Vous êtes sur la page 1sur 32

LES CARTES DE CONTRÔLE

MESURABLE
Réalisé par :

Bougadoura Djalila
Boukhili Najla
MSP
La MSP est un élément d’assurance qualité son objectif est de maitriser un
processus mesurable par suivi graphique temporel basé sur des
fondements statistiques .
Convient uniquement pour la grande série.
L’application de la Maîtrise Statistique des Procédés (MSP) repose sur
deux concepts de base qui sont :Le suivi et le pilotage par »cartes de
contrôle » ;La mesure des capabilités .
Le pilotage d’un procédé consiste à répondre aux deux questions suivantes :
Faut-il intervenir sur le procédé ?
Si oui, quelle est l’importance de la correction à apporter ?
La première question trouvera une réponse si nous savons différencier les
variations qui méritent une correction, de l’ensemble des variations aléatoires
qui ne peuvent être corrigées. Notons bien que la mesure de la qualité d’un
produit manufacturé est toujours entachée d’une certaine variabilité
imputable au hasard. Toute organisation de production et de contrôle
incorpore un certain système, stables, de sources d’indétermination. On ne
peut supposer que de rechercher les causes de variation qui seront de ce cadre
pour ensuite les corriger. Nous devons donc dissocier deux types de causes :
les causes communes et les causes spéciales.
Les causes
Les causes communes représentent la variabilité imputable au hasard. Si
les causes sont indépendantes les unes des autres et d’un ordre de grandeur
équivalent, le théorème central limite nous permet de prévoir que la
fonction de répartition des pièces suivra une loi normale.
 Les causes spéciales représentent les causes de variabilité importantes
qu’il faut corriger.
 Lorsque les seules causes agissant sur le procédé sont les causes
communes, le procédé est dit « sous contrôle ». Le principe des cartes de
contrôle, vue en 3ème niveau, est de détecter par un outil graphique simple
les cas où le procédé n’est plus « sous-contrôle » et où il faut intervenir
pour le mettre sous contrôle.
La MSP: pourquoi ?
-La MSP est un ensemble d'actions pour évaluer, régler et maintenir un
processus de production en état de fabriquer tous ses produits conformes aux
spécifications retenues et surtout avec des caractéristiques stables dans le temps.
-La MSP est un des éléments dynamiques du système qualité, et à ce titre,
concourt à l'amélioration permanente de la production.
-La MSP ne se limite pas à l'établissement de cartes de contrôle mais c'est une
suite d'analyses.
-La MSP est une méthode préventive qui vise à amener le processus au niveau de
qualité requis et à l'y maintenir grâce à un système de surveillance.
La MSP : ses bénéfices
La MSP mise en place et fonctionnant, on obtient:
l'effet principal recherché :
l'amélioration de la production et de la productivité , mais aussi des effets
induits comme :
-un langage commun entre toutes les fonctions de l'entreprise
-la démarche de résolution de problèmes de qualité en production
-la maîtrise des procédures, des produits et processus
-des échanges avec les donneurs d'ordre
-l'image de l'entreprise vis-à-vis des auditeurs de clients potentiels.
Carte de contrôle
Une carte de contrôle, ou plus exactement un graphique de contrôle,
est un outil utilisé dans le domaine du contrôle de la qualité afin de
maîtriser un processus. Elle permet de déterminer le moment où
apparaît une cause particulière de variation d'une caractéristique,
entraînant une altération du processus. Par exemple un processus de
fabrication pourra être mis à l'arrêt avant de produire des pièces qui
seront non-conformes.
Les cartes de contrôle permettent de surveiller la fabrication en s’assurant
que les caractères contrôlés restent stables ou conformes aux
spécifications, compte tenu d’une certaine variabilité inévitable.
Les cartes de contrôle vérifient et examinent le processus de fabrication
L’objectif est de se débarrasser des causes assignables et de réduire les
causes aléatoires.
Différents types de cartes de contrôle
il existe deux grandes catégories de cartes de contrôle selon que le caractère contrôlé est qualitatif ou
quantitatif: respectivement les cartes de contrôle par attributs et les cartes de contrôle par mesures.

La carte de contrôle aux mesures, qui permet de suivre une


caractéristique mesurable de façon continue par exemple une dimension,
un poids...
La carte de contrôle aux attributs, qui permet de suivre une
caractéristique non mesurable ou contrôlée à l'aide de calibres par exemple
un contrôle visuel, un contrôle réalisé avec un calibre mini-maxi
permettant de trier les pièces non conformes
Les cartes par mesures
Les cartes par mesures ont tous les avantages de la mesure par rapport au constat a posteriori du
type bon/mauvais:
Elles permettent de détecter les dérives avant que l'on sorte des tolérances.
Elles permettent donc de mettre en œuvre, au niveau de l'atelier, une véritable politique de
prévention et d'amélioration de la qualité.
Elles ont les défauts de leurs qualités.
Elles sont moins immédiates à comprendre pour les opérateurs, moins simples à mettre en œuvre.
Un processus est caractérisable par deux paramètres:
-sa position (ou tendance centrale) que l'on estime généralement par la moyenne d'un échantillon,
habituellement notée Xbar ou m
-sa dispersion autour de sa position que l'on estime généralement par l'écart-type, noté S ou par
l'étendue, notée R (ou W), au sein d'un échantillons de pièces.
Les cartes de contrôle sont donc toujours utilisées par paire: (X, R) ou (X, S). Le couple (X, R) est le
plus répandu lorsque les cartes sont tenues à jour manuellement. Une simple calculatrice de poche
pour effectuer les calculs suffit.
Pour suivre l’évolution du procédé, des prélèvements d’échantillons sont
effectués toutes les heures (5pièces par exemple).
Pour chaque échantillon, la moyenne et l’étendue sont calculées sur la
caractéristique à contrôler.
Ces valeurs sont portées sur un graphique.
Au fur et à mesure qu’elle se remplit, la carte de contrôle permet la
visualisation de l’évolution du processus.
A partir de la valeur moyenne sont définis les différentes limites :
- les limites inférieures et supérieures de contrôle : Lc1 et Lc2.
- les limites inférieures et supérieures de surveillance : Ls1 et Ls2.
Illustration schématiques des cartes de contrôles par mesures
Echantillon 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20
1 74 69,4 72,1 71,7 73,9 74,4 71 72,3 70,4 73,9 72,9 69,8 73 73,3 73,5 72,3 72,2 73,3 73 72,1
2 73,8 72,9 70,3 70,9 74,2 72,5 70,3 72,4 72,4 69 69,7 69,9 72,3 71,5 70,9 73,4 71,9 74,4 70,3 73,4
3 73,9 74,1 71,4 73,3 73,2 71,9 71,1 71,3 73,3 68,7 71,3 69,6 73,8 73,3 71,3 74,9 72,3 73,3 71,9 69,4
4 73,2 72,6 73,5 72,1 71 71,7 71,3 72,2 72 73,1 72 69,8 69,3 71,4 72 72,9 68,7 72,1 72,9 73,9
5 74,1 73,6 72,7 69,7 74,3 73 70,7 71,7 70,9 73,4 70,9 71,3 73,2 72 71,3 74,7 69,8 71,3 71,3 73,5
Moyenne
Moyenne 73,8 72,5 72 71,5 73,3 72,7 70,9 72 71,8 71,6 71,4 70,1 72,3 72,3 71,8 73,6 71 72,9 71,9 72,5 72
Etendue 0,9 4,7 3,2 3,6 3,3 2,7 1 1,1 2,9 5,2 3,2 1,7 4,5 1,9 2,6 2,6 3,6 3,1 2,7 4,5 3

74
73,8

73,1 73
2 points sont hors des limites
de surveillance; on peut
72 affirmer qu’il est nécessaire de
régler.
70,9 71

70,2
70

7.08 7 Tous les points sont entre


6
5,43
5 les limites de surveillance.
4
3
1,11 2
0,48 1
0
Interprétation
Le graphique Xbarre traduit le fait que le processus est centré. S’il est normal, le centre du processus ne dérive pas. Si l’un des
critères est validé, le processus dérive ou change de manière irrégulière et rapidement. Il devient alors nécessaire de le
recentrer en regardant en priorité :
 le réglage des machines
 les caractéristiques des matériaux utilisés
 les techniques pratiquées par les opérateurs.

Le graphe de l’étendu uniformité et la cohérence. Si le graphique est étroit, c’est que le produit est uniforme. Si au contraire
un critère est validé, il est alors dit hors contrôle, le processus contient quelque chose qui ne fonctionne pas régulièrement.
On attire l’attention sur le fait que pour ce qui est de la lecture des critères, ceux-ci diffèrent en fonction de si nous nous
trouvons à la limite haute ou basse.
Si nous sommes à la limite basse, notre dispersion est faible, nous nous améliorons et il n’y a pas lieu d’agir. Par contre on
peut investiguer pour comprendre pourquoi on s’améliore.
Inversement, si les critères sont validés « par le haut », notre dispersion augmente et il faut agir.  Généralement, cela peut
être amélioré par une meilleure maintenance et une bonne formation des opérateurs.
Contrôle en cours de fabrication

Le contrôle en cours de fabrication est la vérification du respect des


consignes de qualité et fabrication des éléments et articles, à différents
stades de la fabrication.
Le contrôle en cours est donc une vérification de la conformité de la
qualité en étapes de fabrication et/ou du produit sorti de la chaîne, avec le
dossier technique.
Etude de cas
-L’industrie sucrière fait partie des industries alimentaires les plus importantes. La
raffinerie de Casablanca produit 2400 tonnes de sucre raffiné par jour. Au Maroc la
consommation annuelle est d’environ 32 kg par personne, cette consommation
augmente en moyenne de 2.5% chaque année.
-On va contrôler la ligne de production du sucre lingot morceau du mois de mars
2015 et effectué le suivi de ce dernier pendant le mois d’avril 2015,dont 10
échantillons ont été mesuré quotidiennement . nous avons effectué des calculs
statistiques tels que la moyenne, l’etendue et l’ecart type, pour vérifier la normalité
du processus et s’assurer que les caractéristiques contrôlées sont stables dans le
temps.
Le tableau ci-dessous présente les résultats de contrôle du poids de la
Ligne . x1, x2 et x3. ….. X10 désignent la taille de l’echantillon qui est de
10
X-bar: La moyenne des échantillons analysés.
X-bar bar : La moyenne des moyennes
R bar : L’etendue
R bar bar : la moyenne des étendues
S : l’ecart type
S bar : la moyenne des écarts types
Tableau: Suivi du poids de la ligne
Vérification de la loi normale:

Pour mettre en œuvre le contrôle par mesure il faut connaître tout


d’abord la loi que suit le caractère contrôlé (poids) qui est Généralement
la loi normale.
Pour une taille d’échantillon égal a 10 , nous avons procédé à dessiner un
histogramme dans le but de voir la distribution , l’histogramme est un
graphe à bars représentant un intervalle de mesures sur l’axe des x et les
fréquences des mesures apparaissent dans cet intervalle sur l’axe des y.
La symétrie de l’histogramme et sa forme en cloche attestent que la
distribution du Poids de sucre au niveau de la ligne suit une loi
normale.

Courbe de distribution :
La ligne centrale et les limites de contrôles sont en général définies comme suit :
Limite de contrôle supérieure : LSC = X bar bar + A2 R bar
Ligne centrale : LC = X bar bar
Limite de contrôle inferieure : LIC = X bar bar - A2 R
Pour la carte des étendues , on a :
LSCR = D4*R bar
CL = R bar
LICR = D3*R bar
Les coefficients A2, D3, D4 sont determinees a l’aide de tableau suivant :
Carte de contrôle des moyennes :
Carte de contrôle des étendues
Interprétation des cartes de contrôles :
Les cartes de contrôle sont construites sous l'hypothèse que les données
proviennent d'une distribution normale avec une moyenne égale à 996,
94 et un écart type égal à 12,35 Ces paramètres ont été estimés à partir des
données. Sur les 36 points non exclus indiquées sur les cartes, 15 sont au-
delà des limites de contrôle sur le premier graphique alors que 4 sont au
delà des limites sur le deuxième graphique.
la probabilité de voir 14 points ou plus au-delà des limites par hasard est
0,0 si les données proviennent de la distribution présumée, nous
pouvons déclarer que le processus soit hors de contrôle au niveau de
confiance de 95%.
MERCI POUR VOTRE ATTENTION
Références
https://www.eyrolles.com/Chapitres/9782708133495/Chap2_Pillet.pdf
http://www.sssh.ch/uploads/media/02_Rousseau.pdf
https://
www.technologuepro.com/cours-controle-quaite/chapitre-3-maitrise-stat
istique-procedes.pdf
http://
www.statsoft.fr/concepts-statistiques/cartes-de-controle-qualite/cartes-d
e-controle-qualite.php
Cliquez sur l'icône pour ajouter une image
Références
https://www.eyrolles.com/Chapitres/9782708133495/Chap2
_Pillet.pdf
http://www.sssh.ch/uploads/media/02_Rousseau.pdf
https://www.technologuepro.com/cours-controle-quaite/ch
apitre-3-maitrise-statistique-procedes.pdf
http://www.statsoft.fr/concepts-statistiques/cartes-de-cont
role-qualite/cartes-de-controle-qualite.php

Vous aimerez peut-être aussi