Vous êtes sur la page 1sur 12

V- Maintenabilité M(t)

Définition:
Dans des conditions données d’utilisation, aptitude d’un
bien à être maintenu ou rétabli dans un état où il peut
accomplir une fonction requise, lorsque la maintenance
est accomplie dans des conditions données, en utilisant
des procédures et des moyens prescrits.

g(t) = Densité de probabilité des temps de réparation (f(loi))

M(t) = Probabilité de rétablir un système dans des


conditions de fonctionnement spécifiées, en des limites
de temps désirées, lorsque la MN est accomplie dans
des conditions et avec des moyens prescrits
Approche Théorique de M(t)
Temps cumulé de réparation pour M.C
MTTR =
nombre total d’interventions
i n

 Ni.i.Ti
 i 1
i n

 N .
i 1
i i

Ni:Nombre de composants identiques utilisés


dans des conditions semblables.
λi:Taux de défaillance du composant.
Ti:Estimation des durées de réparation.
(diagnostic + réparation + contrôle)
Rq: MTTR intrinsèque du matériel (pbs
logistiques et administratifs~0)
M(t): Prb (dispositif soit réparé avant (t))
analogie entre M(t) et F(t)
Taux de réparation:
µ(t)dt = Prob [réparation terminée entre t et
t+dt/elle ne l’était pas à t]
dM(t) M(t+dt)-M(t)
µ(t)dt = =
1-M(t) 1-M(t)
dM(t) g(t)
µ(t) = =
(1-M(t))dt 1-M(t)
g(t): densité de prob de réparation
t
M (t )   g (u )du
0
t

 1 e
   ( u ) du
O

Taux de réparation (d’arrêt)


 (t ) 
g (t )
 (t ) 
1  M (t )

MTTR ( MDT )   tg (t )dt
0
 E (T )

t
2 2
S (T )  g (t ) dt  ( E (T )) 2

0
Analogie de R(t) et de la maintenabilité:

Fiabilité maintenabilité
probabilité « de durée Probabilité « de durée
de bon fonctionnement » de réparation »
R(t) = P(TF>t) M(t) = P(TR <t)
v.a. : temps de v.a. : temps de
fonctionnement , densité réparation , densité de
de probabilité: f(t) probabilité: g(t)
Fiabilité: R(t) = ∫∞t f(u) duMaintenabilité:
= e-∫t0λ(t)du M(t) = ∫t0 g(u) du
= 1 - e-∫t0µ(u)du
Taux de défaillance: Taux de réparation:
f(t) f(t) g(t)
λ(t) = = µ(t) =
R(t) 1 – F(t) 1 – M(t)

MTBF: MTTR:

MTBF = ∫+∞-∞ t.f(t) dt MTTR = ∫+∞0 t.g(t) dt

= ∫+∞0 R(t)dt = ∫+∞0 [1- M(t)] dt


Relation fondamentale: Relation fondamentale:
F(t)= λ(t). e-∫t0λ(u)du g(t)= µ(t).e-∫t0 µ (u)du
Lois usuelles: Lois usuelles:
si λ = cte, loi si µ = cte, loi
exponentielle exponentielle
R(t) = e-λt M(t) = 1 -e-µt
Si λ(t) est variable, loi de Si µ (t) est variable, loi
Weibull Log normale
f(t) g(t)
β=0,5 β=3

β=2
Loi log
β=1 nor.
t
Une modélisation par la loi de Weibull
avec 2<β<3

β=3
λ(t)

β=1

β=0,5
t
Application: systèmes réparables ou Application: systèmes réparables
non
VI- Disponibilité

Définition:
aptitude d’un bien à être en état
d’accomplir une fonction requise,
dans des conditions données, à un
instant donné ou durant un
intervalle de temps donné, en
supposant que la fourniture des
moyens extérieurs est assurée.
Sortes de Disponibilité
TCBF
 Disp. moy =
TCBF  TCI
MUT
 Disp int =
MUT  MTTR
 Disp opér =
MUT
MUT  MDT
  (    )t
 Disp inst =
 

  e
 Disp asy = 
 
EXEMPLE D’ APPLICATION
• CAS DES ROULEMENTS A BILLES:
• NOMBRE DE RLTS
• NOMBRE DE CYCLES AVANT RUPT.
RESULTATS :
η =5,7x105 cycles, γ = 0 , β = 1,5
MTTF= 5,1x 105 cycles ; σ(T) = 3,5x105
R(t= MTTF)= 44%
L10= 1,3 x105 cycles = durée de vie nom.
[ 0,15< R (t) < 0,74 ] = 0,90

Vous aimerez peut-être aussi