Vous êtes sur la page 1sur 9

La prise en charge

kinésithérapeutique d’un
patient opéré d’une
dissection aortique.
Analyse d’article.

Présenté par Courtin Chloé et Dewilde Juliette.


Résumé succins de l’article:

Objectif principal:
 Décrire les réponses hémodynamiques chez les patients TAAAD (patient opéré de dissection
aortique de type A) lors de test d’effort incrémentale par rapport à un groupe de référence.

Objectifs secondaires:
 Evaluer les changements potentiels de la consommation maximale d'oxygène et de la charge de
travail maximale après la fin d'un programme ECR (= rééducation cardiaque basée sur l’exercice).
 Déterminer les effets de l'ECR sur la qualité de vie liée à la santé des patients TAAAD à partir du
questionnaire SF-36.
 Explication des different
groupes de l’étude :

3 groupes :

 Groupe 1= ECR et test d’effort


incrémental maximal.

 Groupe 2= ECR.

 Groupe 3= Pas ECR.

 Un 4éme groupe de référence :


ECR + test d’effort incrémental
maximal pour patients opéré
chirurgicalement d’une sténose de la
valve aortique durant la même
période. = Test effort incrementale maximal.

= Evaluation de la qualité de vie liée à la santé.


Le programme ECR:

 Commence entre 6 à 12 semaines après l’opération.


 Dure 12 semaines.

Test d’effort Incremental maximal

 Réalisé sur un cyclo ergomètre et effectués sous surveillance avec des augmentations variant
de 2 watts par 6 secondes à 4 watts par 8 secondes.
 Mesures de la pression artérielle prise toutes les 90 secondes.
 Tests interrompus si la pression artérielle systolique atteignait 180 mmHg.
 Effort maximal.

Conclusion :

 Les patients TAAAD ont des réponses hémodynamiques à l'exercice = aux patients atteints de
sténose valvulaire aortique traités chirurgicalement.
 Les patients du groupes 1 (ECR plus incrémental test) ont une significatives de la
consommation maximale d'oxygène et de la charge de travail maximale.
 Et une amélioration de leur qualité de vie au niveau de la santé.
 L’objectif= faire une étude randomisée basé sur les résultats de cette étude.
Arguments en faveur de l’article:

 Etude approuvée par l’agence danoise de protection des données.


 Tests réalisés par des kinésithérapeutes d’expériences, à l’hôpital.
 Utilisation du questionnaire SF-36 qui a été validé.
 Publié dans le « Scandinavian Cardiovascular journal » -> reconnu pour la publication d’articles
médicaux.
 Résultats concluants -> amélioration de la consommation maximale d’oxygène, la qualité de vie
et la charge maximal de travail pour le groupe 1.
 Teste individualisé pour chaque patient.
 Les groupes étaient égaux aux niveaux des critères de santé, mais biais de sélection !!!! (Peu
probable d’après les auteurs) amélioration de la capacité physique du au test incrémentiel.
Arguments en défaveur de l’article:
 Etude pilote rétrospective, groupe mal répartis -> risque de biais de sélection.
 Nombre limité de patients dans les groupes (< 30) et ceux-ci ne correspondaient pas
parfaitement entre les groupes. Analyse statistique prudente car risque d’erreur.
 Etude non randomisé -> Une étude randomisée doit donc être réalisée pour pouvoir rendre
possible les différentes approches de cette étude.
 La comparaison entre les patients TAAAD et les patients avec valve sténosée n’est pas vraiment
possible, ceux-ci sont pris en compte afin de pouvoir comparer les résultats à une autre cohorte.
 Distribution entre les groupes -> pas égale.
Formation des différents groupes de l’étude:
Pour quelle raison cet article pourrait être un « 
plus » pour la prise en charge kiné:
 Augmentation de la réponse hémodynamique (PA), pour le patient TAAAD n’est pas
mauvaise, au contraire.
 Programme d’entrainement à l’effort +test incremental maximale pour les patients
TAAAD améliore la charge de travail maximal, la qualité de vie et la consommation
maximale en oxygène.
 Exercices dynamiques sont positifs -> augmentent la PA durant l’exercice mais permet de
la diminuer au repos. Exercice passif aura au contraire tendance à augmenter la PA durant
l’exercice mais aussi au repos. Exercice dynamique = autre moyen de baisser la PA sans
utiliser de médicaments.

 Il ne faut donc pas trop « protéger » le patient, car l’exercice dynamique a un effet
positif à long terme pour les patients ayant eu une dissection aortique.
On vous remercie pour votre écoute.