Vous êtes sur la page 1sur 103

CENTRE DE FORMATION

PROFESSIONNEL

Module 1: Le cycle de gestion des marchés


publics: planification, passation, addendum,
élaboration du marché et contrôle (révision).

1
EXERCICE
1) Schématiser les différentes étapes du cycle de
gestion des marchés publics ;
2) Décrire chaque étape du cycle de passation
des marchés public

2
I- Planification des Marchés Publics

- Articles 20 à 27 du CMPDSP
- Décret 2011-480 du 08/07/2011
portant procédure d’élaboration des
plans de passation des marchés
publics
3
1. Notion de Plan de Passation des Marchés
(PPMP) ;
2. Objectifs du PPMP ;
3. Les intervenants dans l’élaboration du PPMP;
4. Les étapes d’élaboration du PPMP ;
5. Contenu du PPMP ;
6. Contrôle et publication du PPMP ;
7. Exécution et évaluation du PPMP.

4
Le PPMP (ou plan prévisionnel annuel
de passation des marchés publics)
d’une structure est la programmation
des besoins en travaux, fournitures,
services courants et prestations
intellectuelles pour la durée de la
gestion budgétaire qui est
généralement d’une année.
5
Le PPMP est un outil de programmation de
l’exécution budgétaire.

Pour les financements de la BAD, de la BM, etc.,


les PPM sont préparés généralement pour une
durée de 18 mois.

6
L’élaboration du PPMP vise les objectifs suivants:

Bon agencement des besoins par ordre de priorité évitant le
recours abusif aux marchés de gré à gré liés à l’urgence de la
dépense;
 Promotion de la transparence et de la concurrence à travers la
publication du PPMP;
 Bons allotissements ou regroupements assurant l’efficacité et
des économies d’échelle au niveau de la commande publique;
 Un bon outil de gestion
7
• Supervision de la progression générale;

• Bonne estimation de la charge de travail (nombre de


contrats attendus, sollicitation des membres des
commissions, durée estimée de chaque marché).

8
 Pour les bailleurs de fonds, il permet de:

• Superviser les passations de marchés financés sur des prêts ou


dons, de manière organisée et systématique ;

• Suivre la progression générale du projet, y compris toutes les


activités relatives à la passation des marchés.

• Tenir les parties prenantes informées des opportunités


d’affaires offertes par le projet, de manière à promouvoir la
concurrence.
9
 L’ARMP ;
 Les directions techniques et/ou centrales
(gestionnaires de crédits) ;
 La PRMP (appuyée de la CPMP et son Secrétariat);
 La CCMP ;
 La DNCMP ;
 Les Partenaires Techniques et Financiers (PTF) ;
 Toutes personnes ressources pouvant apprécier
techniquement ou financièrement les besoins retenus.

10
N° ACTEURS ROLES

1 ARMP Elle élabore un modèle de PPM et le met à la


disposition des autorités contractantes

2 La PRMP Elabore et met en œuvre le PPMP

3 CPMP Elle assiste le maire dans l’élaboration et la mise en


œuvre du PPMP

4 CCMP Elle valide le PPMP

7 DNCMP Après approbation du PPM par l’autorité de tutelle, la


DNCMP procède à la publication

11
Les opérations concourant à l’élaboration du
PPMP sont les suivantes :
 La définition du projet et des délais;
 Identification de la nature et l’étendue des
besoins en fonction des activités de la
structure (art 22);
 Quantification de chaque besoin;

12
 Regroupement des besoins par catégorie de
prestations (travaux, fournitures et services)
et par nature;
 Estimation des montants;
 Choix des méthodes de passation;
 Etablissement des priorités et identification
des chemins critiques.

13
Dans le PPMP figurent:
 la source de financement;
 la ligne budgétaire;
 la nature de la prestation;
 le mode de passation souhaité (Appel d’Offres
International (AOI), Appel d’Offres National (AON), Appel
d’Offres Restreint (AOR) avec ou sans pré qualification, gré à
gré, demande de prix ou de cotation, demande de proposition
avec SBQC, méthode de moindre coût …);

14
• les différentes durées ou dates limites allant
de la préparation du DAO ou des TDRs
jusqu’à l’approbation des contrats de
marchés (en tenant compte des durées pour
les avis de non objection, les signatures…)

NB * Certaines durées sont imposées par la


réglementation des marchés publics (décrets
2014-550 et 551 du 24 septembre 2014).
15
 Le projet du PPMP est soumis à la validation de la
CCMP pour toutes les sources financement et à
l’avis de non-objection des PTF en cas de
financement extérieur.
 Les points faisant l’objet d’attention particulière
lors de l’examen du PPMP sont :
– Le respect du canevas;
– Le respect du délai des dépôts des projets du PPM;

16
 Le respect des délais réglementaires et le
réalisme des autres délais ;

 Le respect des seuils (lien entre procédures


de passation et montant);

17
 Vérifier si les délais de validité des offres des
soumissionnaires ne seront pas dépassés;

 Vérifier si l’allotissement est justifié.

 la précision de la nature de la prestation


(éviter de mentionner « acquisition de divers
matériels ou diverses fournitures »);

18
 La répartition temporelle des dépenses afin
d’éviter une concentration à un moment
donné des factures à honorer ;

 L’existence et l’exactitude de la ligne


budgétaire conformément à la loi de finances,
aux accords de crédit ou au budget autonome
de la structure ;

19
 La prise en compte effective du montant des
dépenses engagées mais non liquidées dans le
montant estimé de l’inscription budgétaire.

 Les PPMP ayant fait l’objet d’observations


sont retournées pour corrections éventuelles
et/ou corrigées directement sur support
électronique.

20
 Les PPMP qui sont validés sont publiés par la DNCMP
dans le Journal des Marchés Publics et le SIGMAP. Ils
peuvent également être publié dans un organe de
presse de large diffusion (article 20).
 Les marchés considérés comme secrets défenses ne
doivent pas figurer dans le PPMP. Cependant, les
Ministères en charge de la sécurité et de la défense
doivent planifier tous les autres marchés.
 Pour les commandes atteignant le seuil
communautaire la publication doit se faire sur le
portail régional de l’UEMOA.

21
 Les PPMP peuvent être actualisés si
nécessaire (par exemple si le besoin est déjà
satisfait ou si la satisfaction du besoin n’est
plus nécessaire) art 20 du CMPDSP.

 Toute mise à jour effectuée par la suite doit


être validée et publiée dans les mêmes
conditions que la version initiale.

22
 Aucun appel à la concurrence ni aucune
négociation par entente directe ne peut se
faire si le PPM n’est pas validé et publié, d’où
l’intérêt d’élaborer un bon PPM.

 Tout marché ne figurant pas dans un PPM (à


l’exception des marchés secrets défense) est
nul et de nul effet, au sens de l’art 20 du
CMPDSP.

23
 Après la validation et la publication des
PPMP, ils sont mis en œuvre.

 L’autorité contractante est tenue de s’assurer


de la mise en place et de la disponibilité du
financement avant le lancement de la
consultation, conformément à son PPM et ce
jusqu’à la notification du marché. (art 23)

24
 L’exécution nécessite un bon suivi du
chronogramme depuis l’élaboration des
DAO/DP jusqu’à la signature du contrat.

 Les autorités compétentes doivent s’assurer


que les passations de marchés sont en
cohérence avec le PPMP. Cette cohérence est
une condition préalable aux décaissements.

25
 L’évaluation de l’exécution du PPM est
effectuée à mi-parcours ou ex-post en
vérifiant si les procédures et les délais ont été
respectés, si le PPM a été publié, s’il n’y a pas
eu de morcellement des commandes.
 L’évaluation permet de faire le point sur les
difficultés rencontrées et de formuler des
propositions d’amélioration.

26
Cas pratique 1:
Voici les
besoins
d’une
Commune

27
II- Elaboration d’un dossier
d’appel à concurrence

28
II- Elaboration d’un dossier
d’appel à concurrence
1- Fondements juridiques

- Article 52 du CMPDSP ;
- Décret n°2012- 305 DU 28 août 2012 portant
approbation des Dossiers Types d’Appel
d’Offres en République du Bénin.

29
II- Elaboration d’un Dossier d’appel à
concurrence (Suite)
Définition :
Le dossier d’appel d’offres (DAO) est un document comprenant les
renseignements nécessaires pour l’élaboration de la soumission,
l’attribution du marché et son exécution.
But :
Donner à tous les soumissionnaires éventuels admis à concourir,
des informations adéquats et de leurs fournir une chance égale en
vue de faire des offres pour les biens, travaux ou services à
acquérir.
Fonction :
- décrire les biens, travaux et services projetés;
- Informer les soumissionnaires sur les critères d’évaluation;
- Définir les conditions du marché;
- Instruire les candidats à la procédure de soumission des offres

30
II- Elaboration d’un Dossier d’appel à
concurrence (Suite)

Différents types de DAO :


1. Dossier Type d’Appel d’Offres de passation des marchés de travaux ;

2. Dossier Type d’Appel d’Offres de passation des marchés de services ;

3. Dossier Type d’Appel d’Offres de passation des marchés de fournitures ;

4. Dossier standard de préqualification de passation des marchés


d’équipements et de travaux ;
5. Demande de proposition standard de passation des marchés de
prestations intellectuelles (marchés importants) ;
6. Dossier d’appel d’offres pour la passation des Marchés de prestations
intellectuelles de petits montants ;
1. Dossier standard de présélection pour la passation des marchés de
prestations intellectuelles.

31
II- Elaboration d’un Dossier d’appel à
concurrence (Suite)
2- Documents nécessaires
Le montage d’un DAO nécessite des documents
dont :
• Le plan de passation ;
• Les spécifications techniques ;
• La description des prestations ;
• Le DAO type concernant le marché ;
• Accord de crédit ;
• Le certificat ou l’attestation de disponibilité du
crédit
32
II- Elaboration d’un Dossier d’appel à
concurrence (Suite)
3. Les intervenants dans l’élaboration du DAO
N° ACTEURS ROLES
1 ARMP Elle élabore un modèle de PPM et le met à la
disposition des autorités contractantes

2 La PRMP Elabore et met en œuvre le PPMP


3 CPMP Elle assiste le maire dans l’élaboration et la mise en
œuvre du PPMP

4 CCMP Elle valide le PPMP


7 DNCMP Après approbation du PPM par l’autorité de tutelle, la
DNCMP procède à la publication

33
II- Elaboration d’un dossier d’appel à
concurrence (Suite)
4- Les parties d’un DAO
Un DAO comporte 3 parties à savoir:
- 1ère partie: Procédures d’appel d’offres
Section 0: avis d’appel d’offres
Section I: Règlement Particulier de l’Appel d’Offres avec deux sous sections
• Sous section A: instructions aux candidats;
• Sous section B: DPAO.
Il s’agit des documents qui n'auront pas de valeur contractuelle après l'attribution du
marché

Section II: Formulaire de soumission


Cette Section contient: (i) le formulaire d’offre et ses annexes, (ii) le bordereau des
prix et de détail quantitatif et estimatif, (iii) les formulaires de proposition
techniques, (iv) les formulaires de qualification, (v) les modèles de garantie de
soumission, et (vi) le modèle de déclaration du code d’éthique

34
II- Elaboration d’un Dossier d’appel à
concurrence (Suite)
- 2ème Partie: les spécifications des travaux et les
conditions d’approvisionnement des fournitures ; le
programme d’activités
Section III: Cahier des Clauses techniques et plans
/Programme d’activités
Cette section aborde les Spécifications techniques, les
quantités, calendrier de livraison et les plans décrivant
les travaux devant être réalisés / la description des
services à réaliser, le calendrier de livraison et
d’achèvement, les Cahiers des clauses techniques
générales et particulières, les plans descriptifs des
Services courants devant être prestés

35
II- Elaboration d’un dossier d’appel à
concurrence (Suite)
- 3ème partie: le Marché
• Section IV. Cahier des Clauses
administratives générales (CCAG)
• Section V. Cahier des Clauses
administratives particulières (CCAP)
• Section VI. Cahier des Clauses
Environnementales 
• Section VII. Spécifications de performance et
dessins
• Section VIII. Formulaires du Marché

36
Vue schématique du contenu du dossier type d’appel d’offres
de passation des marchés de travaux

37
Vue schématique du contenu du dossier type d’appel d’offres
de passation des marchés de fournitures

38
Vue schématique du contenu de la demande de proposition standard
pour la passation des marchés de prestations intellectuelles

39
II- Elaboration d’un dossier d’appel à
concurrence (Suite)
5- Éléments à renseigner dans le DAO

Page de garde: préciser l’autorité contractante- l’objet, le


mode de passation; les références de l’appel d’offres;
la source de financement; l’exercice budgétaire
Avis d’appel d’offres: préciser l’autorité contractante- les
références de l’AOO- le numéro et la date du quotidien
d’information dans lequel l’avis général a été publié- la
source de financement- une brève présentation du
service-adresse complète du lieu d’acquisition du DAO-
le montant de la caution de soumission.
40
II- Elaboration d’un dossier d’appel à
concurrence (Suite)
Données Particulières de l’Appel d’offres:
• Renseigner toutes parties en italiques dès que le
besoin se fait sentir, le cas échéant porter la mention
néant;
• Insérer les données spécifiques à la prestation objet du
marché tout en respectant les IC.
Les plans: ils seront fournis par les services techniques
concernés pour permettre aux soumissionnaires de
disposer d’éléments d’appréciation indispensable à la
formation de sa soumission

41
II- Elaboration d’un dossier d’appel à
concurrence (Suite)
Spécifications techniques :

Elles concernent  les caractéristiques techniques


générales et sans normes à caractère limitatif.

Elles doivent être fournies par les services


compétents de l’autorité contractante et
portées dans le DAO

42
II- Elaboration d’un dossier d’appel à
concurrence (Suite)
• Critères de qualification: Les soumissionnaires
doivent remplir les conditions de qualification, en
termes de moyens matériels, humains et
financiers, ou d’expériences acquises dans la
réalisation d’activités analogues à celle faisant
l’objet du marché. Conformément à l’art 79
CMPDSP ces critères sont regroupés comme suit:
 Critère d’ordre économique;
 Critère d’ordre technique;
 Critère d’ordre financier.

43
II- Elaboration d’un dossier d’appel à
concurrence (Suite)
Cahiers des clauses administratives particulières:
Renseigner toutes parties en italiques dès que le
besoin se fait sentir, le cas échéant porter la
mention néant.
Liste des Services connexes et calendrier de
réalisation:
Il est indispensable de préciser tous les services
connexes à la prestation et indiquer le calendrier
de réalisation de la prestation.
44
II- Elaboration d’un dossier d’appel à
concurrence (Suite)
6- Ecueils à éviter
•Maintenir les notes de bas de page ;
•Laisser des parties à renseigner (partie vide) ;
•Dépôt des offres à 12h et ouverture des plis à
15heures ;

45
II- Elaboration d’un dossier d’appel à
concurrence (Suite)
7- Processus de validation d’un DAO
3 PRMP 4

CPMP 1 CCMP/DNCMP
Examine le 2 Elaboration Valide le DAO
DAO avant sa du DAO examiné par la
6
transmission à CPMP
la CCMP

DAO validé prêt 5


à être vendu

46
II- Elaboration d’un dossier d’appel à
concurrence (Suite)
8- Contrôle a priori de l’organe de contrôle compétent
Différents dossiers Pièces utiles ou documents à Eléments ou documents faisant objet de Décision de l’organe de
d’étude adressés à l’organe de contrôle contrôle
contrôle

Etude et avis sur les - Projet de DAO; - Vérification de l’existence et de la -Avis défavorable
projets de dossiers conformité de l’objet du DAO à celui
d’appel à concurrence - Page du PPM comportant le indiqué dans le PPM - Avis favorable avec
projet de marché - Examen des trois parties du DAO en observations;
occurrence (section 0, sous section B de la
1ère partie, 2ème et 3ème partie ) -- Avis favorable sans
conformément au instructions inscrites au observations
point 4.

Demande de visa BON à - 02 copies du DAO corrigé si - Vérification de la prise en compte des - Pose du visa BON A
lancer sur les DAO nécessaire; observations s’il y en avaient dans le LANCER;
projet de DAO transmis; - Signature du
- PV de la CCMP/DNCMP responsable de l’organe
relatif à l’examen du projet de contrôle compétent
de DAO; et de la notification à la
PRMP du DAO validé
prêt à être vendu

47
RAPPEL DES DELAIS IMPARTIS A CHAQUE
ACTEUR
PRMP CCMP DNCMP ARMP
LANCEMENT DE  Etude de dossier  Etude du
l’APPELS D’OFFRES (04 jrs dossier (04 jrs
AON = 30 jours ouvrables) ouvrables)
AO (seuil
communautaire) =  Visa du « bon à
 Visa du « bon
45 JOURS lancer » (01 jr
Evaluation des ouvrables) à lancer » (02 Etude des
offres </= 15 jours jrs ouvrables) recours
Délai d’attente  Etude de PV de (07 jrs
avant la signature dépouillement  Etude de PV ouvrables)
du contrat = 15 (03 jrs de
jours ouvrables) dépouillemen
REPONSE RECOURS  Etude des
t (04 jrs
GRACIEUX =72 demandes de
cotation (02jrs)
ouvrables)
heures

48
III- Elaboration d’un addendum
A- Définition : Toute modification apportée au dossier d’appel d’offres
après son lancement et avant la date limite de dépôt des offres.
L’addendum fait partie intégrante du DAO
B- Raison : l’addendum peut résulter des demandes d’éclaircissements
dont les réponses nécessitent leur prise en compte dans le DAO ou
d’un changement à l’initiative de l’autorité contractante.
C- délais légaux :
- Pour la demande d’éclaircissement: 12 jours ouvrables avant la
date limite de dépôt des offres ;
- Pour la réponde de l’autorité contractante : 07 jours ouvrables
avant la date limite de dépôt des offres ;

49
III- Elaboration d’un addendum (Suite)
- Pour l’élaboration de l’addendum: 10 jours ouvrables au plus
tard avant la date limite de remise des offres.
d) Obligations de la PRMP:
- Recevoir l’avoir favorable de l’organe de contrôle compétent;
- Communiquer par écrit l’addendum à tous ceux qui ont
obtenu le Dossier d’appel d’offres;
- Reporter si nécessaire la date limite de remise des offres afin
de laisser aux candidats un délai raisonnable pour prendre en
compte l’additif dans la préparation de leurs offres.
- Maintenir les droits et obligations de l’Autorité contractante
et des Soumissionnaires initialement régis par la date limite
antérieure.

50
IV. EVALUATION DES OFFRES ET ATTRIBUTION DU
MARCHE

51
1. Réception des plis
• La réception des plis a lieu conformément aux
prescriptions du dossier d’appel d’offres par la
personne désignée à cet effet;
• Les plis contenant les offres doivent être
déposés contre récépissé. (art 75 CMPDSP);
• Après réception, les plis sont revêtus d’un
numéro d’ordre, de l’indication de la date et
de l’heure de remise.

52
1. Réception des plis (suite)
• Les plis sont enregistrés dans l’ordre d’arrivé dans
le registre spécial de l’Autorité de Régulation des
Marchés Publics et mis à la disposition des
autorités contractante (Secrétariat PRMP);
• Les plis contenant les offres doivent être gardés
dans un endroit sécurisé et transmis à la
commission d’ouverture à l’heure indiquée dans
le DAO;
• Pas de rejet de plis avant l’ouverture.

53
Vue synthétique de la réception
des offres

54
2. Ouverture des plis

• La séance d’ouverture a lieu à la date, heure et


salle prévue dans le dossier d’appel d’offres en
présence des soumissionnaires qui le désirent et
d’un observateur indépendant (art 76 du
CMPDSP).

REMARQUE : Il convient de signaler que l’ouverture


des offres n’est possible que lorsqu’un minimum
de trois (03) plis est obtenu à la date et heure
limite de dépôt des offres.
55
2. Ouverture des plis (suite)
Dans le cas contraire un procès – verbal de constat
d’insuffisance de plis est élaboré et signé par les
membres de la commission de passation des
marchés.

Un délai minimum de quinze (15) jours calendaires


est ouvert et porté à la connaissance du public à
l’issue duquel quel que soit le nombre de plis
reçus, la commission procède à l’ouverture des
plis (art 33)
56
2. Ouverture des plis (suite)
L’ouverture des offres porte essentiellement sur :
• L’établissement de la liste de présence des
représentants des soumissionnaires et des membres
du comité de dépouillement (commission de passation
des marchés publics) ;
• La vérification de la présence des
pièces administratives ;
• La lecture à haute voix du montant de chaque offre ;
• La réception du visa des représentants des
soumissionnaires sur la fiche d’ouverture ; puis
l’établissement d’un rapport d’ouverture.
57
2. Ouverture des offres (suite)
• A cette étape, aucune décision n’est prise. Il n’y a
pas non plus de commentaire à faire sur la
présentation des offres des soumissionnaires.
• La séance d’ouverture est présidée par le
Président de la Commission de Passation des
Marchés Publics.
• Le procès-verbal est publié et remis sans délai à
tous les soumissionnaires qui en font la demande
(art 76 du CMPDSP).
58
2. Ouverture des offres (suite)
S’agit des prestations intellectuelles :
L’ouverture et l’évaluation des offres s’effectuent en deux
temps :
- dans un premier temps, seules les offres techniques sont
ouvertes et évaluées conformément aux méthodes définies
à l’article 44 du CMPDSP ;
- dans un deuxième temps, seuls les soumissionnaires
ayant présenté des offres techniquement qualifiées et
conformes voient leurs offres financières ouvertes ; les autres
offres financières sont retournées, sans être ouvertes, aux
soumissionnaires non qualifiés.
L’ouverture des offres financières est publique et les
soumissionnaires qualifiés sont invités à y participer.

59
3. Evaluation des offres
L’évaluation des offres est régie par les dispositions des
articles 78 à 83 de la loi 2009-02 du 07 août 2009 portant
CMPDSP. Elle s’effectue comme décrit ci-dessous :

Après l’ouverture des plis, les offres des soumissionnaires sont


remises à une sous-commission désignée par le président
de la commission de passation des marchés publics.
Cette sous-commission peut être composée comme suit :

 le service bénéficiaire ;
 Le service technique ;
 Le consultant ou maître d’œuvre et ;
 des personnes ressources ;

60
3. Evaluation des offres (suite)
• La sous-commission désigne en son sein un
rapporteur.
• Elle dispose de quinze (15) jours ouvrable au
maximum pour déposer son rapport qui sera
validé par la commission de passation des
marchés publics (art 78).

61
3. Evaluation des offres (suite)
Les travaux de la sous-commission s’articulent
autour des différentes étapes ci-après :
 Examen de la recevabilité des offres;

 Examen de la conformité des offres;

 Evaluation financière et classement des offres;

 Application des critères de qualification.


62
3. Evaluation des offres (suite)
• Examen de la recevabilité des offres : Il consiste en la vérification
de la conformité et de la validité des pièces administratives exigées
dans le dossier d’appel d’offres.
• Exemple:
Attestation fiscale: sa validité se constate au niveau de la case
réservée à la signature du Directeur du centre des impôts par la
mention « valable jusqu’au…………. »
Attestation CNSS : sa validité se lit au bas du document à travers la
mention « valable jusqu’au……….. »
En absence de ces mentions, il est important de suivre les critères de
validité contenus dans la liste des pièces administratives.

Seules les offres recevables passent à l’étape de l’examen de la


conformité.

63
3. Evaluation des offres (suite)
• Examen de la conformité des offres: Encore
appelé évaluation des offres techniques,
l’examen consiste en la comparaison des
spécifications techniques du soumissionnaire
avec celles exigées par l’autorité contractante
dans le Cahier des Clauses techniques
particulières (CCTP) ou les spécifications
techniques.

64
3. Evaluation des offres (suite)
• Evaluation financière et classement des offres:
Elle s’effectue en quatre sous étapes:
 Vérification de la concordance des prix unitaires
en lettres et en chiffres ;
 Vérification des calculs en horizontal et en
vertical des montants contenus dans les devis
quantitatif ou dans la pro forma ;
 Correction des montants éventuels ;
 Arrêté les sous – totaux et les totaux des offres ;
 Classement des soumissionnaires.

65
3. Evaluation des offres (suite)
Pour évaluer le montant de l’offre, l’Autorité
contractante peut également prendre en
considération des facteurs autres que le prix de
l’offre indiqué dans la soumission. Ces facteurs sont
entre autres (art 79 CMPDSP) :

 la performance des fournitures ;


 Délai de livraison ;
 Le coût d’utilisation ;
 La variation par rapport au calendrier de livraison ;
 Coût de certaines pièces de rechange ;
 D’autres services connexes. etc.….
66
3. Evaluation des offres (suite)
Ces facteurs, lorsqu’ils sont retenus, sont
exprimés en termes monétaires pour
déterminer l’offre évaluée la moins-disante
de manière à faciliter la comparaison des
offres.

Ainsi, l’offre évaluée la moins - disante = offre


proposée + coûts complémentaires (coûts
des facteurs).
Exemple: cf. cas pratique
67
3. Evaluation des offres (suite)
Marge de préférence: (art 81 à 83
CMPDSP)
Il existe trois conditions pour l’application
de la marge de préférence :
Qu’il soit prévu dans l’accord de crédit;
Que le DAO soit un Appel d’offre
International;
Que le DAO le prévoit.
68
3. Evaluation des offres (suite)
• Application des critères de qualification: Les
soumissionnaires doivent remplir les conditions
de qualification, en termes de moyens matériels,
humains et financiers, ou d’expériences acquises
dans la réalisation d’activités analogues à celle
faisant l’objet du marché. Conformément à l’art
79 CMPDSP ces critères sont regroupés comme
suit:
 Critère d’ordre économique;
 Critère d’ordre technique;
 Critère d’ordre financier.
69
3. Evaluation des offres (suite)
• Aux termes des travaux, la sous-commission établit un
rapport d’analyse faisant la synthèse des points forts
et des points faibles de chaque offre et propose
l’attributaire provisoire qui est discutée en plénière
avec les membres de la commission de passation des
marchés publics.

• Les propositions d’attribution provisoire de la


commission de passation des marchés publics sont
adoptées par consensus et font l’objet de procès-
verbal signé par ses membres puis transmis à l’organe
de contrôle compétent.

70
4. Rédaction du rapport d’analyse des
offres
Le rapport d’analyse de la commission de passation
des marchés publics est un document qui fait la
synthèse des travaux d’analyse des offres. Il
comprend :
• La vérification de la conformité et de la validité
des offres;
• L’évaluation technique;
• L’évaluation financière puis classement;
• La qualification des soumissionnaires;
• Proposition d’attribution provisoire.

71
4. Rédaction du rapport d’analyse
(Suite)
• La vérification de la conformité et de la
validité des offres: dans cette partie, on fait le
point des soumissionnaires ayant satisfait aux
exigences et ceux qui n’ont pas pu satisfaire
aux exigences du DAO. En cas de non
satisfaction, les dossiers rejetés et les motifs
du rejet sont bien indiqués. Il est recommandé
d’utiliser un tableau récapitulatif à la suite des
commentaires. Ledit tableau peut être joint
en annexe.
72
4. Rédaction du rapport d’analyse
(Suite)
• L’évaluation technique :
A ce niveau un résumé des constats est effectué (éléments conformes, non
conformes ou manquants) avec un renvoi en annexe pour les détails de
l’évaluation.
Cet annexe est constitué par des tableaux qui renseignent sur les
spécifications demandées, celles proposées et l’observation de la
commission
A la fin de l’examen une conclusion est tirée pour signaler la conformité pour
l’essentiel on non de l’offre de chaque soumissionnaire.

• L’évaluation des offres financières : il s’agit de faire le point des


vérifications, les anomalies observées, les corrections apportées de même
que les ajustements effectués conformément au RPAO pour déterminer
l’offre évaluée la moins-disante. L’usage des tableaux est également
indiqué à ce niveau.

73
4. Rédaction du rapport d’analyse
(Suite)
• La qualification des soumissionnaires : il s’agit de
faire un résumé des critères de qualification. A ce
niveau il est indiqué l’usage des tableaux pouvant
renseigner sur la satisfaction ou non des critères
énoncés et les motifs du rejet.
• Proposition d’attribution provisoire : aux termes
des analyses, la commission, en guise de
conclusion, propose les attributions provisoires,
les objets et le montant de chaque marché.

74
5. Attribution du marché
Conformément aux dispositions de l’article 84,
les propositions d’attribution provisoire
émanant de la CPMP font l’objet d’un procès
verbal, dénommé procès verbal d’attribution
provisoire. Ce procès verbal mentionne:
• Le ou les soumissionnaires retenus;
• Le nom des soumissionnaires exclus et les
motifs de leur rejet et le cas échéants, les
motifs des offres jugées anormalement basses

75
5. Attribution du marché (Suite)
• Les principales dispositions permettant
l’établissement du ou des marchés et, en
particulier, son objet, son prix, les délais, la
part du marché que le soumissionnaire à
l’intention de sous-traiter à des tiers et, le cas
échéant les variantes prises en compte.
• Le nom de l’attributaire et le montant évalué
de son offre.

76
6. Contrôle a priori de l’organe de contrôle
compétent à cette étape
Différents dossiers Documents ou pièces à Tâches exécutées par Décision de l’organe de
d’étude transmettre l’organe de contrôle contrôle
Etude et avis sur les - Une copie du DAO validé -Vérifier la conformité du -Avis réservé pour des
rapports d’évaluation - La preuve de la publication de DAO; motifs bien élucidés et la
et du procès verbal l’avis d’appel d’offres; -Vérifier les mentions conduite à tenir;
d’attribution provisoire -Une copie du procès verbal obligatoires dans le PV
d’ouverture; d’ouverture; -Avis favorable: rapport
-Une copie du rapport d’analyse -Vérifier le contenu du entériné;
des offres de la sous- rapport et le respect des
commission critères d’élimination et -Attribution définitive
-- Une copie du procès –verbal de qualification des
d’attribution provisoire signé des soumissionnaires
membres de la commission de (procédure d’évaluation,
passation; motifs de rejet des offres
- Les originaux des offres des etc) en conformité avec
soumissionnaires; les articles 78 et 84 de loi
- Copie de la quittance de 2009 -02 du 07 août
versement des produits de 2009;
vente des DAO à la Rectte- -Toutes autres
Perception; vérifications jugées
nécessaires 77
V. Elaboration, Signature, Approbation et
Notification du marché

78
ELABORATION DES MARCHES

Les modèles de marchés sont déjà incorporés dans les


DAO types. Il s'agit de les adapter à l'objet et aux
renseignements spécifiques de chaque marché. Ainsi, il
existe :
• le modèle de marché de fournitures ;
• le modèle de marché de travaux ;
• le modèle de marché de services ;
• le modèle de marché de prestations intellectuelles.
79
ELABORATION DES MARCHES DE FOURNITURES

Le modèle de marché de fournitures comprend :

•Les références de l’autorité contractante


[L’Autorité contractante] de la République du Bénin, agissant au nom
et pour le compte de l’Etat du Bénin [ou autre Autorité contractante.
Préciser le cas échéant], désigné ci-après par le terme « l’Autorité
contractante », représentée aux présentes par [à préciser] d'une part,
 
•Les références de l’attributaire
[Nom et adresse du fournisseur] inscrit au registre de commerce sous
le N°........ – faisant élection de domicile à -............., désigné ci-après,
selon les cas, par les termes «le fournisseur », représenté aux
présentes par [à préciser] d'autre part.

80
ELABORATION DES CONTRATS DE MARCHES DE
FOURNITURES (suite)
• Objet du marché
• Pièces contractuelles par ordre de préséance
1. le présent marché ;
2. la lettre d’engagement ;
3. la notification d’attribution du marché adressée au
titulaire par l’Autorité contractante ;
4. l’offre et les Bordereaux des prix présentés par le
titulaire / le Bordereau des quantités, bordereau des prix
unitaires, Détail Quantitatif Estimatif, Calendrier de
livraison, plans ;

81
ELABORATION DES CONTRATS DE MARCHES DE
FOURNITURES(suite)
5. le Cahier des Clauses Administratives Particulières
(CCAP);
6. le Cahier des Clauses Techniques Particulières (CCTP);
7. le Cahier des Clauses Techniques Générales (CCTG);
8. le Cahier des Clauses Administratives Générales
(CCAG) ;
9. la déclaration du Code éthique et de moralisation, des
marchés publics en vigueur en République du Bénin.  

[Ajouter ici tout(s) document(s) supplémentaire (s}


éventuels] ________________

82
ELABORATION DES CONTRATS DE
MARCHES DE FOURNITURES (suite)
• Montant du marché et modalités de sa
détermination;
• Délai d’exécution ;
• Monnaie et mode de paiement ;
• Avances ;
• Pénalités ;
• Délai de règlement ;
• Résiliation du marché ;

83
ELABORATION DES CONTRATS DE
MARCHES DE FOURNITURES(suite)
• Règlement des litiges ;
• Soumission aux règlements ;
• Approbation du marché ;
• Les signataires (quatre au maximum).

84
ELABORATION DES CONTRATS DE
MARCHES DE TRAVAUX
Les points évoqués ci-dessus sont également pris
en compte dans le cadre de l’élaboration des
contrats de travaux avec quelques précisions .
Ajouts :
Au niveau des pièces contractuelles, il est souvent
conseillé de prendre en compte:
Le dossier des plans;
Le dossier technique d’exécution
Conditions de réception (réception technique,
provisoire et définitive)
85
ELABORATION DES CONTRATS DE MARCHES DE
SERVICES

Prise en compte de tous les points


évoqués lors de l’élaboration des
marchés de fournitures sauf les
pénalités techniques.

86
ELABORATION DES MARCHES DE PRESTATIONS
INTELLECTUELLES

• Il existe deux types de contrats de prestations


intellectuelles à savoir:

a)Contrat au temps passé;

a)Contrat au forfait.

87
Contrat au temps passé
• Dans le cadre de ce type de marché, le Consultant
fournit des services sur une base temporelle
conformément à des normes de qualité ; sa
rémunération est fondée sur : (i) un taux unitaire
convenu pour chaque personnel du Consultant
multiplié par le temps réellement consacré par ledit
personnel à l’exécution de la mission, et (ii) des
dépenses remboursables correspondant aux dépenses
réellement effectuées ou à un prix unitaire convenu.
Ce type de marché demande de la part de l’Autorité
contractante un encadrement vigilant du Consultant et
un suivi systématique de l’exécution de la mission.

88
Contrat au temps passé
• Il comporte quatre parties à savoir:

a)Conditions générales du marché (à ne pas


modifier);
b)Conditions particulières du marché
c) Les droits et les obligations réciproques de
l’autorité contractante et du consultant
d)Les annexes qui sont au nombre de six à
savoir:
89
Contrat au temps passé
• Annexe A: Description des services
• Annexe B: Obligations en matière de rapports
• Annexe C: Personnel et Sous-traitants-Heures
de travail du personnel clé
• Annexe D: Estimatif de coût
• Annexe E: Devoirs de l’Autorité contractante
• Annexe F: Formulaire de Garantie d'avance de
démarrage.
• Pas de garantie de bonne fin d ’exécution
90
Contrat au forfait
• Les marchés à forfait sont employés lorsque les
tâches à accomplir sont clairement définies,
lorsque les risques commerciaux assumés par le
Consultant sont minimes et lorsque le Consultant
est donc prêt à exécuter sa mission pour un
montant forfaitaire prédéterminé.
• Exemple: Les études, plans directeurs, études
économiques, sectorielles, de faisabilité et
d’ingénierie et les enquêtes.

91
Contrat au forfait

Son contenu est presque identique


à celui au temps passé.

Pas de garantie de bonne fin


d ’exécution
92
SIGNATURE DU MARCHE

Une fois la procédure de sélection validée, le


marché est signé par le représentant de
l’autorité contractante et l’attributaire.

Avant signature de tout marché, les services


compétents des autorités contractantes doivent
fournir à leurs cocontractants la preuve que le
crédit est disponible et a été réservé.

93
SIGNATURE DU MARCHE (Suite)
La Personne responsable des marchés publics dispose
d’un délai de sept (07) jours pour la signature du
marché à compter de la date de réception du projet de
marché adopté par la Commission de passation des
marchés publics compétente et signé par l’attributaire.
L’autorité contractante peut demander au
soumissionnaire retenu, de confirmer l’ensemble
de ses qualifications, préalablement à la signature du
marché.

94
APPROBATION DU MARCHE

Les marchés publics, selon la qualité de


l’autorité contractante, sont transmis par
la Direction nationale de contrôle des marchés
publics compétente pour approbation :

a) s’agissant des marchés de l’Etat, au ministre


en charge des finances ;

95
APPROBATION DU MARCHE

b) s’agissant des marchés passés par les autres


personnes morales de droit public visées à
l’article 2 de la présente loi :
- à leurs autorités de tutelle respectives, si
les marchés sont exécutés sur le budget de
l’Etat,
- à leurs organes de gestion, si les marchés
sont exécutés sur leurs fonds propres.

96
APPROBATION DU MARCHE

Cette approbation doit intervenir dans le délai


de validité des offres.
L’approbation du marché ne pourra être
refusée que par une décision motivée,
rendue dans les quinze (15) jours calendaires de
la transmission du dossier d’approbation. Cette
décision est susceptible de recours devant
l’Autorité de régulation des marchés publics par
toute partie au contrat.
97
APPROBATION DU MARCHE

Le refus de visas d’approbation ne peut toutefois


intervenir qu’en cas d’absence ou d’insuffisance de
crédits. Les marchés qui n’ont pas été approuvés
sont nuls et de nul effet.
En tout état de cause, elle doit intervenir pendant la
période de validité des offres dont la durée ne peut
excéder quatre-vingt-dix (90) jours à compter de la
date de dépôt des soumissions. Passé ce délai, le
soumissionnaire est autorisé à retirer son offre.

98
APPROBATION DU MARCHE

L’autorité contractante peut à titre


exceptionnel, quand les conditions l’exigent,
demander aux soumissionnaires, la prorogation
du délai de validité de leurs offres. Ce délai ne
peut excéder quarante cinq (45) jours.

99
Signature et approbation
CCMP (étude
Signature du
du contrat) prestataire

1 2
PRMP
1- élabore le contrat
2- signe le contrat après
signature du prestataire
3 4
DCF / CF /
CAA (vise le PREFET (approbation)
contrat)

100
NOTIFICATION ET ENTREE EN VIGUEUR DU
MARCHE
Les marchés doivent être soumis aux formalités
d’enregistrement prévues par la réglementation en
vigueur avant tout commencement d’exécution.
La notification consiste en un envoi par l’autorité
contractante du marché signé au titulaire, dans les trois
(3) jours calendaires suivant la date de son
approbation, par tout moyen permettant de donner
date certaine.
La date de notification est la date de réception du
marché par le titulaire.
101
NOTIFICATION ET ENTREE EN VIGUEUR DU
MARCHE
Le marché entre en vigueur dès sa notification à l’attributaire ou
à une date ultérieure si le marché le prévoit. L’entrée en
vigueur du marché marque le début des obligations
juridiques d’exécution et, sauf dispositions contraires du
marché, le début des délais de réalisation.
Dans les quinze (15) jours calendaires de l’entrée en vigueur du
marché, un avis d’attribution définitive est publié dans le journal
des marchés publics et, s’agissant des marchés supérieurs au
seuil communautaire de publication, dans tout support
communautaire dédié à cet effet.

102
MERCI POUR VOTRE
AIMABLE ATTENTION

103