Vous êtes sur la page 1sur 54

Les acteurs de la scène

judiciaire
Les acteurs de la scène
judiciaire

PROFESSEUR : WAFAA FARES DAHBI

Année universitaire : 2019- 2020


Les acteurs de la scène
judiciaire
 Des organes Administratifs
 Des organes judiciaires

N.B. Organe tâche mission fonction


Les acteurs de la scène judiciaire

Sous partie I
Des organes Administratifs
Les acteurs de la scène
judiciaire
*
Les organes Administratifs

Des organes dépendants du pouvoir Judiciaire


Des organes indépendants du pouvoir Judiciaire
Les acteurs de la scène judiciaire
Les organes administratifs
 Des organes indépendants du pouvoir Judiciaire
Des experts
Des Avocats
Des huissiers de justice
Des interprètes
Les Adouls
Les notaires
Les acteurs de la scène judiciaire
Les organes administratifs
 Des organes dépendants du pouvoir Judiciaire
 Le ministère de la justice
 Le conseil supérieur du pouvoir judiciaire
 La présidence du ministère public
 Le président du tribunal
 L'assemblée générale
 Le Greffe
Les acteurs de la scène judiciaire
Les organes judiciaires

Les organes de poursuite


Les organes d’instruction
Les organes de jugement
Les acteurs de la scène judiciaire
Les organes judiciaires

Les organes de poursuite

La police judiciaire


Le ministère public La magistrature
debout
Les acteurs de la scène judiciaire
Les organes judiciaires

 Les organes d’instruction

Le juge d’instruction


Les acteurs de la scène judiciaire
Les organes judiciaires

 Les organes de jugement

- Le juge la magistrature
assisse
Des organes indépendants du pouvoir Judiciaire
Des experts
Des experts
Réglementées par le Dahir chérif n° 1-01-126 du 29
rabii 1422 (22 juin 2001) portant application de la loi n°
45-00 de la profession des experts judiciaires
Des experts
Des experts
Auxiliaires de la justice
Eclaircir la voie à la juridiction en vue d'un procès équitable
Ce sont des praticiens d'une fonction technique
Spécialisé dans un domaine précis et ayant acquis une méthode
d'analyse et une connaissance technique du domaine visé
Chargés d’instruire des points à caractère technique demandés
par le tribunal
Interdiction de donner son avis personnel sur des questions de
droit ou de procédure
Un rapport détaillé de sa mission sous le contrôle du juge
rapporteur est dressé et déposé au secrétariat greffe du tribunal
dans le délai fixé par la décision judiciaire, sans pour autant
avoir un caractère obligatoire ou tente d’influencer la sentence
judiciaire
Des experts
Un expert judiciaire doit être agrée et inscrit au tableau des experts
judiciaires, il doit remplir des conditions déterminées par la loi :
Etre de nationalité marocaine
Etre âgé au moins de trente années grégoriennes révolues
Etre en situation régulière au vu des lois relatives au service militaire,
Jouir de ses droits civiques et être de bonne moralité et de bonnes mœurs,
N’avoir pas été condamné pour crime ou délit
N’avoir pas été condamné à une peine disciplinaire pour des faits
contraires à l’honneur, à la probité ou aux bonnes mœurs,
N’avoir pas été condamné à l’une des peines financières prévues par le
code de commerce ou à la déchéance commerciale,
Satisfaire aux critères de qualification fixés par voie réglementaire pour
chaque discipline d’expertise,
Disposer d’un domicile dans la circonscription de la cour d’appel dans
laquelle il entend exercer ses fonctions.
Des experts
Après son inscription, il acquiert la qualité d’expert judiciaire
près la CA puis la qualité d’expert judiciaire à l’échelon
national après cinq ans d’exercice effectif.
Il est institué au ministère de la justice une commission
chargée d’instruire et de statuer sur toutes les demandes
d’inscription au tableau, elle se compose comme suit :
- Un représentant du ministre de la justice président
- Trois premiers présidents des cours d’appel
- Trois procureurs généraux du roi près des cours d’appel
- Deux experts judiciaires parmi lesquels le président de
l’ordre ou la personne déléguée par lui
Des experts
Le tableau des experts judiciaires déposé au greffe des CA et des
autres juridictions
Sous le contrôle du premier président et du procureur général du
roi près la CA
Une profession libérale indépendante
Tenu d’adresser un rapport annuel détaillé mentionnant:
- le nombre des expertises effectuées par ses soins au cours de
l’année
- le tribunal ayant ordonné ces expertises
- la date de notification de la décision d’expertise
- le délai imparti et la date prévu pour le dépôt du rapport
d’expertise au greffe
Des experts
Des sanctions disciplinaires par commission:
 manquement de l’expert à ses obligations professionnelles
 non-conformité aux textes législatifs ou réglementaires
 s’il a commis des faits contraires à l’honneur, à la probité ou
aux bonnes mœurs
Les sanctions:
o l’avertissement
o le blâme
o l’interdiction provisoire d’exercer l’expertise pour une durée
maximale d’une année
o la radiation du tableau
Des organes indépendants du pouvoir
Judiciaire
Des Avocats
Des Avocats
La profession judiciaire la plus ancienne
Remonte à une époque beaucoup plus lointaine que le
titre d’avocat
Pris en charge pour une bonne administration de la
justice
Réformes introduites:
- le dahir du 08 novembre 1979
- un décret du 01 février 1982
- un dahir du 10 septembre 1993
- un dahir du 10 août 1996
- en dernier lieu un dahir du 20 octobre 2008
Des Avocats
Des juristes
Font partie d’une organisation professionnelle dite
ordre des avocats au barreau de la ville où se trouve le
siège de la CA
une profession libérale et indépendante
Fait partie de la famille des magistrats
Par mandat, le mandant confère au mandataire le
pouvoir et le devoir d’accomplir pour lui un acte ou
plusieurs actes juridiques déterminés
Des Avocats
L’assistance ou la représentation par un avocat est
obligatoire ou facultative selon la nature de l’affaire et
les juridictions compétentes
Des Avocats
L’obligation de se faire représenter par un avocat
 Pour tous les crimes devant la chambre criminelle
 Pour les délits commis par des mineurs, des incapables
ou atteint d’une infirmité
 Lorsque le prévenu encourt la relégation
 Etat de santé qui empêche de se défendre ou se
présenter
Des Avocats
En matière civile: les requêtes et conclusions pour la
défense
En matière pénale:
Pendant la phase préliminaire (garde à vue) le droit
de bénéficier d’une assistance judiciaire et de désigner
un avocat.
Pendant la phase d’instruction : assister à
l’interrogatoire devant le juge d’instruction
Pendant la phase du jugement : la nécessité de cette
assistance
Des Avocats
Consulter
Rédiger des actes juridiques
Assister et défendre, verbalement ou par écrit
l’honneur, la liberté, la vie et les intérêts de leurs
clients devant une juridiction, un conseil de discipline,
les administrations publiques et les ordres
professionnels
Représenter comme un négociateur dans une affaire
qui n’a aucun lien avec une procédure judiciaire
Remplir ou suivre des formalités extra-judiciaires
Des Avocats
La mission d'avocat est à double aspect :

l'assistance: défend son client à la limite d'une


bonne administration de la justice
la représentation: il devient mandataire défenseur
des intérêts de son client
Des Avocats
Des conditions d’accès sont exigées et contrôlées par le
ministère de la justice
 Etre de nationalité marocaine
 Agé de 21 ans et de moins de 45 ans
 Jouir de ses droits civiques et civils
 Titulaire d’une licence en sciences juridiques
 N’avoir pas été condamné pour des faits contraires à l’honneur,
à la probité et aux bonnes mœurs ou mis en faillite,
 Etre en position régulière vis-à-vis de l’administration de
rattachement
 Obtention du certificat d’aptitude à la profession
Des Avocats Le bâtonnier

Profession dirigée par un ordre professionnel et soumise au


contrôle des autorités judiciaires compétentes
Celui-ci est composé, en plus du bâtonnier, de six à vingt membres
Attribution:
- traiter de toutes les questions intéressant l’exercice de la
profession:
- protection des droits des avocats et préservation de leurs
devoirs vis-à-vis des justiciables
- vérifier ou faire vérifier les comptes des avocats et la situation
des dépôts
- peut recevoir toutes les plaintes dirigées contre un avocat et
prendre une décision de poursuite ou de classement dans un
délai de trois mois
Des Avocats
Des sanctions disciplinaires peuvent être prises par le conseil de
l’ordre en cas de:
 manquement de l’avocat à ses obligations professionnelles
 non-conformité aux textes législatifs ou réglementaires
 s’il a commis des faits contraires à l’honneur, à la probité ou aux
bonnes mœurs, même en dehors de l’exercice de son métier.
Les sanctions:
 l’avertissement
 le blâme
 l’interdiction provisoire d’exercer le métier pour une durée
maximale de trois ans
 la radiation du tableau
.
Des organes indépendants du pouvoir
Judiciaire
Des Huissiers de justice
Des Huissiers de justice
Réglementée par le dahir chérif n° 1-06-23 du 15
moharram 1427 (14 février 2006) relative à la loi n° 81-
03 réglementant la profession des huissiers de justice
Des Huissiers de justice
Etre de nationalité marocaine
Etre âgé de 25 ans révolus et ne pas dépasser 45 ans
Etre en position régulière au regard de la loi sur le service militaire
Jouir de ses droits civils
Justifier des conditions d’aptitude physique à l’exercice de la
profession
N’avoir encouru aucune condamnation soit pour crime ou délit à
une peine d’emprisonnement avec ou sans sursis
N’avoir été frappé d’aucune sanction disciplinaire ou fait l’objet
d’une condamnation devenue définitive pour incapacité
professionnelle, à raison d’un fait contraire à l’honneur ou à la
probité
Avoir été admis au concours des huissiers de justice
Effectuer une formation et réussir à l’examen de fin de formation.
Des Huissiers de justice
Un auxiliaire de justice
Exercent dans le cadre d'une profession libérale
Auprès de chaque TP1 sont conservés tous les
documents et pièces relatifs à son statut civil,
universitaire et professionnel ainsi que toutes copies
des rapports établis à son sujet
Interdiction, sans motif valable de s’abstenir de prêter
son assistance à la justice et aux justiciables
Interdiction de prendre un intérêt quelconque dans
les affaires dont il est saisies ni de s’approprier les fonds
encaissés pour son compte
Des Huissiers de justice
Toutes les notifications nécessaires à l'instruction des procédures,
Dresser tous les actes requis pour l'exécution des ordonnances
jugement et arrêts ainsi que tous les actes et titres ayant force
exécutoire, à charge d’en référer à la justice en cas de difficultés, à
l’exception des procédures d’exécution relatives à l’évacuation des
locaux, aux ventes immobilières et à la vente des navires, des
aéronefs et des fonds de commerce,
Remettre les convocations en justice selon le CPC ainsi que de
délivrer les citations à comparaitre prévues par le CPP,
Procéder au recouvrement de toutes créances en vertu d’une
décision judiciaire exécutoire et le cas échéant, aux ventes aux
enchères publiques des effets mobiliers corporels,
Notification des mises en demeure à la demande de l’intéressé
Effectuer des constatations purement matérielles exclusives de
Des Huissiers de justice
Peut se faire suppléer, par un ou plusieurs clercs
assermentés pour procéder uniquement aux notifications
Sous le contrôle du président du tribunal ou la personne
déléguée par lui à cet effet
Peut se faire assister par la force publique pour accomplir
pleinement ses taches sur autorisation du procureur du roi
Importance en matière civile que pénale puisque
l'exécution des peines en matière pénale incombe au
ministère public, à l'administration des services
pénitentiaires et le ministère des finances.
Des organes indépendants du pouvoir Judiciaire
Des interprètes
Des interprètes
 être de nationalité marocaine,
 être titulaire d'un diplôme de traducteur délivré par un établissement
universitaire au Maroc ou d'un diplôme reconnu équivalent ;
 jouir de ses droits civiques et être de bonne moralité et de bonnes
mœurs ;
 n'avoir encouru aucune condamnation soit pour crime, soit pour délit,
à l'exclusion des délits involontaires, sauf en cas de réhabilitation ;
 n'avoir pas été condamné à une peine disciplinaire pour des faits
contraires à l'honneur, à la probité ou aux bonnes mœurs ;
 être en position régulière au regard de la loi sur le service militaire ;
 justifier des conditions d'aptitude effective à l'exercice de la profession;
 être âgé d'au moins 25 années grégoriennes ;
 avoir été admis au concours des traducteurs agréés près les juridictions
et à l'examen de fin de stage ;
 disposer d'un domicile dans la circonscription de la cour d'appel dans
laquelle il entend exercer ses activités.
Des interprètes

Le recours à ces spécialistes est effectué par le juge


Traduire ou de contrôler un acte en langue étrangère
Seul habilité à interpréter les déclarations verbales
Traduire les documents et les pièces destinés à être
présentés à la justice dans les langues dans lesquelles il
est autorisé à traduire
Interdiction, de traduire dans une langue autre que
celle ou celles pour lesquelles il est autorisé
Obligation de se conformer au texte et au contenu des
documents et déclarations qui lui sont confiés
Des interprètes
Choisis et dressés dans une liste auprès de chaque CA
Liste établi de façon annuelle
Par une commission chargée d’instruire et de statuer
sur toutes les demandes d’inscription au tableau
Des interprètes
Commission se compose :
Un représentant du ministre de la justice comme président
D’un premier président d’une cour d’appel et d’un procureur
général du roi près une cour d’appel désigné par le ministre
de la justice
Du président de l'association professionnelle des
traducteurs agréés près les juridictions ou son représentant
D'un traducteur agréé près les juridictions désigné par le
ministre de la justice sur proposition du président de
l'association professionnelle des traducteurs agréés près les
juridictions.
Des interprètes
Un tableau auprès des CA destiné à l'inscription des
traducteurs agréés près les juridictions
Le traducteur agréé près les juridictions est inscrit, par
arrêté du ministre de la justice et sur proposition de la
commission, au tableau de la CA dans le ressort de
laquelle se situe son domicile
Les tableaux sont arrêtés à la fin de chaque année par
la commission et publiés au " Bulletin officiel
Des interprètes
Le procureur général du Roi près la CA assure le contrôle des
activités des traducteurs agréés près les juridictions exerçant
dans sa circonscription afin de s’assurer:
 du respect de la combinaison linguistique autorisée au
traducteur agréé près les juridictions ;
 de la conservation des exemplaires ou des copies des
documents qui lui sont confiés pour traduction et le mode
de leur classement ;
 du mode de tenue du registre réservé à l'insertion de l'objet
des traductions effectuées et des mentions nécessaires
 la vérification de la souscription de la police d'assurance sur
les pièces et documents
Des Interprètes
Des sanctions disciplinaires:
 contrevenu aux textes législatifs ou réglementaires relatifs à la
profession,
 manqué à ses obligations professionnelles
 commis des actes contraires à l'honneur, la probité ou aux bonnes
mœurs même en dehors du cadre de la profession.
Des sanctions disciplinaires motivées peuvent être prises par la
commission après l'avis du premier président et du procureur général
du Roi, elles sont comme suit:
- l'avertissement
- le blâme
- l'interdiction provisoire d'exercer la profession pour une durée
maximum d'une année
- la radiation du tableau
Des organes indépendants du pouvoir Judiciaire
Les Adouls
Les Adouls
Une profession ancestrale, religieuse, sociale, juridique
Réglementée par Dahir n° 1-06-56 du 15 moharrem 1427
(14 février 2006) portant promulgation de la loi n° 16-03
relative à la profession d’Adoul.
Une profession libérale
Auxiliaires de la justice
Tenu par les principes de loyauté, d’intégrité, d’honneur
et de préservation des secrets et droits des contractants.
Les Adouls
Etre de nationalité marocaine
Etre âgé de 25 années et avoir moins de 45 années grégoriennes révolues
Jouir de ses droits civiques et être de bonne moralité et de bonnes mœurs
Jouir de l’aptitude physique requise
Etre en position régulière au regard de la législation sur le service
militaire
N’avoir encouru aucune condamnation pour crime ou une peine
d’emprisonnement pour délit avec ou sans sursis
N’avoir fait l’objet d’une radiation par une décision disciplinaire pour des
faits contraires à l’honneur de la profession
N’avoir pas été condamné à une des peines financières prévues par le
code de commerce à l’encontre des dirigeants de l’entreprise ou à la
déchéance commerciale
Avoir réussi au concours d’accès à la profession
Les Adouls
Assistent les personnes pour la reconnaissance d’un
droit: les actes intéressant le statut personnel,
successoral et immobilier
Des témoins: consignent par écrit les déclarations et
les jugements
Les Adouls
Soumis dans l’exercice de sa profession au contrôle du ministre
de la justice et du juge chargé des affaires notariales
Encourt des sanctions disciplinaires en cas d’infractions aux
règles prescrites ou de manquement aux obligations qui lui
incombent. Ces sanctions sont les suivantes :
 L’avertissement
 Le blâme
 La suspension provisoire pour une durée ne dépassant pas un an
 La révocation
Le procureur général du roi informe le ministre de la justice, le
juge chargé des affaires notariales ainsi que le conseil régional
des Adouls de toute décision prononcée contre l’Adoul.
Ce conseil crée dans les ressorts des CA ainsi que l’ordre
national des Adouls qui regroupe tous les Adouls du territoire.
Des organes indépendants du pouvoir
Judiciaire
Les notaires
Les Notaires
Réglementés par le Dahir n° 1-11-179 du 25 hija 1432 (22
novembre 2011) portant promulgation de la loi n° 32-
09 relative à l’organisation de la profession de notaire.
Les Notaires
C’est une profession libérale
Tenu des principes de probité, d’intégrité,
d’impartialité et d’honneur, aux règles de bonnes
mœurs, aux coutumes et aux traditions de la
profession
C’est un garant de la sécurité juridique
Les Notaires
Reçoit les actes auxquels loi impose le caractère
d’authenticité attachée aux actes de l’autorité publique
ou auxquels les parties veulent donner ce caractère
Constate la date des actes et assure la conservation des
minutes et en délivre des exemplaires et des copies
Les Notaires
Assure au citoyen et à sa famille, aux entreprises comme aux
investisseurs, la sécurité des transactions et la sauvegarde de
leurs droits
Est à la fois : Conseiller et confident : Il écoute, informe et
conseille les usagers sur la teneur et la portée juridique de
leurs actes et engagements.
Est source de confiance et de sérénité
Confère le caractère authentique aux actes qu’il reçoit pour en
assurer la date, en conserver le dépôt et en délivrer des copies.
Prévient les litiges et procès qui peuvent en découler, en
agissant comme magistrat à l’amiable