Vous êtes sur la page 1sur 26

Chapitre II : La fédéralisation de l’Etat belge

B) La question linguistique (1914-1945)

2) Répression et frustrations (1918-1928)


a) L’âge d’or du nationalisme belge

-« Poor Little Belgium »


-« Roi Chevalier »
-« Amitié franco-belge »
b) Le discrédit du Mouvement flamand
c) La guerre selon le mouvement flamand
Chapitre II : La fédéralisation de l’Etat belge
B) La question linguistique (1914-1945)

2) Répression et frustrations (1918-1928)


d) Une réforme linguistique trop timide

-Loi du 31 juillet 1921


-Dédoublement linguistique à Gand
-Evolution de la frontière linguistique

Radicalisation du Mouvement Flamand :

Organisations politiques Nouveau


Organisations socio-culturelles Programme
Pour la Flandre Flamandisation de la Flandre
Contre la Guerre Amnistie des anciens collaborateurs
Pour le Christ Prédominance du parti catholique
Chapitre II : La fédéralisation de l’Etat belge
B) La question linguistique (1914-1945)

3) La radicalisation (1928-1945)
a) Le démarrage économique de la Flandre

-Installation des nouvelles industries


-Gisements charbonniers de Campine
-Anvers, plaque tournante du commerce international

-Vlaams Economisch Verbond (1926)


-Kredietbank (1936)
b) Les insatisfactions flamandes
Chapitre II : La fédéralisation de l’Etat belge
B) La question linguistique (1914-1945)

3) La radicalisation (1928-1945)
b) Les insatisfactions flamandes:

Le refus de l’amnistie Election de Borms

Insuffisance des lois linguistiques Compromis des


Belges

c) Un nouveau régime linguistique:

Flamandisation de l’université de Gand


Unilinguisme régional
Chapitre II : La fédéralisation de l’Etat belge
B) La question linguistique (1914-1945)

3) La radicalisation (1928-1945)
d) La tentation extrémiste

-Le contexte :
L’échec des tentatives fédéralistes au Parlement
La peur du rouge
Le discrédit de la classe politique
-Les manifestations:
Le Vlaams Nationaal Verbond (1933)
Le Verdinaso
Le parti rexiste
Chapitre II : La fédéralisation de l’Etat belge
C) L’émergence de la question communautaire
(1945-1963)
1) Occupation et collaboration

Collaboration plus idéologique que


nationaliste

Retour de la Flamenpolitik

Retour du « Flamboche »

Image de la Wallonie résistante


Chapitre II : La fédéralisation de l’Etat belge
C) L’émergence de la question communautaire
(1945-1963)
1) Occupation et collaboration

Un nouveau paysage
politique:

Nouvelles appellations
Poids de la Gauche
Chapitre II : La fédéralisation de l’Etat belge
C) L’émergence de la question communautaire
(1945-1963)
2) Approfondissement du fossé Nord-Sud

a) La répression de la collaboration
b) La question royale
c) La question scolaire
d) La grande grève
C) L’émergence de la question communautaire
(1945-1963)
a) La répression de la collaboration

Données statistiques:

Pour le Royaume: 0,64 % de condamnations par rapport à la population


Pour la Flandre: 0,73 % de condamnations par rapport à la population
Pour la Wallonie: 0,52 % de condamnations par rapport à la population
Pour Bruxelles: 0,56 % de condamnations par rapport à la population

Peines plus graves en Wallonie mais moins nombreuses


Peines plus nombreuses en Flandre mais plus légères

Sévérité en Wallonie
Clémence en Flandre
C) L’émergence de la question communautaire
(1945-1963)
b) La question royale

-Les événements:
La capitulation
Le mariage
La Régence
-L’opposition:
Les élections de 1949
La consultation populaire de 1950
Le retour du Roi
L’abdication
Wallonie : 42% Oui
Flandre : 72% Oui
Bruxelles: 48% Oui
C) L’émergence de la question communautaire
(1945-1963)
c) La seconde guerre scolaire
La question royale
Majorité absolue catholique

Mesures favorables aux écoles catholiques


Constitution d’un gouvernement « laïc »
Mesures défavorables aux écoles catholiques
Mobilisation catholique
Blocage électoral
Pacte scolaire
C) L’émergence de la question communautaire
(1945-1963)
d) La grande grève

Formation d’un gouvernement libéral-catholique


Problèmes: Déficit
budgétaire
Décolonisation
Solution: Austérité

Réaction ouvrière:

Grève générale

portée par les socialistes


abandonnée par les
syndicats catho flamands
Chapitre II : La fédéralisation de l’Etat belge
C) L’émergence de la question communautaire
(1945-1963)
3) Développement des mouvements régionalistes
a) Un mouvement wallon fédéraliste
-Poids de la résistance
-Le Congrès National Wallon Action: Grande grève
-Les problèmes économiques

b) Un mouvement flamand « culturaliste »


-Faiblesse politique
-Lutte contre la francisation Action: Marches flamandes
-Lutte pour l’amnistie Boycott du recensement
Chapitre II : La fédéralisation de l’Etat belge
C) L’émergence de la question communautaire
(1945-1963)
4) La législation linguistique de 1962-1963

a) Fixation de la frontière linguistique

-Une frontière « intangible »


-Un marchandage définitif

b) Invention des « facilités »

-Bilinguisme bruxellois
-Facilités aux frontières
c) Une législation insatisfaisante
- Pour les nationalistes belges
Faible appui populaire
Mouvement conservateur et francophone
Dangereux pour l’avenir de la Belgique
c) Une législation insatisfaisante
- Pour le mouvement flamand

Francisation de la Flandre
pas freinée:

à cause du statut de Bxl


à cause des facilités
à cause de l’UCL
c) Une législation insatisfaisante
- Pour les francophones

Le problème bruxellois

Le problème fouronnais