Vous êtes sur la page 1sur 25

SYSTÈME

D’INFORMATION
GEOGRAPHIQUE(SIG)

Mr Arisetra RAZAFINIMARO
Objectifs

 Comprendre la base de SIG


 Connaitre les données, outils et matériels
 Connaitre les traitements nécessaires
 Créer une couche géographique
 Analyser des résultats SIG
 Cartographier une zone
Plan

 Définitions
 Domaines d’application
 Composants du SIG
 Références géographiques
 Niveaux de représentation de l’Information Géographique (IG)
 Modèles de données numériques en IG
Définitions

 les SIG sont des logiciels permettant de représenter et de travailler avec des
données liées à des coordonnées géographiques.
 Un SIG est un Système d’information: un ensemble organisé d’éléments qui permet
de grouper, de classifier, de traiter et de diffuser de l’information sur un phénomène
donné.
 C’est un système d’information informatique traitant d’objets localisés dans
l’espace. Il a pour but d'informer sur la géographie d'un territoire donné.
Domaines d’application

 Gestion de la zone agricole


 Gestion durable des ressources( hydrologie, protection des écosystèmes , gestion
des risques environnementaux, augmentation de l’accessibilité à l’eau potable)
 Sécurité
 Risques d'inondation
 Gestion forestière
 …
Les composants du SIG

 Données

-Les données sont certainement les composantes les plus importantes des SIG.
-Les données géographiques et les données tabulaires associées peuvent être
constituées en interne ou acquises auprès de producteurs de données. 
Les composants du SIG

 Matériels

Les SIG fonctionnent aujourd’hui sur une très large gamme d’ordinateurs des
serveurs de données aux ordinateurs de bureaux ou portables connectés en
réseau ou utilisés de façon autonome.
Les composants du SIG

 Logiciels
Les composants du SIG

 Utilisateurs

Un Système d’Information Géographique (SIG) étant avant tout un outil, c’est son
utilisation qui permet d’en exploiter .
Les composants du SIG

 Méthodes

La mise en œuvre et l’exploitation d’un SIG ne peut s‘envisager sans le respect de


certaines règles et procédures propres à chaque organisation.
Références géographiques

 L’information géographique contient une référence géographique explicite (latitude


& longitude ou grille de coordonnées nationales) ou une référence géographique
implicite (adresse, code postal, nom de route…).

Information Géographique

LOCALISATION

Système de Référence

Système de Référence DIRECTE Système de Référence


- Coordonnées Géographiques INDIRECTE
- Coordonnées cartographiques -Adresse postale
-Code géographique
-Toponymie ….
Information Géographique vs Information graphique

Clas_adm = RN
Clas_tech = RB

Clas_adm = CIP
Clas_tech = Piste

Clas_adm = RIP
: Route bitumée
Clas_tech = RTA
: Route en terre améliorée
: Piste

Information géographique Information graphique


Les niveaux de représentation de l’Information Géographique
(IG) Numérique

Il existe 3 niveaux de représentation de l ’IG numérique :

 Le niveau géométrique

 Le niveau topologique

 Le niveau sémantique (ou descriptif)


Les niveaux de représentation de l’Information Géographique
(IG) Numérique

 Le niveau géométrique :
On traite uniquement l’aspect graphique (+ localisation) de l’information
géographique

(Un logiciel de CAO/DAO peut suffire !!!...)


Les niveaux de représentation de l’Information Géographique
(IG) Numérique

 Le niveau topologique :

Information topologique = information sur la superposition des objets géographiques


• intersection ou inclusion de surfaces;
• inclusion ou adjacence entre ligne et surface.

- La topologie de réseau
2
b 123456
a 6 10 1 1 0 0 0
21 0 1 0 0 1
i c 31 1 0 1 1 1
1 h 40 0 1 0 1 0
5 50 0 1 1 0 1
60 1 1 0 1 0
j d
e
3
f Graphe des liaisons
4
Les niveaux de représentation de l’Information Géographique
(IG) Numérique

- La topologie de voisinage
l - par graphe
dual A0 B1 C1 D1
g B k A
B 1 0 1 0
f j C 1 1 0 1

A C D 1 0 1 0

h
i
k - par périmètre
D
A = (f,g,h,k)
e
B = (g,k,l)
C = (h,i,j,k)
D = (k,i, e)
Les niveaux de représentation de l’Information Géographique
(IG) Numérique
 La topologie de réseau permet de réaliser des calculs d ’itinéraire
(chemin optimal, optimisation de tournées de ramassage, …) ou des
calculs de flux dans un réseau (ex : conduite d ’eau par exemple).
 La topologie de voisinage permet de gérer le parcellaire (ex :
remembrement cadastral, recomposition d ’une unité administrative
à partir d ’une unité plus fine, …)
 La détermination des propriétés topologiques impose le calcul de
toutes les intersections entre détails topographiques
 Les données gérées sans topologie s ’appellent des données
spaghetti
Les niveaux de représentation de l’Information Géographique
(IG) Numérique

 Le niveau sémantique (ou descriptif)


- Nécessite un modèle pour simplifier la réalité.

- La structuration se fait suivant des règles bien précises qui


dépendent du modèle conceptuel utilisé (ex : formalisme MERISE,
HBDS, …)
Modèles de données numériques en IG

Il existe deux modes de stockage de l’ IG numérique.

Le modèle vecteur
Dans le modèle vecteur, les informations sont regroupées
sous la forme de coordonnées x, y.

-Les objets de type ponctuel sont dans ce cas


représentés par un simple point.

-Les objets linéaires (routes, fleuves…) sont eux


représentés par une succession de coordonnées x,y.

-Les objets polygonaux (territoire géographique,


parcelle…) sont, quant à eux, représentés par une
succession de coordonnées délimitant une surface
fermée.
Modèles de données numériques en IG

Avantages :
–bien adapté aux besoins des traitements
–stockage peu gourmand en espace disque
–facilite la cartographie
–permet la gestion des info. Topologiques et sémantiques

Inconvénients :
–assez représentatif de la réalité
–acquisition souvent fastidieuse
Modèles de données numériques en IG

Le modèle raster

Le modèle raster est constitué d’une matrice de


points pouvant tous être différents les uns des
autres.

Il s’adapte parfaitement à la représentation de


données variables continues telles que la nature
d’un sol…
Modèles de données numériques en IG

Avantages :
-acquisition rapide

- reflète plus l ’image de la réalité

Inconvénients :
-Stockage gourmand en espace disque

-les traitements sont souvent difficiles (topologie, sémantique)

- la représentation de la réalité est conditionnée par la résolution.


Les fonctionnalités d ’un SIG : Principe des 5A

 Abstraction : modélisation (filtre par la spécification des besoins)

 Acquisition : Numérisation d’un plan ou carte existante, levé topographique, levé


photogrammétrique, levé par GPS, numérisation sur orthophotographie, traitement
d’images satellitaires, importation de données (via un SGBD, logiciel de CAO/DAO,
…)

 Analyse : analyse sur des critères sémantiques ou géométriques, analyse spatiale

 Affichage : cartographie des résultats, présentation sous forme de diagramme, …

 Archivage
Abstraction

Spécification des
besoins (filtre)

Monde réel
(infinité d’information)

Modèle de la réalité
Les techniques d’acquisition des données

 numérisation sur table


 scannage et vectorisation
 Traitement d’image satellitaire
 Les techniques de positionnement
 Drone