Vous êtes sur la page 1sur 38

Pr.

Marghich
Le cadre institutionnel de la douane
Plusieurs intervenant dans le domaine de la
douane on peut citer par exemple:
• Ministère de finance
• Ministère de commerce extérieur
• Ministère de l’industrie et de l’artisanat
• Ministère de l’agriculture et de la pêche
• Etc….
La législation douanière
• Lois et règlements douaniers: l’ensemble des
prescriptions législatives et réglementaires
concernant l’importation et l’exportation des
marchandises que l’administration est
expressément chargée d’appliquer.
• La législation applicable au niveau d la douane
se compose de:
 Actes des institutions
 Code de la douane
 Organisations de la douane
Actes des institutions
• Les actes applicables dans la douane marocaine
sont:
 Les règlements (ont caractère obligatoire), en prend
par exemple la politique agricole
 Les directives de domaine du droit fiscal et la
législation intérieure des produits
 Les décisions viennent régler les cas particulier,
notamment dans le domaine de la concurrence.
 Les recommandations (ont un caractère facultatif).
Code de la douane marocaine & les circulaire

• Mise en place à compter du 5 juin 2000, le


code de la douane regroupe l’ensemble des
ordonnances et directives édictées
antérieurement. Il constitue la loi
fondamentale de la douane marocaine.
• Circulaires: c’est l’ensemble des apports qui
modifier ou rectifier certains articles
douaniers.
Organisations de la douane
• La Direction Générale des douanes et impôts
indirects regroupe divers services à
compétence nationale ou régionale. Elle
comprend des services centraux et des
services extéieurs.
Les missions de la douane
• La DGDII assure de nombreuses missions. Elle est en
effet chargée:
 De sauvegarder la sécurité et la santé des citoyens
marocains, de protéger l’environnement par le
contrôle des personnes et des marchandises.
 D’assurer le bon fonctionnement de l’économie
nationale.
 De percevoir une partie des recettes du budget de
l’Etat et de gérer les contributions indirectes.
 De contrôler la régularité des échanges extérieurs.
 D’élaborer les statistiques du commerce extérieur.
La documentation douanière
• Elle comprend:
 BO(Bulletin officiel): il reprend les textes nationaux ou
internationaux.
 Le tarif des douanes: édité chaque année, il précise les
taux des droits de douane applicables aux importations.
 Le code des douanes: il reprend les règlements et la
législation national.
 Le tarif microfiché complété de notes explicatives: il
précise toute la réglementation applicable aux
importations et exportations pour chaque marchandise.
Formalité douanière
• On va traiter dans cette partie les éléments
suivants:
• Les formalités préalables dédouanement
Conduite en douane
mise en douane
magasins et aires de dépôt temporaire
Conduite en douane et mise en douane
• Définition de dédouanement:
« Aucune marchandise ne peut entrer ou sortir du territoire
douanier sans être dédouanée ».
Le dédouanement consiste à:
 conduire et présenter les marchandises dans un bureau
douanier.
 Déposer une déclaration en détail (DUM), accompagnée des
documents requis.
 Acquitter les droits et les taxes exigibles, uniquement dans le
cas de marchandises importées.
 En cas de transbordement déposer la déclaration sommaire
sans faire introduire.
Conduite en douane
• A l’importation:
 Cas de transport maritime:
• Les marchandises transportée par navire doivent être inscrites sur le
manifeste commercial du navire ou état général de chargement du navire.
• Le manifeste doit être signé par le capitaine, il doit mentionner le numéro
des connaissements, et toute information concernant l’envoi.
• Une fois le navire accoste sur le quai, le capitaine doit soumettre l’original
du manifeste au visa de l’agent de l’administration qui se rend à bord.
• Après la visite à bord, l’agent de l’administration prend une copie du
manifeste.
• Dans les 24 heures de l’arrivé du navire, le capitaine ou l’agent maritime
doit déposer la déclaration sommaire, cette déclaration peut être
s’effectue avant l’arrivé du navire.
 Cas du transport terrestre:
• les marchandises doivent être inscrites sur la feuille de route, avec
l’acheminement direct au bureau de la douane.
• Le conducteur a son arrivé au bureau de la douane doit effectuer une
déclaration sommaire, indiquant les marchandises transportées.

 Cas de transport aérien:


• Le fret transporté par aéronef doit être inscrit sur le manifeste de
marchandises signé par le pilote commandant de bord.
• Dès l’arrivé de l’aéronef, le pilote commandant de bord ou son mandataire
doit déposer au bureau de la douane une déclaration sommaire.

• A l’exportation:
• « Les marchandises destinées à être exportées doivent être conduites à un
bureau de douane ou dans les lieux désignés par l’administration pour y
être déclarées en détail ».
Délai de dédouanement
• A l’exportation:
« les marchandises doivent être déclarer dès leur
arrivée au bureau de la douane ».
• A l’importation :
« le déclarant dispose d’un délai de deux jours suivant
l’arrivée des marchandises au bureau ».
 Après la saisie et validation( système BADR)
1/- MAC: 24h pour déposer la déclaration en détail.
2/- RED: 5 jours pour déposer la déclaration en détail.
3/-RED cession: 15 jours pour déposer la déclaration en
détail.
Magasins et aires de dépôt temporaire
• Les magasins et aires de dédouanement permettent le
stockage- à l’importation et à l’exportation- des marchandises
conduites en douane.
 A l’importation:
Les magasins et aires de dépôt temporaire sont destinés aux M/ses:
- N’ayant pas fait l’objet d’une déclaration en détail dans les délais.
- Ayant fait l’objet d’une déclaration sommaire en vue d’une entrée en
magasin.
- Ayant transportées sous douane entre deux bureaux de douane sous
couvert d’un titre de transit.
La durée de séjour dans les magasins et aires de dépôt temporaire
est limitée à 45 jours à compter de l’arrivée des marchandises au
bureau de douane, un délai supplémentaire peut être accordé à
titre d’exception.
• A l’exportation:
Les magasins et aires d’exportation sont réservés:
- Aux marchandises destinées à l’exportation en attente
d’embarquement. Elles sont admises sur simple présentation
d’un exemplaire de la déclaration en détail. La durée
maximum de séjour est de 60 jours.
- Aux marchandises provenant directement d’un pays étranger
et destinées à être réexportées de suite. Elles sont admises
sur simple présentation d’une déclaration sommaire et ne
peuvent séjourner plus de 15 jours à compter du dépôt de
cette déclaration (cas de transbordement).
Magasins et aires de dépôt temporaire
• Création et exploitation de MEAD:
o Généralité sur les MEAD:
- MEAD traditionnels: ce sont les magasins et aires de dédouanement
placés à l’intérieur des enceintes douanières.
Ils sont crées par la douane elle-même.
- MEAD moderne: ce sont les MEAD placés en dehors de l’enceintes
douanières. Ils sont crées par le ministère de finance( arrêté de concession).
- Admission des M/ses aux MEAD est conditionnée par le dépôt préalable par
l’exploitant d’une déclaration sommaire.
o Délais de séjour de la M/se:
- Les marchandises peuvent séjourner 2 mois, si elles sont placées aux
MEAD traditionnels.
- Les marchandises peuvent séjourner 90 jours si elles sont placées aux
MEAD modernes.
Réalisation du dédouanement
• La déclaration en détail:
Selon le code de la douane, toutes les M/ses importées ou exportées doivent faire l’objet d’une déclaration
en douane, sauf:

- les envois de la poste d’une valeur???


- Les objets sans caractère commercial importés ou exportés par les voyageurs
- Les biens personnels des particuliers.
« la déclaration en détail est un acte authentique qui établit la réalité de l’opération douanière. Elle est
établie sur un document unique de la M/se (DUM) »

• Les personnes habilitées à déclarer peuvent établir la


déclaration en détail:
- Propriétaire de la marchandise.
- Commissionnaire agrée en douane.
- Titulaire d’une autorisation de dédouaner pour autrui.
- Transitaire.
Déclaration unique de la M/se (DUM)
• DUM:
« conformément aux recommandations des Nations-Unies en matière de
normalisation de documents commerciaux, la DUM est conforme aux
normes préconisées par l’organisation internationale d’harmonisation et de
standardisation: format international ISO/A4, dimension 210 × 297 mn.; »
Elles se présente sous forme d’une liasse se 6 exemplaires identiques
numérotés de 1 à 6 dont la destination se présente comme suit:
Exemplaire n°1: Service de la recette.
Exemplaire n°2: Bon à enlever ou à embarquer.
Exemplaire n° 3: Service de la visite.
Exemplaire n°4: Service de la valeur.
Exemplaire n°5: Office des changes.
Exemplaire n°6: redevable
• La DUM: comprend 41 cases a remplir par le déclarant et 8 cases
réservées aux services douaniers.
Déclaration en détail
• Les principaux éléments de la déclaration:
• Espèce tarifaire:
« est la dénomination attribuée à la M/se par le tarif douanier, à cette dénomination
correspond une nomenclature à 10 chiffres figurer sur la DUM ».
De l’espèce tarifaire vont dépendre:
- Taux des droits de douane.
- Taux de la TVA et des éventuelles taxes parafiscales.
- Application de contingents, prohibitions et normes.
- Contrôles divers.
• Structure de la nomenclature:
- 6 premiers chiffres correspond au système harmonisé.
- 2 chiffres suivants concernant la nomenclature combinée.
- 2 derniers chiffres correspond au nomenclature de dédouanement des produits.
Exemple: 9701.10 00 00 – tableaux, peintures et dessins
Tableau de codification
Déclaration en détail
• Origine:
L’origine est aussi un élément important de la déclaration.
En effet, elle permet:
- Déterminer le taux du droit de douane et réglementation applicable lors
de l’importation.
- Établir les statistiques du commerce extérieur.
• Origine de droit commun:
Règles applicable:
- Les M/ses entièrement obtenues dans un seul pays sont originaires de ce
pays.
- Selon règlement CEE n°802/68, « une M/se dans la production de laquelle
deux ou plusieurs pays sont intervenus est originaire du pays ou a eu lieu
la dernière transformation ou ouvraison substantielle économiquement
justifiée, effectuée dans une entreprise équipée à cet effet et ayant abouti
à la fabrication d’un nouveau produit ou représentant un stade de
fabrication important ».
Déclaration en détail
• Pour pouvoir attribuer une origine à un produit, il
faut que l’un de ces conditions se réalise:
- Fabrication
- Transformation
- Naissance ( race)
Exemple:
Voiture en provenance de l’Espagne, montée en
Espagne et fabriquée en Allemand à pour origine
Allemand. Les mesures applicable à l’importation
seront donc les mesures applicables pour l’Allemand.
Le Régime douanière
Plan:
• Les Régimes définitifs
- Régimes de l’importation
- Régimes de l’exportation
• Les Régimes économiques en douane
-Régimes de stockage
-Régimes de transformation
-Régimes de d’utilisation
-Régimes de circulation
Introduction
• Lors du dédouanement, la procédure douanière
précise la situation juridique attribuée à la
marchandise, c’est-à-dire le régime sous lequel elle
est placée. Dans cette opération, on trouve des
régimes ayant un caractère définitif comme par
exemple MAC.Exportation en simple sortie. D’autres
régimes appelés « régimes économiques »
permettant de répondre à des situations plus
complexes d’utilisation ou d’entreposage temporaire
de marchandise au Maroc, ou de transformation dans
un pays tiers suivie d’un retour.
Régimes définitifs
• Le régime douanier désigne le statut juridique
des produits importés et exportés que choisit
l’entreprise en fonction de l’usage qu’elle
envisage et des possibilités que lui offre le
droit douanier.
• Les différents régimes sont:
- mise a la consommation (MAC)
- l’exportation simple
Régimes de l’importation
les régimes douaniers définitifs
La mise à la consommation:
Ce régime concerne l’introduction à titre définitif
d’une marchandise sur le territoire douanier en vu de
l’écouler sur le marché intérieur. A partir du moment
ou le dédouanement est effectué. Les marchandises
déclarées sous ce régime de mise à la consommation
se trouvent nationalisées et par conséquent elles
circulent librement sur le marché intérieur.
On distingue le régime de la mise à la consommation
(C) et le régime de la mise à la consommation avec
privilège fiscale(CF) dans le cadre d’accords privilégiés.
Exemple de régime définitif
des marchandises importées de l’Espagne sont
débarquées et dédouanées à Tanger et
destinées à être consommées à Fès.
Régimes d’exportation
les régimes douaniers définitifs
L’exportation simple:
Ce régime concerne les marchandises d’origine
marocaine pur ou encore celles qui ont été
nationalisée par le paiement des droits et taxes
ensuite de régime de mise à la consommation.
Sous ce régime les marchandises quittent
définitivement le pays à destination de l’étranger.
Et il n’y a plus actuellement de droits de douane à
payer. Déclaration de type (E).
ces régimes ce sont au nombre de quatre
régime:
- Exportation en simple sortie
- Exportation dans le cadre SGP
- Exportation dans cadre de la régularisation
de ETPP ou ET
- Exportation dans le cadre de drawback
Exemple de régime définitif:
Exportation
• Exportation en simple sortie:
Sous ce régime les marchandises quittent définitivement le
pays à destination de l’étranger vers un pays non partenaire.
• Exportation dans le cadre SGP:
Sous ce régime les marchandises quittent définitivement le
Maroc vers un pays partenaire
• Exportation dans le cadre de la régularisation de ETPP ou ET:
Sous ce régime les marchandises sont déjà bénéficies du
régime ETPP ou ET qui quittent définitivement le maroc vers
un pays étranger.
Régimes économiques en douane
Introduction:
Les Régimes économiques en douanes ou les
régimes suspensifs permettent le stockage, la
transformation, l’utilisation ou la circulation des
marchandises en suspension des droits de douane
et des taxes intérieurs exigibles ainsi que de tout
autre droit ou taxe dont sont passibles ces
marchandises.
La suspension des taxes permet aux entreprise
d’évoluer (de produire) dans des conditions aisées.
Régime de transit
Définition:
• Les régimes de transit: le régime du transit
douanier consiste dans la faculté de
transporter des marchandises sous douane,
sans rupture de charge, soit à destination soit
au départ d’un point déterminé du territoire
douanier. (le transit douanier, le
transbordement et le cabotage).
Régime de transit
Effet:
- les M/ses se bénéficient de la suspension des
droits et taxes des prohibitions.
- les M/ses circule sous couvert d’un acquit à
caution ou tout autre document prévu pour les
conventions internationales auxquelles le Maroc
adhère (carnet TIR).
Transit: carnet TIR
Définition:
Ce régime s’applique aux transports de marchandises
effectués sans rupture de charge. Entre Etats ayant adhéré à la
convention, dans des véhicules routiers ou modes de
transport agrées par le service des douanes. Une partie de
trajet doit obligatoirement effectuée par route.
La mise en application: le transporteur peut faire une
demande de TIR lui permettant, sous conditions d’effectuer
des passagers en douane sans contrôle physique de
l’expédition.
Véhicule utilisés sous régime TIR doivent être agrées pour une
durée de deux ans.
Démarche:
- le passage en douane s’effectuer à l’aide d’un
carnet, comportant un maximum de 20 feuilles.
- le passage d’un douane nécessite deux feuilles ( un
pour sortir d’un pays, un pour entrer dans l’autre
pays). Le carnet TRI permet donc de franchir dix pays
adhérents.
Exemple: la mise part du pays « A » passe en transit
sur trois pays et arrivé à destination dans le pays « B »
Le transporteur doit avoir un carnet TIR comportant
cinq pays c-à-d 10 feuilles.
Le formulaire du carnet TIR
Dépôt du carnet TIR :
- le carnet TIR est délivré par l’AMTRI
(Association marocaine des transporteurs
routiers international) aux transport adhérés.
- le carnet TIR couvre quatre bureaux de
douane. En cas de plus de quatre bureaux en
utilise deux carnet TIR .
Drawback
Définition:
Ce régime permet en suite de l’exportation de
certaines marchandises, le remboursement
d’après un taux moyen, des droits et taxes ayant
frappés ces marchandises.
Régimes de stockages

• ce sont au nombre de trois régimes


• Entrepôt public
• Entrepôt privé banal
• Entrepôt privé particulier
Régimes de stockages
Définition: ce régime permet de placer les marchandises pour un
durée déterminée dans les locaux agrées par l’administration des
douanes et soumis à son contrôle.
On distingue trois catégories de régimes:
- Entrepôt public: le stockage dans un entrepôt concédé à une
personne de droit public.
-Entrepôt privé banal: le stockage dans un entrepôt concédé aux
personnes physiques ou morales faisant profession d’entreposer des
marchandises pour le compte de tiers.
-Entrepôt privé particulier: le stockage dans un entrepôt accordé à
entreprise lui-même, soit industriels ou commerciales pour leur
usage exclusif .
 Durée: 3 ans pour les Entrepôt publics et 2 ans pour les Entrepôt
privés, à compter de la date d’enregistrement de la déclaration.

Vous aimerez peut-être aussi