Vous êtes sur la page 1sur 26

COMMENT RAPPELER UNE RÈGLE

Étape 4 :
Entretien d’inquiétude

Niveau de tension
dans la relation Lettre ou mail
de mise en garde

Étape 3 :
2ème rappel
Étape 2 :
1er rappel

Étape 1 : Temps
Clarification
des règles
EN SYNTHÈSE

Écoute globale
Écoute des doutes (Motivationnel
(Motivationnel
)
)

Construction du Constat du résultat Analyse de l’action


Fixation de
plan d’action vs l’objectif et capitalisation
l’objectif
(Opérationnel) (Opérationnel)

BRIEFING DEBRIEFING
N et N-1 N et N-1
EN SYNTHÈSE

Écoute globale
Écoute des doutes (Motivationnel
(Motivationnel
)
)

Construction du Constat du résultat Analyse de l’action


Fixation de
plan d’action vs l’objectif et capitalisation
l’objectif
(Opérationnel) (Opérationnel)

BRIEFING DEBRIEFING
N et N-1 N et N-1
LES PHASES DE MOTIVATION Phase de MATURITÉ
Plus d’Auto-motivation :
- Exigences multiples des
collaborateurs
Phase de
- Exigences multiples des clients
CROISSANCE
Auto-motivation :
- Croissance
- Progrès
- Investissements

Risque de dilution des valeurs d’origine


nécessitant un mode de management
professionnel et motivant

Phase
PIONNIÈRE

Auto-motivation :
- Survie
- Conquête
- Choses à prouver
LES PHASES DE MOTIVATION

La difficulté réside dans


la reproduction des phases
LES PHASES DE MOTIVATION

Projet 2

Projet 1

“Descendre moins bas,


Démarrer plus vite”

Réflexion sur
Le projet suivant
LES ÉTAPES DE L’APPRENTISSAGE DU MANAGEMENT

4ème étape : Maîtrise de la relation


- Manier des outils de management et de communication :
savoir adopter la bonne attitude en individuel et en collectif, savoir négocier avec quelqu’un
ACQUISITION D’OUTILS

3ème étape : Ouverture à l’autre


- Développer son empathie, son écoute de l’autre pour être capable de comprendre
son monde, de voir le monde par ses yeux

2ème étape : Gestion de soi


- Savoir canaliser ses comportements
- Savoir « négocier » avec ce que je ne peux pas gérer
PRISE DE
CONSCIENCE
1ère étape : Connaissance de soi
- Savoir identifier ce que l’on ressent, nommer ses émotions
- Avoir une juste image de soi : se rendre compte de l’impact
que l’on a sur les autres
- Développer sa confiance en soi : je m’aime avec mes
compétences, j’accepte mes travers
LES 5 NIVEAUX DE MATURITÉ MANAGÉRIALE

Niveau 5 :
Le manager a une Vision pour son service, il est capable d’anticipation. Il pilote ses collaborateurs
individuellement en s’adaptant à leur niveau d’autonomie et de compétences.

Niveau 4 :
MANAGEMENT DES HOMMES
Le manager a un management formalisé et réfléchi, basé sur des outils, participatif, tourné
vers la progression de ses collaborateurs.

Niveau 3 :
Le manager a un management réactif, encore intuitif, essentiellement directif,
au bénéfice de l’activité, il écoute parfois les remontées des collaborateurs.

MANAGEMENT Niveau 2 :
DE L’ACTIVITÉ Le manager a compris l’impact de la relation sur la performance.
Il a pris conscience de l’importance de la forme dans sa
communication.
Il est en permanence sur le terrain et réagit aux évènements.

Niveau 1 :
Le manager ne manage pas : il gère une activité et non des
collaborateurs, il établit les plannings et répartit le travail.
LA COURBE DU CHANGEMENT

CHANGEMENT ANNONCÉ CHANGEMENT DIGÉRÉ

Négation Intégration

Colère

Acceptation par dépit

Transaction

Résignation
« Ma psyché fait tout ce qu’elle « Je ne peux pas y échapper ! » « Qu’est ce que je peux faire ? »
peut pour que j’y échappe ! »

Coup de blues Dépression


QU’EST CE QUE LE MANAGEMENT ?
UNE RELATION NON MANAGERIALE LA RELATION MANAGÉRIALE

Je dis ce que j’ai envie de dire Je dis ce qu’il faut dire


Risque de jugements de valeur La communication est basée sur
des faits et comportements

Enjeu affectif
Enjeu professionnel

RELATION AFFECTIVE RELATION AFFECTIVE


NON CANALISÉE CANALISÉE
COMMENT CANALISER SES AFFECTS

Je ressens une émotion :


Colère, peur, dégout, surprise, joie, tristesse

- Je parle, j’agis soumis


à l’émotion : défoulement La formation est faite pour s’entrainer
à passer en circuit raisonné - Je réfléchis à mon objectif

- Je choisis l’attitude
appropriée

CIRCUIT INSTINCTIF CIRCUIT RAISONNÉ


LES CONSÉQUENCES D’UN MANAGEMENT NON CANALISÉ

CAPORAL COPAIN

Je me fais respecter J’essaie de me faire aimer pour


en étant craint : faire passer mes exigences

Raideur dans la forme Convivial dans la forme


Peu d’empathie : « dur », MANAGER Très compréhensif : « gentil »
« débrouillez-vous » Je fais à la place
Style autocratique Style laxiste
Je suis juste

Exigences élevées
Bienveillance et valorisation
COMMENT CANALISER SON REGARD ?

L’effet Rosenthal : Le mécanisme de l’apriori : l’Auto confirmation


« Mon regard créé mon environnement »

UN FAIT UNE GÉNÉRALISATION JE FAIS OU JE VOIS TOUT


DÉCLENCHEUR CE QUI PEUT ME
DONNER RAISON

Pour manager il est important de porter un regard apriori positif sur l’autre,
se baser sur des faits pour éviter les jugements de valeur.
LE SCHÉMA DE LA MOTIVATION

EUPHORIE

MOTIVATION

ÉNERGIE VITALE
Obligations de tous les jours

CONFIANCE 0 énergie = Dépression DOUTES


EN SOI SUR SOI
RÉSILIENCE

MESSAGE MESSAGE
(canalisé, portant sur (non canalisé, portant
le comportement) sur l’être)
COMMUNIQUER DE MANIÈRE POSITIVE

Le compteur relationnel

Essoufflement de la relation
Relation négative : échanges M - > M +
Tout ce que je dis à l’autre de :
0 Pérennité de la relation
Relation positive : échanges M + > M -
Tout ce que je dis à l’autre de :
Positif : il le divise Positif : il le multiplie
Négatif : il le multiplie Négatif : il le divise
Énergie = capacité à se remettre en
question, à entendre un message négatif

CONFIANCE DOUTES
EN SOI SUR SOI

MESSAGE MESSAGE
(canalisé, portant sur (non canalisé, portant
le comportement) sur l’être)
30% 70%

PRESSION D’ENJEU PRESSION SUR LE JEU

EXIGENCES SUR LES RÉSULTATS EXIGENCES SUR LA MÉTHODE

STRESS TRAC
« peur de ne pas y arriver » « peur de ne pas savoir faire »

ANGOISSE : ÉCHEC CONCENTRATION : SUCCÈS


30%
COMBIEN :
Indicateurs, délais

70%
COMMENT :
méthodes et plan d’action
LE SCHÉMA DES EXIGENCES

Le manager a des exigences Collaborateur in-jeu

Exigences métier : Exigences


- Basiques comportementales :
- Fondamentaux - Règles du jeu
Gains relationnels
 Droit à la reconnaissance
 Droit à l’erreur
 Droit à l’initiative
 Droit à l’écoute
 Droit à assistance

Collaborateur hors-jeu :
 Perte momentanée de ses droits
 Baisse ponctuelle de la reconnaissance
COMMENT DÉVELOPPER LA COMPÉTENCE D’UN COLLABORATEUR ?

Plaisir Pénible

PROFESSIONNEL TECHNICIEN
« Je fais sans y penser » « Je sais, j’y pense, ça marche »

Efforts Résultats Efforts Résultats

Inconscient Conscient

AMATEUR DÉBUTANT
« Je ne sais pas ce qu’il faut faire » « Je sais ce qu’il faut faire »

Efforts Résultats Efforts Résultats

Plaisir Pénible
LES 2 TYPES DE MOTIVATION

Toute motivation se dédouble en 2 sous-motivations :

LA MOTIVATION FINALE
Motivation qui porte sur l’atteinte du résultat

LA MOTIVATION INSTRUMENTALE
Motivation qui s’active par l’action, par la pratique du domaine concerné

Motivation majoritairement finale Motivation majoritairement instrumentale

L’individu va avoir tendance à bâcler, si l’activité dure il s’épuise L’individu prends beaucoup de plaisir dans l’action mais va
retarder l’échéance : finir
DONNER DU SENS AU NIVEAU GLOBAL

RAISON D’ÊTRE À QUOI SERT-ON ?


Intemporel

VISION OÙ VA-T-ON ?
Moyen terme

Donne du sens Permet de se rapprocher

STRATÉGIE COMMENT Y VA-T-ON ?


Court terme

Donne du sens Permet de faire vivre

VALEURS QUE PARTAGEONS-NOUS ?


Intemporel
LE SCHÉMA DE LA COHÉRENCE

MISSION : À quoi sert-on ?

Intemporel

VISION
Permet de se Où va-t-on ? Moyen terme
Donne du sens à
rapprocher de

STRATÉGIE Court terme

Donne du sens à Comment y va-t-on ?


Fait vivre

Intemporel
VALEURS
Qui sommes-nous ?
LE MANAGEMENT LEVIER DE PERFORMANCE

PERFORMANCE = COMPÉTENCES X MOTIVATION

LES SOURCES DE MOTIVATION


l’environnement personnel
le salaire
les conditions de travail
l’ambiance dans l’équipe
la fierté d’appartenance
le sentiment de progresser
les comportements du chef
Critiques non-constructives

Isolement Report des responsabilités


sur les autres
Petites erreurs/Négligences Absentéisme/Provocations
en public

Refus de mission/Retard Critiques systématiques


de l’entreprise

Changement Violence verbale


de l’humeur
Dissimulation/Sabotage

Signe faible SCHÉMA DE LA DÉMOTIVATION Signe fort

FATIGUE REJET CONFLIT

Solutions Entretien de remotivation Plan d’actions sur plusieurs semaines Plans d’action sur plusieurs mois