Vous êtes sur la page 1sur 71

Les essais du puits et les

interprétations des
donnes de test
INTRODUCTION
L’homme de réservoir doit avoir des
informations suffisantes sur le réservoir pour
analyser convenablement la performance de
réservoir et pour prévoir le future production
sous de divers modes des fonctionnements.
Le producteur doit connaître les conditions des
puits producteurs et injecteurs pour avoir la
meilleure performance du réservoir.
Beaucoup de cette information peut être
obtenue à partir des essais de puits.
Contrairement à la sismique qui donne une
information globale sur le gisement, et à la
diagraphie qui donne une information locale,
des grandeurs statiques telles que la
géométrie, les limites, l’efficacité des
opérations de forage
les essais de puits (souvent combinaison de
plusieurs) donne une information détaillée à
une échelle moyenne autour du puits qui
reflète et des grandeurs dynamiques tels que
La pression et la température de gisement, la
perméabilité, l’indice de productivité etc.
Principe du well test :
Le principe de base de l’essai de puits est de
créer une perturbation (fermeture ; ouverture ;
changement du débit) dans le système –
réservoir +fluide- et enregistrer la réponse
transitoire de pression. Puis, c’est
l’interprétation qui fait l’identification du système
de la manière suivante.
Le but du well test :
L’analyse des essais de puits permet d’obtenir des
informations sur le réservoir et sur le puits. Les
résultats d’essais de puits, associés avec les
études géologiques et géophysiques, servent à
construire le modèle de réservoir, qui sera utilisé
pour prédire le comportement du champ et la
récupération,
selon les conditions opérationnelles. La qualité
de la communication entre le réservoir et le
puits indique la possibilité d’améliorer la
productivité du puits. D’une façon générale
le but des essais de puits est :
 D'évaluer la capacité de production, ou potentiel
de chaque puits;

 De contrôler l’efficacité des opérations de mise


en production;

 De déterminer le taux de production efficace de


chaque puits;

 De déduire les règles d’une exploitation optimale


du gisement, à partir des
résultats confrontés avec les conditions
économiques.
Les différents types de tests

• (la remontée de pression) ;

• (test d’un puits injecteur) ;


oSkin :

ST = Sdrill + Scement
+ Sperfs + Spp +Sgp +DP

11
“Skin”
The total Skin (St) is the value that is obtained
directly from a well-test analysis.
Formation Damage Skin:
S > 0Damaged Formation
S = 0Neither damaged nor stimulated
S < 0Stimulated formation

12
L’élimination de cette endommagement
restaurera ou augmentera notre productivité
La connaissance de la loi de darcy et
l’équation de Hawkins est essentielle
pour comprendre Les essais des puits
Pour un puits d’huile :
L’équation d’IPR : 
kh pr  pwf 
q
 re 
141.2 B  ln S 
 rw 

 q : débit d’huile conditions de fond (bbl/j).


 k : perméabilité (md).
 h : hauteur du réservoir (ft).
 µ  : viscosité d’huile (cp).
 Pr  : pression de gisement(psi)
 Pwf : pression de fond dynamique (psi)
 re : rayon de drainage (ft)
 rw  : rayon du puits (ft)
 S: skin total
Démonstration

2  h k Pg - Pf
Q
 Ln
R
rw

réelement on ajoute l’effet de skin et


FVF
La relation devient :
2  h k Pg - Pf
Q
B  Ln R  S
rw
FORMULES EN UNITÉS PRATIQUES

3  h (m) k (mD) Pg (bar) - Pf (bar)


Q sto (sto m /d)
18,7 Bo  (cP) Ln
R (m)
rw (m)

Q sto (sto bbl/d)  h (ft) k (mD) Pr (psi) - Pf (psi)


141 Bo  (cP) R (ft)
Ln
rw (ft)

Très souvent valeur forfaitaire pour Ln (R/r w) :


entre 7,4 et 7,8
exemple : 7,6 (si rw = 0,1 m et R = 200 m)
o L’effet du skin sur la perméabilité :

L’équation de Hawkins relie la


perméabilité de la zone
endommagée et le rayon
d’endommagement au skin pour un
puits vertical :
 k  rs
S  1 ln
k
 s 
rw
 S  : skin
 k : perméabilité du
réservoir.
 ks : perméabilité
de la zone
endommagée.
 rs : rayon de la
zone endommagée
 rw  : rayon du puits
Les différents types de tests

 Le test draw down ;

 Le test build up: (la remontée de pression) ;

 Le test fall off: (test d’un puits injecteur) ;

 Les tests d’interférences ;


Généralité sur les
essais du puits

Les Les
le but
principes méthodes

Déterminer la nature et les caractéristiques de l’effluent (fluide produit).


L’efficacité des opérations de mise en production.
De déterminer le taux de production efficace de chaque puits;
De déduire les règles d’une exploitation optimale du gisement, à
partir des résultats confrontés avec les conditions économiques.
Mesurer les pressions en cours de production.
Evaluer la capacité de production ou potentiel de chaque puits.
Mesurer la pression supérieur dans le gisement.
Généralité sur
les essais du
puits

Les Les
le but principes méthodes

L’écoulemen
Capacité(WBS) Skin t

Presion

Derive de la presion

d
io
er
P
ge
ra
to

Ecoulement
eS
or
lB
el
W
nt
sta
on
C
Généralité sur
les essais du
puits

Les
le but
méthodes
Les
principes
L’écoulemen
Capacité(WBS) Skin t
Généralité sur
les essais du
puits

Les Les
le but principes méthodes

L’écoulemen
Capacité(WBS) Skin t

C’est un facteur d’endommagement et


Traduit la liaison entre le réservoir et le puits

Si le skin< 0 Stimulé Si le skin > 0 Endommagé

S=0 : la roche vierge.


Généralité sur
les essais du
puits
Les
le but méthodes
Les
principes
L’écoulemen
Capacité(WBS) Skin t

P u its P e rfo s

Écoulement Sphérique
S p h é riq u e S e m i S p h é riq u e s

Écoulement linéaire
Ecoulement linéaire dans la fracture Ecoulement linéaire de la fracture

L’écoulement vers le puits suit un chemin radial


Écoulement radial: aux alentours de puits et le gradient de pression
augmente aux abords de puits
Généralité sur
les essais du
puits

Les Les
le but
principes méthodes

Build up :

C’est la technique d'essai transitoire de pression la plus utilisée. Il fonction du temps de


fermeture. Mais, avant l’enregistrement de cette remontée, Il nécessite la fermeture de puits et la
mesure de la remontée de pression il faut stabiliser le débit c’est à dire : q = constant
Les avantages  Les inconvénients
pas de contrôle de débit après la fermeture. une perte de production due à la fermeture de
puits.

L’effet de capacité de puits peut être diminué par la Le test nécessite un débit constant (avant la
fermeture de puits au fond. fermeture) pour une période du temps .

On peut réaliser ce test sur un puits produisant Perte de la production au cours le test.
par gas-lift.
Généralité sur
les essais du
puits

Les
le but
principes
Les
méthodes
Multi cycle sut in valve

shut in valve avec un dispositive d’ègalisation


dèclancheur Programmable
ensemble Batterie

MHT
Gauges en quartz
Généralité sur
les essais du
puits

Les
le but
principes
Les
méthodes

Les avantages  Les inconvénients 

très bonne qualités de données de build up


Plus chère que le build up (fermeture en
surface).
pas d’effet de wellbore Storage

minimise la perte de production Manque des spécialistes de BEST.

pas de risque d’effondrement de la


formation
la vanne s’ouvre avant de l’enlever

test en surface avant de mettre dans le puits


une interprétation très simple
Généralité sur
les essais du
puits

Les Les
le but
principes méthodes

Le test draw down :


C’est un test pour un puits qui produit à un débit constant.

Les avantages 
Le but de ce test est de déterminer : Les inconvénients
La perméabilité effective moyenne des Impossible de maintenir le débit constant.
fluides mobiles dans le réservoir.

Facteur de skin total et Efficacité Impossible d’éliminer l’effet de capacité.


d’écoulement.

L’aire de drainage ( les limites de réservoir ). Les résultats de test ne sont pas efficace.
q Run gauges

Test flow period

t
Les objectifs du test
d’un puits injecteur :
Cinq paramètres peuvent être déterminés par
l’interprétation du test d’un puits injecteur .
 La capacité du puits c .

 La perméabilité dans la zone d’injection kw .

 La perméabilité dans la zone à huile ko .

 Le skin du puits S .

 Le rayent d’injection ri .
Les tests d’interférences
Les tests d'interférence concernent plusieurs puits; le puits
dont on fait varier le débit est appelé puits émetteur. Le
puits où est mesuré la pression est appelé puits
d'observation.
Avantages:
- Ces tests permettent d'établir s'il y a ou non
communication entre les deux puits et de caractériser cette
communication.
- Ils sont aussi les seuls tests permettent de déterminer
l'anisotropie de perméabilité horizontale d'un réservoir.
Mesurer la pression dans un puits autre que le puits
émetteur a deux conséquences pratiques :
- Le signal mesuré est faible.
- Le signal est observé avec retard.
Classification de test :
On peut classer les essais de
puits par quatre critères :
 Selon la chronologie de test :
On a les tests initiaux (DST), tests potentiels, et
tests périodiques.
 Selon le nombre de puits rentrant dans le test :
On a les test à un seul puits (build up,
drawdown, falloff) ; et les test à plusieurs puits
(test d’interférence )
 Selon le type de puits :
test des puits producteurs (build up ;drawdown )
et des test des puits injecteurs (injectivité test
;falloff).
 Selon le mode de test :
en fermant le puits (build up ;falloff)
en ouvrant le puits (drawdown ;injectivité test)
en plusieurs fermetures et ouvertures
successives (DST;interférence test ;pulse test)
Généralité sur la géométrie et le régime
d’écoulement
Régimes d’écoulement :

- Régime transitoire;

- Régime pseudo-permanent;

- Régime permanent;
1) FLOW REGIMES

Steady - state Pseudo steady - state

Unsteady - state

P P P
0  constant  constant
t t t
2) TYPES OF FLUIDS

incompressible
Volume

Slightly
compressible

compressible

Pressure
La géométrie d’écoulement:

- Écoulement linéaire ;

- Écoulement radial ;

- Écoulement elliptique ;

- Écoulement sphérique ;
3) FLOW GEOMETRY
A) LINEAR FLOW SYSTEM:

Linear flow regimes have parallel flow-lines.

 Based on Darcy’s Law;


 Linear Case;
 q/A = (K/μ)(dP/dL)
Where;
 q = Volume rate cc/sec
 A = Cross-Sectional Area sq. cm
μ = Viscosity cp
 dP/dL = Pressure drop/unit length
 K = Permeability darcys
RADIAL FLOW SYSTEM

 The most important flow regime for well test


interpretation is radial flow.
 Radial flow geometry is described as flow
streamlines like a circular cylinder.
FLOW GEOMETRY
RADIAL FLOW SYSTEM


7.08Kh P  P wf 


q  
 re 
  o ln  
 rw 

q = production rate , stb / d


K = permeability , darcy
re h = net pay thickness , feet
P = pressure , psi
h
rw
μ = viscosity , cp
β = formation vol. factor , bbl /
STB
FLOW GEOMETRY
C) SPHERICAL FLOW SYSTEM:
Radial flow in horizontal and vertical directions.
 field units, radial case;
 vd = Darcy velocity (ft/min)
 qsc = Volume rate STB/D for liquids and SCF/D for gas
 ρ density of flowing fluid at reservoir conditions, lbm/ft3
 A = Cross-Sectional Area sq-ft
 μ = Viscosity cp
 t = hours
 = porosity
 h= formation thickness ft
 p = Pressure psia
 k= Permeability milidarcys
 T reservoir temperature R
 Tsc= 520 R and psc=14.7 psia
Equation of State for a Slightly
Compressible Liquid

c  p  po 
   oe
The Diffusivity Equation
One-dimensional, radial form:

1   p   ct p
r  
r r  r  k t
Formation Volume Factor

Vres
B
Vsurf
For oil: For gas: For water:
Vres Vres Vres
Bo  Bg  Bw 
Vsurf Vsurf Vsurf
Viscosity

 A fluid’s resistance to flow


Gasoline—low viscosity
Vaseline—high viscosity
Fluid Compressibility

1 V ln V 
c 
V p p
Pore Compressibility

1   ln   
cf  
 p p
Net Pay Thickness

h1

h2
h = h1 + h2 + h3
Shale
h3 Sand (No perforations
in this sand)
h4
Wellbore Radius

rw
Total Compressibility

ct  c f  S o c o  S w c w  S g c g
Pressure Profile
During Drawdown
2000

ri ri ri ri
t=0

t = 0.01 hrs

t = 1 hr
Pressure,
psi
t = 100 hrs

t = 10000 hrs

1000
1 10 100 1000 10000
Distance from center of wellbore, ft
Pressure Profile
During Buildup
2,000

ri
1,800 t = 10,000 hrs

ri
1,600 t = 100 hrs
Pressure,
psi ri
1,400
t = 1 hr

1,200 ri
t = 0.01 hrs
t=0
1,000
1 10 100 1,000 10,000
Distance from center of wellbore, ft
Wellbore Storage
Flow Regimes
 Common characteristic shapes of derivative
Volumetric
Radial
Linear
Bilinear
Spherical
 Different flow patterns may appear at
different times in a single test
 Flow regimes follow sequence within model