Vous êtes sur la page 1sur 82

Informatique Financière

{   
  

| | ||
J 

¦ ½aîtriser les notions des mathématiques financières.


¦ Comprendre les différentes fonctions d¶Excel( exemples
pratiques et étude de cas).
¦ Comprendre la logique de la programmation VBA
( exemples pratiques et étude de cas).

V | ||
  

I. Les Intérêts à court terme


II. Les Intérêts à moyen et long terme
III. L¶Actualisation
IV. La Capitalisation
V. Choix d¶un investissement
VI. Les emprunts indivis
VII. Initiation à la programmation VBA

ÿ | ||
-  
 
Î ë
 ë ×
n applique le plus souvent, la procédure de calcul de l¶intérêt
simple aux placement de courte durée, généralement de moins
d¶un an.

   proportionnel est un taux calculé à partir
d¶un taux nominal, proportionnellement à la période ;
Exemple × pour un taux nominal annuel de 10%
Le taux semestriel proportionnel est 5%
Le taux trimestriel proportionnel est 2,5%
  | ||
-  
 

Î ë
 ë ×
L¶intérêt est calculé selon la formule ;
 ‰  ‰ 

è 
Avec C × montant placé
T × Taux d¶intérêt
N × nombre de jours
Base × 360 jours (commerciale) ou 365 jours (civile)

Y | ||
-  
 

Î ´ë
       
L¶intérêt est payé en une seule fois, soit lors de la remise du
prêt, soit lors du remboursement du prêt. Dans le premier cas
on dit que les intérêts sont pré-comptés, alors dans le second
on dit que les intérêts sont post-comptés.
¦ Intérêts pré-comptés
VA = C ± I
 ‰ ‰    ‰  
    ‰ 1  
360  360 
o | ||
-  
 
¦ Intérêts post-comptés ;
VF = C + I
‰ ‰X    ‰ X 
=C + = C 1 360 
360 
X × on dit que deux taux sont équivalents lorsqu¶ils génèrent les mêmes
flux sur la même période.

   ‰  
VA u 1   ù
 360 
  ‰ X     ‰ X 
uuù
1   1
 360    360 
È | ||
-  
 

Î ´ë
       

  
   

 ‰    ‰ 
1 1
360 360

m | ||
-  
 

ë

      

{our les BTC, les intérêts sont payés à la souscription ×



  X ‰  ‰
360
Avec VN × valeur nominale× 1000
n × Nombre de jours restant à courir jusqu'à l¶échéance

6 | ||
-  
 

X ‰ ‰ 
   
 
 
360   ‰  
1    ‰
360
Les taux proposés par la banque où le SVT dans le cadre des
adjudications des BTC sont des taux postcomptés (in fine ) qui
exprime directement le rendement réel.

| | ||
-       

¦ les intérêts composés ×


Notion d'intérêt composé ×
n capital est dit placé à intérêts composés lorsque à la fin de
chaque période de placement les intérêts simples sont rajoutés
au capital pour former un nouvel capital, qui produira à son tour
des intérêts au cour de la période suivante; on parle de
réinvestissement des intérêts.
Soit un capital C0 placé à un taux nominal t, au bout de n année la
valeur acquise sera × 
   ‰ (1  )


|| | ||
-       

¦ Taux équivalent ×
Deux taux sont équivalents dans le cas ou, appliqués à des
périodes de capitalisations différentes ils donnent au même capital
la même valeur acquise à intérêts composé dans la même durée de
placement fixée.
Exemple × Taux semestriel
(1  ) 2  1   (1   ) (1/ 2)  1
Taux mensuel
(1   )12 1   (1   ) (1 / 12 )  1
|V | ||
-       

¦ §quivalence d'un capital à plusieurs autres ×


n dit qu'un capital est équivalent un jours donné en
appliquant les intérêts composés, à un ensemble de deux ou
plusieurs autres capitaux, lorsque à cette date, la valeur actuelle
de ce capital est égale à la somme des valeurs actuelles de
capitaux qui les remplacent ×
Exemple ×

|ÿ | ||
-       

Õuel serait le montant d'un capital à échéance de 3 ans destinée à


éteindre trois dettes.
25 000 dinars exigible dans 15 mois
50 000 dinars exigible dans 20 mois
35 000 dinars exigible dans 32 mois
Le taux d'intérêt est de 6%.
Résolution ×
1 25000 50000 35000
‰ 
(1 6%)3 (1 6%)15/12 (1 6%)20/12 (1 6%)32/12

C = 117.409,7 dinars
|  | ||

  

¦ L'ë
est la méthode qui sert à ramener sur une
même base des flux financiers non directement comparables
qui se produisent à des dates différentes. Cela permet non
seulement de les comparer mais également d'effectuer sur
eux des opérations arithmétiques

|Y | ||

  

Le choix du taux d'actualisation est une variable clé de la


valorisation par actualisation et peut changer fortement le résultat.

Le taux généralement choisi reflète le coût du capital, il prendra


donc le taux d'intérêt du marché pour une durée comparable, ou
éventuellement du taux d'inflation anticipé, éventuellement
augmenté d'une prime de risque.

|o | ||

  

Dans le cas d'actualisation de valeurs financières, on prend


pour référence le taux du marché
celui du marché monétaire pour les durées courtes,
et celui des bons ou obligations du Trésor public pour les
durées plus longues.

|È | ||

  

Ñë ëëÑ ë



ë  Ñ

ë  
  


 0   ‰ (1 )
Exemple ×
Combien faudrait-il placer aujourd¶hui, sur un livret de caisse
d¶§pargne à 4% par an, pour disposer de 100.000 DTN dans 8 ans?

0  100,000 ‰ (1 4%) 8  73.069,02

|m | ||
 

¦ Ñë Ñ
 
ëÑ ë 



  


  ‰ (1   ) 

Exemple ×
Valeur acquise par un capital de 10.000 DTN placé pendant 5 ans
au taux annuel de 7% ×

 10,000‰ (1  7%)5 14.025,52

|6 | ||
 

½ême calcul, mais intérêts composés trimestriellement.


§tape 1 × Détermination du taux trimestriel équivalent à 7% annuel
1
1 t  1 , 07 4  1 , 01706  t  1 , 706 %
§tape 2 × calcul de la valeur acquise d¶un capital de 10000 DTN
placé pendant 20 périodes (5 années de 4 trimestres) au taux de
1.706%
20
V n  10000 1,01706   14025 ,52
n constate que, les taux étant équivalents, les valeurs futures sont
strictement identiques, quelle que soit la période de composition
choisie.
V | ||
    

V|
-Ñ

ë

 ëë 
 ë Lorsqu'une
entreprise investit, elle a souvent le choix entre plusieurs
immobilisations. Il est donc légitime de se poser cette
question et de s'interroger sur la rentabilité économique de
chaque projet. L'un des critères les plus utilisés par les
entreprises est la valeur actuelle nette.

VV | ||
-Ñ

1. {our chaque investissement possible, on va calculer la


VAN du projet. ·La valeur actuelle nette est la différence
entre les cash-flows actualisés à la date 0 et le capital
investi·.
¦ NB × pour ce calcul et la comparaison des différents
investissements, on ne tient pas compte du financement
dans un premier temps !

Vÿ | ||
-Ñ

 n calcule donc pour chaque période future (pendant


toute la période d'utilisation prévue de l'investissement) les
recettes et les dépenses générées par l'investissement, puis
on détermine les flux économiques de l'investissement. n
actualise ensuite les flux nets annuels à la date
d'investissement et on compare l'ensemble au montant
initial de l'investissement.

V  | ||
-Ñ

Calcul des valeurs actuelles nettes


Après avoir déterminé les flux économiques annuels de
chaque projet, on les actualise à l'année de l'investissement.
Nous disposons donc des flux économiques de chaque
projet et du taux d'actualisation.

VY | ||
-Ñ

ë Vous envisagez d'investir. Les flux futures sont dans les
cellules D17 à D21 (â â ). Le Taux de rentabilité exigé (taux
d'actualisation) est spécifié dans la cellule  .

Vo | ||
-Ñ

  ëëëëë ëë
Ñ), il convient de
s'interroger à quelle période correspondent les flux. Dans le cas le plus
simple où le capital est investi début N et que tous les revenus sont
calculés en fin de période, on aura sous Excel ×

Ñùâ Ñ â â â â â Ñù  â
La VAN est également la somme des cash flows actualisés. Le
capital investi n'est bien sûr pas actualisé (coef = 1 ; puisqu'on investi
en début de période) et chaque revenu net est actualisé au taux (1+i)-n
(=    
).

VÈ | ||
-´

Le TRI est le taux d¶actualisation qui permet d¶égaliser la


somme des flux décaissés et la somme des flux encaissés
actualisés.
  ëë ë 
 ë 

´de
l'investissement après cinq ans, la formule est simple sous
Excel ×
´ù´â â ´ù 

Vm | ||
-   

V6
Les emprunts indivis

n emprunt ordinaire ou un emprunt indivis est un


emprunt contracté auprès d'un seul prêteur, qui peut être
une banque, un établissement financier ou un particulier.

Dans l'emprunt indivis, celui qui emprunte s'engage le


plus souvent, à payer périodiquement l'intérêt couru sur le
capital emprunté et non rembourser une fraction du capital
emprunté.

ÿ | ||
Les emprunts indivis

Ce remboursement, appelé amortissement du capital, peut


se faire généralement en une ou plusieurs fois. Le débiteur
effectue donc périodiquement en un temps déterminé, un
versement appelé annuité qui ainsi composé ×

Annuité = intérêt du capital restant dû + amortissement

ÿ| | ||
Enjeux

Il existe toujours une capacité d'endettement


maximale, qui dépend surtout du ×
Î revenu;
Î structure juridique;
Î des garanties offertes;
Î mais aussi pour l'entreprise de la taille de la rentabilité;

ÿV | ||
Enjeux

L'emprunteur a pour intérêt de ×


Î prêter au maximum
Î minimiser les risques générés par cet emprunt afin d'en tirer un
revenu pour lui même.

La loi limite le taux d'endettement maximum (susceptible de


générer de fortes rentabilités(crise Supprime)), afin de limiter
les situations de surendettement générant une perte de
confiance du marché et une augmentation du risque collectif.

ÿÿ | ||
Caractéristiques des emprunts indivis

n emprunt indivis est un emprunt effectué auprès d'un unique


préteur. Le remboursement suit des modalités d'amortissement
et de paiement d'intérêt stipulées dans le contrat.
L'amortissement est le remboursement du capital sans prendre
en compte les charges d'intérêt.
L'intérêt est la rémunération pour le prêteur.
L'annuité (ou la mensualité, trimestrialité, etc.) est la somme
décaissée périodiquement pour le remboursement et la charge
d'intérêt.
Annuité = amortissement annuel du capital + intérêts sur l'année

ÿ  | ||
Types de remboursement indivis

Le crédit in fine

L'emprunt indivis à amortissement constant

L'emprunt indivis à annuité constante

ÿY | ||
Types de remboursement indivis

Le crédit in fine
L'intérêt est échu à la fin de chaque période. Il est
proportionnel à la dette et fonction de la durée (souvent
proportionnel), en effet l¶emprunteur paie périodiquement
l¶intérêt du capital emprunté, puis en une seule fois à
l¶échéance, il rembourse ce même capital emprunté
augmenté des intérêts de la dernière période.

ÿo | ||
Types de remboursement indivis

Le crédit in fine
Exemple ×
^  



  

 
   
  
        

 


   

     
!     
    
     
     
ÿÈ | ||
Types de remboursement indivis

L'emprunt indivis à amortissement constant


Le principe de ce type d¶emprunt, et que les amortissements
périodiques du capital sont constants.
¦ {our une somme Ko empruntée pendant n années aux
taux r remboursée annuellement, l'amortissement Am vaut ×
 0
 

¦ Les intérêts pour l'année  (on commence avec l'année 1)


(   1)
valent ×  1   ‰ 0 avec i = 1

ÿm | ||
Types de remboursement indivis

L'emprunt indivis à amortissement constant

L'annuité a se détermine par la formule ×



 1
 ( ‰ ) ‰ (   1)
0 

ÿ6 | ||
Types de remboursement indivis

Exemple de calcul d¶un prêt avec amortissement constant ×


^  




 

 
   
  
        

 


   

  !  " 
! "  # #  "!
" "!     !#
 !#    !
 ! ! !  !
!    
$  # #  !
# !     #
% #    
  ! !  
  | ||
Types de remboursement indivis

-
 



 



Cet emprunt est très courant pour les ménages et entreprises. Il


est plus facile de valoriser le niveau de risque subi par l'établi-
ssement financier lorsque la somme payé par l'emprunteur est
constante.

 | | ||
Types de remboursement indivis

-
 



 


Î Valeur future Kn d¶une suite d¶annuités a placées au taux t
pendant n périodes ×
    (1  )1 .......... .......... .  (1  )  1

„
    (1  ) 0 (1  )1 .......... ... (1  )  1

 1    1    
          
 1    1 

  
 V | ||
Types de remboursement indivis

Î Exemple×Õuelle sera la valeur totale d¶une série de


versement de 500 dinars par mois, versés en fin de période
pendant 8 ans au taux de 5,15% par an?

§tape 1× taux mensuel équivalent à 5,15% annuel


~ (1  5 ,15 %) (1 / 12 )  1 0 , 419 %
§tape 2× Calcul de la valeur future
 1, 00419 96  1 
 500   58 . 939 , 6
 0 , 419 
 ÿ | ||
Types de remboursement indivis

-
 



 


Î Exemple 2×Avec les mêmes données que l¶exemple
précédent, combien aurait-il fallu verser mensuellement pour
obtenir un capital de 100.000 dinars au terme de 8 années?

 0 , 419 % 
  100 .000  96   848 ,33
 1,00419   1 

   | ||
Types de remboursement indivis

Î Ñë ëë 




 



  

 0   (1  ) 1  (1  ) 2 ..........  (1 )

 0   (1  ) 1 (1„ (1  ) 1 .......... ... (1  )  (  1 )

 1  1       
0        0   
    1  1  


 Y | ||
Types de remboursement indivis

Î Exemple×n ami vous demande de lui prêter 10.000 dinars,


qu¶il se propose de vous rembourser en 12 mensualités. Õuel
montant de mensualité devez-vous lui demander pour vous
assurer un taux de 5%.
§tape 1× taux mensuel équivalent à 5% annuel
  (1 5 %) (1 / 12 )  1  0 , 407 %
§tape 2× Calcul de l¶annuité

 0 , 407 
1000  12 
855 ,54
 1  1,00407  
 o | ||
Types de remboursement indivis

Exemple de calcul d¶un prêt avec annuité constante ×


^  




 

 
   
  
         

 


   

 !" # "!" # "$
" # "$ !" "!% ##%% # ##
# # ## !" "%%! #"$$ #!$$
 #!$$ !" "# %" # "" "##%
 "##% !" " ! #% "# 
$ "#  !" $!"% %  % %%
 % %% !" $#! #$#%  
!   !" #$! $%!$ $#
% $# !" ! "$ "!
 "! !" $ "! 
 È | ||
Fonction SI

Î Renvoie une valeur si la condition que vous spécifiez est


VRAI et une autre valeur si cette valeur est FA.
¦ tilisez la fonction SI pour effectuer un test conditionnel
sur des valeurs et des formules.
¦ Syntaxe
SI(test_logique;valeur_si_vrai;valeur_si_faux)

 m | ||
ë

ë ëëë ëë 


 ë
ù 
¦   
 ë ë ëë 
 ë
  
|   {|  {
  | |
 |  
 ||  
|  
  |  |
| 

 6 | ||


      

!{     


{ |      


Y | ||
ë

ëëëë ëë 
 ë
ù 
¦   
 ë ë ëë 
 ë
  
|   {|  {
  | |
 |  
 ||  
|  
  |
|

Y| | ||
|

 
; {|   !{   

 
|   
V  
|   
V

   
|      
V  

YV | ||
V

 
 ; {| {   

         


  
 
 
 
    

 

Yÿ | ||
ë

Î Construire un tableau d¶amortissement dynamique


selon le type du prêt que nous choisissons à l¶aide
de la fonction SI.
Le prêt peut être de type in fine ou amortissement
constant et ayant comme conditions la durée et le
taux.

Y  | ||
-
!!ë ! -
!!ë
Si type est In fine
Alors
Si numéro période ! durée
Alors la valeur 0 est renvoyée
sinon
si numéro période = durée    
alors l¶emprunt est renvoyé " 
=SI($C$8=1;
sinon
vide SI(B18!$C$4;0;SI(B18=$C$4;
Fin Si $C$2;""));
Fin Si
Sinon µsi n¶est pas in fine
Si numéro période != durée
SI(B18!=$C$4;$C$2/$C$4;"")
alors (Emprunt /durée) )
sinon     Condition si VRAI
vide  u
Fin si
Fin Si Condition si FA
     




ë ! 
Ñ

Déclaration de variables ×
Lors de la déclaration de variables, vous employez généralement
une instruction Dim.
Les variables peuvent être déclarées dans les types de données
suivants × Boolean, Integer, Date, String«.
¦ String × Type de données composé d'une séquence de
caractères contigus interprétés en tant que caractères et non
en tant que valeurs numériques.
‡ ne donnée de type String peut inclure lettres, nombres,
espaces et signes de ponctuation.

Ym | ||


ë ! 
Ñ

Déclaration de variables ×
¦ Integer × Type de données interprétés en tant que valeurs
numériques (nombre entier).
‡ ne donnée de type Integer peut inclure uniquement des
nombres (45 , 100).
Î syntaxe×
Dim duree as Integer
Dim emprunt as String

Y6 | ||


ë ! 
Ñ

 

ë 
A l'aide d'instructions conditionnelles et d'instructions d'itération,
on peut écrire un code Visual Basic prenant des décisions et
répétant des actions.
¦ ë


 



ëë   
 
 

Les instructions conditionnelles évaluent si une condition a la
valeur   ou "ë, puis spécifie une ou plusieurs instructions
à exécuter, selon le résultat.
o | ||


ë ! 
Ñ

 


 



ëëë 
If...Then...Else × Branchement lorsqu'une condition a la valeur
True ou False.
L'instruction If...Then...Else permet d'exécuter une instruction
spécifique ou un bloc d'instructions, selon la valeur d'une
condition. Les instructions If...Then...Else peuvent être
imbriquées au nombre de niveaux désiré.

o| | ||


ë ! 
Ñ

 


 



ëëë 
If...Then...Else ×
Exemple ×
If Type = 1 then
Codeµ si type égale 1
Else
Code µ si type différent de 1
End if

oV | ||


ë ! 
Ñ


#

ë # 

ëë "ë
n peut ajouter des instructions ElseIf à une instruction If...Then...Else pour
tester une deuxième condition si la première a la valeur False.
Exemple ×
If Type = 1 then
Codeµ si type égale 1
ElseIf Type =2 then
Codeµ si type égale 2
Else
Code µ si type différent de 1 et 2
End if
oÿ | ||


ë ! 
Ñ

ë
 ë     
 
L'itération permet d'exécuter un groupe d'instructions de façon
répétitive. Certaines boucles répètent des instructions jusqu'à ce
qu'une condition prenne la valeur "ë ; d'autres répètent des
instructions jusqu'à ce qu'une condition ait la valeur  .

o  | ||


ë ! 
Ñ

 ë ëë 

¦ Do...Loop × Itération pendant qu'une condition a la valeur


  ou jusqu'à ce qu'elle l'ait.

¦ For«Next × tilisation d'un compteur pour exécuter des


instructions un certain nombre de fois.

oY | ||


ë ! 
Ñ

 ë ëë 
¦ Do...Loop × Itération pendant qu'une condition a la valeur
  ou jusqu'à ce qu'elle l'ait.
Î Exemple
Num = 20
Do While Num O 10
Num = Num ± 1
Loop ½sgBox " cé bon "

oo | ||


ë ! 
Ñ

 ë ëë 
¦ For«Next × tilisation d'un compteur pour exécuter des
instructions un certain nombre de fois.
¦ Les instructions For...Next permettent de répéter un bloc
d'instructions un certain nombre de fois. Les boucles For
utilisent une variable de compteur dont la valeur est
incrémentée ou décrémentée à chaque itération.
Î Exemple
For j = 1 To 10
total = total + j
oÈ Next j | ||


ë ! 
Ñ

  

   "


ne procédure Function est une série d'instructions Visual


Basic délimitée par les instructions Function et End Function.
ne procédure Function peut prendre des arguments, tels
que les constantes, les variables ou les expressions qui lui
Sont passées par une procédure appelante.
Exemple × Function actualisation(valeur, taux, durée)
actualisation = valeur / (1 + taux) ^ durée
End Function
om | ||


ë ! 
Ñ

 
§crire un programme Visual Basic permettant de calculer le
tableau d¶amortissement d¶un prêt avec les conditions suivantes ×
‡ ½ontant
‡ Durée
‡ Taux

X  
   
  
  

o6 | ||


ë ! 
Ñ

 
§crire un programme Visual Basic permettant de générer un
tableau d¶amortissement d¶un prêt selon le type (annuité constant,
amortissement constant, in fine) avec les conditions suivantes ×
‡ ½ontant
‡ Durée
‡ Taux

È | ||
uverture de l'éditeur de macros ×

L'éditeur de macro, ou VBE (Visual Basic Editor) est


l'environnement de programmation de VBA. Il se lance par
le menu " utils-½acro-Visual-Basic-Editor- ou par le
raccourci clavier "Alt+F11".

È| | ||
  
 Ñ

 

 


   #      


$     
%  & 

ÈV | ||
  
 Ñ

 

 


   #      

Èÿ | ||
  
 Ñ

 

 


È  | ||
  
 Ñ

 

 


  

ÈY | ||
Èo | ||
ÈÈ | ||
ë

$     '   #  


     &   
(u)
u  &||
 &
 &
*))

Èm | ||
ë

$     '   #  


     &   
(u   '    &
 |)
u  &||
 &
 &
*))

È6 | ||


ë ! 
Ñ

Î ë

 ë


  + 

{ & 

(  

m | ||


ë ! 
Ñ

Î    ëë

 ë
¦ {ourquoi écrire un programme qui existe déjà«..?
ne solution dynamique utilisation d¶un module »


 
¦ Ne pas répéter un programme qui existe déjà
n module est accessible de n¶importe quelle feuille
¦ {our ne pas compliquer la vie

m| | ||
½ 

mV | ||