Vous êtes sur la page 1sur 11

‫الــجمهــورية الـجزائريــة الديمـقراطـية الشعبية‬

 République Algérienne Démocratique et Populaire


‫وزارة التعــليـم العالي والــبحـت الـعلـمي‬
Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique
‫جامعة الـطارف‬

La méningite tuberculeuse

: Présenté par : ENSIGNENT

Gasmallah Radia
2020-2021
Plan de travail
Introduction
 présentation de la maladie
Agent responsable
Épidémiologie
Diagnostic
Traitement
Introduction
La méningite tuberculeuse est une infection à
Mycobacterium tuberculosis des méninges, les membranes
qui enveloppent le système nerveux central. C'est la forme la
plus commune de tuberculose du SNC.comme la spéculation
animale de choix
 présentation de la maladie
La méningite tuberculeuse reste une forme commune des infections du système
nerveux central dans plusieurs pays en voie de développement où la tuberculose est
endémique. Elle constitue la forme la plus grave de l’infection par le Mycobacterium
tuberculosis. Elle est responsable de décès ou de séquelles neurologiques sévères
.dans plus de 50% des cas malgré le traitement antituberculeux

Afin d’améliorer le pronostic de la méningite tuberculeuse, la corticothérapie a été


utilisée comme traitement adjuvant depuis plusieurs décennies. Ses effets sont restés
controversés jusqu’à récemment où il y a de plus en plus de preuves de son efficacité
sur l’évolution de la maladie en terme de mortalité et de séquelles neurologiques chez
les survivants. Cette mise au point est une synthèse des différentes études réalisées
.sur la corticothérapie dans la méningite tuberculeuse
 présentation de la maladie
La présence de Mycobacterium tuberculosis ou bacille de Koch dans les méninges est le
signe cardinal et l'inflammation est concentrée à la base du cerveau. Lorsque
l'inflammation se situe dans les espaces sous arachnoïdiens du tronc cérébral, les racines
des nerfs crâniens peuvent être atteintes. Les symptômes dépendent de la zone où sont
situées les lésions1. L'infection prend naissance dans les poumons et peut se propager aux
.méninges par des voies diverses

La dissémination par voie sanguine existe certainement et 25 % des patients atteints de


tuberculose miliaire déclarent une méningite tuberculeuse, sans doute par passage à
travers la barrière hémato-encéphalique2 ; mais chez une certaine proportion des patients,
la survenue d'une méningite tuberculeuse peut provenir de la rupture d'un foyer infectieux
cortical dont le contenu passe du cerveau aux méninges, une proportion encore plus faible
provient de la rupture d'un foyer osseux de la colonne vertébrale. Il est rare qu'une
tuberculose de la colonne vertébrale provoque une tuberculose du système nerveux
.central, mais des cas isolés ont été décrits
Agent responsable
La méningite tuberculeuse est classiquement causée par une infection,
le plus souvent virale2. Ensuite viennent les causes bactériennes,
fongiques pouvant être endogène pour les immunodéprimés, ou
exogène par inhalation ce qui complique la recherche du spectre et
retarde la prise en charge antibiothérapique et protozoaires. D'autres
causes non infectieuses peuvent provoquer une méningite. L'expression
« méningite aseptique » est parfois utilisée dans ce type de cas, bien
qu'elle puisse également désigner une méningite virale, ou une
méningite bactérienne avec un examen du LCR négatif du fait soit d'un
traitement antibiotique préalable, soit d'une présence bactérienne faible
(cas de la méningite secondaire à une endocardite), soit d'une bactérie
difficilement identifiable (comme dans le cas de la syphilis ou de la
maladie de Lyme). La méningite peut être due au paludisme ou à
Agent responsable

Visualisation des Visualisation des pneumocoques


 entérovirus en .microscopie optique en
.microscopie électronique
Épidémiologie
Bien que La méningite tuberculeuse soit une maladie à déclaration
obligatoire dans de nombreux pays, l'incidence exacte est inconnue. En
2010 il était estimé que le nombre de décès était de 420 000
Diagnostic
Le diagnostic de méningite tuberculeuse est affirmé par l'analyse du liquide cérébrospinal
prélevé par ponction lombaire. Pour l'analyse d'un échantillon de LCS pour confirmer une
suspicion de méningite tuberculeuse, il faut recueillir un minimum d'un millilitre de
.liquide (de préférence de 5 à 10 ml)
Le LCS présente généralement une teneur élevée en protéines, un faible taux de glucose et
un nombre élevé de lymphocytes. Des Bacilles acido-alccolo-résistants (BAAR) sont parfois
visibles à l'examen direct du LCS, mais le plus souvent, M. tuberculosis est isolé par
culture. Un caillot en toile d'araignée dans le LCS prélevé est caractéristique de la
.méningite tuberculeuse, mais cet élément est rarement mis en évidence
Un test ELISPOT n'est pas utile pour le diagnostic de la méningite tuberculeuse aiguë et est
souvent faussement négatif, mais peut paradoxalement devenir positif après le début du
.traitement, ce qui permet de confirmer le diagnostic
Plus de la moitié des cas de méningite tuberculeuse ne peuvent pas être confirmés
bactériologiquement, et ces patients sont traités sur la base d'une seule suspicion clinique.
La culture du BK dans le LCS nécessite un minimum de deux semaines, et donc la majorité
des patients atteints de méningite tuberculeuse sont mis sous traitement avant que le
.diagnostic ne soit confirmé
Structure des enveloppes protectrices de l'encéphale : peau,
périoste, os, et méninges (dure-mère, arachnoïde et pie-
mère)
Traitement
Le traitement de la méningite tuberculeuse est l'isoniazide, la
rifampicine, la pyrazinamide et l'éthambutol pendant deux mois, suivi
par l'isoniazide et la rifampicine seuls pendant dix mois. Les stéroïdes
sont toujours utilisés dans les six premières semaines de traitement (et
parfois plus longtemps)6. Quelques patients peuvent avoir besoin d'un
.agent immunomodulateur tel que la thalidomide
Le traitement doit être commencé dès qu'il existe une suspicion
raisonnable du diagnostic. Le traitement ne doit pas être retardé par
.l'attente de la confirmation du diagnostic
L'hydrocéphalie survient comme une complication chez environ un tiers
des patients atteints de méningite tuberculeuse et nécessitera une
dérivation ventriculaire. La prescription d'aspirine peut améliorer
l'espérance de vie, éventuellement en réduisant les complications telles