Vous êtes sur la page 1sur 37

Chapitre 3.

Techniques d'accès
multiple
-Frequency Division Multiple Access (FDMA)
-Time Division Multiple Access (TDMA)
- Code Division Multiple Access (CDMA)
- Orthogonal Frequency Division Multiplexing
(OFDM)
Introduction:
Une largeur de bande d’un médium de liaison peut
être partagée pour satisfaire le besoins des
composantes qui l’utilisent. Le multiplexage est un
ensemble de techniques qui permet la transmission
simultanée de signaux multiples sur une liaison de
données singulière.
Le partage d’un support de communication par
plusieurs usages utilisent différentes approches,
notées par des sigles de type xDMA: xDivision
Multiple Access
L’usage, en croissance, des télécommunications
engendre une nécessité de gestion de trafic.
Multiplexage

Multiplexage

TDMA FDMA CDMA OFDM


1- Frequency Division Multiple Access (FDMA):
Accès Multiple à Répartition en Fréquence(AMRF):
C’est la méthode d’accès multiple la plus ancienne. Elle est
utilisé dans les systèmes analogique et est combinée à la
méthode TDMA dans la majorité des systèmes numérique
Il y a plusieurs méthodes pour partager une ressource radio
entre N utilisateur. Une solution simple consiste à diviser la
bande de fréquence en N sous bande disjointes et allouer une
sous bande à chaque utilisateur. Chaque utilisateur peut
idéalement disposer d’une sous bande de largeur : W=B/N

Bande Bande ……….. Bande Bande


1 2 N-1 N Fréquence
f
BN
A chaque interlocuteur, ou chaque message , est allouée une
bande de fréquence . En pratique le message est utilisé pour
moduler une fréquence porteuse. Les différentes porteuses
ainsi modulées sont juxtaposées et l’ensemble transmis sur le
canal. Elle permet de différentier les utilisateurs par une
simple différentiation fréquentielle. En effet, pour recevoir
l’utilisateur N, le récepteur ne considère que la fréquence fN
associée. L’implémentation de cette technologie est très
simple.

Exemple: :
À la réception des filtres sélectifs isolent les différentes
porteuses qui sont démodulées. Si les fréquence porteuses
sont parfaitement connues ou restituées, il est possible
d’effectuer une démodulation cohérente synchrone.
La difficulté majeure de mise en œuvre réside dans la
séparation de différente sous bandes de fréquence. En
pratique, ces dernières ne peuvent pas être jointives et son
séparées par un intervalle de garde ou bande de garde de
largeur spectral Wg.
Le nombre réel N’ d’utilisateurs qui peuvent partager la bande
B est alors inférieur au nombre idéal N et s’obtient au moyen
de l’équation suivante: B=N’W+(N’-1)Wg.
Si l’on considère aussi les intervalle de garde aux extrémités
de la bandes de fréquence l’équation précédente devient:
B=N’W+(N’+1)Wg.

Exemple:
Caractéristiques de la technique FDMA :
Un circuit unique par porteuse:
•Chaque canal FDMA est défini pour véhiculer une seule
communication.
Transmission continue: quand les canaux dans les deux sens
ont été attribués, les deux extrémités émettent en continu et
simultanée et sans limitation de temps.
Faible largeur de bande: Les canaux FDMA sont relativement
étroites, puisque ils ne véhiculent qu’un circuit par porteuse.
Inconvénient:
• L'inconvénient majeur de FDMA est la nécessité des filtres
passe-bande relativement coûteux et compliqués .
• Les canaux sont répartis également lorsqu’il n’y pas
de données.
Exemple de FDMA:
1-Assumons qu’un canal vocal occupe une largeur de bande
de 4 kHz. Nous désirons combiner trois canaux vocal en une
liaison de largeur de bande de 12kHz, comprise entre 20 et 32
kHz (on assume qu’il n’y a pas de bande protectrice).
2- Cinq canaux, ayant chacun une largeur de bande de 100-
kHz, doivent être multiplexés. Quel est la largeur de bande
minimale de la liaison s’il y a nécessité de bandes protectrices
de 10 kHz entre les canaux pour prévenir des interférences ?
3- Quatre canaux de données (numériques), transmettant
chacun à 1 Mbps, utilise un canal de satellite de 1 MHz.
Dérivez une configuration FDM appropriée.
4. Systèmes de transporteurs analogues
Types d’applications FDMA:
• Lignes téléphonique à haute capacité
• Radio AM: de 530 KHz à 1700 KHz, avec une largeur de
bande de 10 KHz par station
• Radio FM: de 88 MHz à 108 MHz, avec une largeur de bande
de 200 KHz par station
• Diffusion de TV : une largeur de bande de 6MHz canal de TV
• Première génération de téléphones cellulaires : chaque
usager a 2 canaux de 30 KHz (transmission, réception).
•Réseaux GSM
-Time Division Multiple Access (TDMA):
Accès Multiple à Répartition En Temps (AMRT)
•TDMA est une technique de multiplexage numérique
qui combine plusieurs canaux à bas débits en un
canal à haut débit.
•Le multiplexage temporel permet de travailler à plusieurs
émetteurs sur la même fréquence. Chaque correspondant ou
message occupe la totalité de la bande mais pendant un
temps très court. Chaque émetteur émis successivement sont
signal et nécessite un bonne gestion des période d’émission.
•La technique TDMA est la première alternative à la technique
FDMA. Elle est mise en œuvre dans les systèmes numériques
et elle permet de transmettre des débits d’information très
important qu’un système FDMA.
Principe de base:
La porteuse est partagés en N intervalle de temps (IT) ou time
slots de durée Ts=Tt/N et peut donc être utilisé ou partagé par
N utilisateurs, chacun utilisant un slot particulier distinct des
slots utilisés par les autres utilisateurs.
Chaque utilisateurs qui souhaite transmettre des données se
voit allouer un time slot particulier dans chaque trame. Le
nombre de slot par trame est choisi en fonction de plusieurs
facteurs telles que la technique de modulation et la bande de
fréquence disponible.
Chaque utilisateur émet dans un intervalle de temps concret
dont la périodicité est définie par la durée de la trame. Dans
ce cas pour écouter l’utilisateur N, le récepteur n’a qu’à
considérer l’intervalle de temps N associé à cet utilisateur.
Structure de la trame TDMA: (cas réseaux mobiles)
Dans les système radiocommunication avec les mobiles
fonctionnant en TDMA, une des principales difficulté réside
dans le fait qu’il faut synchroniser , sur la même horloge
l’ensemble des terminaux et qu’il faut éviter que les paquets
de données émet (Burst) par deux terminaux qui utilisent des
times slots adjacents, ne se recouvrent pas, même
partiellement, à l'arrivée a la station de base Intervalle
de garde.
La TDMA nécessite un nœud de contrôle centralisé dont la
fonction principale est de transmettre un burst de référence
périodique qui définit le début d’une trame et la
synchronisation de tous les utilisateurs.
La trame ainsi définie est divisée en intervalles de temps, et
chaque utilisateur est affecté d'un intervalle de temps dans
lequel transmettre ses informations.
Trame Tf

Tt
Burst de Time
référence Slot

User 1 User 2 User 3


Comme il existe des retards significatifs entre les utilisateurs,
chaque utilisateur reçoit le burst de référence avec un délai
différent, et son trafic est transmise avec un retard dans le
time slot. Il ya donc un besoin de temps de garde pour tenir
compte de cette incertitude.
Chaque time slot est donc plus long que la période nécessaire
pour le trafic réel , évitant ainsi le chevauchement de la
propagation du trafic même en présence de ces retards de
propagation.
with guard time without guard time

Misalignement Misalignement
Etant donné que chaque message de trafic est transmis
indépendamment avec un retard incertain relative au burst de
la référence, il existe un besoin de préambule au début de
chaque message.
Le préambule permet au récepteur d'acquérir, au-dessus de la
synchronisation globale fournie par le burst de référence, une
estimation fine du temps et de la phase de porteuse.

préambule information
Systèmes de transporteurs numériques
DS-1
• Multiplexe 24 canaux
• Chaque trame a 8 bits par canal plus un bit de tramage
• 193 bits par trame (24×8+1)
• Pour la voix chaque canal contient un mot de données
numérisées (PCM, 8000 échantillons par sec)
– Débit de données 8000×193 = 1.544 Mbps
– Cinq ou six trames ont des échantillons PCM de 8 bits
– La sixième trame a un mot PCM de 7 bit plus un bit de
signalisation
– Il ya tout un courant de bits de signalisation dans
chaque canal contenant de l’information de control ou
d’aiguillage
• Le format est similaire pour les données numériques
– 23 canaux de données: 07 bits par trame plus un bit
indicateur
– Le 24ème canal est pour la synchronisation

Format de transmission DS-1


Format de transmission DS-1
Caracteristiques de la méthode TDMA :
Les caractéristiques de la technique TDMA se présentent
comme suit :
 Fréquence porteuse unique avec plusieurs utilisateurs.
Non-transmission continue, transfert plus simple.
 Le slot peut être attribué sur demande de la TDMA
dynamique.
Diminution des interférences intra cellulaires.
TDMA ne nécessite pas de réduction de puissance.
Un utilisateur occupe la presque totalité de la bande
passante.
La nécessité d’une synchronisation complexe.
 La légalisation avancée est nécessaire pour les hauts débits
Exemple d’application GSM: La trame dure environ 4.615 ms
(Tt), elle est divisée en 8 times slots de 577 μs (Ts). Un
terminal transmet 156 bits utiles durant ce time slot de 577
μs. La durée de transmission d'un bit est de 3.7μs.
CDMA
Accès multiple par répartition de code (CDMA):
Tous les utilisateurs émettent simultanément sur la même
bande de fréquence.
Modulation à séquence directe : l’utilisation de codes
uniques, pseudo-aléatoires et orthogonaux permet de
séparer les utilisateurs.
Utilisation plus efficace du spectre
Partage de la puissance
Utilisateur N


Utilisateur 3

ps
t em
Utilisateur 2
Utilisateur 1
fréquence
Multiplication du signal à transmettre par un code pseudo-
aléatoire de débit supérieur au signal informatif (débit R) et
présentant de nombreuses transitions.
Un bit du code = Chip. Débit binaire du code = Chip Rate.
Chip Rate en WCDMA : W = 3.84 Mchips/s.
Conséquence de la multiplication du signal informatif par un
code pseudo-aléatoire : étalement de spectre.

Signal
Signal original
étalé

R
fréquence
W
Facteur d’étalement : SF  W
R
Emission sous le seuil de bruit, en fonction de SF.
CDMA – Desétalement et Processing gain
Le signal reçu est multiplié par le code d’étalement pour
extraire le signal utile et supprimer la contribution des
autres émetteurs.
Utilisation d’un récepteur à corrélation, parfaitement
synchronisé avec le signal étalé.

Signal SF
étalé 
0
u[n]dn Signal
Désétalé Amplifié par
SF
code

Quasi nul

33
Gain de traitement ou Processing gain :


W

PG
10 SF
log 
10
log
R
 Signal desétalé
Signal
étalé PG

R
fréquence
W

Le processing gain = rapport entre le SNR en sortie du système


de desétalement sur celui en entrée du système de
desétalement. Ce gain correspond à l’amélioration du SNR
apportée par le desétalement, par rapport à un système qui
ne desétalerait pas.
CDMA – Codes orthogonaux

Des codes différents sont attribués pour chaque utilisateur


afin de les discriminer.
Ces codes sont idéalement orthogonaux, ou présentant une
faible intercorrélation.
En UMTS : utilisation de codes Orthogonal Variable
Spreading Factor (OVSF) pour étaler puis codes de
brouillage (scrambling code) pour le caractère pseudo-
aléatoire.

35
35
Données Etalement par Brouillage Données
code OVSF étalées

L’utilisation des codes OVSF suppose une parfaite


synchronisation des codes émis, possibles uniquement en
liaison descendante !
 En liaison descendante : discrimination par les
codes OVSF.
 En liaison montante : discrimination par les
codes de brouillage.
 Dans la pratique, les codes ne sont pas parfaitement
orthogonaux et la propagation multi-trajet conduit à
dégrader l’orthogonalité entre les séquences de codage.
 Caractérisation par un facteur d’orthogonalité compris en 0
et 1
Remarque : le dimensionnement d’un réseau UMTS revient
plus à un problème de planification des codes que des
fréquences. Il existe un nombre fini de codes d’étalement et
de codes de brouillage.
 Pour que les codes OVSF fonctionnent, il faut une synchro
parfaite entre tous les codes. Cela est possible en lien
descendant (à condition d’avoir des récepteurs rake), mais pas
en liaison montante. La méthode d’allocation des codes est
donc différente dans les 2 sens :
 en liaison descendante : le réseau utilise tous les codes
d’étalement possibles et chaque cellule utilise un code de
brouillage particulier, ce qui permet de différencier les
cellules entre elles.
 en liaison montante : chaque mobile se voit allouer un code
de brouillage différent. Par ailleurs, il peut utiliser tous les
codes d’étalement possible..