Vous êtes sur la page 1sur 29

REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIR

MINISTERE DE L’ENSEIGNEMENT SUPERIEURE ET DE LA RECHERCHE


UNIVERSITÉ MOULOUD MAMMERI DE TIZI-OUZOU
FACULTÉ DES SCIENCES ECONOMIQUES, COMMERCIALES ET DES SCIENCES DE GESTION
NIVEAU: MASTER 2
SPECIALITE: GESTION DES RESSOURCES HUMAINES
MODULE: Comportement Organisationnel

Thème 06:
Le Leadership
Thème présenté par :
LAMANI Zahia
MANSEUR Djedjiga
MANSOUR Naima
YOUSNADJ Mourad

Promotion: 2018/2019
PLAN DE TRAVAIL
Introduction*
I. Généralités sur le leadership
II. Les théories du leadership
III. Le leadership et l’innovation
IV. Positionnement du leadership et son efficacité

Conclusion*
Introduction
Le leadership est une forme d’influence
qu’exerce un individu qui a des
compétences personnelles lui conférant
une différence et lui permettant d'être
écouté et suivi par un individu ou un
groupe d’individus.
Problématique

C’est quoi le Leadership ?


Et quelles sont ses
caractéristiques?
I. Généralités sur le leadership
1- Étymologie du concept

LEADER SHIP

Le chef, Nom masculin,


désigné par ses navire ou
pairs bateau

Sur ce, le Leadership peut être perçu comme : l’Homme qui


guide la voie d’un groupe d’individu ( salariés dans le cas d’une entreprise).
2- Historique du Leadership
Le management scientifique a dominé la vie économique
1950 européenne et américaine. Il visait à simplifier à la fois la
production et le traitement de l’humain.

De nos jours, une nouvelle démarche envers le leadership se développe.


Les individus autant queIntroduction des « relations
les organismes humaines »
sont de plus en pluscomme
appelésnotion
à
travailler du leadership.
1960 ensemble pour atteindre La sensibilité,
des buts en commun les relations sociales
plutô t que chacunet la
de
communication étaient les plus recherchées.
son cô té, dans une démarche qui favorise l'échange, la collaboration et la
participation entre les différents niveaux au sein d'un même groupe.
Elles étaient les années de la pensée stratégique, la
1970 fixation des objectifs, plaçant le leader en position de
figure de proue orientée vers l’avenir.

La perspective de l’homme complexe a été introduite


1980 avec le terme de « culture de l’entreprise », souvent en
raison de nombreux changements organisationnels.

Etabli par nos propres soins


3- Définition du concept
 Le leadership
Le leadership, un terme emprunté à
l'anglais, définit la capacité d'un individu à
mener ou conduire d'autres individus ou
organisations dans le but d'atteindre
certains objectifs. On dira alors qu'un
leader est quelqu'un qui est capable de
guider, d'influencer et d'inspirer. 
Le Leader
Un leader se distingue d'un gestionnaire ou d'un décideur,
quiAinsi, on parlera
a des capacités pour aussi de leadership
l'administration, dans
sans pour autant
«mener» le
le monde des affaires, groupe.
celui de la culture ou
Un bon gestionnaire peut être un leader,
de la mais
science
lesou encore
deux dansne
qualités lesont
domaine
pas du
sport.Longtemps associé à
automatiquement liées.
la sphère politique, le leadership est une
qualité recherchée dans un grand nombre de
domaines.
II. Les théories du leadership
1) Les théories comportementales
Ces théories proposent de distinguer les leaders des non leader sur la base de
comportements spécifiques.

Elles englobent deux dimensions fondamentales

La structuration La considération

La capacité d’un La capacité d’un


leader à définir et leader à entretenir
structurer son rô le des relations de
et celui de ses travail caractérisées
subordonnés en par l’établissement
vue de d’une confiance
l’accomplissement réciproque et le
d’un but. respect des idées et
sentiments de ses
subordonnés.
2) La théorie de traits de personnalité

Elle a pour vocation de différencier les leaders des non-leaders en se focalisant sur certaines
caractéristiques personnelles grâce au modèle de BIG FIVE.

O C E A N
OUVERTURE À CONSCIENCE EXTRAVERSION AGRÉABILITÉ NÉVROSISME
L’EXPÉRIENCE
Appréciation Autodiscipline, La capacité à Altruisme, Tendance à
des idées peu respect des être en relation amabilité, éprouver
communes, obligations, avec autrui, compatissant facilement des
l’aventure, organisation sociable, émotions
curiosité et fonceur, positif désagréables
imagination

Etabli par nos propres soins


3) Les théories de la contingence

Il ne suffit pas d’isoler quelques traits de


personnalité ou de préconiser certains
comportements pour définir le modèle de
leadership, vu que ce qui fonctionne dans les
périodes difficiles ou étincelantes ne se traduit pas
forcément en succès à très long terme.

D’où l’apparition des approches de la contingence


Le modèle de Fiedler

Le modèle du leadership contingent de


Fiedler s’appuie sur l’hypothèse que
l’efficacité d’un groupe dépond de
l’adéquation entre le style du leader et le
degré de contrôle que lui confère la
situation dont laquelle il évolue.
La théorie du leadership situationnel

C’est une théorie de la contingence qui se focalise


sur l’autonomie des subordonnés où le leader
choisit le meilleur style le leadership qui dépend
de la motivation de ses collaborateur et savoir ce
qui les motive au mieux pour l’accomplissement
de leurs tâ ches.

Et d’autres…
4) La théorie du leadership charismatique
C’est la théorie selon laquelle les subordonnés, face à
certains comportements, attribuent au leader des
compétences extraordinaires ou héroïques.
LES CARACTÉRISTIQUES CLÉS DES LEADERS CHARISMATIQUES:
1 - Une vision claire et lucide.

2 - Une sensibilité à son entourage et aux besoins de


ses membres.

3 - La capacité de prendre des risques personnels


pour soutenir les points de vu de ses collaborateurs
5) La théorie d’attribution du leadership

Cette théorie affirme que le leadership ne présente


qu’une simple caractéristique attribuée par autrui.

Le principe d’attribution montre que les individus


définissent les leaders comme des personnes
intelligentes, extraverties, combatives, dotés
d’excellentes compétences verbales,
compréhensives et travailleuses
6) La théorie du leadership transformationnel

Cette théorie stipule que le leader


incite ses subordonnés à transcender
leurs intérêts personnels pour le bien
de l’entreprise et possède la capacité
d’exercer sur eux une influence
durable et profonde.
7- La théorie du leadership authentique

Les leaders authentiques connaissent les valeurs


auxquelles ils croient
La confiance est laet1ère
agissent
qualitéen accord
d’un avec
leader
ces valeurs et croyances.
authentique qui constitue l’attente positive à
l’égard d’autrui,
Leurs collaborateurs ceci comme
les considèrent en partageant
des personnes
éthiques.
l’information, en encouragent ses
collaborateurs à s’exprimer librement et en
respectant leurs idées.
III. Le leadership et l’innovation
III. Le leadership et l’innovation
La réflexion
Dans en matière
les start-up de petites
et les leadership de l’innovation
entreprises, onest très récente
retrouve en le
monde s’accorde
général à reconnaître
ces leaders que l’innovation
de l’innovation repose de
au sommet surla
plusieurs
hiérarchie.
conditions et avant tout elle requiert des leaders qui sont exigeants face à leurs
équipes mais prêts à les soutenir.
Dans les plus grandes en­treprises, ils peuvent occuper des
postes é levés, notamment au comité de direction, comme
responsables d’entité s opérationnelles ou de fonctions
importantes.
On peut aussi les re­trouver à un niveau intermédiaire où ils
jouent un rô le de courroie de transmission entre le sommet, les
opérations et la base.
1. Les missions d’un leader de l’innovation
L’élaboration d’une vision et d’une stratégie d’innovation qui exploite les opportunités qu’a l’entreprise, ce qui permet de définir
les grands axes à développer en matière de nouvelles technologies et de nouveaux produits, services, ou modèles d’affaires.

1 La recherche des opportunités concrètes et déceler des me­naces, en étant attentifs à tout ce qui peut avoir un impact
majeur sur l’entreprise.

Diriger l’exécution de la straté gie choisie au niveau des processus, de la commercialisation, des portefeuilles de
projets et des mesures de per­formance.

Etabli par nos propres soins


2. Les caractéristiques des leaders de l’innovation
Selon la formule proposée par Daniel Borel, le co-fondateur de
Logitech.

La capacité à attirer des inno­vateurs, mais aussi à former et


mener des équipes à compétences multiples jusqu’à la réussite.

L’ouverture aux idées et technologies de l’extérieur et la capacité


de convaincre leurs équipes d’aller chercher des idées à l’exté­
rieur au lieu d’essayer de réinventer la roue en interne

L’acceptation des risques et des échecs en apprenant


Motiver leurs équipes.

Apprendre à son équipe à rebondir, sans se dé moraliser


IV. Positionnement du
leadership et son efficacité
1. Leader vs Manager
Leader Manager
Le leader tient son autorité Le manager tient son
des Le leader n'est pas
membres du groupe, qui forcément meilleur qu'un
autorité de la hiérarchie,
lemanager,
reconnaissentnicomme
un manager qu'un
tel. qui leleader. ... Le tel.
désigne comme
manager ne peut rien faire sans le leader et
• Il est le moteur au sein d’un • Il a le but d’assurer une bonne
le leader n'arrive
groupe. à rien sans le manager.
organisation globale.  Ce
• sont donc
C’est lui deux
qui motive les éléments complémentaires et
• C’est lui qui organise, coordonne dans
groupes. 
indispensables au sein d'une entreprise.
une entreprise.
• Son rôle est de proposer et
d’influencer • Son rôle est de contrôler l’activité de
son équipe.
• Il a des objectifs et il fait tout son
• Il a une vision et cherche à la
possible pour les atteindre.
réaliser.
2. Femme leader vs homme leader
D’après les études de (Cleveland, Stockdale, Murphy, 2000 ; Van Daele, 2003 ;
Rosener, 1990 ;Alimo-Metcalfe, 1995 ; Loden, 1985 ; Hennig et Jardin, 1977 ;
Sargent, 1981),
il ressort que :

• Les femmes auraient un style de leadership: interactif,


orienté sur le relationnel, émotif, encourageant la
• A l’inverse,partageant
participation, les hommes le auraient
pouvoir etunl’information,
style de leadership
centré
sur ladirectif, transactionnel,
motivation centré sur l’accomplissement
de leurs subordonnés, axé sur la tâ che et les
personnel et la carrière,
résultats, mobilisant les avec uneet
réseaux rétention
la mise enderelation
l’information,
des
analytique,etplus
personnes des straté gique
objectifs, et visionnaire,
avec une ré solutionencourageant plus
des problèmes
la prise de risque, plus réservé
centrées et avec; un contrô le des
sur l’intuition
émotions plus élevé.
3. Un style de leadership efficace
Pourquoi L’intelligence Emotionnelle?
Perception et écoute active Communication
Une des composante essentielle de l’intelligence
émotionnelle est l’empathie, ce qui permet au Leader
de sentir les besoins de ses collaborateurs, écouter ce
Résolution de(ou
qu’ils disent conflits
ne disent pas) et ainsi mieux prévoir
L’intelligence Emotionnelle
et anticiper les réaction de chacun.
Honnêteté et intégrité

Responsabilisation et
prise de décision
Motivation
Conclusion
Aujourd'hui, le leadership se définit donc
plutô t comme l'art d'amener des personnes à
Le leadership n'est donc plus attribué à une
accomplir des tâ ches volontairement, ce qui
personne. Il est le résultat d'une dynamique qui
suscite en elles la motivation nécessaire pour
existe au sein des membres d'une équipe au
qu'elles consacrent leurs efforts à la réalisation
cours du déroulement d'un projet. Chacun se
de buts communs.
voit ainsi offrir l'occasion d'exploiter ses
qualités de chef au moment propice.
Merci pour votre attention

Des questions?