Vous êtes sur la page 1sur 10

REPUBLIQUE DE CÔTE D’IVOIRE

UNION – DISCIPLINE - TRAVAIL

ATELIER DE FORMATION :
ATELIER DE FORMATION :
« L’EFFICACITE ENERGETIQUE DANS LES BATIMENTS »
« L’EFFICACITE ENERGETIQUE DANS LES BATIMENTS »

Formateur :
DOSSO MOUSSA
INGÉNIEUR ÉNERGÉTICIEN
dossomoussa@yahoo.ca // 07 96 08 95

1
MODULES 9:

METHODOLOGIE D’UN
AUDIT ENERGETIQUE

2
METHODOLOGIE D’UN AUDIT ENERGETIQUE

A partir d’une analyse détaillée des données du site, l'audit


énergétique d’un bâtiment existant évalue avec précision les
économies d'énergie réalisables et en chiffre les conditions
économiques de réalisation afin permettre au Maître d’Ouvrage
de décider, en connaissance de cause, un programme des
interventions.
L'auditeur examine également les éventuelles substitutions
d'énergie (biomasse, solaire, réseaux,…) notamment en recourant
aux énergies renouvelables
 

La prestation comporte trois phases indissociables :


 

1) EXAMEN ET DESCRIPTION
2) EXPLOITATION ET TRAITEMENT DES DONNEES RECUEILLIES
3) PROPOSITION D'UN PROGRAMME D'INTERVENTIONS
3
I. EXAMEN ET DESCRIPTION
A partir d’une analyse de l’existant, il est réalisé une description et
un examen des locaux (utilisation, état du bâti et des installations,
exploitation, usages spécifiques des énergies, équipements
particuliers, consommations facturées...). Il est également effectué
un examen des modes de gestion, des contrats, ainsi que de tout
autre paramètre pouvant peser sur les bilans thermiques et
énergétiques. Cette première phase comprend :
 

1. Les caractéristiques spécifiques des bâtiments :


 

 données climatiques locales


 vocation du ou des bâtiments
 zonage des bâtiments reflétant les conditions réelles d’utilisation et
d’occupation
 description de la construction : dates, procédés
 examen du bâti : nature, état et caractéristiques des parois, des menuiseries
(VMC, ventilation naturelle)
4
I. EXAMEN ET DESCRIPTION
2. Une campagne de mesures
 

 Test d’étanchéité à l’air (permet de repérer les infiltrations d’air parasites)


 Examen thermographique par caméra thermique (permet de repérer les
défauts d’isolation
 Mesures de débits de ventilation
 Mesures de rendement de chaudière
 Mesures de températures et d’hygrométrie intérieure et extérieure pendant
au moins deux semaines en période de chauffe.
3. L’examen et la description des installations thermiques :
 

 chauffage : nature de l'énergie, emplacement, stockage, distribution,


régulation, émission, rendement, etc.
 eau chaude sanitaire : générateur, emplacement, stockage, distribution,
régulation, programmation, rendement, etc.
 ventilation : type de ventilation, caractéristiques et état de l’installation,
mesures des débits, etc.
 conduite, suivi et périodicité de l'entretien, mode d'exploitation, type de
5
I. EXAMEN ET DESCRIPTION
4. L’examen de l'éclairage
 
 nature des sources, type de luminaires, accessoires d'alimentation, etc.

5. L’examen des équipements particuliers :


 
 cuisson, froid alimentaire, équipements informatiques ou électroniques,
etc.
 Les consommations énergétiques :
 consommations de chauffage, d'eau chaude sanitaire et de
renouvellement de l'air (y compris les infiltrations déterminées par le test
d’étanchéité à l’air)
 consommations d’éclairage consommations d’auxiliaires de ventilation et
de chauffage
 consommations d'électricité à usages spécifiques (cuisson, froid
alimentaire, équipements informatiques ou électroniques, etc.)

6
II. EXPLOITATION ET TRAITEMENT DES DONNEES
RECUEILLIES
Cette deuxième phase comprend :
 

1)L’analyse critique de la situation existante :


 

A partir des éléments précédemment établis et des


anomalies ou déficiences observées, une analyse
critique approfondie porte sur les points suivants :
conditions d'utilisation, qualité du bâti et du
renouvellement de l’air, qualité des installations
thermiques, qualité des autres équipements
consommateurs d'énergie, l’étanchéité à l'air,
distinction entre l'éclairage artificiel et naturel, inertie
du bâtiment ,condition d’exploitation etc.
7
II. EXPLOITATION ET TRAITEMENT DES DONNEES
RECUEILLIES
2) L’exploitation des données :
 

Les calculs et les interprétations des examens


effectués mettent en évidence les améliorations à
envisager et indiquent, pour chaque intervention, la
description et le pré-chiffrage des travaux, les
économies à en attendre et le temps de retour brut
des investissements. En fonction de l’âge et l’état
des équipements de chauffage et de production
d’eau chaude sanitaire, divers scénarios faisant
varier les évolutions de cout des énergies,
permettent de déceler l’intérêt éventuel d’un
8
III. PROPOSITION D'UN PROGRAMME D'INTERVENTIONS

Cet audit permet l’établissement d’un programme


des conditions d’utilisation et d'exploitation du
bâtiment, de travaux envisageables concernant le
bâti, les installations thermiques et les autres
équipements ou usages spécifiques.
 

Adaptées aux caractéristiques propres du ou des


bâtiments étudiés, ces propositions permettent
Maître d’Ouvrage d'apprécier l'intérêt technique et
économique des améliorations préconisées et
d'orienter son choix de travaux dans les meilleures
conditions de coût, de rentabilité et de délai. 9
III. PROPOSITION D'UN PROGRAMME D'INTERVENTIONS

a)Documents nécessaires à la réalisation de l’audit


 

 plans des bâtiments et d'installation


 consommations (si possible des 5 dernières années
pour chaque type d’énergie).
 documents concernant aussi bien la structure que
l’enveloppe du bâtiment, les réseaux électriques, les
fluides ou les équipements spécifiques.
 conditions d'utilisation des locaux
 

b) Rendu de l’étude
 

Un rapport détaillé est remis en version papier et (ou) en


version électronique.
1