Vous êtes sur la page 1sur 8

LE PERÇAGE

1. Principe 
Les opérations de perçage consistent à obtenir des surfaces intérieures en pleine
matière ou en partant d’une ébauche obtenue soit par forgeage soit par moulage.
L’opération de perçage est réalisée à l’aide d’un outil à arêtes double qu’on appelle
«forêt », et les machines-outils utilisées sont appelées ''perceuses'‘.
Forêt hélicoïdale 

listel angle d’hélice


queue tenon
face d’attaque
l

face de dépouille angle de pointe


angle d’inclinaison

l’arête centrale
âme

Arêtes tranchantes goujure ou gorges


À queue conique pour les diamètres supérieurs à 13mm

À queue cylindrique pour les diamètres inférieurs ou égaux à 13mm


Pour réaliser un perçage, deux mouvements
relatifs sont nécessaires
•Un mouvement de coupe (1) : Rotation du foret
•Un mouvement d'avance (2) : Mouvement
rectiligne et parallèle à l'axe de l'outil.

•Montage de la pièce
Il est extrêmement important de bien
bloquer la pièce à l'étau ou avec des brides
afin que cette dernière ne bouge pas, et en
particulier ne soit pas emportée et ne tourne
pas avec le foret provoquant une blessure qui
peut être très grave si la pièce est en tôle.

1 : Foret.
2 : Pièce.
3 : Étau.
4 : Cales si les mors de l'étau n'ont pas d'épaulement.
•Montage de l'outil.
Contrôler le diamètre du foret. Pour un foret à
queue cylindrique, on peut mesurer le diamètre
de la queue du foret à condition que la surface ne
soit pas abîmée.  
Contrôler que le foret soit correctement affûté. 
Monter le foret dans le porte-outil
Si le foret est à queue cylindrique, le monter dans le
mandrin.

Si le foret est à queue conique :


Nettoyer le cône pour que le foret tourne « rond ». 
Présenter le foret dans l'alésage. 
Le tourner à la main jusqu'à sentir que le tenon est en face de
son logement. 
Enfoncer le foret d'un coup sec (il doit tenir !)
Si le mandrin est à démonter :
 Descendre la broche jusqu'à la lumière.
Tourner le mandrin pour voir un trou.
Introduire le chasse-cône.
Frapper un coup de marteau sur le chasse-cône en retenant le
mandrin pour ne pas qu’il tombe.

Angle de coupe

. h1=(a/2)sin(/2)
h2

A
a/2 Section A-A

Coupe élémentaire d’un foret.


A la périphérie du foret, l’angle de coupe
n’est que l’angle d’hélice , mais à d’autres
positions (figure), l’angle de coupe est
donné par la relation :
tg xi =  d x  tg
 d 
Angle d’hélice 
 = 40° à 60° pour le perçage des alliages légers.
 =25° pour le perçage des aciers.
 =15° pour le perçage du magnésium.
 =0° pour le perçage des bronzes et des laitons.
Angle de pointe
L’angle de pointe  varie de 40° à 150°, suivant les matériaux percés :

= 40° à 60° pour le perçage de l’ébonite.

= 116° à 120° pour le perçage des aciers.

= 130° pour le perçage de l’alpax.

= 140° pour le perçage de l’aluminium.

= 150° pour le perçage du magnésium.

Eléments de coupe 
L’opération de perçage est caractérisée par la combinaison de la rotation du forêt et sa
pénétration par sa pointe coupante dans une pièce fixe.
La vitesse de rotation (N en tr/min) dépend de la vitesse de coupe et du diamètre à percer D.
N= 1000.Vc
.D
Avance
La pénétration du forêt doit être continue, et doit produire deux copeaux à sections identiques.
Les deux lèvres coupantes seront donc rigoureusement symétriques. La pénétration de l’outil
est caractérisée par son avance par tour est limitée par la fragilité du forêt.
Jusqu'à D = 30mm, on adopte une avance a = 0,01.D sans descendre au-dessous de 0,05 mm/tr.
Pour des diamètres relativement petits, l’avance doit être sensitive, c’est à dire manuelle.
1 : Socle ou table
2 : Colonne
3 : Moteur
4 : Poulie étagée
5 : Carter
6 : Courroie
7 : Bâti
8 : Cabestan
9 : Broche
10 : Mandrin
11 : Blocage de la hauteur
12 : Réglage de la hauteur Perceuse à colonne
Types Caractéristiques Utilisations  capacités

Une seule broche.  sur petites pièces. 1


Perceuse
Ma, commandé manuellement  tous travaux unitaires et de à
sensitive
petites séries. 12
Une seule broche.  sur pièces moyennes. 4
Perceuse
Ma, commandé  tous travaux unitaires et de à
à colonne
mécaniquement petites séries. 100

Une seule broche.  tous travaux sur grosses pièces. 4


Perceuse
réglable radialement. à
radiale
80
Perceuse 3 ou 4 broches parallèle dans  Travaux en moyennes séries ( N 5
multiple à un même plan. pièces  1000 à
broche fixes 30
Perceuse 3 à 40 broches parallèles et Travaux en grandes séries(N pièces
5
multiple à réglables radialement. < 1000)
à
broches
30
réglables