Vous êtes sur la page 1sur 40

LE SYSTÈME

CIRCULATOIRE

Laboratoire d’anatomie et organogenèse FMPOS UCAD


GENERALITES
 DEFINITION
C’est l’ensemble des structures anatomiques destinées
à véhiculer le sang et la lymphe.

Ce système est constitué:


- D’un carrefour : le cœur
- D’une voie efférente du cœur : les artères
- D’une voie afférente au cœur: les veines qui drainent
les conduits lymphatiques.
GENERALITES
INTERETS

 Apporte l’oxygène et les nutriments au niveau de


tous les organes.
 Permet l’épuration des organes.
 Siège de plusieurs pathologies ischémiques,
dégénératives et tumorales
 Plusieurs moyens d’exploration.
GENERALITES
CIRCULATION SANGUINE

Le sang est pulsé hors du ventricule gauche dans l’aorte (systole) qui
permet de le répandre dans l’organisme

Le sang traverse les capillaires puis revient à l’atrium droit par


l’intermédiaire des veines caves

Il passe dans le ventricule droit où il est pulsé dans les poumons par le
tronc pulmonaire, lors de la systole.

L’hématose se réalise puis le sang revient dans le ventricule gauche, par


les veines pulmonaires lors de la diastole
GENERALITES
GRANDE
CIRCULATION

Encore appelé circulation


générale
Elle comprend le ventricule
gauche, l’aorte et ses
branches, les capillaires de
la grande circulation, le
système des deux veines
caves et l’atrium droit.
GENERALITES
PETITE
CIRCULATION

Elle comprend le
ventricule droit, le tronc
pulmonaire, les
capillaires pulmonaires,
les veines pulmonaires
et l’atrium gauche
LE CŒUR
Organe contractile et constitue le
moteur du système circulatoire.

CONFIGURATION
INTERNE
Le cœur est situé dans le
médiastin
Il est composé de quatre cavités
principales : deux atria et deux
ventricules
Chez adulte, deux cœurs sans
communication: cœur droit et
cœur gauche.
LE CŒUR
Aux atria aboutissent les
veines:
- Veines caves pour l’atrium
droit
- Veines pulmonaires pour
l’atrium gauche

Des ventricules partent les


artères:
- Artère pulmonaire pour le
ventricule droit
- Aorte pour le ventricule
gauche
LE CŒUR
Les cœurs droit et gauche sont
séparés par une cloison constituée
par:

 Le septum interatrial
entre les atria
 Le septum atrioventriculaire
entre l’atrium D et le ventricule G
 Le septum interventriculaire
entre les ventricules
LE CŒUR
Chaque cœur est
partiellement cloisonné par
les valves atrio-
ventriculaires constituées par
des cuspides:

- La valve tricuspide à
droite possède trois cuspides
- La valve mitrale à gauche
est formée de deux cuspides
LE CŒUR
STRUCTURE

Le cœur est constituée de


trois couches:
L’endocarde : muqueuse qui
tapisse les cavités.
Le myocarde : muscle strié
fixé sur une charpente
fibreuse
L’épicarde : qui est le feuillet
viscéral du péricarde séreux
LE CŒUR
VASCULARISATION

Le cœur est vascularisé par les


artères coronaires droite et gauche

Le drainage est assuré


principalement par la grande
veine du cœur et accessoirement
par les veines postérieures du
ventricule gauche, oblique de
l’atrium, antérieures, moyennes et
minimes du cœur et la petite veine
du cœur.
LES ARTERES
Canaux musculo-membraneux ,
contractiles et qui conservent
leur forme même vides

Leurs pulsations sont synchrones


aux battements cardiaques

Transportent le sang vers les


organes

Origine de toutes les artères est


l’aorte et l’artère pulmonaire
LES ARTERES
STRUCTURE

Une artère comprend trois tuniques :

Une tunique externe ou adventice


Conjonctive, elle contient les vaisseaux (vasa
vasorum) et nerfs

Une tunique moyenne ou média


Musculo-élastique, son épaisseur est fonction
du courant sanguin

Une tunique interne ou intima


Endothéliale, couche continue qui s’oppose à
la coagulation et sensible aux modifications
du Ph
LES ARTERES
CLASSIFICATION

On distingue quatre variétés d’artères :

Les artères élastiques


Gros calibre
La média comporte une couche musculaire
entre deux membranes élastiques interne et
externe

Les artères musculaires


Calibre moyen
La média ne présente pas de membrane
élastique externe
LES ARTERES
Les artérioles
Petit calibre, inférieur à 0,5mm
La média est pauvre en tissu élastique
En diminuant de calibre les fibres
musculaires lisses se raréfient
( artérioles précapillaires )

Les capillaires
Très petit calibre (5 à 30 microns)
Ne présentent pas de média
Au niveau de l’abouchement du
capillaire dans l’artériole, se trouve le
sphincter précapillaire
LES ARTERES
LOCALISATION

Les artères se rencontrent dans tout le corps,


excepté le cartilage hyalin, la cornée, le
cristallin, l’épiderme et les phanères

Les grosses et moyennes artères sont en


général profondes:
Au niveau des membres , elles sont sous
fasciales
Au niveau de l’abdomen, elles sont
rétropéritonéales et dans les ligaments
péritonéaux

Les petites artères sont sous cutanées ou


intraviscérales
LES ARTERES
DISTRIBUTION LOCO-REGIONALE

Les branches collatérales


Ce sont des rameaux qui se détachent du
tronc artériel

Les branches terminales


Ce sont les rameaux qui terminent une
artère
Certaines se terminent en s’anastomosant
avec les branches voisines : distribution
plexiforme
D’autres se résolvent en capillaires sans
anastomoses : distribution terminale
LES ARTERES
Anastomoses
Ce sont des communications
intervasculaires
Il en existe plusieurs modalités:

- Anastomose par inosculation : deux


artères s’unissent à plein canal pour
former un arc artériel ( arcade de
Riolan )

- Anastomose par canal d’union : un


canal réunit deux artères de plus fort
calibre ( artères communicantes du
cerveau )
LES ARTERES
- Anastomose par convergence:
deux artères fusionnent pour former
un tronc unique ( artères vertébrales
et tronc basilaire)

- Anastomoses par vas aberrans :


une artère de petit calibre se
détache d’un tronc artériel et se
fusionne plus loin , soit avec ce
tronc ou une de ses collatérales.

- Anastomoses en réseau: entre


branches collatérales ou terminales
LES ARTERES
RAPPORTS GENERAUX

Les artères peuvent être en rapport avec :

Les os
En contact, dans les gouttières ou les arcades fibreuses

Les articulations
Les artères de voisinage donne des collatérales périarticulaires
LES ARTERES
Les muscles
Dans les espaces celluleux intermusculaires ou au contact d’un muscle

Les nerfs
A coté ou autour de l’artère

Les veines
Satellites des artères homonymes

Les viscères
Certaines artères traversent ou côtoient les viscères
LES VEINES
Conduits qui ramènent le
sang vers le cœur

Grande importance
physiologique et
pathologique

Elles ne présentent pas de


pulsations
LES VEINES
STRUCTURE

La paroi

- Une tunique externe ou


adventice , épaisse pour certaines
veines

- Une tunique moyenne ou média,


musculaire sans membrane élastique

- Une tunique interne ou intima


qui est un endothélium
LES VEINES
Les valves

Système de clapet endothélial


Obstruant périodiquement la
lumière des veines
Les valves comprennent
généralement deux valvules
concaves en direction du cœur
Certaines veines sont
avalvulaires comme la veine
cave
LES VEINES
TOPOGRAPHIE

On distingue :

Les veines profondes


Sous fasciales qui accompagnent les gros
vaisseaux

Les veines superficielles


Supra-fasciales et sous cutanées
Se drainent dans les veines profondes par
des veines perforantes

Les veines viscérales


Destinées aux viscères
LES VEINES
DISTRIBUTION GENERALE

Origine
Les veines naissent soit :

Des capillaires

Vaisseaux sinusoïdes

Des lacunes caverneuses des corps érectiles


LES VEINES
Terminaison

Elles se regroupent selon deux voies


principales :

La petite circulation veineuse


Constituées par les quatre veines
pulmonaires qui drainent le sang oxygéné
des poumons vers l’atrium gauche

La grande circulation veineuse


Elle est constituée de deux systèmes qui
aboutissent dans l’atrium droit ( veines
caves supérieure et inférieure)
LES VEINES
ANASTOMOSES

Les anastomoses veino-veineuses


Soit par inosculation, soit à plein canal, soit par convergence
Elles constituent par un réseau ou plexus veineux

Les anastomoses artério-veineuses


Canaux de dérivation entre une artériole et une veinule
Système d’autorégulation permettant de court-circuiter les capillaires

Les anastomose veino-lymphatiques


Les veines constituent la voie de drainage finale des vaisseaux lymphatiques
LES VEINES
ANATOMIE FONCTIONNELLE

Les contraintes à la circulation

La pesanteur : le passage du décubitus à la station debout entraine plus de


500cc de sang dans les veines des membres inférieurs
Les compressions externe et interne ( abdominale, utérus gravidique )
peuvent compromettre le retour veineux

La veine, organe statique

Capacité système veineux est de 4 700 ml, contre 800ml pour les artères .
Il est 100 à 200 fois plus extensible que le système artériel
LES VEINES
La veine, organe dynamique

La pression veineuse décroit progressivement des capillaires aux veines


caves ou elle est négative ( explique les embolies gazeuses lors des plaies des
grosses veines )

Les valvules s’opposent aux reflux et protègent les capillaires des poussées
hypertensives rétrogrades

Les battements artériel transmis à la veine lui donne une contraction passive
facilitant le retour veineux

La contraction musculaire ( surtout mollet ) et l’écrasement plantaire des


pieds favorisent le retour veineux
VAISSEAUX ET NŒUDS LYMPHATIQUES

Le système lymphatique est étroitement uni aux vaisseaux


sanguins. Il comprend :

- Les vaisseaux et nœuds lymphatiques


- La rate
- Le thymus
- Les amas de tissus lymphoïdes situés dans la paroi des
voies aérifères et du conduit digestif : tonsilles, follicules
lymphatiques .
- Les lymphocytes sanguins
VAISSEAUX ET NŒUDS LYMPHATIQUES

Les vaisseaux lymphatiques


véhiculent la lymphe
Ils sont absents dans le système
nerveux central, les muscles,
squelettiques, la moelles osseuse,
le cartilage hyalin et les phanères.

VAISSEAUX LYMPHATIQUES

Origine
Dans le tissu conjonctif par des
capillaires lymphatiques
VAISSEAUX ET NŒUDS LYMPHATIQUES

Structure
- L’intima est endothéliale avec des valvules
- La média, musculaire, a une épaisseur qui croit avec le calibre
- L’adventice est conjonctive et très mince

Forme
Cylindriques

Situation
Superficiels, profonds et viscéraux
VAISSEAUX ET NŒUDS LYMPHATIQUES

Anastomoses
Peu d’anastomoses entre les vaisseaux
lymphatiques
Ils font relais dans les nœuds lymphatiques

LES NŒUDS LYMPHATIQUES

Renflements échelonnés le long des


vaisseaux lymphatiques

Situation
Il sont isolés ou regroupés en
lymphocentres qui peuvent être
superficiels ou profonds
VAISSEAUX ET NŒUDS LYMPHATIQUES

Forme
Elle est variable , mais ovoïde le plus
souvent

Couleur
Grisâtre peut être noirâtre dans
certaines régions

Structure
Ils sont constitués :
D’un capsule fibreuse qui entoure les
follicules ( cortex )et les cordons
( médulla )
VAISSEAUX ET NŒUDS LYMPHATIQUES

De son hile se trouve :


Un à deux vaisseaux lymphatiques
efférents
Une veine
Une artère
Neurofibres sympathiques
vasomotrices

VAISSEAUX COLLECTEURS
PRINCIPAUX

Conduit lymphatique droit


Conduit thoracique
VAISSEAUX ET NŒUDS LYMPHATIQUES

ANATOMIE FONCTIONNELLE

Le liquide interstitiel pénètre dans le capillaire lymphatique grâce à


la pression de ce liquide sur les cellules endothéliales

Circulation lymphatique
Les conduits lymphatiques déversent environ 3L de lymphe par 24h
dans les veines
Ce drainage est facilité par:
Leur contractilité
Le jeu des valvules
LES VAISSEAUX ET NŒUDS
LYMPHATIQUES

Les contractions musculaires


Les pressions dans les tissus
Cette circulation est ralentie au niveau des
lymphonoeuds

Rôle des lymphonoeuds


Participent aux réactions immunitaires de l’organisme
en présence des germes et des protéines étrangères
Filtration et épuration de la lymphe .
CONCLUSION

Le système circulatoire constitué du cœur, des


artères, des veines et du système lymphatique.
Leur description anatomique permet la
compréhension de leurs rôles physiologiques.
Ce système est sujet de plusieurs pathologies acquises
et congénitales.