Vous êtes sur la page 1sur 18

Projet :Managerial entrenchment and

earnings management

Elaborée par : Oumyama Kassem


Encadré par : khemaies Bougatef
Le plan :

1- Présentation de l’article
2- Objective
3- Problématique
4- les hypothèses
5- cadre théorique
6- cadre empirique
1- Présentation de l’article :

Nom de l’article : Managerial entrenchment and earnings management

(Enracinement managérial et gestion des résultats )

Journal : Journal of Accounting and Public Policy

Nom des auteurs : Fabrizo Di Meo

Juan Manuel

Garcia lara

Jordi , A Surocca
Les mots clés : Managerial entrenchment ( enracinement managériale )

Earnings management ( gestion des bénéfices )

Justification du choix de sujet :

Les théoriciens de l'agence soutiennent depuis longtemps que l'enracinement managérial est

préjudiciable aux actionnaires ,car il protège les dirigeants de la discipline de la gouvernance

d'entreprise. Cependant, en tant que hypothèse concurrente, les auteurs de cet article

soutiennent que l’enracinement peut également apporter des avantages à l’entreprise .


2- objective :

L’objective principal de cet article est de mettre en évidence


et d’ étudier les effets de l'enracinement sur la gestion des
bénéfices et si ces effets sont différents pour les entreprises
incorporé au Delaware et pour les entreprises ailleurs .
3- Problématique :

L’enracinement managériale peut-il également


porter des avantages à l’entreprise ?

Plus précisément comment l’enracinement modère


l’effet de la gestion des bénéfices de l’entreprise ?
4-les hypothèses :

H1: The opportunistic use of accruals decreases with CEO entrenchment:

L'utilisation opportuniste de la comptabilité diminue avec l'enracinement du PDG.

H2: Real activities manipulation decreases with CEO entrenchment :

La manipulation des activités réelles diminue avec l'enracinement du PDG

H3: Earnings management is less detrimental to firm value when CEOs are more

entrenched :

La gestion des bénéfices est moins préjudiciable à la valeur de l'entreprise lorsque

les PDG sont plus enracinés.


5- cadre théorique :
Le cadre théorique met en évidence les pratiques de la gestion des bénéfices

( Earnings management practices) qui se compose en deux pratiques :

-The opportunistic use of accruals (L'utilisation opportuniste des régularisations) :

La comptabilité d'exercice étant basée sur des hypothèses et des estimations, les PDG peuvent
utiliser la comptabilité d'exercice pour induire en erreur les utilisateurs des états financiers.

-Real activities manipulation (Manipulation d'activités réelles) :

La manipulation d'activités réelles est définie comme «des écarts par rapport aux pratiques
opérationnelles normales, motivés par la volonté des managers de tromper au moins certaines
parties prenantes croient que certains objectifs d'information financière ont été atteints »
6- Cadre empirique :
Milieu d’étude : Delaware et ailleurs de Delaware .
Période : De 1992 à 2011.
Type d'échantillon:
Années-entreprises après la fusion des données de Compustat et d'Execucomp 24589
Années-entreprises après la fusion des données disponibles avec le G-index et 19194
le E-index
Années-entreprises avec données disponibles pour calculer les proxys de 9132
gestion des bénéfices
Années fermes après la troncature de la plupart des observations extrêmes de 7349
1% et avec les valeurs de retard et d'avance utilisées dans les équations.
Nombre d'entreprises différentes dans l'échantillon de 7 349 observations par 958
année-entreprise
Années-entreprises avec des gestionnaires plus enracinés (sur 7 349 1195
observations par année-entreprise)
Années-entreprises constituées au Delaware (sur 7 349 observations par année- 4525
entreprise)
I- Conception de la recherche :

Pour Tester l'association entre l'enracinement du PDG et la gestion des résultats en


présence d'incitations à manipuler (H1 et H2), nous utilisons le modèle suivant, que nous
estimons séparément pour les entreprises domiciliées au Delaware et ailleurs .

La

La variable manipulation est une variable dépendante , il s’agit d’une approximation de


l'utilisation opportuniste de régularisation pour augmenter les bénéfices et une
approximation de la manipulation d’activité réelle .

La variable Bench est une variable indépendante représente l'incitation à manipuler. C'est
un indicateur variable qui est fixée à 1 si le revenu net divisé par l'actif total est compris
entre 0 et 0,01 sinon il prend 0 ,
Entrenchment est une variable indépendante indicatrice capturant l'ancrage du PDG.

Corp_Gov est un indice de gouvernance d'entreprise interne.

O_index est la différence entre le G-index élaboré

par Gompers et al. (2003) et l'indice de retranchement (Bebchuk et al., 2009) inclus dans
notre proxy de retranchement.

Les contrôles désignent les variables de contrôle.

Pour étudier si l'enracinement modère l'effet de la gestion des bénéfices sur la valeur de
l'entreprise, nous estimons le modèle suivant :
avec ΔAdj_MtoBi, variable dépendante, t est la variation de l'année t− 1 à l'année t du ratio
marché / valeur comptable ajusté.

Pour mesurer alternativement l'utilisation opportuniste des régularisations au moyen du modèle


de Dechow et Dichev (2002) on utilise le modèle suivant :
Pour mesurer la manipulation des activités réelles grâce à un proxy qui inclut des réductions
des dépenses discrétionnaires et une surproduction on utilise ce modèle :

Pour mesurer l'enracinement, nous utilisons une variable fictive qui incorpore trois
caractéristiques différentes associées à la gestion d’enracinement . On s'attend à ce que
l'utilisation d'une variable fictive qui inclut trois dimensions différentes de l'enracinement
les variables fictives de l'enracinement sont: la durée du mandat du PDG, l'indice de
l’enracinement proposé par Bebchuk et al. (2009) et la possession.
II Les résultats :
L'effet de l'enracinement managérial sur la gestion des résultats:
L'effet modérateur de l'enracinement sur la relation entre la gestion des résultats et la
valeur de l'entreprise :
L'effet de l'enracinement sur la gestion des bénéfices et la valeur de l'entreprise dans
les entreprises du Delaware, en utilisant Bench2 comme indicateur de référence des
bénéfices.
l’étude empirique montre que la gestion des résultats est moins préjudiciable à
la valeur de l'entreprise si le gestionnaire est bien ancré. Enfin, nous constatons
que ces effets de l'enracinement sur la gestion des résultats ne sont présentes que
pour les entreprises domiciliées au Delaware

Vous aimerez peut-être aussi