Vous êtes sur la page 1sur 9

Exposer : gazochimie

Traitement du gaz naturel


Introduction et généralités:
• Le gaz naturel est une énergie fossile composée majoritairement de
méthane , éthane , propane, butane et pentane. Dispose de nombreuses
qualités: abondance relative, souplesse d’utilisation, qualités écologiques,
prix compétitifs.
• La mise en œuvre de cette énergie repose sur la maîtrise technique de
l’ensemble de la chaîne gazière, qui va de l’extraction à la consommation.
• Le gaz naturel est rarement transporté ou utilisé dans son état brut, le
producteur se doit de livrer aux consommateurs un gaz conforme aux
spécifications réglementaires imposées par les pouvoirs publiques pour
assurer la sécurité du transport et de l’usage.
le gaz naturel doit être sec c à d , ne présentera aucune phase liquide, sous
forme d’eau ou d’HC , débarrasser des composés acides et des corps
toxiques afin de maintenir sa densité et son pouvoir calorifique dans les
limites convenues.
 Parmi ces éléments, il y auna qui ne présente aucune valeur marchande,

mais d’autres peuvent couvrir les frais de traitement, ces éléments sont
généralement l’Hydrogène sulfuré (H2S) , l’eau, CO2, COS , les sels ,les
HC lourds et les mercaptans.
 la chaine de traitement du GN depuis la tête du puit jusqu’à sa
commercialisation comporte plusieurs étapes successives qui dépendent
de la nature du gaz c à d sa composition, sa température ,sa pression ainsi
que son débit.
Composition du gaz du champs de production de Hassi r’amel
L’Algérie possède des réserves immenses en gaz naturel à savoir le champ
de HASSI-R’MEL, qui est le plus grand à l’échelle mondiale et celui de
AIN-SALAH qui a été exploité en l’an 2002.
Description du procès ( HRM)
Récupération du condensat
• le gaz qui sort du boosting à une pression de 110kg/cm2 et au
environs de 60°C alimente des trains vers le séparateur
d’entré pour séparer le liquide d’alimentation et l’eau qui sera
directement évacuer vers bourbier .
• le gaz prévenant de se séparateur est déshydraté puis refroidi
dans des échangeurs de chaleur (gaz/gaz ou gaz /liquide )coté
tube.
• Le gaz sort a une température très basse aux environs de 0°c .
• La déshydratation du gaz d’alimentation : elle est
effectuée par injection direct du DEG à 85% ( di éthylène glycol)
dans les plaques tubulaires de chaque échangeur de manière
uniforme afin d’éviter la formation d’hydrates.
• les sorties du gaz du séparateur est assemblé dans un collecteur à
une température inferieure a 0°c et passe à travers la JOUL
TOMSON où il subit une détente , donc on aura une séparation
gaz/liquide. La teneur en eau du gaz de vente sera inferieure à
50ppm.
• Le gaz sec est refroidi a contre courant avec le gaz brut dans un
échangeur coté calandre et pénètre dans la pipe de gaz de vente .
Régénération du glycol :

• le liquide ( condensat , eau, glycol) est préchauffé puis admis dans un séparateur tri
phasique ( gaz , condensat , glycol hydraté ) le glycol est envoyer vers l’unité de
régénération du glycol par adsorption et les gaz sont admis au deéthaniseur .

Pour ce qui est des HC liquides qui proviennent du boosting, ils passent dans un ballon pour
séparer l’eau , chauffé et envoyer vers le déethaniseur

 récupération du GPL et stabilisation du condensat: se fait en deux distillation


successives dans les colonne à plateaux fonctionnant à des paramètres différents, on note:

Le déethaniseur :ayant pour objectif l’élimination du C2 (méthane , éthane), les HC lourds


alimentent la deuxième colonne , tout en récupérant une partie du condensat,
Le débutaniseur : alimenté par le fond de la colonne de déethaniseur après réchauffage ,
sont but est de récupérer des produit finis à savoir le condensat stabiliser et le GPL
Exemple de schéma technologique du champs de production de HRM module 1

Vous aimerez peut-être aussi