Vous êtes sur la page 1sur 30

Les Vaccins

Travail réalisé par:


-Ben Yacoub Tasnim
-Békir Rayène
-Arfaoui Farah
-Njah Mohamed Ali

Bio2/1
Plan du Travail :
Histoire du vaccin.

Définition d’un vaccin.

Principe de la vaccination & mode d’activation.

Types des vaccins

Processus de fabrication d’un vaccin.

Efficacités et limites.

Les vaccins d’avenir.


L’histoire du vaccin : 1973 : la
varicelle
1896 : la 1954 : 2006 : Vaccin
fièvre poliomyéli contre le
typhoïde te inactivé
1798 1927 : 1976 : zona
La variole Anatoxine Hépatite
  tétanique B
1921 : BCG 1957 :
contre la poliomyéli
tuberculose 2007 : Vaccin
te atténué
1885 : la contre les
rage (Louis 1932 : la infections à
fièvre jaune papillomavirus,
Pasteur)
responsables de
1923 :
1960 : la cancers du col de
Anatoxine l’utérus
diphtérique
rougeole
1937: La
grippe (Salk
Jonas)
Qu’est-ce que
La Vaccination?
Définition d’un vaccin :
Un vaccin : est une préparation antigénique qui permet
d’induire chez la personne ou l’animal que l’on vaccine une
réponse immunitaire spécifique d’un agent pathogène
capable de le protéger contre l’infection naturelle ou d’en
atténuer les conséquences cliniques.
Objectifs de la vaccination
Moyen le plus sûr contribuant
à la protection de son
entourage, de ses proches, de
ses collègues, en évitant de 01
les contaminer.
03
Protection efficace de soi
même suite au
développement d’une
mémoire immunitaire
02
durable contre un
Moyen le plus efficace pour pathogène.
interrompre la circulation
virale dans une population
au niveau d’immunité très
faible et ainsi casser la
dynamique de la pandémie.
Le principe de la vacc nation

Vaccin ?

Pour répondre à cette question on doit tout d’abord :

Explorer et comprendre le système immunitaire .


Etudier la réponse immunitaire de l’organisme .
Mode d’administration des vaccins

01 Voie orale

Pulvérisation
02
nasale
03
Injection
03
quelques exemples concernant
le mode d’administration
Méthodes d’injection selon
le mode d’administration
Les Adjuvants
QUELS SONT LES
DIFFÉRENTS TYPES
DE VACCINS?
Les types de vaccins
 Vaccins vivants atténués :

Définition: Constitués de germes vivants, qui ont été modifié afin de


perdre leur pouvoir infectieux en gardant leur capacité à induire une
protection pour les individus vaccinés.
Contre-indiqués pour la femme enceinte et les immunodéprimés

Exemple : Vaccin contre la tuberculose.


 Vaccins inactivés :

Définition: Ils sont constitués d’agents infectieux dont on a supprimé


toute virulence Les micro-organismes inactivés ne sont plus capables de
se multiplier, mais leurs protéines constitutives ont conservé leur
pouvoir immunogène intact.

Exemple : Vaccin contre le virus de la poliomyélites.


 Constitués d’anatoxines

Définition: Lorsque les symptômes les plus graves de la maladie sont dus
à la production de toxine de l’agent infectieux, il est possible de produire
des vaccins uniquement à partir de ces toxines en les inactivant par la
chaleur ou chimiquement.

Exemples : Vaccin contre le Tétanos et la Diphtérie.


 Vaccins synthétiques:

Définition: Ces vaccins sont constitués des molécules de surface


provenant des agents infectieux afin d'obtenir des réponses
immunitaires sans avoir à conserver, inactiver et introduire le virus
concerné. Les vaccins contre les virus de l’hépatite B ou contre les
papillomavirus sont ainsi constitués des protéines qui se trouvent
naturellement à la surface de ces virus. Généralement ces antigènes
sont produits par des levures modifiées par génie génétique, afin
qu'elles produisent en grandes quantités les protéines d'intérêt.

Exemples : Vaccin contre l’hépatite B.


Processus de fabrication des vaccins

La fabrication d’un vaccin comprend deux principales étapes :


•La production de la substance active.
•La production pharmaceutique.
Efficacités et limites
Efficacités:
On ne peut pas nier que la vaccination est l’une des plus grandes
réussites de la médecine moderne.
Les vaccins et la vaccination ont lutté contre un grand nombre de
maladies infectieuses .
Et non seulement la vaccination prévient la morbidité et la mortalité,
mais elle contribue également à améliorer l’éducation et le
développement économique.
Exemples de maladies infectieuses :

la diarrhée la rougeole la pneumonie la coqueluche


01 02 03 04
 Limites:
Les vaccins ont en effet des limites:
Les maladies graves pour lesquelles on ne dispose pas de vaccin sont
d'origines diverses :
      -viral (SIDA ou hépatite C)
      -bactérienne (lèpre, diarrhées infantiles)
     - parasitaire (paludisme)
Mouvement Anti-vax:
Le mouvement anti-vax met en lumière les limites des vaccins ou les
adhérents vont jusqu'à les refuser complètement.
En effet certains s'interrogent sur la sécurité ou l'efficacité des vaccins;
certains croient peut-être que les maladies pouvant être prévenues par
la vaccination ne comportent pas de risques élevés sur le plan de la
santé;
et d'autres enfin croient que l'immunisation n'est pas «naturelle».

les arguments,
certes, peuvent être
peu convaincantes
mais le mouvement
accroit en
popularité.
Les vaccins d’avenir:
QUELS SERONT LES VACCINS DU FUTUR ?
Les nouveaux vaccins vont s’adapter aux particularités des différentes
personnes (femmes enceintes, patients hospitalisés…) et permettront
de prévenir de nouvelles maladies comme le
(Paludisme, VIH/Sida, Ebola, Chikungunya (Virus transmis à l'homme
par un moustique), Dengue, Zika).
les vaccins auront aussi d'autres moyen d'injection tels que les spray
nasales ou voies orales.
Conclusion
Les vaccins représentent la meilleure façon de
se prémunir contre des maladies
potentiellement dangereuses : poliomyélite,
rougeole, tuberculose, méningites…
En simulant l’infection et en préparant ainsi
notre système immunitaire à se défendre
contre ces attaques, le vaccin permet en effet
de nous constituer une « cuirasse » contre
l’agent infectieux envahisseur.