Vous êtes sur la page 1sur 10

Redresseur

Redressement double alternance monophasé :


Charge résistive :
Redresseur double alternance type parallèle
P2:
Analyse du fonctionnement.
0 < t <T/2
la diode D1 conduit et la diode D2 reste
bloquée
Vs=V1.
T/2 < t <T
la diode D1 se bloque et D2 conduit
Vs=V2.
D1 D2 D1

En appliquant la loi des mailles

V1  VD1  Vs  VD1  V1  Vs  VD1  V1  V2  VD1  2V1


Calcul de la tension et courant
Alors la valeur moyenne de cette tension est donnée
par :
T
2 
2 1 1  1 2.Vmax
Vmoy   v(t ).dt   Vmax sin( ).d  (Vmax cos( )) 0  (Vmax  Vmax ) 
T 0  0   

Le courant moyen étant égal à :

V
I moy  2 max
 .R
. Et donc sa valeur efficace est :

T T
2 2 2 2
1  cos(2 )
T
.1 2.Vmax 2.Vmax V
 Vmax sin 2 ( ).d   sin 2 ( ).d   .d  max
2
Veff 
T 0 T 0
T 0
2 2
Charge inductive RL :

.
Le redressement double alternance en pont de Graëtz  PD2:

Charge résistive : Analyse de fonctionnement


0 < t <T/2
D1 et D4 sont polarisées en direct et conduisent.
Vs=Ve.

T/2 < t <T


D2 et D3 sont en conduction.
Vs=Ve.
En appliquant la loi des
mailles
Ve  VD1  VD 4  Vs  2VD1  Ve  Vs  2VD1  2Ve  VD1  Ve
Calcul de la tension et courant
T
2 
2 1 1  1 2.Vmax
Vmoy   v(t ).dt   Vmax sin( ).d  (Vmax cos( )) 0  (Vmax  Vmax ) 
T 0  0   

2 Veffs
I moy  2
R

T T
2 2 2 2
1  cos(2 )
T
.1 2.Vmax 2.Vmax V
 Vmax sin 2 ( ).d   sin ( ).d   .d  max
2
Veff  2

T 0 T 0
T 0
2 2

2
Veff  Veffs .
2
Charge inductive RL :
Facteur de forme
Par définition, on nomme facteur de forme le rapport :

Veff
F
V moy
2
Vmax .
Veff 2  2 .
F   1.11
Vmoy 2 4
Vmax .

Le taux d’ondulation
La valeur du taux d'ondulation se calcule avec la relation suivante :

  F 2  1  0,48