique
Evolution et Vers dentinite avancée
pronostic Le pronostic: bon

Le traitement Curtage dentinaire :


1- Curtage manuel a l’excavateur
2- Curtage à la fraise boule( Curtage mécanique)
3-Elimination de la dentinite chimique cariée:
*CARISOLV :
Composition: hypochloride de sodium[3,7]
Triamino-acide ( glutamique, leucine, lysine)
4-Curtage au laser
5- La micro abrasion
Les différents tests de vérification du curtage dentinaire:
•Test à la fraise
•Le crissement dentinaire
•Test de l’alcool iodé
Coiffage dentinaire: ( si la carie à évolution rapide )
 technique opératoire:
1- Radiographie préopératoire
2- Anesthésie: le degré de sensibilité de la dentine est testé avant
l’intervention, il détermine l’indication de l’anesthésie ( on principe l’acte
sans anesthésie)
3- Champ opératoire: il faut isoler la dent par la digue ou des rouleaux de
coton pour évité la contamination par les germes salivaire.
4- Curtage dentinaire: il doit se faire à sec, le coiffage ne doit être exécuté
que sur la dentine saine, dont on peut entendre le cri dentinaire
5- Séchage de la cavité: on projette de l’air tiède jusqu’à l’apparition d’un
très léger blanchiment de la dentine.
6- Pose du produit de coiffage: la pate oxyde de zinc eugénol de consistance
mastic, son avantage est d’ être à la fois un pansement et un matériau
d’obturation provisoire . L’hydroxyde de calcium une fois mis dans la cavité
il doit être couvert d’une obturation provisoire( on dépose sur la dentine
une fine couche de matériaux en prenant les précaution de ne pas mettre
sur les bords).
7- Durée d’application du produit de coiffage: le pansement dentinaire doit
reste en place un minimum de 6 semaines, mais des délais habituels sont
de 2 à 3 mois .
8- Evolution et pronostic: après un coiffage dentinaire; le malade est
soulagé, la dent reste sensible aux variations thermiques pendant qlq
jours, si elle persiste au-delà d’une semaine, il faudrait envisager de
recommencer le traitement ou de le changer selon l’ évolution.
9- Contrôle radiologique:
10- en cas de réussite de coiffage dentinaire:
Après un coiffage dentinaire , le fond apparait dur et sensible( test à la
pression) .
 Restauration définitive: ( si la carie à évolution lente)
Obturation aux résines composites:
De part leur esthétique, ils sont tous indiqués dans les classes III,IV et V.
Ils peuvent aussi être employé dans les classes I et les cavités de fossette
antérieures et postérieures
1- le biseautage des prismes d’email à 45° des bords de cavités est
impératif sur 3 à 4mm
3- choix de la teinte
4- isolement du champ opératoire
5- mise en place d’un fond isolant soit au vernis soit à l’hydroxyde de
calcium
6- choix, ajustage et essayage de la matrice( en celluloid, strip lisse ,
moue odus ou matrice cervicale)
7- mordançage ou etching par application d’une solution ou d’un gel
acide pendant 30 à 60 s ( acide phosphorique)
8- lavage et rinçage abondant à la seringue à eau
9- séchage à la seringue à air. L’email mordancé prend un aspect laiteux
ou crayeux
10- désobturation de l’hydroxyde de calcium
11- mise en place d’un fond protecteur ou isolant à l’hydroxyde de
calcium ou au vernis
AU aucun cas ce fond ne sera réalise a l’aide d’un matériau a base
d’oxyde de zinc eugénol
•Décapage dentinaire à l’aide d’un cleanser
•Séchage puis mise en place d’un liant dentinaire (bonding)
•Mise en place d’un liant amélaire (polymérisation à l’aide de la lampe à
lumière lors de l’utilisation en place des composites photos polymérisables)
•Mise en place du composite:
o par apport successifs pour les composites photo polymérisables et
polymérisant pendant 10s
oUn apport unique pour le composite auto polymérisable

• finition du composite:
o vérification de l’occlusion
o élimination des excès
o polissage à l’aide de pointes montées et disques abrasifs
Obturation aux amalgames d’agent:
Ce matériau d’obturation est généralement indiqué dans les classes I et II de
black , il peut parfois être indiqué dans les classes V postérieur
1- isolement de champ opératoire (rouleau de coton ou digue)
2- la mise en place d’un fond protecteur à base d’oxyde de zinc-eugénol est
impérative dans le cas des dents pulpées .
Cette protection peut être augmentée par la mise en place d’un vernis type
« vernestyl » ou « Copalith » sur ce fond protecteur .
3- la mise en place d’une matrice ( cas de classe II) ou d’une bague de
cuivre( cas d’une restauration complexe)
4- trituration de l’amalgame ( vibreur pour les amalgames pré dosés)
5- transport de l’amalgame à l’ intérieur de la cavité à l’aide d’un port-
amalgame
6- condensation de l’amalgame à l’aide d’un fouloir strie
7- pré sculpture de l’amalgame à l’aide de spatule à sculpture
8- brunissage de l’amalgame à l’aide de brunissoir et/ou flamme
9- démonté de port-amalgame et de la matrice ( cas d’une classe II ) 3
à 4 mn après la pré sculpture
10- vérification de l’occlusion
•24h à 48h après la mise en place de l’amalgame
o sculpture de l’amalgame à l’aide d’un fraise boule, fissure et cônes
renverses en respectant le modèle occluso-coronaire .
oPolissage de l’amalgame à l’aide de cupule+pate à polir, de pointes
montées abrasives , de gomme .
o Lustrage à l’aide de bossettes .
oVérification de l’occlusion .
Dentinite avancée

Origine C’est un stade intermédiaire entre les dentinites et les pulpites

L’examen clinique -La cavité : volumineuse , remplie de débris alimentaires ,de dentine
ramollie de couleur jaune claire ,molle, pas de dentine saine
-pas de dentine réactionnelle
-on peut remarquer le cerne laiteux de Marmasse( les parois de la cavité
sont plus blanches que le reste de la dent)

La douleur Provoquée: par le chaud ,le froid ,sucre ,acide surtout à la mastication
Localisation: localisée à la dent atteintes
L’intensité: plus importante
Duré: dure un moment après l’ arrêt de l’irritation(qlq secondes à une
minutes)

Les tests Au froid: + au pression: +


Au chaud: + au percussion: -
Diagnostique -Les autres dentinites
différentiel -Pulpite asymptomatique

Evolution et Non traitée


pronostic Pulpite
Traitée
Dépend de la réussite
du coiffage

Le traitement Coiffage juxta-pulpaire ( coiffage pulpaire indirect):


 technique opératoire:
1- Radiographie préopératoire
2- Anesthésie: représente un danger vu l’ extrême risque d léser une corne
pulpaire .
3- Champ opératoire: il faut isoler la dent par la digue ou des rouleaux de
coton pour évité la contamination par les germes salivaire.
4- Curtage dentinaire: -le limiter à la dentine infectée , s’ arrêter à la
dentine affectée, le pratiquer exclusivement à l’excavateur, recherche le cri
dentinaire au niveau des bords de la cavité, laissé une couche de dentine
affectée au niveau du fond de la cavité et l’ aseptisée
5- Pose du produit de coiffage: la surface de dentine est recouverte d’ une
couche d’ CaOH2, en évitant d’ en mettre sur les bords de la cavité.
Il faut s’ assurer d’ un contact intime et continu de la pate d’hydroxyde en
la foulant régulièrement.
6- Durée d’application du produit de coiffage: contrairement au coiffage
dentaire ou on faire naitre de la sclérodentine et de la dentine pariétale
tertiaire 2 à 3 mois suffisent alors que pour le coiffage p. indirect on veut
avoir une couche de dentine néoformée qui doit résister aux efforts
transmis par l’ obturation définitive, elle doit donc être épaisse. Pour cela
on doit laisser en place le produit de coiffage pendant un minimum de 6
mois.
7- Evolution et pronostic:
Cliniquement:il faut pratiquer les testes de vitalité et les comparer aux
dents adjacentes saines, si la sensibilité persiste, il faudra envisager de
recommencer le traitement ou de le changer selon l’ évolution.
Contrôle radiologique
En cas d’ échec, on aura évolution vers la pulpite ou vers la nécrose.
En cas de réussite, 6 mois plut tard; il est possible d’ envisager la
restauration.
Restauration définitive:
Obturation aux résines composites:
De part leur esthétique, ils sont tous indiqués dans les classes III,IV et V.
Ils peuvent aussi être employé dans les classes I et les cavités de fossette
antérieures et postérieures
1- le biseautage des prismes d’email à 45° des bords de cavités est
impératif sur 3 à 4mm
3- choix de la teinte
4- isolement du champ opératoire
5- mise en place d’un fond isolant soit au vernis soit à l’hydroxyde de
calcium
6- choix, ajustage et essayage de la matrice( en celluloid, strip lisse , moue
odus ou matrice cervicale)
7- mordançage ou etching par application d’une solution ou d’un gel acide
pendant 30 à 60 s ( acide phosphorique)
8- lavage et rinçage abondant à la seringue à eau
9- séchage à la seringue à air. L’email mordancé prend un aspect laiteux ou
crayeux
10- désobturation de l’hydroxyde de calcium
11- mise en place d’un fond protecteur ou isolant à l’hydroxyde de calcium
ou au vernis
AU aucun cas ce fond ne sera réalise a l’aide d’un matériau a base d’oxyde
de zinc eugénol
•Décapage dentinaire à l’aide d’un cleanser
•Séchage puis mise en place d’un liant dentinaire (bonding)
•Mise en place d’un liant amélaire (polymérisation à l’aide de la lampe à
lumière lors de l’utilisation en place des composites photos polymérisables)
•Mise en place du composite:
o par apport successifs pour les composites photo polymérisables et
polymérisant pendant 10s
oUn apport unique pour le composite auto polymérisable
•finition du composite:
o vérification de l’occlusion
o élimination des excès
o polissage à l’aide de pointes montées et disques abrasifs
Obturation aux amalgames d’agent:
Ce matériau d’obturation est généralement indiqué dans les classes I et II
de black , il peut parfois être indiqué dans les classes V postérieur
1- isolement de champ opératoire (rouleau de coton ou digue)
2- la mise en place d’un fond protecteur à base d’oxyde de zinc-eugénol est
impérative dans le cas des dents pulpées .
Cette protection peut être augmentée par la mise en place d’un vernis type
« vernestyl » ou « Copalith » sur ce fond protecteur .
3- la mise en place d’une matrice ( cas de classe II) ou d’une bague de
cuivre( cas d’une restauration complexe)
4- trituration de l’amalgame ( vibreur pour les amalgames pré dosés)
5- transport de l’amalgame à l’ intérieur de la cavité à l’aide d’un port-
amalgame
6- condensation de l’amalgame à l’aide d’un fouloir strie
7- pré sculpture de l’amalgame à l’aide de spatule à sculpture
8- brunissage de l’amalgame à l’aide de brunissoir et/ou flamme
9- démonté de port-amalgame et de la matrice ( cas d’une classe II ) 3 à 4
mn après la pré sculpture
10- vérification de l’occlusion
• 24h à 48h après la mise en place de l’amalgame
o sculpture de l’amalgame à l’aide d’un fraise boule, fissure et cônes
renverses en respectant le modèle occluso-coronaire .
oPolissage de l’amalgame à l’aide de cupule+pate à polir, de pointes
montées abrasives , de gomme .
o Lustrage à l’aide de bossettes .
oVérification de l’occlusion .
III-Conclusion:
• L’ objectif des soins conservateurs es de
prévoir est de prévoir et de traiter les lésions
dentaires.
• L’ intérêt clinique de préserver la vitalité
pulpaire est de permettre à la pulpe de
continuer d’ assurer sa fonction de
dentinogénèse.
MERCI
POUR VOTRE ATTENTION