Vous êtes sur la page 1sur 23

Finances Publiques

Principes Comptables et Méthodes


de Projection
Les Basics des SFP
Les comptes des administrations publiques
enregistrent :
• les opérations de flux (recettes, dépenses,
financements)
• et de stock (dette publique)
La présentation est loin d’être uniforme entre les
pays, mais il y a un modèle standard proposé par le
FMI depuis 2001 à des fins analytiques et de
comparabilité internationale des politiques fiscales
Principes Fondamentaux des SFP
La Couverture: quel est le périmètre, quelles sont les
composantes des administrations publiques?
La base d’enregistrement: à qu’elle moment une
transaction affectant les finances de l’Etat est-elle
enregistrée: droits constatés ou base caisse
La consolidation: l’élimination de toutes les opérations
internes aux administrations pour éviter la double
comptabilisation, et avoir une vue claire des opération de
ce secteur avec les autres secteurs de l’économie.
L’évaluation: A quel prix enregistrer une transaction
La couverture
Quelles sont les entités qui composent le
secteur public?
Il y a deux grandes catégories
Les administrations publiques: l’administration
centrale, les administrations décentralisées ou
décentralisées
Les sociétés publiques: financières (monétaires
et non monétaires) et non financières
Couverture
Quelques exemples: dans quelle composante de
la fonction publique classer les entités suivantes:
BEAC, SNPC, BESCO, SNH, COTONTCHAD,
ENERCA, COMILOG, Ministère des Finances,
Banque Agricole publique Etc;
LA BASE D’ENREGISTREMENT

A quel moment les flux sont-ils enregistrés:


• Lorsque la propriété des biens est transférée
• Quand les services sont fournis
• Au moment où naît l’obligation d’acquitter des impôts
• Au moment naît une créance ouvrant droit au paiement de
prestations sociales
• Au moment où naît toute autre forme de créance certaine

C’est cela l’idéal, mais en raison de nombreuses entorses, il n’est pas


toujours facile dans nos pays d’avoir l’information sur les engagements.
C’est généralement lorsqu'un prestataire réclame un paiement qu’on qu’il
y a eu un engagement de l’Etat.
CONSOLIDATION - FLUX

Il faut éliminer les dettes et les créances internes


aux administrations publiques pour avoir une
idée claire de la situation financière des
administration publiques
Ce problème se pose essentiellement pour les
administrations décentralisées ou fédérées. Dans
le cas des pays de la CEMAC, il y a un
représentant du trésor public dans chaque coin
du pays où on peut avoir des recettes
ÉVALUATION
Selon le MSFP 2001 du FMI, les transactions sont
évaluées au prix courant du marché:
- À la date du bilan pour les stocks (fin d’année)
Ex: le prix de marché d’une privatisation n’est pas
facile à déterminer
- A la date de comptabilisation des transactions
pour les flux.
Ex: On reçoit un don promis en début d’année à un
moment où le taux de change s’est apprécié de 25%
LES TRANSACTIONS
Les Recettes:
Recettes pétrolières et gazières
Impôts sur les sociétés pétrolières
Redevance pétrolière
Frais de passage pipeline !!!!!!
LES TRANSACTIONS
Les Recettes:

Recettes fiscales
Recettes sur impôts et taxes
. Traitements et salaires
. Surtaxe progressive
. Autres impôts sur sociétés
. Taxe sur la valeur ajoutée
. Taxes sur ventes produits pétroliers
. Autres recettes d'impôts
LES TRANSACTIONS
Les Recettes (suite):
Recettes sur commerce international
Droits d'entrée
Droits et taxes à l'importation
Taxes spécifiques, minimum et additionnelles
Droits et taxes à l'exportation
Taxe unique et taxes intérieure sur productions locales
Autres recettes de douanes
LES TRANSACTIONS
Les Recettes (fin):
Recettes d'enregistrement
. Droits et taxes d'enregistrement
. Droits de timbre
. Autres recettes d'enregistrement

Recettes non fiscales


- Revenu du domaine
- Recettes des services
- Autres recettes non fiscales
LES TRANSACTIONS
Les Dépenses
DEPENSES COURANTES
Dépenses courantes primaires
. Traitements et salaires
. Dépenses de biens et services (hors article 500)
. Subventions et transferts
Intérêts sur la dette publique
. Intérieurs
. Extérieurs
LES TRANSACTIONS
Les Dépenses (fin)
DEPENSES EN CAPITAL
* Sur ressources locales (y/c divers
restructurations et prêts nets)
* Sur ressources extérieures
Les soldes budgétaires
• Solde global (base engagements hors dons/consolidation BEAC incl.)
= Recettes totales – Dépenses totales (1)
• Solde global (base engagements hors dons/hors consolidation BEAC)
= Solde Global + coût des Restructuration bancaire (2)
• Solde global (base engagements dons compris/hors consolidation BEAC)
= Solde (2) + Dons extérieurs
• Variations des arriérés (baisse -)
Intérieurs (principal et intérêts)
Extérieurs (principal et intérêts)

• Solde global (base trésorerie) = solde (1) + Variation des arriérés


NB : Il y a également le solde primaire, ou solde hors intérêt. C’est un critère de
surveillance multilatérale en voie d’abandon. Utile pour les pays très endettés avec
des charges d’intérêts sur la dette très importantes. Idée de base: si l’on vous grâce
des intérêts, un pays peut-il continuer à couvrir ses dépenses.
Les soldes budgétaires
• Solde global (base engagements hors dons/consolidation BEAC incl.)
= Recettes totales – Dépenses totales (1)
• Solde global (base engagements hors dons/hors consolidation BEAC)
= Solde Global + coût des Restructuration bancaire (2)
• Solde global (base engagements dons compris/hors consolidation
BEAC)
= Solde (2) + Dons extérieurs
• Variations des arriérés (baisse -)
Intérieurs (principal et intérêts)
Extérieurs (principal et intérêts)

• Solde global (base trésorerie) = solde (1) + Variation des arriérés


Les soldes budgétaires
• Solde global (base engagements hors dons/consolidation BEAC incl.)
= Recettes totales – Dépenses totales (1)
• Solde global (base engagements hors dons/hors consolidation BEAC)
= Solde Global + coût des Restructuration bancaire (2)
• Solde global (base engagements dons compris/hors consolidation
BEAC)
= Solde (2) + Dons extérieurs
• Variations des arriérés (baisse -)
Intérieurs (principal et intérêts)
Extérieurs (principal et intérêts)

• Solde global (base trésorerie) = solde (1) + Variation des arriérés


Le financement du solde budgétaire
• Le financement est égal au solde affecté d’un
signe –
• Si le solde est déficitaire, le financement sera
positif et si le solde est excédentaire le
financement sera négatif.
• En d’autres termes, il faut rechercher des
financements pour couvrir le déficit, ou trouver
des placements ou des utilisations pour nos
excédents
Le financement du solde budgétaire
Extérieur
Dons
Courants

Projets
Tirages
Prêts-programme et appui trésorerie
Prêts-projets
Amortissements (principal)
Allègement - Club de Paris
Allègement (possible) - Club de Londres
Annulations de dettes
Le financement du solde budgétaire
Intérieur
Système bancaire
BEAC, opérations traditionnelles
BEAC, consolidation refinancement
FMI (net)
Banques commerciales
Non bancaire 2/
dont Amortissement dette conventionnée
Amortissement dette salariale
Secteur financier
Recettes de privatisation!!!!!!!!
Remboursement crédits TVA
Instances du Trésor
Impact du taux de change du DTS
Emprunt obligataire
Titrisation
Autres
Le financement du solde budgétaire
Recettes totales
Dépenses totales

Solde global (base engagements )


Variations des arriérés (baisse -)
Solde global (base trésorerie)

Financement total
Extérieur
Intérieur
Gap résiduel
dont: rééchelonnement
Les projections des rubriques
Selon les cas, trois méthodes de projection sont
généralement utilisées:

• les tendances historiques ;


• la méthode des ratios (ou des proportions) ;
• le jugement de l’expert
Dans tous les cas, les donnés sur l’exécution du budget et
sur les lois de finances (initiale ou rectificative) doivent
servir de base. Le jugement informé (détection des
signaux) doit permettre d’affiner les projections.
The end