Vous êtes sur la page 1sur 18

FORMATION TIC au profit de OCI

‘’ Exploitation et Maintenance de liaison MPR


(Microwave Packet Radio - Radio Micro-ondes par Paquet)’’

Par
Dr Ettiboua ANGUI,
Docteur ès Sciences Electronique des systèmes de télécommunications,
Ingénieur Civil des Télécommunications diplômé de l’ENST-Br (France)
Diplômé de TEMIC (Telecom Executive Management Institute of Canada)
Expert Consultant International Senior TIC
Enseignant de ‘’Réseaux & TIC’’ au MIAGE/UFR MATH-INFO/Université FHB
Enseignant de ‘’Télématique’’ à l’INPHB de Yamoussoukro
PARTIE 1
Environnement des TIC

Repères techniques/Base des réseaux télécoms


1. Message & Information
 Message = Contenant de l’Information
= Information + Bruit
 Information = Ce qui n’est pas connu ni su dans le message
 = Partie utile du message
 Bruit = Partie inutile qui ne sert donc pas.
 Théorie de l’Information = Mesurer la quantité d’information contenue dans un message
= Quantifier ce qui n’est pas connu ni su dans un message
= Probabilité de présence de ce qui n’est pas connu ni su
 0 ≤ Qté Info ≤ 1
 Unité = Bit
 Qté Info = 0 : cas message évident, certain - Info contenue dans le message était connue et
sue d’avance
 Qté Info = 1 : cas message improbable, incertain - Info contenue dans le message n’était
pas du tout connue ni sue d’avance
 Trois Principaux vecteurs d’Information :
 Voix (voix humaine, son et musique)
 Données (écrit, texte, signes, photo (image fixe), Data)
 Image (image animée en mouvement)
2. Communication & Télécommunication (1/2)
 Communication = Echanges d’Informations - implique au moins 01 Emetteur
et 01 Récepteur
 Emetteur >> Canal de communication >> Récepteur
 Télécommunication = Echanges d’Informations à distance
 étend donc le champ de la communication dans l’espace et le temps.
 transforme l’information en Signal pour le transmettre sur un support
 Télécommunications anciennes
 Quand on retrace l’histoire des télécommunications, on remonte souvent
aux Grecs et aux Romains qui utilisaient déjà des moyens optiques, des feux
par exemples, pour transmettre des messages rudimentaires à distance. On
peut également ajouter le tam-tam Africain. En fait, la vitesse de
transmission d’informations d’une certaine consistance est restée, durant
des millénaires celle du coureur ou du coursier le plus rapide.
2. Communication & Télécommunication (2/2)
 Télécommunications modernes : Définition
 Le mot « télécommunication» a été employé la première fois Edouard
ESTAUNIE, Ingénieur et écrivain français. Par la suite, il a été adopté par
l’Union International des Télécommunications (UIT) pour désigner :
« Toute transmission, émission ou réception de signes, de signaux écrits,
d’images de sons ou de renseignements de toute nature, par fil,
radioélectricité, optique ou autres systèmes électromagnétiques ».
 Ainsi défini, le problème des télécommunications est donc, avant tout, un
problème de « contenant » et non de « contenu ». C’est l’acheminement des
messages qui compte et non les messages eux-mêmes.
 Historique :
 1792 : Télégraphie = Ecriture qui se voit de loin
 1876 : Téléphonie = Son qui s’entend de loin
 Télévision = Image transmise à distance
 Téléinformatique = Données transmise à distance
3. Chaîne de Télécommunication (1/2)

Chaîne télécom : Info. > Emetteur > Signal > Mod. >>> Support >>> Démod. >
Récepteur > Info.

Emetteur : transforme l’information en signal

Signal - Principales caractéristiques

Amplitude = Puissance ou force du signal

Fréquence = Rapidité ou vitesse du signal

Phase = Avance ou retard par rapport à une référence

Enveloppe = forme du signal, variation de l’amplitude au cours du temps

Modulateur

rôle : adapter le signal utile à la bande passante du support

mode opératoire : Choix d’un signal appelé porteuse dont la fréquence est adaptée à la
Bande passante du support ensuite le signal utile vient faire varier l’une des
caractéristiques de cette porteuse selon une loi ou règle connue du démodulateur.

Exemple :

Amplitude de la porteuse modifiée >> Modulation d’amplitude (MA ou AM)

Fréquence de la porteuse modifiée >> Modulation de fréquence (MF ou FM)

Phase de la porteuse modifiée >> Modulation de phase 
3. Chaîne de Télécommunication (2/2)
 Multiplexage
 Regrouper plusieurs signaux sur un seul support
 Accès multiple à un support : AMRF, ARMT, AMRC
 Support de communication
 Support ou Médium ou Voie ou Canal
 Lien physique (matériel ou immatériel) entre émetteur et récepteur
 Bande Passante = Ensemble (plage) des fréquences qui peuvent passer,
avec une dégradation maximale égale à la moitié de la puissance émise,
sur le support
 Différents Types :-Air, Fil électrique, Câble coaxial, Fibre optique
 Démodulateur : extrait le signal utile du signal modulé en s’appuyant sur
la porteuse et la loi de modulation.
 Récepteur : transforme le signal en information
4 - Correspondance Signal / Support

Le tableau ci-dessous présente la correspondance entre la


nature du signal et le type de support.
5. Correspondance Information / Emetteur / Récepteur
 Le tableau ci-dessous présente la correspondance entre le vecteur de
l’Information, l’émetteur et le récepteur.

Information Emetteur Récepteur Nom du Signal


Voix Microphone Ecouteur Signal audio
Haut Parleur
Image Camera Ecran (de visu.) Signal vidéo
 
Texte Téléimprimeur (Telex) Téléimprimeur Data
Télécopieur (Fax) Télécopieur (Fax)
   
Données Carte réseau Carte réseau Data
Modem Modem
6. Acteurs du secteur
 Le tableau ci-dessous présente les acteurs du secteur et leur rôle.

Acteurs Rôles
1. Opérateurs Télécoms Propriétaire des infrastructures

2. Opérateurs Internationaux Propriétaire des liaisons internat. (par câble


s/marin ou satellite)
3. Equipementiers Fabricant et fournisseurs des équipements
télécoms selon les normes
4. Union Internationale des Télécoms Régulateur des télécommunications au niveau
international
5. Etat Régulateur des télécommunications au niveau
national
6. Société de Commercialisation des Revendeurs de produits et services télécoms
Services Télécoms (SCST)
7. Usagers/Abonnés/Clients Consommateurs finals
7. Définition du réseau
Le terme réseau désigne tantôt un ensemble d’abonnés reliés
entre eux par un service de télécommunications, tantôt les
moyens mis en œuvre pour assurer ce service. On a donc :

Le Réseau en tant que service de communication


C’est le point de vue des usagers. Le réseau leur permet d’échanger
des communications (voix et écrit) avec de nombreux
correspondants. De ce point de vue, on distingue :
 les réseaux de diffusion où la même information est envoyée
à un groupe de destinataires à partir d’une source centrale.
Exemples : RTI, AIP, etc.
 les réseaux de consultation où les abonnés peuvent
interroger une source centrale d’informations. Banque de
données, etc.
 les réseaux conversationnels qui permettent un dialogue
entre les abonnés. Exemple : Réseau téléphonique, etc.
8. Réseau en tant qu’infrastructure
C’est le point de vue des techniciens. Le réseau désigne
alors l’ensemble des équipements de télécommunications
interconnectés permettant la transmission et l’aiguillage
vers le bon destinataire des différents types de messages
(téléphone, télex, données, images).
Un réseau comprend 3 parties :
Transmission : Transport des signaux entre deux nœuds de
commutation
Commutation : Mise en relation temporaire entre une
entrée et une sortie
Réseau d’Accès : permet aux usagers (terminaux) d’accéder
aux nœuds de commutation
9. Principales contraintes des réseaux

Interdépendance des éléments du réseaux


Tous les éléments du réseau doivent être capables de
fonctionner les uns avec les autres dans diverses
combinaisons variées.

Compatibilité des générations de matériels


Tout nouvel équipement qui représente un progrès
notable ne peut être introduit dans le réseau que s’il
peut s’adapter aux modes de fonctionnement des
équipements plus anciens encore en service.
10. Contraintes Voix – Donnés - Image
Le tableau ci-dessous présente les principales contraintes VDI

  Temps Volume Débit Qualité
Service
Voix Réel Petit Faible Passable
TEB = 10-2
Donnée Différé Selon Selon Excellente
application application TEB = 10-6
Image Réel Gros Très élevé Bonne
(animée) TEB = 10-4

Voix = Principale contrainte = Temps réel



Données = Principale contrainte = Excellente qualité de la

transmission
Image = Principale contrainte = Débit très élevé 

Auparavant ces contraintes étaient très difficiles à réaliser en même

temps sur un seul et unique réseau d’où leur spécialisation. Mais avec
les progrès technologiques actuels les réseaux de 2ème Génération font
une intégration Voix/Donnée et ceux de 3ème Génération (ou réseaux
Mode de
Information
communication Réseau Nom du Service

12. Produits et services    

fixe point à point


unilatéral

multilatér

  Commuté
diffusion

Banalisé
bilatéral

collecte
Les produits et services télécoms se

 
                   
distinguent par : Parole   x       x x TELEPHONIE
    x     x x Conférence tél.
 
x         x x Horloge parlante
 le type d’information x   x     RADIODIFFUS.
  x x   Interphone
 le nombre de partenaires x x Talkie Walkie
Musique x     x         RADIODIFFUS.
x x Télédiffusion
 le rôle que jouent ces                  
  x     x (x) (x) TELEGRAPHIE
partenaires Textes   x (x) x x TELEX, TELETEX
Courrier
électronique
                 
 
x   (x) (x) x x Télécopie
Images x   x x     Bélinographe
fixes   x x x
Vidéotex
                   
x   x (x)     TELEVISION
Images   x x x Visiophonie
mobiles
                   
  x     x (x) TELEINFORMA.
Donnée x x     Télémesure/Télé-
s       surveillance
x x (x) Télécommande
11. Substituabilité Voix-Donnée-Image
 Voix = vecteur naturel de communication, facile à employer pour peu
que les correspondants parlent la même langue.
Nom du service = Téléphonie
 Donnée = processus d’apprentissage qui fait limiter l’emploi de ce
vecteur seulement à ceux qui l’ont appris.
Nom du service = Services Data ou Télématique
 Image = vecteur naturel de communication, n’est subordonné à aucune
contrainte entre les correspondants mais ne peut être employé que sur
des réseaux large bande.
Nom du service = Vidéo-Service

 Ces trois principaux vecteurs d’information peuvent être substituables.


Autrement dit, pour communiquer à distance, l’usager a le choix de l’un
de ces vecteurs ou mieux la combinaison de deux vecteurs voire les trois
et cela en fonction de son budget et des possibilités offerts par le réseau
de son opérateur.
13. Conclusion
 En même temps que se développe dans les pays avancés, le multimédia qui est
une convergence de l’ordinateur, du téléphone et de la télévision, il est à noter
qu’un habitant sur deux de la planète n’a encore jamais téléphoné. Dans un cas
comme dans l’autre, la distribution a un rôle très important à jouer, notamment
grâce aux boucles locales radio (systèmes radioélectriques) qui allient rapidité
de mise en œuvre, souplesse d’exploitation, fiabilité et faible coût. Que ce soit
pour le service fixe ou le service mobile, terrestre ou par satellite, les systèmes
radioélectriques sont appelés à se développer partout dans le monde grâce à
une gestion concertée du spectre des fréquences et à sa très large utilisation.
 Les évolutions techniques des réseaux de distribution permettront à l’avenir
d’une part, une augmentation des débits de service (ouverture vers les services
multimédia) et d’autre part, des possibilités accrues de communication en tout
lieu, à tout moment. Cependant, ces deux tendances sont difficiles à concilier
techniquement, et aboutissent donc à des compromis entre mobilité et service
multimédia
 A une extrémité, ce sera l’utilisation d’un terminal portatif en plein désert pour
un service téléphonique de base par satellite, et à l’autre, un terminal fixe dans
un bureau, pour des services
JE VOUS REMERCIE !!!
aettiboua@yahoo.fr
+225 07 32 87 12
+225 02 22 22 02

Vous aimerez peut-être aussi